AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en avril 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 but the carousel never stops turning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: but the carousel never stops turning   Dim 24 Sep - 19:11





Jenna Ellis Rhodes

« you don't know me »

(1) Si tu étais un animal, lequel serais-tu ? Une mule, plus têtu que moi, y’a pas. (2) Si ta vie était un film, quel acteur jouerait ton rôle ? Katie Holmes (Dawson's Creek représente). (3) Si tu pouvais inviter absolument qui tu veux, qui convierais-tu à un dîner ? Bruce Willis (le sex appeal des chauves), pas mort de préférence. (4) Est-ce que tu cracherais dans le plat d’un client désagréable si tu étais serveur ? Sans hésitation, un bon vieux mollard, y'a que ça de vrai. (5) Quel est ton rêve le plus fou ? Donner un bon coup de pied au cul d’Abel. (6) Est-ce que tu as déjà flashé sur l’un de tes professeurs ? Monsieur Summers, professeur de littérature. (7) Est-ce que tu as déjà donné un coup dans les testicules de ton ex quand tu étais en colère ? Un fantasme inassouvi.  (8) Si tu pouvais te réveiller demain matin en ayant gagné une nouvelle qualité ou capacité, laquelle ce serait ? Un claquement de doigt pour stopper les braillements de Chloe et Lou. (9) Comment se déroulerait une « journée parfaite » pour toi ? Dormir, dormir, dormir (et me goinfrer de cookie au chocolat blanc). (10) Avec quelle star sortirais-tu si tu le pouvais, et pourquoi ? Se référer à la question numéro trois.  (11) Si tu gagnais un million d’euros, que ferais-tu avec ? L’argent, c’est surfait à notre époque (mais, sinon, j’aurais acheté des chaussures). (12) Quel personnage de fiction te ressemble le plus selon toi ? Jessie, Toy Story 2. (13) Quelle est ta phobie la plus étrange ? Les marionnettes, les clowns, les clowns-marionnettes. (14) Tu préférerais avoir à supplier qu’on te pardonne ou avoir à demander la permission pour tout ? Qu’on supplie pour obtenir mon pardon (ah bon, c’était pas une option ?) (15) Est-ce que tu as déjà volé quelque chose ? Quoi ? Un paquet de chewing-gum dans une épicerie, les affaires d’Abel… (16) Est-ce que tu as déjà fait l’objet d’une grosse blague ? Laquelle ? *Toc toc* Qui est là ? Jenna. Jenna qui ? Jenna Rhodes. Crève bien toute seule dehors alors. *porte du ranch qui se ferme* (17) Quel est le plus logique pour toi : suivre ton cœur ou ta raison ? Raison. Le cœur c’est surfait. (18) Si on te disait qu’il ne te reste plus qu’une semaine à vivre, qu’est-ce que tu en ferais ? Je ne sais même pas s’il me reste une heure à vivre alors… Profiter de ma famille ? (19) Si tu vivais jusqu’à 90 ans en ayant la possibilité de garder soit le corps soit l’esprit de tes 30 ans, que choisirais-tu ? L’esprit, à regret tout de même. (20) Si tu devais choisir entre les deux, tu préférerais être heureux ou intelligent ? Intelligent, pas le temps pour la connerie et les sourires niais. (21) Si tu pouvais épouser un personnage de fiction, lequel serait-ce ? Cole Turner (tant pis pour Phoebe Halliwell). (22) Quelle couleur te représente le mieux ? Le noir, comme mon âme. (23) Quelle série pourrais-tu regarder en boucle ? Charmed, Dawson, Roswell, Beverly Hills (trop de choix). (24) Le film devant lequel tu ne peux t’empêcher de pleurer ? Pearl Harbor, heureusement je ne suis pas prête de le regarder à nouveau. (25) Quelle est la chose que tu t’estimes vraiment chanceux d’avoir ? Une fratrie d’imbéciles (ainsi que ma fille et mes neveux).

● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Dim 24 Sep - 20:00





Ligne du temps

« It sucks being a grown up »

30/04/1987 naissance de Jenna Ellis Rhodes, troisième enfant de Louise Parker et Abraham Rhodes.
02/08/2006 départ du ranch familial marquant la fin de presque tout contact avec ses proches, excepté son père. Elle s'envole pour l'université de New-York, intégrant une filière d'information et communication.
31/10/2010 début de l'épidémie, elle tue son premier rôdeur dans les allées d'un supermarché. Griffée, elle subit la fièvre de plein fouet et survit de justesse grâce aux dernières ressources de médicaments et antibiotiques disponibles (et surtout, grâce à Cirilla, l'inconnue qu'elle a sauvé ce jour-là, au supermarché).
18/02/2011 elle quitte New-York en compagnie de Cirilla Schuyler, nouvelle alliée, arpentant les routes pendant plus d'un an.
13/05/2012 retour au ranch, ou du moins, première tentative infructueuse, elle se voit refuser l'accès.
19/06/2012 suite à l'influence de son père, elle réintègre officiellement le ranch familial, subissant les tensions et enchaînant les conflits avec ses frères.
10/03/2016 intrusion des jackals au sein du ranch, Jenna est enlevée et séquestrée au centre commercial. Prise en mains par celui que l'on surnomme le bourreau, elle est torturée à maintes reprises.
01/05/2016 Jenna s'échappe du centre commercial et regagne le ranch avant de se joindre à la riposter à l'encontre des jackals.
13/12/2016 la cadette des Rhodes se soupçonne enceinte du roi de la carrière, Ren Diggs, avec lequel elle entretient une relation non officielle et surtout pas connue de sa famille.
02/01/2017 sous les ordres de son frère, Abel, Jenna est envoyée à la carrière en échange du fils Diggs afin de fortifier la nouvelle alliance ranch/carrière.
07/02/2017 Jenna rompt le pacte liant la crimson valley et la carrière suite à la situation précaire de cette dernière. Elle trouve abri à la mine.
16/02/2017 décès de Cirilla Schuyler, amie et alliée, marquant profondément la jeune femme.
04/04/2017 une fois l’épidémie de grippe évanouie, elle regagne la sécurité relative du ranch, y retrouvant ses frères et ses neveux.
15/07/2017 naissance de Louise "Lou" Alice Rhodes.

● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Dim 24 Sep - 20:04





visages familiers

« les personnages non-interprétés ou décédés »

abraham rhodes dead
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
louise parker rhodes dead
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
silas rhodes alive
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
chloe schuyler rhodes alive
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
lou rhodes alive
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
cirilla schuyler dead
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Dim 24 Sep - 20:27





saut dans le temps

« I close my eyes and the flashback starts »

mars 2013
ft. Adam Redfieldbut ended with a complicated goodbye.
" Elle se contente d’hocher la tête, le contournant pour finalement se glisser au sein de la vieille étable pratiquement vide de tout animal. L’odeur reste cependant toujours la même, pas franchement ragoutante. Elle jette un regard circulaire au lieu avant qu’il ne se pose sur une silhouette familière et facilement identifiable. Adam. Elle ne saisit plus rien à rien. Elle ne le savait même pas de retour. Pour tout dire, elle n’a pas participé à l’attaque peu concluante à l’égard des mineurs. Elle n’en sait presque rien, si ce n’est que certains prisonniers ont été ramené au sein du ranch. Mais, lui, qu’est-ce qu’il fiche ici exactement ? Est-ce que sa mission d’infiltration est officiellement terminée ? Dans ce cas, elle ne comprend pas bien tout ce cinéma. "




● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Dim 24 Sep - 21:31





chronologie rp

« the carousel never stops turning »

début août 2016
ft. Abel Rhodesthey won't run away forever.
" D’ailleurs en parlant du loup… « Jen ! Avec moi. Dépêche. » Elle serre les dents face au ton ferme employé par son ainé, ne laissant aucune place pour un possible refus, à son plus grand désarroi. « Déjà, je suis pas ton chien. » proteste-t-elle avant de venir planter son regard défiant dans les prunelles bleues de son frère. « Ensuite, tu devrais essayer le bonjour et le s’il te plait aux dernières nouvelles ça ne coûte rien. » Malgré ses paroles, elle remonte en selle, acte contradictoire, mais après tout, elle lui doit bien ça pour le coup des médocs. "


début septembre 2016
ft. Riderspremière mini-intrigue.
" Clairement, Jenna n’a aucune envie d’être là, faible et vulnérable, complètement à découvert. Non. Ce qu’elle voulait ; c’est assurer les arrières du groupe de négociateurs. Mais le ô grand Abel ne semblait manifestement pas du même avis et quand le manitou du ranch rechigne, fatalement on se plie aux exigences (du moins cette fois-ci). D’accord, elle est plutôt douée quand il s’agit de marchander, troquer, entourlouper les marchands de la carrière. En réalité, ses atouts phares ne sont pas forcément les mots et l’argumentation, mais plutôt les yeux des biches et les roulements de hanches. Or, dans ce cas présent, elle ne pense guère que cela lui soit d’une grande aide. Ce qui aurait été plus qu’utile voyez-vous, c’est son talent pour viser à distance en plein dans le mille, presque à chaque fois. À la place de ça, elle doit supporter – non sans difficulté – que sa sécurité soit confiée à d’autres tandis qu’on lui balance clairement en pleine figure de décarrer de là. "


mi septembre 2016
ft. Aaren Diggsivre de toi.
" Jenna n’a plus qu’une seule option envisageable si elle ne souhaite guère s’attirer – encore – les foudres des frères Rhodes : la carrière. Troquer, marchander, elle a toujours eu un certain talent pour ça. En même temps, un sourire candide, un léger roulement de hanches et c’est généralement dans la poche, du moins quand il s’agit du commun des mortels. À croire qu’Aaren Diggs n’en fait visiblement pas partie ou du moins, il n’en faisait autrefois pas partie. Aussi loin que ses souvenirs remontent depuis qu’elle n’a plus eu l’occasion de fouler le sol de la carrière, elle se remémore parfaitement les techniques de drague assez cocasses du grand manitou des lieux. Ah oui, elle se l’imagine très clairement, timbre de voix enjoué, dégaine assurée, air charmeur rivé au visage… "


mi octobre 2016
ft. Caden Rhodesdon't act like you care.
" Jenna ne s’est jamais voilé la face, sa relation avec Caden n’a jamais été au beau fixe et ce n’est pas prêt de changer. Ils ont merdé de A à Z, passant à côté de beaux moments de complicité sans réellement en avoir conscience. La tension et la jalousie sont les deux points clés définissant parfaitement le lien les unissant depuis leur plus tendre enfance. Ils peuvent se rejeter mutuellement la faute pour l’éternité, ils sont tous les deux coupables de l’état actuel des choses. Plutôt difficile à avouer. Elle n’a jamais vraiment cherché à comprendre le comportement de son frère à son égard, préférant se braquer et s’obstiner à l’écarter. Grossière erreur de sa part. Elle a envenimé la situation sans tenter de se mettre ne serait-ce que l’espace d’une seconde à la place de Caden, en même temps elle n’était qu’une môme à l’époque, comment aurait-elle pu ? Au fil du temps, rien n’a changé, ou plutôt, tout a empiré.  "


31 octobre 2016
ft. Riders & Minersdeuxième mini intrigue.
" Nouvel an, fête des morts, halloween,… Appelez cela comme vous le souhaitez, ça ne changera rien au dégout qu’éprouve Jenna envers ce type d’évènement. Très peu portée sur tout ce qui touche de près ou de loin au passé, elle n’est pas le genre de personne nostalgique. Non. Jenna fixe son regard sur l’avenir, pas la peine de s’encombrer du passé, de ce qu’était la vie avant l’Influenza. En réalité, elle est plus agacée qu’autre chose, elle n’aime pas spécialement se remémorer son enfance, les soirées du nouvel an en famille ou encore celles d’halloween et le fameux porte-à-porte avec Abel pour chaperon. Qu’est-ce qu’elle peut bien foutre ici, alors ? C’est une bonne question, elle a surtout suivi le mouvement. Pour tout avouer, elle aurait voulu mettre les choses au clair avec Ren, mais force est de constater qu’elle s’est finalement dégonflée, préférant passer le début de soirée à l’éviter avec grand soin. Ridicule, songe-t-elle.  "


01 novembre 2016
ft. Aaren Diggsdeuxième mini intrigue.
" D’un pas déterminé, elle s’avance vers le drôle de duo, Abel et Aaren, on peut clairement affirmer que ce n’est pas commun. En général, ils évitent de s’adresser la parole, ou tout simplement de se croiser. « Il faut que je vous parle. » commence-t-elle sur un ton qui ne laisse pas vraiment place à une réponse négative, s’efforçant également de réadopter le vouvoiement. « Maintenant. » Elle évite soigneusement le regard de son frère, s’efforçant de ne pas paraitre trop familière. Elle tourne les talons aussitôt, tandis qu’il la suit sans broncher. Une fois hors du champ de vision d’Abel, elle se tourne, plantant ses prunelles foudroyantes sur Ren. « C’est quoi ton problème au juste ? » énervée, le mot est faible, elle est sur le point d’imploser. « Tu t’es dégonflé, t’as littéralement pris tes jambes à ton cou, me laissant plantée là comme une conne. » continue-t-elle, sans lui donner l’occasion de répondre. Voilà une éternité qu’elle ressasse en boucle la scène, c’est le moment des explications.  "


01 novembre 2016
ft. Archer & Ari Diggsdeuxième mini intrigue.
" Un juron lui échappe tandis qu’elle découvre le canapé vide. Où est Arianna ? Dans quoi est-ce qu’elle s’est encore fourrée ? L’inquiétude la gagne l’espace d’un instant, c’est qu’elle y tient quand même à cette môme. Son regard se pose finalement sur la silhouette des deux Diggs et elle se laisse volontiers envahir par un sentiment de soulagement. « Pour ça, il faudrait déjà qu’elle ne s’étouffe pas dans son propre vomi. » déclare-t-elle, bouteille d’eau tendue vers le duo. « Faut qu’elle s’hydrate. » Jenna n’est pas experte en gueule de bois, cependant elle en a eu un avant-goût il y a peu, après avoir un peu trop abusé des cocktails de Ren. « Je suis étonnée, je pensais que tu serais en train de conclure avec Melissa. » Autrement dit, la rider à laquelle il faisait de l’œil un peu plus tôt dans la soirée. "


début novembre 2016
ft. Abel Rhodesthis is not gonna end well.
" Lorsqu’elle décroche enfin les yeux de son carnet, c’est pour se retrouver face à face avec Abel, la saluant d’un simple hochement de tête. Elle fronce instinctivement les sourcils, merci pour la ride du lion, qu’est-ce qu’il lui veut ? Elle doit bien avouer que son estomac se noue à l’idée qu’il ait pu découvrir ce qui se trame entre Ren et elle, sauf qu’il aurait déjà éclaté de rage, non ? Oui clairement, elle aurait déjà dû subir son courroux. Ses muscles se relâchent l’espace d’un instant, pas longtemps cependant. Il faut qu’on parle. Ce n’est jamais bon signe ce genre de phrase, jamais. Cette conversation va certainement mal se terminer pour elle, au moins elle est prévenue. "


mi décembre 2016
ft. Aaren Diggsocean of lies.
" Lorsque ses pieds foulent enfin le sol de la carrière, une colère grandissante qu’elle ne peut réprimer lui noue instantanément la gorge. Voilà déjà plus d’un mois qu’elle évite l’endroit avec soin, bien décidée à ne plus recroiser Aaren Diggs d’ici janvier. Elle ne sait pas ce qu’il lui a pris au fond, de déballer ses sentiments comme ça, de jouer cartes sur table, ça ne lui ressemble pas vraiment. Elle s’est mise à nu (au sens littéral comme figuré) pour lui et tout ce qu’elle obtient, c’est d’être traitée comme une vulgaire marchandise, une transaction, une simple monnaie d’échange. Alors oui, elle est blessée et oui, son estime en a pris un sacré coup.  "




● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Lun 25 Sep - 21:53





chronologie rp

« the carousel never stops turning »

mi janvier 2017
ft. Areen Diggslove the way you lie.
" Jenna souhaiterait être aveugle à l’heure actuelle, plutôt que d’être une spectatrice passive de la scène se déroulant juste sous ses yeux, à quelques mètres d’elle. Elle boit une gorgée et repose rageusement sa pinte de bière. Il se prend pour qui, sérieusement ? D’accord, peut-être qu’il est chez lui, ce n’est pas pour autant qu’il a le droit de se jouer d’elle de la sorte. Elle ne sait pas réellement comment le prendre : est-ce un test ou quelque chose du genre ? Elle détourne son regard, affligée par le comportement de l’autre minaudeuse s’agrippant à Ren comme si le sort du monde en dépendait. Elle souffle, relativise, il ne faut pas qu’elle craque, les rumeurs se répandent bien trop vite dans le coin et puis, ça lui flatterait trop l’ego à l’autre abruti.  "


mi janvier 2017
ft. Zed Hendrixclose encounters of the third kind.
" Elle s’éloigne, la gratifiant d’un sourire reconnaissant et sincère, avant de jeter un regard assassin à Zed, posté un peu plus loin. Trop c’est trop. Lorsqu’elle arrive à sa hauteur, il semble un peu penaud. Pas étonnant en soi. « Toi, encore. » commence-t-elle sur un ton pour le moins irrité. Elle ne peut pas continuer comme ça, elle en marre de le voir collé à ses basques. « Fais-moi plaisir et passe le message suivant à Ren : je ne compte pas m’enfuir, pas besoin de me coltiner un de ses larbins bien dressé mais pas du tout discret. » Pas discret pour un sous même. Elle déteste ce sentiment d’être épiée, suivie. "


début février 2017
ft. Quarries & Minersintrigue générale "walkers".
" Le constat est en effet troublant cependant. Les survivants sont tendus, stressés, aux aguets, prêt à buter n’importe quoi, même une personne vivante à la démarche un peu trop lente et chancelante, c’est dire ! Bien évidemment, ses pas la guident vers un hurlement dont la fureur n’a rien de contenue. Enfin de l’action ! Elle n’a pas tout suivi au conflit liant la mine et la carrière, elle n’en connait que les grandes lignes et comme personne ne la tient au courant de toute manière, elle est dans le flou le plus total, mais tout de même, ça reste divertissant. Peut-être que l’action lui a trop manqué, peut-être que justement, elle en a perdu ses réflexes, ou alors, elle est trop absorbée par les engueulades environnantes, mais dans tous les cas ce qui est certain, c’est qu’elle ne discerne pas l’ombre menaçante se profilant derrière elle. "


début février 2017
ft. Anita Jonesgathering storm.
" La mine, c’est cette idée folle mais au final non dénué de sens qui lui triture l’esprit depuis quelques jours, depuis que la grippe s’est infiltrée au sein de la carrière. Elle peut gérer quelques carrières en colère, des rôdeurs avides de chair, mais pas ça, surement pas ça. La mine est une véritable forteresse, là-bas elle sera à l’abri, elle en a parfaitement conscience, c’est sa seule chance. Alors oui, ça fout en l’air les projets d’Abel et de Ren, oui, elle met la vie d’Archer en danger et oui, elle assume. De toute façon, depuis le réveil des morts, c’est du chacun pour soi. "


début février 2017
ft. Casey Redfieldhow compatible are we ?
" Invité. Otage. La limite entre ces deux statuts est bien mince. Voilà déjà plusieurs jours qu’elle se trouve manifestement placée en quarantaine. Elle comprend, la sécurité avant tout. Ce qui n’empêche pas qu’elle ait cette douloureuse sensation d’être emprisonnée et irrémédiablement seule. Elle en vient même à regretter la présence de Zed, cet être horripilant mais néanmoins distrayant. Après tout, elle est confinée entre quatre murs, ne voit pratiquement personne de la journée et se contente de… se tourner les pouces en attendant ses repas. L’ennui poussé à son paroxysme. Donc, elle est en prison, du moins pour l’instant, constat pas franchement enthousiasmant.  "


mi février 2017
ft. Abel Rhodeshappiest family meeting ever.
" Il est là, bien sûr qu’il est là, ce n’était qu’une question de temps. Elle n’a pas réellement envie de l’affronter, pas du tout même, pourtant elle se lève, suivant les traces du leader des lieux. De toute façon, la confrontation aura lieu tôt ou tard, autant se résigner tout de suite. Le regard d’Abel est glacial, aussi lourd à supporter que le silence environnant. Elle n’a pas l’intention de briser ce dernier, parce qu’elle ne voit tout simplement pas par quoi commencer. Trop de choses se sont produites. De plus, ils ont des spectateurs silencieux, pas vraiment encourageant. C’est lui qui se charge d’y mettre un terme. Il ne passe pas par quatre chemins. Bien qu’il se montre calme au premier abord, le ton est dur, algide. Elle encaisse les paroles, elle ne s’attendait pas à de joyeuses retrouvailles de toute façon. "


début avril 2017
ft. Abel Rhodesreality is not always probable, or likely.
" Le retour à la maison, elle se l’imaginait autrement, différemment. Tout va mal. On pense toucher le fond mais en réalité ce n’est que le début. Caden envolé. Malini au sein de sa propre demeure. Chloe placée entre les mains de cette cinglée. Le décès de leur père. Son cœur se serre, se fragmente. Elle n’a même pas pu lui dire au revoir, elle n’a même pas pu être présente, à son chevet. Elle prend sur elle depuis son retour, s’efforçant de rester forte et impassible en présence d’autrui, sa chambre comme unique exutoire lui permettant de céder, de se laisser aller à ses émotions. Elle se sent seule, pour ne pas changer, passant le plus clair de son temps auprès de Silas et de Chloe, l’éloignant volontairement de Malini, instinct de protection. Mais c’est fou à quel point tout s’est effondré, partant littéralement en vrille."


début avril 2017
ft. Malini Kapoorif you dont hate me yet, don't worry...
" Jenna n’aime pas Malini. Malini n’aime pas Jenna. Au moins, elles sont sur la même longueur d’onde, pas de malentendu. La cohabitation est tout simplement impensable, impossible. Elle ne peut pas, elle ne veut pas, coexister avec Malini. Ce serait un affront à la mémoire de Cirilla, jamais elle n’aurait souhaité la voir aussi proche de Chloe, jamais elle ne l’aurait toléré. D’ailleurs, elle non plus, elle ne le tolère pas, ne le supporte pas. Hors de question qu’elle évolue au sein de la demeure familiale, hors de question qu’elle continue son manège grotesque. Peut-être qu’elle mène tout le monde en bateau, malheureusement pour elle, elle n’arrivera pas à la berner, non, elle n’est pas dupe contrairement au reste du monde. "


mi mai 2017
ft. Zed Hendrixmaybe all is not lost.
" Tout ce qu’il sait, c’est qu’elle est enceinte, ni plus ni moins. Surement qu’il n’envisage même pas la possibilité d’être le père de cet enfant. Plus que surement d’ailleurs, puisque de façon plus ou moins officielle, ce dernier n’est autre que Zed Hendrix. Elle s’en veut, sincèrement. Pour tout. Mais, elle n’est pas encore certaine que révéler la vérité soit la bonne solution. C’est cruel, il a le droit de savoir après tout, tout comme Zed a le droit d’être libéré de ce fardeau que lui incombe son mensonge. Elle préfère se montrer égoïste, pour l’instant du moins. Ce n’est pas le moment pour les grandes révélations. "


mi juin 2017
ft. Caden Rhodes This is gonna sound stupid but…I need you.
" Un mois, ou quelque chose du genre, que Caden est revenu de son périple improvisé sur un coup de tête. Et, rien, strictement rien, nada. Il la fuit probablement, plus que probablement d’ailleurs. Ils ne sont que des inconnus de toute manière. Leur lien du sang, c’est un peu près tout ce qu’ils partagent. Pourtant, elle s’est inquiétée pour lui. Il n’a rien du survivant typique, Caden, il n’a pratiquement jamais quitté le ranch et voilà qu’à son retour de la mine, elle apprend sa disparition ou plutôt sa fuite. Elle s’absente – contre son gré – quelques mois et tout part en vrille. C’est plutôt culotté de sa part, pour ne pas dire totalement inconscient. Elle ne lui jette pas la pierre, elle constate simplement. Ils ont raté, loupé, beaucoup de choses. "


mi juillet 2017
ft. Billie Tragerles fantômes du passé.
" Des bruissements distincts lui parviennent, agitent les battements de son cœur. Nombreuses possibilités en vigueur. Archer, Arianna, Zed, un chef de zone, un carrière anti-rider… Elle fait volte-face, les phalanges pressant instinctivement le manche de son couteau de chasse, rencontrant sans tarder les iris indéchiffrables de Billie Trager. Souvenir du passé, bon et mauvais souvenir à la fois, même s’il ne reste plus que l’amertume et l’aigreur désormais. C’est tout ce qui les lie. Elle l’inspecte un court instant, laissant traîner ses prunelles émeraude sur les traits pincés, coléreux, de la jeune femme. « Billie. » Le ton est froid, sans émotion.  "


mi juillet 2017
ft. Abel Rhodesthere is always bitterness and grief.
" La douleur, elle est omniprésente, il n’y a plus que ça, rien d’autre. L’esprit focalisé sur sa respiration, les phalanges de son frère enserrant les siennes, l’impression que la douleur ne cessera jamais, l’idée d’abandonner est tentante, pas une seconde envisageable. Parce qu’elle ne peut tout simplement pas lâcher prise, arrêter de vivre, perdre l’enfant. Le temps est interminable, pénible, ça ressemble presque à l’éternité. Une éternité que peu lui envieraient. La présence d’Abel, la voix d’Arte, deux remparts dans cette épreuve. Elle suit les instructions, fatiguée, à bout. Pousser, souffrir, respirer, pousser, souffrir, respirer. Inlassable routine du jour. Elle n’en distingue pas le bout. Elle souffle, relâchant la pression de sa main, s’écroulant dans les draps. « C’est une fille. » "


mi septembre 2017
ft. Ridersintrigue générale "ouragan".
" Le vent souffle, la pluie claque contre les fenêtres et, instinctivement, Jenna frissonne. Pas qu’elle ait réellement peur ou peut-être que si en fin de compte. Déjà, lorsqu’elle n’était qu’une gosse, elle se réfugiait dans les bras de son père ou, à défaut, dans la chambre d’Abel, solution de secours. Les cris de Lou entremêlés à ceux de Chloe résonnent frénétiquement dans la pièce, telle une litanie tenace et incroyablement désagréable. Elle a cette horrible sensation d’avoir le crâne prêt à imploser sous le coup des plaintes brassées aux bruits significatifs du déluge extérieur. Trop c’est trop, tant pis pour sa dignité typiquement Rhodes. Lou sous le bras droit, chloe sous le bras gauche, elle s’engouffre dans le couloir d’un pas précipité, bifurquant sur la gauche avant de pénétrer, sans aucune once de gêne ni même sans frapper au préalable, dans l’antre du grand manitou des Rhodes. "


fin septembre 2017
ft. Adam Redfieldit's been a while.
" La poignée tourne s’ouvrant sur un couloir vide. Elle n’hésite qu’une fraction de seconde avant de pénétrer au sein de la bâtisse, inspectant les lieux d’un air curieux. L’endroit est clairement impersonnel. Cette pensée est interrompue par quelques bruissements de pas. Adam. Elle le voit d’abord avant qu’il ne l’aperçoive. C’est étrange tous ces sentiments refoulés qui refont tout à coup à nouveau surface. Elle n’arrive même pas à les expliquer, ni même à les nommer. Finalement, il a l’air tout aussi bousculé qu’elle. Le mutisme les gagne un bref instant durant lequel ils restent là, plantés comme deux imbéciles, à se dévisager. La situation en est presque comique. "


fin septembre 2017
ft. Abel Rhodesa time for confidence.
" Quelque chose cloche, c’est incontestable. Est-ce que ça l’étonne ? Pas vraiment. De toute évidence, dès qu’il s’agit d’Abel et Peyton, il y a anguille sous roche. C’est typiquement Rhodes, de patauger sentimentalement parlant. À croire que c’est génétique, de tout faire foirer. Elle commence tout doucement à avoir l’intime conviction qu’ils finiront seuls, tous autant qu’ils sont. L’image d’un trio de Rhodes vieillissant ensemble est à la fois comique, absurde et synonyme de conflits perpétuels. "


fin décembre 2017
ft. Adam Redfielddisappointment hurts more than pain.
" Trop beau pour être vrai. Il faut croire qu’elle est sans cesse confrontée à cette fatalité, toujours rattrapée par cette dernière. Trois mois, trois pauvres mois. C’est le maximum qu’elle peut espérer, après ça, place aux mauvaises surprises ainsi qu’à la déception. Elle n’en revient pas qu’Adam ait pu jouer à l’autruche avec elle, faire comme si de rien n’était, alors qu’il partage son quotidien avec un chacal, alors qu’il connait – dans les grandes lignes du moins – son passif avec ces derniers, ce qu’elle a dû affronter à cause de ce groupe de pourritures. Peut-être que c’était une erreur d’accorder à nouveau un semblant de confiance à un homme. Un peu d’honnêteté, est-ce trop espérer ? Il faut croire que oui.  "




● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1187
crédit : flotsαm (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2047

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   Dim 4 Fév - 21:58





chronologie rp

« the carousel never stops turning »

début janvier 2018
ft. Abel Rhodesinto the wild.
" Ça lui a pris du jour au lendemain. Elle s’est d’ailleurs demandé à plusieurs reprises quelle mouche l’a piqué. Il a débarqué dans la cuisine, la mine un peu renfrognée – pour ne pas changer – et décidée. « On prend le large quelques jours » Qu’il lui a lancé. Elle a ri, forcément, ça ne pouvait être qu’une plaisanterie, n’est-ce-pas ? En fait, non. Il était sérieux, on ne peut plus sérieux. Elle a haussé un sourcil plutôt perplexe. Comme si elle avait le luxe de pouvoir se payer une balade dans la nature plusieurs jours durant. Elle doit s’occuper de Lou. « Et, en attendant, qui va donner le sein à Lou ? » La question était totalement pertinente. Il a haussé les épaules, tourné les talons. Autant dire que ça signifiait qu’elle devait se démerder et trouver une solution. Solution qui se résumait simplement : tire-lait. Il ne manquait plus que ça, qu’elle se sente comme une vache laitière. "


mi janvier 2018
ft. quarries, miners, riders & olympiansinauguration du mall (intrigue)
" L’inauguration du centre commercial. Cette idée lui arrache un léger rictus moqueur. L’idée est bonne, elle doit bien l’admettre, bien qu’elle doute qu’un tel lieu de libre échange perdure sur le long terme. Peu importe que cet endroit soit considéré comme neutre, à ses yeux, la neutralité n’existe pas, pas vraiment en tout cas. Pour autant, la voilà en route vers le mall, ancienne zone de torture, repère insalubre. Tout au long du trajet, elle ne pipe mot, se murant dans un certain mutisme vis-à-vis de sa nouvelle babysitter, la dénommée Winona Jackson et de quelques autres cavaliers, des gardes. Comme si elle avait besoin de gardes de corps. Mais soit, Abel Rhodes ordonne, elle s’y soumet, tant qu’elle peut quitter l’enceinte du ranch, elle évite de broncher. "


mi janvier 2018
ft. Aaren Diggsyou can't go back in time.
"  Peut-être qu’elle s’empresse trop, peut-être que c’est de sa faute, mais lorsqu’elle manque de trébucher, subissant de plein fouet un coup d’épaule malvenu, elle ne peut retenir sa colère fugace. « Putain, tu ne pourrais pas faire attention ou avoir la décence de t’excuser, espèce de… » Le nom d’oiseau reste bloqué dans sa gorge dès l’instant où elle croise les prunelles sombres de l’individu. Espèce de connard, peut-être pas, Roi de mes deux – comme elle aime le surnommer – est plus approprié aux circonstances. Sincèrement, il ne manquait plus que ça. « Ren. » Constat évident. Actuellement, tout ce qu’elle souhaite, tout ce que son corps peut bien lui crier, se résume en un mot : cours. Oh oui, elle aimerait prendre ses jambes à son cou. Elle ne sait pas quoi dire, quoi faire, elle est comme tétanisée. "




● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: but the carousel never stops turning   

Revenir en haut Aller en bas
 
but the carousel never stops turning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Turning haiti into a tropical paradise !!!
» 03. The bus stops at the crossroad of our lives.
» shaun & anaé ❝ i can't keep up with your turning tables ❞
» Valdez ~ Turning the page, another begins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: everybody wants to rule the world :: Story of Tonight :: Carnets de Voyage-
Sauter vers: