AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en septembre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 Meeting in the Depths [ft Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Meeting in the Depths [ft Casey]   Lun 22 Mai - 13:49

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

Vladimir remerciait le ciel de ne pas souffrir de claustrophobie. Quand il avait accepté de suivre Bass dans les mines, il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Bass lui avait plus ou moins expliqué qu’ils venaient pour prendre la température entre les gens de Hamilton et ceux d’Olympia. Il semblait au Serbe que les relations étaient plus ou moins bonnes, sans pour autant être la meilleure alliance du coin. Cela faisait un moment qu’il n’était pas sorti des murs d’Olympia et c’était avec beaucoup de mal dans un sens qu’il était parti en laissant derrière lui Jézabel qui n’avait pas plus envie que lui de le voir partir. Mais il fallait bien couper le cordon comme on disait, alors il suivait le rythme de la vie d’Olympia. Ce qui pouvait paraître étrange aux yeux de certains, c’était que ni l’un ni l’autre n’avaient vraiment fait de scène. Juste un câlin, très simple et pudique. Il avait pris quelques affaires, une bouteille d’eau et naturellement ces cigarettes avant de suivre Bass à l’extérieur de la ville ‘’fortifiée’’. Et voilà qu’ils étaient en chemin pour un endroit qu’il ne connaissait nullement, remarquant une légère inquiétude dans le comportement de Bass. Comme s’il attendait quelque chose en particulier de la Mine.

En route vers la mine, Bass lui avait enfin expliqué ce qu’ils allaient faire en plus de voir les relations entre les deux camps de survivants : chercher le docteur. Arte de son nom, que Vladimir n’avait pas connu. Elle était partie d’Olympia pour des raisons un peu obscures, mais cela devait rester entre eux. Il avait réussi à lui glisser ça quand Billie, une fille des mines n’était pas trop près d’eux. Le grand blond avait cette impression qu’il ne serait pas facile de convaincre le médecin de revenir à Olympia. Drama en perspective. Il espérait seulement que cela ne tende pas plus les relations entre la mine et la ville. Avec les Jackals jamais très loin, ce n’était pas le moment de se faire de nouveaux ennemis dans le coin. Avec Billie à leurs côtés, ils furent rapidement accueillis dans l’enceinte des mines, amenés directement à Anita pour les présentations, salutations… On avait l’impression d’être revenu à des temps immémoriaux où il fallait montrer patte blanche au chef d’une tribu sauvage à une autre pour éviter de se faire tuer par manque de respect.

Lorsque Bass demanda entre deux conversations importantes où se trouvait la fameuse Arte… La mine de Vladimir aurait pu afficher un sourire las. Naturellement. Elle n’était plus ici. Après avoir eu carte blanche pour circuler librement dans les mines, Vladimir frottait doucement l’épaule de son ami avec un sourire désolé sur le visage. Bass ce n'était pas un mec très méchant dans le fond et qui semblait vouloir porter tous les malheurs du monde sur ses épaules pour une raison un peu sombre. Peut-être qu’il faudrait qu’ils parlent seul à seul un peu plus tard. Ce serait une bonne occasion d’aider Bass à alléger le poids de sa conscience. En tout cas, après cette première claque, ils décidèrent de se séparer et de se retrouver un peu plus tard dans la journée. Alors Vladimir vagabondait tranquillement, observant le monde bouger autour de lui. Il ne pouvait pas s’empêcher de regarder les gens minutieusement. Cherchant ce qu’ils pouvaient bien cacher. Vieux réflexes d’un flic qui avait perdu confiance en l’humanité depuis un très long moment. Mais c’était aussi dans les pires moments que pouvait ressortir le meilleur des êtres humains. Ou au contraire, la bête noire que personne ne devrait voir. Il se passait une main sur son visage avant de s’enfoncer un peu plus dans les galeries pour finalement débarquer dans une grande salle.

La lumière du jour lui manquait déjà. Mais au moins, il avait l’impression de pouvoir un peu mieux respirer ici. Des tables, des fauteuils… C’était presque le luxe dit donc. Il se passait une main dans sa barbe tranquillement, cherchant un endroit où reposer ses pieds. Finalement, il se décidait pour s’installer dans un fauteuil laisser à l’abandon par trois mineurs après qu’il soit rentré. Il se laissait s’enfoncer dans le divan, continuant d’observer la vie autour de lui en mimant de ne pas être là. Jusqu’à après une bonne dizaine de minutes a fixé le vide, posé son regard céruléen sur une jeune femme… Tirant une tête de trois pieds de long. Il fronçait doucement les sourcils et même plus lorsqu’il la vit s’arrêter quelques instants sur lui pour finalement se diriger vers lui. Sans vraiment bouger, il la regardait approcher jusqu’à ce qu’elle ne soit à même pas deux mètres de distance de lui. « Casey, c’est ça ? » demandait doucement la voix grave et chantante du serbe sans la quitter des yeux. Oui, elle était là quand ils étaient arrivés.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Lun 22 Mai - 21:58

Vladimir Casey
Meeting in the depths


Au moins elle avait gagné du temps sur sa journée… Cette journée qui avait mal commencé – comme toutes les précédentes depuis un moment, qui avait vu une lumière au bout du tunnel dans les nouveaux arrivants puis la lumière s’éteindre aussi rapidement que… Enfin… Hurm… Que l’apparition de Maxine à l’infirmerie, pour rester politiquement correct. La blonde ne buvait plus vraiment, pas autant qu’avant mais à cet instant, elle avait envie de se vider une bouteille. Quitte à ne pas satisfaire un besoin autant en satisfaire un autre. Toutefois, sa raison lui disait d’aller faire un tour de garde plutôt que de se diriger dans la salle commune. Et pourtant...
Enervée, agacée, elle débarqua dans son sanctuaire du ruminage sans jeter un œil à quiconque. Pourtant une silhouette blonde attira son regard. Bass ne pouvait pas déjà être là… Elle n’espérait pas. De prime abord, elle ne voulut pas vérifier pour ne pas croiser le regard de l’homme mais finalement la curiosité fut trop grande. A sa surprise, ce fut un regard inconnu qu’elle contempla, ses jambes s’arrêtèrent et elle mit un certain temps à sortir de ses pensées moroses pour se rappeler qu’il s’agissait de l’autre olympien. Seulement aperçu dans le couloir, elle n’avait pas eu l’occasion de le voir en face. Casey s’approcha de lui, ne sachant pas encore si elle allait opter pour un déversement de sa frustration ou de la curiosité. Pas le temps d’ouvrir la bouche qu’il l’interpella. La jeune femme arqua un sourcil, plutôt étonnée. Les présentations n’avaient pas été faites officiellement en tout cas. "Et Vlad, c’est ça ?" Les nouvelles allaient très vite dans la mine. Non pas qu’elle ne se souvienne pas de son prénom en entier mais elle préférait Vlad, ça faisait un peu plus spectaculaire, plus « draculien » que Vladimir, surtout avec son accent. De plus, la blonde n’était pas du genre à s’embarrasser des formalités ou d’autres formes de politesse. Casey poussa un soupir, plus pour extirper l’agacement en elle que par réaction vis-à-vis de son interlocuteur. L’homme ne lui avait rien fait et il était un invité ici. Son regard se posa sur les pieds de Vlad et à nouveau, elle arqua un sourcil. Apparemment, un invité qui se sentait comme chez lui. "T’attends qu’on vienne te servir ?" Une pique qui se mêla à un ton amusé avant qu’elle ne reprenne plus sérieusement. "Je veux bien comprendre pourquoi Bass est venu mais toi ? Tu n’as jamais mis les pieds ici, ni fait affaire avec des Miners hormis Billie. Je suis curieuse de savoir pourquoi t’es venue mettre tes grands pieds sur mes meubles…" Territoriale? Un peu. La commissure de ses lèvres ses lèvres se tirèrent pour former un rapide sourire en coin avant qu’il ne s’efface rapidement à la pensée qui venait de jaillir dans sa tête : "Ne me dis pas que c’est pour Arte aussi." Sa mâchoire se serra, perdant le peu de bonne humeur qu’elle avait repris. Ne laissant pas le temps à son interlocuteur de répondre, la femme ne se retourna et se dirigea vers le fond de la salle Laissant la conversation en suspens. Son interlocuteur aurait tout le temps pour trouver ses mots et lui expliquer ses raisons et elle tout le temps de passer outre l’amertume qui s’installer en elle. Concernant ses questions, sa curiosité était véritable mais son rôle de chef de la sécurité prenait une part certaine dans l’intérêt aux réponses qu’elle pourrait avoir. Naviguant dans salle, vers des étagères qu’elle connaissait bien, elle attrapa deux verres et une bouteille de l’alcool local, un truc buvable à base d’on ne sait quoi. Sur le chemin du retour, elle se fit la promesse intérieur d’être raisonnable. Sans un mot, elle revint auprès de Vladimir.  "Excuse le stéréotype mais vu l’accent, je suis sûre que tu bois." Dit-elle en montrant les deux verres avant de les poser sur la table.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Jeu 25 Mai - 15:57

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

Il n’avait même pas besoin de se présenter avec ça. Il hochait très légèrement la tête pour confirmer les dires de Casey. Il n’avait jamais vraiment compris pourquoi les gens tenaient vraiment à réduire son prénom. Vladimir, ce n’était pas si long comme nom ? Et pas imprononçable qui plus est. Même pour un Américain avec leur accent où parfois le Serbe avait du mal à comprendre. Surtout les accents du Sud, c’était un véritable cauchemar pour Vladimir lorsque Bass s’y mettait par exemple. Il comprenait le sens général certes, mais cela lui donnait envie de laver la bouche de son interlocuteur pour lui faire prononcer mieux les mots. Cette pensée l’aurait bien fait sourire, mais comme il n’était pas du genre à rire ou à sourire devant une étrangère, son visage resta neutre face à cette pensée amusante. Cependant, il arquait un sourcil vis-à-vis de la remarque de la blonde. Quoi ? Il était simplement installé dans le divan, il n’avait pas posé ses pieds sur la table et n'avait sommé qu’on lui apporte une bière. Mais elle semblait s’amuser de lui. Il haussait simplement les épaules. « Je repose simplement mes jambes. »

Au moins, elle semblait un peu sourire. Elle ne tirait plus une tête de grumpy. C’était une question légitime, mais elle lui semblait un peu idiote en même temps. Pourquoi était-il venu ? Et pourquoi pas hein ? Il faisait bien ce qu’il voulait. Vladimir n’allait pas laisser Bass partir tout seul quand même. C’était son ami. Il lui devait bien ça non ? Il allait ouvrir la bouche pour lui répondre tranquillement, mais madame préférée se détourner de lui pour trafiquer il ne sait pas quoi. Il glissait son regard sur le côté, remarquant quelques regards curieux sur eux. Visiblement, les miners semblaient intéressés de savoir de quoi ils discutaient. Il ne connaissait que le nom de cette femme. Il ne connaissait pas son emploi ici. Mais sa méfiance tout à fait palpable lui faisait penser à une chef de la sécurité ou quelqu’un de haut placé ici. A moins que ce ne soit simplement qu’une citoyenne méfiante envers les étrangers. Il ne pouvait pas la blâmer. C’était un peu pareil avec les cavaliers à Olympia après tout. Concernant Arte… Ce n’était ni oui, ni non. Il avait été prévenu sur le chemin pour le médecin qu’il ne connaissait même pas. Et puis, maintenant qu’elle n’était plus là, ça n’avait plus beaucoup d’importance au final.

« Ça fait un petit moment que je n’y ai pas touché, mais un verre, pourquoi pas. » Ce serait insultant de refuser non ? Et puis qui sait, peut-être qu’une bonne entente pourrait naître de cet échange. Il attrapait tranquillement la bouteille l’observant. Qu’est-ce que c’était que ce truc ? Il arquait un sourcil, visiblement un peu circonspect avant d’ouvrir la bouteille tranquillement. Servant la dame d’abord puis lui-même. Il ne croyait pas en Dieu, mais si ça avait été une bouteille de Rakia, il aurait pensé à revoir sa croyance à l’autre connard se trouvant soi-disant là-haut.
Il prenait son verre, saluant Casey avec avant de goûter l’alcool. Pas mauvais. Un peu bizarre, mais bon, c’était de l’alcool quoi. Il passait une main dans ses cheveux pour les rabattre un peu en arrière. « Concernant le stéréotype, j’y suis habitué. Je ne m’en formalise plus depuis un bon bout de temps… Et puis… C’est vrai qu’on aime l’alcool par chez moi. » s’amusait très légèrement Vladimir, un petit rictus en coin. « Mais merci pour cette offre. » Il se passait légèrement la langue sur les lèvres avant d’ouvrir la bouche. « Je n’ai aucune affaire avec vous c’est vrai. Mais Bass m’a proposé de l’accompagner ici. Alors, j’ai accepté. Ni plus ni moins. »

Pourquoi chercher la petite bête quand il n’y avait pas de raison propre. « Quant à Arte, je ne l’ai jamais connu. » expliquait Vladimir avant de reprendre une gorgée de l’alcool inconnu. Et peut-être n’avait-il pas envie de savoir de quelle plante ça venait. « Ne vous en faites pas pour vos meubles. On reste une nuit, peut-être deux, mais nous serons reparties d’ici peu. Pas besoin de planquer l’alcool, je sais me contenir. » lançait-il avec un air taquin sur le visage. « Je me fais interroger par Casey ou par le chef de la sécurité ? ». Il n’était pas vexé. C’était amusant en fait de passer de l’autre côté de la table. Mais ça faisait un moment que lui n’avait plus interrogé personne.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Sam 27 Mai - 17:00

Vladimir Casey
Meeting in the depths


Comme si on disait non à l’alcool de nos jours. C’était devenu une bonne monnaie pour le commerce et un bon moyen de distraction ou du moins un bon moyen pour s’échapper au monde réel. Ou dans le cas de la femme, d’échapper à ses démons. Enfin, ici le but n’était ni l’un ni l’autre, il s’agissait d’utiliser un outil de socialisation, rien de plus. La blonde prit le verre et imita son interlocuteur. Aucune occasion de trinquer mais autant suivre le mouvement. "Tu parles au présent." Remarqua-t-elle à voix haute. Ce n’était pas comme si Casey s’embarrasser des formes pour dire ce qu’elle pensait mais après coup, c’était peut-être une remarque déplacée. Contrairement à lui, elle venait du Texas et y vivait à l’heure actuelle, donc savait très bien ce qu’il était advenu de cette ville après l’apocalypse. Néanmoins, Vladimir n’était sûrement pas dans le même cas et la première pensée qu’elle eut, fut celle d’une ville slave dévastée, en ruine, remplie de rôdeurs sans âme qui vive. Au final, qu’est-ce qu’elle en savait ? S’ils avaient réussi à s’en sortir un minimum, il était probable que les européens aient fait la même chose. "Comme quoi le tourisme existe toujours !" Elle eut un léger sourire avant de boire une première gorgée du verre. C’était étrange de voir quelqu’un venir juste pour le plaisir d’accompagner quelqu’un d’autre, sans ordre, sans obligation, juste comme ça. D’autant plus lorsqu’on connaissait les olympiens, venir s’enfoncer dans les tréfonds de la mine pour le bonheur de manquer de soleil et de couper court à leur mode de vie, n’était pas très répandu. Pourquoi pas après tout. Laissons les suspicions de côté, elle faisait assez confiance en Bass pour avoir confiance un minimum en son accompagnateur.  "Tu n’as rien raté..." Dit-elle sans cacher l’amertume de sa voix. Casey n’avait jamais eu l’occasion de parler avec Nathan ou Bass de la disparition d’Arte d’Olympia – et ne souhaitait pas le faire vu sa responsabilité dans l’histoire - mais elle se doutait qu’ils étaient aussi rancuniers que la Miners. Son sourire réapparu faiblement lors de la remarque de Vlad. Elle avait au moins le mérite de la sortir de ses pensées et de revenir à la réalité. "Je m’en fais pas, vu les places disponibles, toi et Bass allaient sûrement finir dans le même dortoir que moi. Je pourrai garder un œil sur toi." De nouveau seule à seule avec la vieille folle, peut être que de nouveaux occupants dans le dortoir lui ferait du bien. A condition qu’ils ne ronflent pas trop ou ne ronflent pas en serbe. A sa dernière remarque son sourire s’élargit franchement. Casey haussa les épaules et se laissa tomber dans le dossier de son fauteuil. "A la mine, je ne fais pas la différence. Mais comme je suis en train de boire, disons que tu as à faire à Casey. A moins que tu aies des choses à avouer à la chef de la sécurité, dans ce cas, je peux changer de rôle." Son sourire était toujours présent mais son regard se fit plus perçant, plus intimidant. Elle mimait bien son rôle de responsable de la sécurité… enfin mimait… peut-être pas tant que ça. La blonde sortit un paquet de cigarette, bien amoché, de sa veste puis prit une cigarette mal roulée avant de jeter le paquet sur la table basse. "Sers-toi." Dit-elle en montrant le paquet d’un signe de tête alors qu’elle allumait sa propre cigarette. "Ça fait combien de temps que t’es au Texas ?" Elle voulait reprendre son l’interrogation qui était née en elle un peu plus tôt. Pour la Miners ça semblait improbable que Vladimir ait traversé l’atlantique après l’épidémie mais elle restait curieuse des raisons de sa venue aux USA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Mar 30 Mai - 17:02

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

Au moins, l’humour ne s’était pas perdu avec l’esprit des hommes depuis l’apocalypse. Elle arrivait même à lui arracher un léger sourire. C’est vrai qu’on aurait dit d’un point de vue externe qu’il venait faire du tourisme. Peut-être n’était-ce pas tout à fait faux. Mais hormis Olympia et les quelques Riders s’y promenant, il n’avait jamais vu un autre groupe de survivants. Avec l’originalité de vivre dans des mines. Même avec son ancien groupe, Vladimir n’avait jamais croisé d’autres groupes, à savoir comment ils avaient fait. Ou alors ils entretenaient des relations très éphémères et marchandes. Il fixait tranquillement la chef de la sécurité, écoutant ce qu’elle avait à lui répondre. Un sourcil sur deux s’arquait pour montrer sa légère surprise aux mots de la femme. N’avoir rien manqué à propos de cette fameuse Arte ? Tout de même, elle était médecin. Et l’amertume dans la voix de Casey le rendait légèrement curieux. Certes, il ne pousserait pas s’il voyait la jeune femme se renfermer sur le sujet -et puis ils venaient de se rencontrer, ce serait un mouvement stupide-. Peut-être un peu plus tard. Mais une petite voix glissait à l’oreille de Vladimir que l’histoire n’était pas claire et que du drama était à l’horizon.

« Mince, je ne pourrais pas profiter de votre sommeil pour piquer l’alcool alors. » C’était certainement bizarre étant donné la situation, mais Vladimir avait tendance à vouvoyer les gens qu’il ne connaissait pas. Et puis la conjugaison anglaise n’aidait en rien à faire une séparation entre les deux. Secouant tranquillement la tête, il portait l’alcool à ses lèvres pour boire une gorgée avant de reposer le verre et lever tranquillement sa main droite à côté de lui. « Je jure être venu ici sans avoir rien à cacher chef. » Autant montrer patte blanche puisque c’était bel et bien le cas. Il est certain qu’ils allaient dormir dans des dortoirs avec Bass, il ne savait pas s’ils seraient accompagnés ou non dans cet endroit. Et Vladimir n’avait pour l’instant aucune idée du lien qui « unissait » Casey et Bass. Quelle surprise aurait-il en revoyant Bass un peu plus tard. Ses yeux glissèrent sur le paquet de cigarettes, un peu surpris. Il haussait les épaules avant d’en prendre une du bout des doigts avant de la glisser à ses lèvres. « Je vous en dois une on dirait. » Un hochement de tête simple pour la remercier.

Il glissait une de ses mains dans sa veste pour en tirer un briquet et allumer la cigarette à son tour. Il tirait tranquillement dessus, ses yeux se reposant sur Casey. Il restait silencieux un petit moment. Pesant le pour et le contre. Il recrachait la fumée avant de répondre d’un ton tranquille. « Une dizaine d’années, pas plus. J’étais venue ici pour le boulot, et comme je n’avais plus rien en Serbie, je suis resté ici. J’étais vers New York quand tout ça a commencé. » Que ce soit en Amérique ou sur le vieux continent, les salopards, il y en avait partout malheureusement. Hormis que les USA n’étaient peut-être pas autant corrompus que les services en Serbie. Ils n'étaient pas des masses à être des mecs « droits ». Vladimir s’était toujours demandé comment il avait fait pour ne pas se faire égorger par la mafia dans une ruelle sombre. Quelques mauvais souvenirs repassèrent devant ses yeux. Ça lui donnait envie de vomir. Les morts qui reviennent à la vie, c’est dégueulasse. Mais si on lui demandait de choisir entre voir des gens se faire bouffer ou son ancien boulot, à savoir où il avait vu le plus d’horreur… Les services des mineurs étaient le pire pour lui. Et parfois ça lui pesait. « Et vous ? Vous êtes de la région ou vous avez migré comme pas mal ici ? »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Sam 3 Juin - 18:33

Vladimir Casey
Meeting in the depths


L’utilisation du vous la surprise quelque peu. Casey n’étant pas adepte des formalités, elle se contentait d’aller vers le plus simple des langages. Par ailleurs, la femme avait assez trainer ses pieds à Olympia, elle considérait donc les habitants comme des voisins qu’elles voyaient souvent. Peut-être pas depuis la mise en quarantaine de la mine mais avant c’était le cas. Sans parler qu’il était sûrement ami avec Bass et que de fait, elle ne pouvait que le considérer positivement de prime abord. Cette réflexion intérieure de l’empêcha pas d’esquisser un sourire malgré le regard fixe qu’elle posait sur lui. Il pouvait voler de l’alcool, si Cas’ le choppait et le réprimandait ça serait vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité mais ce commentaire ne franchirait pas ses lèvres. "Tant mieux." Elle allait le croire sur parole sur ce coup. Autant écarter toutes les suspicions sur le côté et se concentrer sur le moment de détente qui venait de s’improviser. La blonde était effectivement entrée dans la salle commune pour s’octroyer une pause bien méritée et passer ses nerfs sur quelque chose mais la présence de Vladimir avait modifié ses plans. Au moins, elle ne ruminerait pas sur « l’incident » de l’infirmerie.  "Tu auras sûrement l’occasion de me la rembourser un de ces jours. En attendant, disons simplement qu’on traite bien les invités à la mine." Casey leva son verre en direction de son interlocuteur et but une nouvelle gorgée. Qui aurait cru qu’elle se retrouverait à traiter les étrangers de la mine de cette façon. Si ça continuait, elle allait prendre le poste de feu-Dax à l’accueil. Non, n’exagérons pas. Les explications de la présence du serbe aux Etats-Unis firent enfin leur apparition. La blonde fut un peu déçue. Les interrogations qu’elle avait soulevé plus tôt lui donnait envie d’être curieuse quant à la situation en Europe. Manifestement, ça resterait un mystère.  "Au moins, t’as pas eu à prolonger ton visa." Dit-elle sur un ton amusé avant de tirer sur sa cigarette. C’était peut-être le seul point positif à l’apocalypse pour l’homme.  "Je suis du coin mais lorsque tout s’est déclenché, j’étais en Californie… Je me suis baladée un peu dans tout le pays avant de revenir ici il y a quelques mois." Ses sourcils s’étaient froncés alors qu’elle replongeait dans ses souvenirs. Souvenir d’une vie passée où elle était quelqu’un d’autre. Comme par réflexe quand ses démons la rongeaient, elle préféra noyer ses pensées dans l’alcool. Sans y prêter grande attention, ce qu’il restait de son verre finit par couler dans son estomac.   "Mais comme toi, je n’ai plus personne donc à quoi bon… Ma famille faisait partie de la mine, je me suis donc incrustée quand j’ai su ça. Anita m’a accepté, peut-être plus par culpabilité que par l’utilité que je pouvais avoir." Son regard s’était perdu sur la bouteille alors qu’elle déballait sa vie à un quasi-parfait inconnu. Une seconde, elle se reprit et revint à la réalité de la situation. Casey haussa les épaules à l’intention de son interlocuteur comme pour montrer une banalité qui ne méritait pas la peine d’être approfondie puis resservit son verre.  "Je ne savais pas qu’il y avait eu une migration à vrai dire. C’est comme ça que t’as fini à Olympia ?" Pour l’instant, elle ne demanderait pas à Vlad comment il avait pu faire le choix d’atterrir chez les bisounours mais la question resterait dans un coin de son esprit. Après tout, le serbe ne semblait pas être un idéaliste qui vivait dans une utopie mais qui sait… "D’ailleurs, de toutes mes visites à Olympia, je n’ai jamais eu l’occasion de te croiser… Qu’est-ce que t’y fais ?" Ni de se bourrer la gueule avec le serbe comme elle l’avait fait avec Bass, Nathan et Arte lors de cette soirée étrange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Lun 5 Juin - 16:24

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

Il jouait un peu avec le verre entre ses doigts, un très léger rictus en coin. Relevant les yeux vers Casey, il levait doucement l’alcool comme pour trinquer dans l’air. « À la bonté des gens de la mine alors. » Saluait avec sincérité Vladimir. Si un jour elle passait à Olympia, il lui offrait à boire et une cigarette. C’était presque une question d’honneur pour lui. Et puis quelle image allait-il donner à la jeune femme sinon ? Toute personne venant d’Europe de l’Est avait une reconnaissance lorsqu’on lui offrait de l’alcool. Ce n’était pas ça le cliché ? Il en aurait presque pouffé de rire devant la blonde avant de se calmer avant qu’un son ne fasse grimacer son visage sous l’amusement. Mais quoi, il aimait l’alcool et il n’allait pas vraiment s’en cacher. Et sa compagne de l’instant aussi. Aucune animosité. Même s’il n’était pas particulièrement expressif, mais il était logique pour lui de profiter d’un instant un tant soit peu agréable. Vladimir laissait l’alcool lui brûler agréablement l’œsophage avant de tousser tranquillement à la blague. C’est vrai, il n’avait pas eu à prolonger son visa. Cela lui semblait bien loin tout ça maintenant. Peut-être que sur le long terme aurait-il demandé la fameuse carte verte. Apprendre l’histoire de l’Amérique, les présidents, assister à une cérémonie d’honneur… Il ne sait pas s’il aurait vraiment fait tout ça.

« Ça semble absurde de parler de papiers d’identité réglo maintenant. » Plus qu’absurde même. On ne savait pas combien il restait de personne dans le monde. Qu’importe la nationalité, ça n’avait plus d’importance maintenant. Il ne savait pas comment ça c’était passé ni en Europe ni en Serbie. Il avait juste attrapé Jézabel encore une petite fille innocente de trois ou quatre ans et s’enfuir avec elle. Avec un groupe qui avait réussi à fuir la ville. Il écoutait l’histoire de Casey sans moufter, lui laissant raconter son histoire. C’est ce qu’ils faisaient tous au bout d’un moment. Même lui. Il ne donnait jamais de détails, mais en général ça n’intéressait pas les gens. Ils voulaient savoir le gros de l’histoire. Et Vladimir n’irait jamais chercher la petite bête chez la jeune femme. Il n'était pas flic ici, il ne l’était plus. Mais il restait prudent. Il lui avait fallu plus d’un an pour accepter la confiance de quiconque à Olympia alors… Ce n’est pas au bout de trois verres qu’il partirait bras dessus bras dessous avec Casey.

« Je ne dirai pas une migration… Mais j’ai l’impression qu'il y a beaucoup de monde pas originaire du Texas qui s'est retrouvé ici pour une raison ou une autre. J’en suis l’exemple parfait. J’avais plus de groupes quand je suis arrivé à Olympia. » Texas – Serbie ça faisait quoi ? Plus de neuf mille cinq cents kilomètres au moins. Si loin de son pays natal.  Il tirer une nouvelle fois sur sa cigarette. Jézabel était tombée malade. Si Bass n’avait pas trouvé Vladimir et sa fille, peut-être ne seraient-ils tous les deux plus de ce monde depuis un bout de temps. « Je me planque. » S’amuse un peu le Serbe, avant de répondre un peu plus sérieusement. « Je m’occupe des enfants. Pour ça que je ne suis pas trop dans Olympia. Des cours, une aide psychologique. C’était… ça ressemble à mon ancien taf. Plus ou moins. » A quelques détails près. Certes, il n’était pas psychologue de métier. Mais il savait se démerder avec les enfants et il pouvait les emmener à parler avec lui après avoir travaillé avec eux. Il aspirait un peu de fumée pour polluer ces poumons. « J’ai toujours bossé avec les enfants en fait, ça me semblait naturel de continuer de bosser avec. »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Lun 5 Juin - 17:28

Vladimir Casey
Meeting in the depths


La bonté des gens de la mine, elle sourit amusée à cette remarque au plutôt au paradoxe qu’il amenait. Les Miners n’étaient pas considérés comme les meilleures personnes du coin et Casey encore moins. Enfin, il fallait se dire que sa réputation restait bien cloitrée à l’intérieur des murs de la mine et peut être ceux de quelques bars de la carrière, ce qui était une très bonne chose. "Beaucoup de choses semblent absurde maintenant." Dit-elle en haussant les épaules. Tout le monde avait un avis différent sur la question, de son côté, elle appréciait sa vie actuelle malgré les différents problèmes qui s’étaient incrustés mais elle savait bien que d’autres n’aspiraient qu’à une chose : retrouver la vie d’avant. Et c’était un peu ce que les Olympiens semblaient vouloir, dans leur majorité en tout cas. De ce qu’elle voyait de Vladimir, il ne semblait pas être un bisounours idéaliste. De ce qu’il semblait dire, il était un peu arrivé à Olympia par hasard. Elle ne pouvait pas lui reprocher, cette ville semblait bien accueillante que les autres clans. Peut-être que si Casey était tombée sur celle-ci avant d’entendre les rumeurs sur sa famille et la mine, elle aurait fait le même choix. Toutefois, il était à parier, qu’elle aurait fini comme Arte, à s’enfuir pour aller vagabonder à droite et à gauche. "Je t’avoue que pendant mon voyage dans le pays, j’ai trouvé peu de clan aussi bien organisé et encore moins autant de camps dans le même endroit." A croire que les Texans avaient des capacités de survie plus développés que les autres. Après, il semblait logique de descendre vers le sud, les hivers étaient moins rudes et c’était un état plutôt désertique donc qui dit moins de monde dit moins de rôdeur. "Qu’est-ce qui est arrivé à ton groupe ?" Cash, pas besoin d’y aller par quatre chemins, elle se posait la question et vu la tournure de la situation –elle était plutôt bien lancée pour les questions donc autant oser poser des questions un peu indiscrètes. S’adossant à nouveau sur le dossier du fauteuil, elle remua l’alcool qui était dans son verre comme si c’était un grand cru. Faudra repasser pour les grands crus de Château-neuf-la-mine. Cas’ arqua un sourcil devant le faux aveu de Vladimir concernant sa planque à Olympia puis son visage se ferma à nouveau quand il parla des enfants. La première image qu’elle eut fut celle du cadavre du gamin qu’elle avait dû déplacer à l’infirmerie après l’attaque des Jackals. C’était pourtant il y plusieurs mois mais ce genre d’images restait graver dans l’esprit. Préférant se concentrer sur les paroles de son interlocuteur plutôt que sur ses souvenirs, elle fut intriguée par la description du poste de l’homme. "T’as du courage faut le reconnaitre! Je ne sais pas comment les enfants sont à l’heure actuelle, on en a très peu à la Mine, mais j’imagine qu’ils peuvent être toujours aussi… agaçants… apocalypse ou non." Un large sourire fendit son visage. Les enfants et elle, ça faisait deux et elle ne s’en cachait pas. Les adultes étaient déjà assez difficiles à gérer pour alors les gamins, n’en parlons même pas. Rien que d’imaginer devoir s’en occuper… Elle préféra boire une grande gorgée de l’alcool pour évacuer cette pensée. "T’étais ou t'es quoi au juste... ? Une espèce d’instituteur ? Assistant social ?" Décidément, l’homme le surprenait. Elle avait du mal à imaginer la grande bête blonde devant lui en train d’enseigner ou de s’occuper de gamin mais effectivement, il en fallait. "Je t’imaginais plutôt comme un raideur, ce qui expliquerait d’ailleurs ta présence avec Bass. Manifestement, l’habit ne fait pas le moine." Elle tira sur sa cigarette, son sourire étant resté sur ses lèvres. C’est dingue, elle voyait Vladimir comme une menace potentielle lorsqu’elle était entrée dans la salle commune et maintenant, elle le voyait comme un bisounours. Comme un olympien donc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Mar 6 Juin - 14:23

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

C’est vrai qu’il avait connu Olympia après la fameuse attaque des Jackals. Il avait entendu de la bouche des Olympiens et de quelques Riders à quoi ressemblait la vie avant ce désastre. Des morts, des viols… Assez pour faire craindre à Vladimir une nouvelle attaque et ne pas avoir envie de s’attarder trop longtemps dans Olympia dans les premiers temps. Pour finalement y être depuis presque deux ans, il semblerait. Donc il n’avait jamais vécu dans un quelconque monde fantastique et fabuleux où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Depuis qu’il était adolescent il en avait conscience. Ce n’était pas il y a sept ans qu’il avait compris que c’était déjà la merde. Plissant légèrement les lèvres, Vladimir hochait simplement les épaules. Lui non plus n’avait pas trouvé autant de clans regroupés dans le même périmètre. Comme quoi, les humains avaient toujours un bon instinct de survie au final. Vers le Sud, il y fait chaud. L’hiver est moins rude, mais dans le Texas l’Été n’était pas forcément facile. Du trente-quatre à l’ombre pour les journées les plus chaudes. Avec parfois un bon petit taux d’humidité remontant dans certaines zones. Un vrai bonheur le Texas si si.

« On s’est fait attaquer. Puis des rôdeurs sont arrivés en masse. Rien de plus à dire sur le sujet. » Et il n’avait pas envie d’en parler plus. Cette nuit avait été affreuse. Une bande de pillards bien plus armés et nombreux qu’eux avaient attaqué leur camp. Les hurlements et les coups de feu avaient attiré en un clin d’œil tous les bouffeurs du périmètre. Une véritable hécatombe, autant chez les siens que chez les pillards. Il y avait certainement quelques survivants comme lui, mais tout le monde s’était séparé. Emportant la petite sous le bras. Pour une très longue durée de quatre mois a erré dans la nature sans vraiment savoir comment ils avaient réussi à s’en sortir pour découvrir Olympia. « Et vous ? En voyage à travers le pays quand tout s’est déclenché ? » Il n’était pas sûr d’avoir bien compris ce que faisait Casey avant de retourner du côté de la mine pour retrouver sa famille. Il observait son verre vide, avant de s’en resservir un. Tapotant la cendre de sa cigarette dans le cendrier mis à disposition. Avant de laisser la fumée s’échapper par ses narines. « Je ne dirai pas ça. Au contraire même. »

Il laissait quelques secondes sa phrase en suspens, alors qu’il reprenait une gorgée. « Ils sont plus gérables que les adultes. Un gosse, quand ça veut dire un truc, ça le dit. Quand ça veut pleurer, ça pleure. C’est beaucoup plus saint pour le corps et l’esprit. » Pas comme les adultes qui s’efforçaient de plus ou moins faire comme si tout aller bien. Il ne disait pas qu’il était parfait. Il faisait la même chose avec Jézabel dans les parages. « Le problème, c’est qu’ils ont été obligés de grandir. De prendre entre cinq et dix ans de plus. Donc, je ne leur fais pas l’offense de les traiter comme des gamins. Sans pour autant les considéré comme des adultes. » Garder un peu de leur innocence malgré tout. Mais ces gamins faisaient des cauchemars. Parfois ils disaient des vérités que la plupart des adultes autour d’eux refusaient d’entendre. Tirant plus fortement sur sa cigarette, il haussait les épaules. « Quelque chose comme ça ouais. Mon job c’était de protéger les enfants et les familles. D’aider des gamines de quatorze ans à sortir du trottoir ou prendre la déposition d’un môme de huit ans parce que papi il aime un peu trop son petit-fils. »

Son visage se refermait à ses souvenirs. Il se revoyait passer ses nuits et ses matinées à boire un café devant des dossiers plus hauts que la table devant lui en lisant des rapports plus monstrueux les uns que les autres. « Ça fait une paye que pour moi, c’est bien les humains le souci. Pas les morts qui rôdent. » Il écrasait la fin de sa cigarette, il allait finir par avaler un filtre brûlant et crasseux si ça continuait comme ça. Il était connu pour son calme, mais en Serbie, ça lui était arrivé plus d’une fois de craquer et d’envoyer son poing dans la gueule d’un violeur d’enfants. Mais naturellement personne ne voyait jamais rien. Il frottait tranquillement son poing, avant de relever un regard plus froid, plus glacial malgré lui vers Casey. « J’suis pas assez sociable pour aller chercher des nouvelles têtes dans la cambrousse texane franchement. » Ça l’amusait. Il pouvait être aussi sympathique qu’une porte de prison lorsqu’il s’y mettait. Aussi méfiant et froid qu’un foutu maton. Et quand il aimé pas quelqu’un, cela se sentait. Quand à Casey ? On ne pouvait pas dire que les deux se faisaient confiance. Ce serait mentir. Mais ils partageaient juste un bon moment ensemble. Et puis ce n’est pas comme si ce qui lui disait avait vraiment de l’importance. C’est ce qu’on était maintenant qui avait de l’importance.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Dim 11 Juin - 14:41

Vladimir Casey
Meeting in the depths


Vladimir s’avérait aussi loquace qu’elle lorsqu’on touchait aux sujets sensibles. Enfin ce n’était pas comme s’il avait eu besoin de décrire l’attaque que son groupe avait subi. Casey imaginait très bien à quoi ça pouvait ressembler… Sûrement parce qu’elle l’avait vécu mais pas de la même façon que son interlocuteur. Une pensée lui traversa l’esprit et lui glaça le sang : et si les deux s’étaient déjà rencontrés par le passé, si cette nuit-là était le même souvenir qu’ils partageaient sauf qu’ils n’étaient pas dans le même camp…  Non ce n’était pas possible, il ne fallait pas que ce le soit. Comme pour évacuer cette pensée absurde, elle se massa l’arête du nez. "Non juste dans un groupe, à survivre." Sans le vouloir, Casey avait répondu un peu plus sèchement que leurs échanges précédents, ses réflexions avaient obscurci temporairement son humeur. Après une bonne inspiration, elle reprit sur un ton plus détendu : "J’allais être diplômée à l’université quand « c’est » arrivé." Dire que sa vie avait été toute tracée à ce moment, diplôme, boulot, vie… La tournure des évènements l’amusait plus qu’autre chose finalement. La description inattendue des enfants la laissa perplexe quelques instants avant qu’elle ne réfléchisse à la question. Le blond n’avait pas tort, toutefois Casey était plutôt une partisante de la retenue. Du moins, quand il s’agissait des autres. Les épanchements de pleurs et autres crises existentielles, n’étaient franchement pas son truc. Elle ne savait tout simplement pas les gérer. Alors que visage de son interlocuteur se refermait, celui de Casey semblait plus amusé par la description qu’il faisait de son ancien emploi. Clairement, Vladimir avait été un flic. Effectivement, ça n’avait pas dû être facile comme boulot mais au vu des circonstances actuelles, il fallait relativiser. L’humanité est sûrement plus à son summum d’horreurs aujourd’hui qu’elle ne l’avait été avant l’arrivée des rôdeurs. "Les humains ont toujours été un souci, juste que maintenant, ils le sont un peu plus vu qu’on a les morts à s’occuper en plus." Dit-elle avec un sourire avant de prendre une autre gorgée de son verre. Elle avait fait du droit, elle savait très bien ce dont Vladimir parlait et avait vu mais à l’inverse de lui, elle avait préféré s’orienter vers une carrière moins sociale. Le droit corporatif était beaucoup moins empreint de sentiment et ça lui avait parfaitement convenu. "Parce que Bass est sociable peut être ?" Casey rigola en se rappelant le sarcasme dont avait fait preuve l’intéressé la première fois qu’ils s’étaient rencontrés. Ça avait tout de suite plu à la femme mais ça ne devait pas être le cas avec tout le monde. "Puis tu dis ça mais t’es bien venu à la mine et on partage un verre donc c’est bien que tu n’es pas aussi ours que tu le dis. Même les asociales ont besoin de la présence des autres de temps en temps." Elle haussa les épaules devant cette évidence qui s’imposa à elle. Même Cas', qui préférait restée seule la plupart du temps, appréciait un échange de temps à autre. La mine l’avait vraiment sociabilisé il faut croire. "Au moins à Olympia, la vie doit être plus sympa pour toi à l’heure actuelle qu’elle ne l’était à l’époque. Enfin j’imagine." Dit-elle pour revenir à ce qu’il disait plus tôt. Elle voyait mal cette ville souffrir de la même criminalité dont Vladimir parlait plus tôt. Quelque part, il était dommage qu’il est atterri à Olympia plutôt qu’à la carrière, cette dernière aurait eu besoin d’un bon coup de balais. Casey finit sa cigarette et l’écrasa dans un bol à proximité qui servirait de cendrier pour l’occasion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 130
survit depuis le : 02/11/2016
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Mer 28 Juin - 16:08

Casey & Vladimir
∞ Each meeting occurs at the precise moment for which it was meant. Usually, when it will have the greatest impact on our lives. ∞

Ils avaient tous un endroit où aller. Il serait plus juste de parler tout simplement qu’avant ce bordel, ils avaient tous des projets. Recevoir son diplôme pour lequel on a trimé pendant des années, recevoir son augmentation, aller demander à l’amour de sa vie de l’épouser, aller sauver des chatons dans les rues, bref. La vie tout simplement. Et puis tout le monde connaissait la suite de l’histoire : la merde. Ça avait toujours été la merde. Il n’arrivait pas bien à définir si c’était pire ou moins pire qu’avant. Certainement pire, simplement qu’avant, les gens avaient les lois pour les arrêter dans leurs actes. Maintenant il n’y avait plus d’ordre établi, alors le pire ressortait. Mais il pouvait aussi en ressortir le meilleur de l’être humain dans les situations extrêmes. Comme la générosité, le courage ou le sacrifice de soi pour autrui. C’était les bonnes choses qui pouvaient ressortir de l’apocalypse. Voir ou non l’humanité que chacun a réussi à garder en soi. Il y avait parfois des bonnes surprises. Vladimir fermait quelques secondes les yeux, avant de reprendre Casey en cours de route. Tout ce qu’il pouvait dire qu’elle avait une sacrée descente. Et ça le faisait sourire intérieurement.

Il levait les yeux au ciel à la question sur Bass. « Disons que y’a mieux. Et pire que lui. » Il avait l’impression que pas mal de gens c’était encore plus recroquevillé sur eux-mêmes depuis toutes ces années. Un mécanisme de protection psychologique. Même si à ce niveau-là, on pouvait se poser des questions sur la stabilité d’une des figures importantes d’Olympia. Il rattrapait son verre pour venir boire un coup avant de la fixer quelques secondes, la pointant. « Je n’ai pas dit que j’étais asociale. Simplement que j’aimais le calme en général. » Il aimait les gens. Pour faire un métier comme il avait fait, si on n’avait pas une grosse empathie et un estomac solidement attaché, c’était même pas le peine d’y penser. Il haussait tranquillement les épaules. Elle n’avait pas nécessairement tort en effet. C’est vrai que la vie était plus facile à Olympia dans un sens. Il y avait l’ordre, des fonctions pour tout le monde, des maisons, des murs, des activités. Avant le passage des Jackals, on aurait presque pu penser que Olympia vivait hors du temps. Mais avec le massacre, cela avait ramené la plupart des gens à la réalité de la manière la plus douloureuse qui soit.

Vladimir n’aurait certainement pas beaucoup aimé le « vieux » Olympia. Cela l’aurait irrité de voir autant de monde adepte de Candide " Tout va bien dans le meilleur des mondes ". Enfin de ce que lui en avait expliqué rapidement Bass et quelques autres habitants du quartier. « On peut dire ça oui. Mais j’avoue que je suis impressionné pour la mine. On s’adapte à tout c’est vrai. » Vivre aussi serait certainement compliqué pour Vladimir malgré ce qu’il en pensait et avec une enfant à élever d’autant plus. Il observait le cendrier, puis son verre vide. Il devrait peut-être penser à retrouver Bass maintenant dans les dortoirs. Voir ce qu’ils faisaient pour la suite vue que cette Arte avait aussi disparu de la mine. Il passait sa main dans ses cheveux pour les ramener en arrière, avant d’hocher la tête en sa direction « Je te dois un coup à boire et une cigarette. Si je repasse par ici ou si tu passes à Olympia, je n’y manquerai pas. Je dois retrouver Bass dans les dortoirs. » Il n’était qu’accompagnateur après tout, il suivrait les dires de Bass. Ils resteraient certainement pour cette nuit de toute manière. « Merci encore pour le verre. ».

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   Sam 1 Juil - 17:56

Vladimir Casey
Meeting in the depths


Un sourire n’empêcha pas d’apparaître quand elle vit Vladimir lever les yeux au ciel à propos de Bass. C’est vrai qu’il y avait mieux et pire que lui. Et actuellement, il y avait mieux que lui mais ce n’était pas le même sujet. La réponse de son interlocuteur restait tout de même évasive mais Casey n’était pas là pour l’interroger sur son compagnon de route. De toute façon, il ne valait mieux pas, ça ne ferait que lui faire remonter un goût amer dans la bouche. "Alors tu dois trouver ton bonheur ici." Si la mine était bien une chose c’était calme. A part en temps de crise, tout le monde faisait son boulot et venaient se détendre dans la salle commune en fin de journée. A l’exception de l’endroit où il se trouvait, les seuls bruits qu’on pouvait entendre dans le reste de la mine c’étaient les poutres qui grinçaient par moment. Ça semblait presque lugubre en y pensant. Toutefois, ça devait effectivement le satisfaire vu la différence d’environnement avec Olympia. Par ailleurs, ici, pas d’enfant pour faire chier ou à éduquer – selon le point de vue. Après le commentaire de son interlocuteur sur la mine, elle l’imagina un instant comme Miners et se dit que ça ne serait pas une mauvaise chose. Il semblait discipliné, sûrement les restes de son métier et il était plutôt posé. A vrai dire, Casey aurait bien eu besoin d’homme comme lui dans ses gardes. Elle n’allait quand même pas essayer de débaucher le serbe alors qu’il n’était pas venu seul. C’était surtout cet aspect qui la gênait : ça ne serait pas très juste envers Bass. Pendant quelques secondes son cerveau retourna la question et l’apparition de Billie dans ses pensées n’aida pas non plus à prendre une décision « juste ». Malgré une conversation qui semblait montrer la femme comme une Miners, elle doutait de ses intentions futures vis-à-vis d’Olympia. Donc recruter Vladimir ne serait qu’un échange de bons procédés finalement ? Sa tête fit un léger signe de négation, quasiment imperceptible. "Ça m’étonnerait que Bass soit déjà revenu aux dortoirs. Profite pour visiter la mine, si tu veux mon avis."
Elle l’avait laissé avec Max et ne savait pas comment c’était finie leur entrevue et elle doutait qu’elle se soit finie en réalité. Préférant ne pas partager le fond de sa pensée avec son interlocuteur, elle rebondit sur ses autres propos. "Si jamais, à l’avenir, t’as envie de changer d’air, la Mine sera contente de t’accueillir." Casey se resservit un verre alors que sa compagnie allait la quittait. Se promettant que ça serait le dernier avant qu’elle n’aille faire un tour ailleurs, loin de l’alcool."Tu me dois rien, la Mine et Olympia sont en bons termes donc c’est normal. Et c'est pas comme si ta compagnie était mauvaise." Dit-elle en haussant les épaules, sourire aux lèvres. Voilà qu’elle se mettait à la politique maintenant. On aura tout vu. "A plus tard l'Olympien !" Après tout, ils allaient partager le même dortoir mais pas sûr qu’ils soient tous réveillés quand elle reviendrait dans sa chambre. Et d’un côté, elle espérait que non, ça éviterait une situation bien gênante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Meeting in the Depths [ft Casey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meeting in the Depths [ft Casey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» Wandering Around ▬ Casey
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» CASEY MOORE ◈ I love you more than beans and rice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza :: RP Archivés-
Sauter vers: