AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza fête son anniversaire !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en août 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Dim 4 Déc - 17:54

  &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?


Ce matin Casey avait décidé de partir de la mine pour une petite excursion dans son passé. Depuis qu’elle était revenue au Texas, elle n’avait pas mis un pied dans son ancienne maison ni même aborder la simple idée d’y aller. Son passé familiale étant ce qu’il était, rien ne la rattachait à cette vie. Toutefois, depuis quelques temps, la curiosité la chatouillait et peut être aussi le besoin de clore, une fois pour toute, un chapitre de sa vie. Le chemin avait été long et contre toute attente plutôt sans embûche, à part quelques rôdeurs qui faisaient du stop. Seul Jack l’accompagnait, lui tenant compagnie, compagnie qui lui suffisait amplement. Avec la mine, sa sociabilité était mise à rude épreuve et cette longue « balade » lui faisait énormément de bien.
Quelques heures plus tard, elle arriva dans la zone urbaine où se trouvait la maison de son enfance. Malgré l’abandon et les caprices du temps, la jeune femme reconnaissait l’endroit et n’eut aucun mal à trouver la fameuse maison. Plantée devant quelques instants, comme hésitante, elle finit par entrer. La poignée de la porte d’entrée était totalement défoncée, sûrement des scavengers... Son père et son frère ayant survécu assez longtemps après l’influenza, aucun doute qu’elle ne trouverait rien en termes de vivres ou autres produits de nécessité mais elle n’était pas là pour ça. Une fois la porte franchit, Casey resta à nouveau planté là, à parcourir ce nouvel environnement des yeux. Tout semblait à la fois étranger et familier. Des souvenirs variés lui revinrent à chaque fois qu’elle reconnaissait un objet, un meuble, un bout de maison… Dans un soupir, elle écarta tout ça de son esprit pour se concentrer. Rien ne lui assurait que la maison était sûre. En tout cas, il était sûr qu’elle ne trouverait ni son frère ni son père version zombifiée, étant tous deux morts lors d’une attaque contre la mine, c’était déjà ça en moins à gérer. Un rapide tour d’horizon s’imposait, l’étage du bas était constitué du salon, de la cuisine et du garage, en soit la maison n’était pas très grande. Tout en vérifiant la présence d’invité indésirable, elle profitait pour ouvrir les placards par acquis de conscience. Comme attendu, il ne restait strictement rien, non seulement sa famille avait dû embarquer tout ce qui était possible à la mine mais d’autres survivants avaient dû passer après. Au vu de l’état du salon, aucun doute que des personnes avaient passé – voire, vécu – quelques temps ici. Toutefois, il restait un cadre photo au-dessus de la cheminée, la poussière la recouvrait entièrement et il fallut un coup de nettoyage pour reconnaitre la mauvaise photo de pêche de la famille Redfield. Refusant de se souvenir plus que ça, elle reposa la photo et continua son inspection. Quant à Jack, lui, s’amusait à sniffer tout ce qui lui passait sous la truffe. Au moins, pour une fois, il était calme. Il était temps de monter à l’étage, l’étage des chambres… l’étage de sa chambre. Arrivée, en haut, Cas’ fit rapidement le tour, 3 chambres, une salle de bain et un grenier inaccessible pour des non-morts, de fait, elle se passa de monter tenir compagnie aux araignées. La porte de son ancienne chambre était fermée, son poing martela le bois quelques fois puis écouta. Aucun signe de vie de l’autre côté. Sa main se posa sur la poignée pendant que la colère montait en elle. Tout lui semblait si étranger ici, malgré les souvenirs qui revenaient sans cesse lui rappelait qu’elle y avait vécu. Même « avant », cette vie ne lui convenait pas, n’était pas la sienne et la voilà aujourd’hui qui revenait. Pourquoi ? Parce qu’elle ne trouvait plus sa place dans ce monde ? Elle serra les dents devant les conclusions qui s’affichaient à elle, toujours incapable de rentrer dans la chambre. En bas, Jack aboya, chassant la colère de son corps pour faire place à la vigilance. Pistolet au poing, elle descendit les marches le plus silencieusement possible. Le chien était figé, fixant quelque chose, ça ne pouvait qu’être un vivant. La pire des deux possibilités. C’était beaucoup plus compliqué de se débarrasser d’êtres humains que de rôdeurs, ces premiers résistaient souvent trop… Cas’ se retrouva à l’angle de la cuisine et du salon où elle fit volteface, pointant son arme sur l’homme. Mais qui c’était lui ? Elle le détailla de haut en bas, conclusion : inconnu au bataillon ! "Je peux t’aider ? Tu cherchais peut-être de quoi faire une omelette mais aujourd’hui la maison est fermée !" Malgré l’humour présent dans sa réplique, Casey était plus que sérieuse et n’hésiterait pas un instant à tirer. Le croisé berger allemand se colla à sa jambe, ne quittant pas l’homme du regard. Etrangement, il ne grognait pas. C’était peut-être bon signe mais dans tous les cas, il était hors de question de considérer l’autre comme inoffensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Mar 6 Déc - 12:13



Caden ne savait pas vraiment ce qu’il foutait là à dire la vérité. Il regardait la ville fantôme comme si c’était la première fois.  Il savait par expérience que les villes grouillaient encore de zombies et de vivants. Il n’appréciait pas de prendre des risques, c’était une personne plutôt habituée à diriger chez lui. Il appréciait les gens du ranch, et on lui rendait bien. Il savait qu’il pouvait se rendre utile quand on allait le voir lui avant d’en référer à Abel. Il ne fallait pas déranger le chef. En général, on préférait que ce soit lui qui s’occupe de cette sale besogne. Tout le monde connaissait les accès de rage de l’aîné qui se révélaient aussi spectaculaires qu’imprévus.  C’était bien l’adresse qu’on lui avait fourni. C’était devenu considérablement plus difficile de s’orienter depuis que les téléphones avaient été proscrits. La technologie nous avait rendu à ces petits bijoux et ça n’en était que plus cruel de s’en trouver débarassé. Silencieusement, il passa le cloître de la maison. C’était une petite maison tout ce qu’il y a de plus banal. Sans savoir pourquoi Caden en eut une légère boule au ventre. Il se demanda si les gens avaient été heureux ici. S’ils avaient été plus heureux que dans leur famille ou si tout le monde vivait son drame quotidien à l’abri des regards. Il poussa la porte pour se retrouver face à un chien qui le regardait de travers. Caden n’était pas idiot et il savait que face à un berger allemand, il valait mieux ne pas faire de gestes agressifs ou lever les mains. Ces animaux-là étaient très protecteurs et très attachés au maître. Il baissa les mains, ne montrant aucun signe particulier de peur ou d’anxiété. Les chiens se montraient particulièrement réceptifs aux attitudes physiques et aux comportements humains.

Droit, il gardait une attitude dominante mais non invasive. Les animaux c’était plus facile de communiquer avec eux qu’avec les humains. D’ailleurs en parlant d’humain… il allait rebrousser chemin tranquillement quand le propriétaire du chien se retrouva en face de lui pour l’intercepter. « Je ne suis pas venu chercher querelle. Je.. » Pourquoi il était venu déjà ? « J’espérais croiser un ami. Je sais que c’est stupide, mais je pensais que peut-être il serait retourné là. » Il ne voulait pas lever les mains de peur de réveiller la bête qui bien que ne montrant aucune agressivité le regardait avec intérêt. La jeune femme en revanche, blonde comme les blés ne paraissait pas exactement du même avis. C’était normal, depuis l’apocalypse, plus personne ne faisait confiance à personne. C’était le bordel, la chienlit comme on disait avant. La confiance déjà fine entre les individus s’étaient réduits à peau de chagrin avec l’arrivée des bouffeurs professionnels. Ses yeux balayaient la pièce alors  un peu nerveusement. Il n’appréciait pas d’être tenu en joug et ça le faisait s’agiter comme une petite fille qui a envie de faire pipi. C’est alors que ses yeux repérèrent la photo sur la cheminée. Il plissa les yeux. Il n’était pas bien sûr mais il avait l’impression de reconnaître la jeune femme en face de lui.  Elle ressemblait à une version plus âgée en tous les cas. Son regard s’était fixé suffisamment longtemps sur la photo pour qu’il se dise que ça n’était sans doute pas une bonne idée. « Je… heu viens en paix ?’ » ça sonnait comme une foutue rencontre du troisième type en tous les cas. En même temps, qui irait balancer, je viens pour tous vous buter à des inconnus. Surtout quand les inconnus ont l’avantage. Il eut un rire nerveux en pensant à cela attendant toujours avec anxiété le verdict de la femme en face de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Sam 10 Déc - 15:56

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

De façon assez étrange, l’inconnu en face d’elle semblait plutôt détendu, du moins pas sur la défensive comme la majorité des gens qu’on rencontrait. C’est vrai que généralement quand on pointait une arme sur soi, on réagissait au quart de tour. C’était hélas une leçon qui c’était rapidement apprise au cours des dernières années avec la redéfinition de la civilisation – enfin ce qu’il en restait. Casey attendait une explication et celle-ci finit par pointer le bout de son nez. Toutefois, elle s’avérait totalement insuffisante et incompréhensible. Un ami ? Personne n’avait été là depuis un moment, à moins que dans la seule pièce de la maison qu’elle n’ait pas exploré, sa chambre, se planquait le fameux ami ? Dans tous les cas, personne n’avait rien à faire ici, il s’agissait de sa maison et malgré le peu de sentiments existants envers sa famille, elle restait territoriale. "Bien sûr…" La jeune femme n’y croyait pas. Cette excuse semblait aussi vraisemblable que des licornes zombies ! Les dernières personnes qui avaient foutu les pieds ici, étaient parties depuis un bon moment. Les espèces d’écritures qu’elles avaient laissé sur le mur, n’étaient plus qu’à peine visibles. Cas’ fronça les sourcils pour lui indiquer qu’elle ne plaisantait pas et n’appréciait pas qu’on se foute de sa gueule surtout quand c’était elle qui avait l’arme dans la main. Le regard de son interlocuteur se perdit derrière elle, sans prendre la peine de se retourner, elle comprit rapidement que la photo avait attiré son regard. Qu’est-ce qu’elle faisait tâche dans cette maison abandonnée… mais aussi par le paradoxe qu’elle diffusait l’idée d’une famille unie. Jack ne bougeait toujours pas, attentif au moindre des mouvements que pouvait faire l’inconnu. Celui-là même qui gesticulait nerveusement sur place, ça devenait difficile de  le cerner. Se foutait-il vraiment de sa gueule ? La dernière remarque du brun la décontenança totalement, elle écarquilla les yeux et entrouvrit la bouche pour sortir une remarque acerbe, qui finalement ne dépassa jamais le stade de l’intention. "C’est une question ?" Une petite rencontre du troisième type après une apocalypse, tout à fait normal ! Après tout, on était plus à ça près… Dans un soupir, la jeune femme baissa son arme, du moins son arme sans pour autant cesser de le viser. L’homme n’avait pas l’air d’un danger immédiat à part par le biais de son étrangeté "Reprenons au début, qui es-tu ? Et qu’est-ce que tu viens faire dans ma maison ?"
Le « ma » était sortie naturellement sans qu’elle n’y réfléchisse plus que ça. Juste le côté territorial qui ressortait. Pas étonnant qu’elle s’entende aussi bien avec son chien… "Je doute sérieusement que tu sois venu envahir la terre ou faire des rencontres avec l’espèce humaine, surtout que t’as pas vraiment la gueule de l’extraterrestre…" Dit-elle avec un rapide sourire amusé. Après qu’est-ce qu’elle en savait, ce n’était pas avec ses connaissances cinématographiques de Spielberg ou Scott et autre Emmerich, qu’elle savait réellement à quoi pouvait ressemblait un extra-terrestre. Son esprit partait encore dans du n’importe quoi, elle soupira contre elle-même et se concentra sur l’homme. "Donc si on pouvait se la jouer honnête, ça nous économiserait du temps et nous éviterait que les choses dégénèrent sans raison." Comme si Casey avait besoin d’une besoin raison pour faire chier son monde et faire dégénérer les choses...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Mer 21 Déc - 16:14


Casey, car après tout ce qu’elle venait de dire ça ne pouvait être que la soeur de Red. Son regard le transperçait comme si elle avait pu le tuer juste avec. Nul doute que la blonde savait être réfrigérante quand le besoin s’en faisait sentir.  « Ta maison ? » répondit-il plus pour lui-même que pour elle. « C’est Casey n’est-ce pas ? » Il se dit qu’il va réussir à la foutre en rogne, il est plutôt doué pour faire cet effet sur les femmes, mais c’est pas comme s’il allait devenir du jour au lendemain bon pour la conversation. Il ne fait même pas mine de s’approcher, se contentant de garder les mains bien rangées près de son corps. Il préfère ne pas les lever de peur d’exciter d’un coup l’attention du chien d’un peu trop près. Il se dit que l’appeler par son prénom ça peut aussi la déstabiliser suffisamment pour que son récit puisse faire mouche. La situation n’est pas tellement en son avantage. Le vétérinaire se dit qu’il devrait rebrousser chemin et reculer discrètement  avant de partir en courant. Une part de lui a envie de le faire car il ne supporte pas les conflits. D’un autre côté, il se dit qu’il doit une réponse à cette jeune femme. Red lui en a suffisamment parlé pour qu’il sache qu’elle mérite l’information qu’il détient. Loin de sortir de son apparence de flegme, même si soyons honnêtes il est loin de faire le fier, il tente d’attirer sa curiosité pour lui faire ensuite baisser son arme. Il ne sait pas si ça va fonctionner mais il préférerait largement prétendre être en train de prendre le thé que d’imaginer que chaque seconde peut être la dernière.

« Je connaissais quelqu’un qui habitait dans cette maison. »
Il réalise que le meilleur moyen serait de faire en sorte de ne pas avoir à se présenter afin de garder sa tête sur ses épaules. Si elle apprend qu’il est un Rhodes, il se doute qu’il risque de passer un mauvais quart d’heure.  S’il fait comme s’il n’avait pas entendu la première question, ça peut toujours passer. La bonne vieille stratégie de l’évitement, sur un léger malentendu, ça peut glisser comme ça. « Si tu pouvais baisser ton arme, je ne suis pas ennemi. J’ai des informations sur Red qui pourraient t’intéresser. Sauf que. » Il baisse le regard sur le chien avant de le retourner vers elle pour lui sourire. « Je me sens pas super à l’aise avec l’impression que j’ai le choix entre me faire déchiqueter et me prendre une balle entre les deux yeux. Qu’en penses-tu ? On fera comme si on prenait le thé, comme avant. » Avant l’apocalypse évidemment. Il se fait la réflexion que lorsqu’il est stressé, il parle vraiment plus que d’ordinaire. Cirilla aurait sans doute dû lui coller un fusil contre la tempe. Ça aurait sans conteste rendue la discussion plus enrichissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Mer 21 Déc - 17:06

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?


La première pensée qui vint à l’esprit de la jeune femme fut « What the fuck ? », comment l’autre pouvait connaître son prénom ? D’un regard, elle parcouru son interlocuteur de haut en bas. C’était plus que sûr, elle ne le connaissait pas. Même s’ils s’étaient croisés à la carrière, elle s’en rappellerait vu qu’il connaissait son prénom… La suspicion s’agrandit pendant qu’elle passait en revue les possibilités. Une pensée vint émerger brutalement dans son esprit : s’il s’agissait d’un des Jackals qui l’avait attaqué plusieurs semaines auparavant ? Sa poigne sur son pistolet se resserra. De fait, elle ne se donna pas la peine de lui confirmer que c'était bien son prénom. Le silence s’installa, préférant laisser au jeune homme l’occasion de poursuivre et de lui donner plus d’indices. Les choses allèrent très vite et plus il parlait, plus Casey était déconcertée. Combien de temps cela faisait-il qu’elle n’avait pas entendu le surnom de son frère ? Combien de de temps elle n’avait pas réellement pensé à lui ? Même aujourd’hui, dans cette maison, son frère ne faisait pas parti de ses souvenirs. Au vu des souvenirs qu’ils partageaient, c’était plutôt normal. "Red…" Ce nom sortit de sa bouche comme pour le rendre concret. Certaines personnes de la mine le connaissaient mais évitaient d’en parler à Casey. Peut-être voyaient-ils qu’elle se contrefoutait royalement de la vie de sa famille avant qu’elle arrive au Texas. Les mots de l’autre la firent sortir de ses pensées et de la déconcertation totale qui venait de la frapper. Est-ce que ces informations valaient la peine de prendre le risque que ça finisse mal pour elle ? "Déjà voyons si ce que t’as à me dire en vaut la peine. Parce qu’honnêtement, qu’est-ce que je pourrai bien faire de ses informations aujourd’hui ? Même de son vivant, il n’était pas franchement l’être le plus important de ma vie alors maintenant…" Elle poussa un sifflement à l’attention de Jack. Ce dernier retourna fouiner un peu la maison mais ses mouvements montraient bien qu’il était aussi détendu que sa maitresse."Si jamais tu trouves des feuilles de thé ici, ça sera seulement pour te faire un rail." Après chacun son truc, si jamais l’intrus était du genre à sniffer du thé pendant son temps libre, pourquoi pas. Casey baissa enfin son arme sans pour autant la ranger dans son holster. Fallait pas abuser non plus. Elle fit un signe de tête vers l’une des pauvres chaises qui trainaient dans le salon. Pas sûre que s’il s’assoit dessus, elle ne s’effondre pas ou ne chope pas une maladie du troisième type. Quant à elle, elle alla s’asseoir sur le plan de travail qui séparait la cuisine du salon."Tu n’es pas de la mine…"Se dit-elle à elle-même avant de poursuivre : "… J’espère vraiment que tes explications vont être bonnes concernant ton « ami »." D’une main, elle sortit son paquet de cigarette de la poche et en alluma une. Dans une idée de trêve potentielle, la jeune femme lui jeta le paquet de cigarette. Comme quoi, des fois, elle pouvait être sympa. Certes, elle ne savait pas s’il fumait mais le geste était là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Lun 2 Jan - 13:19


Le vétérinaire voyait bien que sa situation tenait sur le fil du rasoir. Il savait également que c’était probablement sa seule chance de s’en sortir indemne car il ne doutait pas que Casey n’hésiterait pas à le castrer à tout mouvement suspect. Il avait une certaine lecture des autres. Pour être honnête, n’importe qui aurait pu réaliser que la jeune femme avait ce petit quelque chose dans le regard qui révèle le chasseur et non la proie. Il tiqua néanmoins quand elle dit même de son vivant. Ainsi, elle pensait qu’il était décédé. Il avait donc bien comme il le pensait une carte maîtresse à jouer sur ce coup-là. Il ne put s’empêcher de se sentir concerné par la phrase de Casey. Lui non plus n’était pas très proches des siens, même si sa relation avec Abel avait été améliorée par l’apocalypse. Il avait conscience que ça ne serait jamais arrivé autrement.  Comment allait-elle réagir en découvrant le poteau rose. A son regard suspicieux, il n’avait aucun doute sur le fait que Casey était suffisamment sagace pour deviner ce qui se tramait sous ses yeux. Il déglutit lentement, se maudissant de n’être qu’un beau parleur et pas un combattant. Et encore, on pouvait remettre en doute sa capacité à dialoguer car c’était essentiellement dû à son physique, la plupart du temps, il ne brillait que par son talent à agacer son interlocuteur en moins de quelques minutes. Le cerveau engourdi, comme toujours quand la situation le dépassait, il commença malgré tout à s’exprimer.

« Ton frère et moi, on avait un peu sympathisé, quand il s’est retrouvé chez les crimsons riders. J’étais enfermé à côté de lui. Du coup, on s’est un peu raconté nos vies. » Il aurait peut-être pu être un peu plus habile dans la formulation. Il sentait bien que c’était répété les faits de manière trop froides. Le vétérinaire le sentait d’autant plus qu’il venait de mentir éhontément sur la dernière partie de la phrase. Il s’était senti très con en prenant la parole car il avait réalisé que s’il disait qu’il faisait partie des crimsons, sa vie risquait de se retrouver écourtée avant même qu’il ait pu finir. Le coup du gentil qui devient méchant et qu’on écoute soliloquer pour s’expliquer, ça ne marche que dans les films. Un bon vieux mensonge des familles, c’est éternel. « Les rôdeurs les ont attaqués une fois. On a profité pour s’enfuir chacun de notre côté. Je sais pas si ton frère est encore vivant Casey mais il n’était pas mort quand je lui ai parlé la dernière. » Ce qui était une phrase terriblement stupide lorsqu’on y repensait mais ce qui était dit était dit. « Ce gars, Caden, le frère d’Abel, il nous avait un pris en pitié, il nous a ouvert la geôle pour qu’on s’enfuit. » Très étrange de parler de soi-même à la troisième personne mais qu’à cela ne tienne. Il ne savait pas pourquoi il avait ressenti ce besoin de se mentionner pour se faire passer pour un héros… Il avait envie d’une certaine manière que la sœur de Red ait une image un peu plus positive de lui. L’homme regrettait tous les morts, et les conflits inutiles, il voyait souvent les visages de ceux qui avaient soufferts par ces combats futiles et perdus d’avance qu’importe l’issue. « Enfin bref, il m’avait dit qu’il comptait retourner à sa baraque. J’ai fait le tour de cette zone avant d’enfin la trouver. » Son histoire allait-elle suffire ? Il n’en était pas certain. Casey savait-elle qu’il n’y avait pas de prison à Crimson Valley ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Lun 2 Jan - 20:28

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

Prenant le visage le plus stoïque possible, elle écouta l’histoire du jeune homme. Sa cigarette lui tenait compagnie et lui donnait de la contenance pour ne pas réagir sur l’histoire entendue. Ca faisait beaucoup à entendre et surtout beaucoup à avaler. Son frère n’avait pas péri sous les coups des Riders mais sous ceux des rôdeurs… ou peut-être était-il encore en vie… Tout en apprenant plus sur son frère, elle en apprenait aussi plus sur son interlocuteur. A ce moment seulement, elle réalisa qu’il ne s’était pas présenté malgré son invitation polie et armée. Le silence tomba après les dernières paroles de l’homme. Son cerveau tournait à toute vitesse, essayant de remettre chaque élément dans leur contexte et surtout dans les bonnes. Effectivement, certains éléments ne rentraient pas, mais alors pas du tout. Néanmoins, elle continua à rester de marbre, ne sachant toujours pas à qui elle avait à faire, jouer la prudence était la meilleure stratégie. "Pourquoi les Riders vous ont attrapé ?" Dit-elle sur un ton honnête et sans aucune trace d’ironie ou de sarcasme, une première de la semaine sûrement. Cas’ était là depuis quelques mois, elle ne connaissait pas toutes les subtilités de la région et des relations inter-camps mais elle savait que les Riders et les Miners profitaient d’une trêve durable et bien établie. Et ce depuis la fameuse attaque… "Et surtout pourquoi ils vous ont emprisonné ?" Etrangement, même si elle ne connaissait pas du tout les Riders, elle les voyait plus comme des démangés de la gâchette que comme des tortionnaires. Après, vu ce qu’on disait sur ce fameux Abel, il n’était pas facile à vivre, ni vraiment tout seul dans sa tête. Des rumeurs entendues à la carrière, elle en percevait une espèce de tyran capricieux, la morve au nez et tapant des crises de colère lorsqu’il n’avait pas le jouet qu’il voulait. Toutefois, elle n’avait jamais eu l’occasion de poser ses yeux sur lui et de juger par elle-même. A l’heure actuelle, le jeune homme pouvait tout bonnement lui dire qu’Abel était une licorne et les Riders, des rôdeurs dressés, qu’elle n’aurait aucune source pour le contredire. "Caden comment? Des fois que j'ai l'occasion de croiser un cavalier... Il pourrait peut être m'aider parce que si je comprends bien là, t’es en train de me dire que mon frère est en vie ? Alors que tout le monde à la mine pense qu’il est mort… Excuse-moi mais ça me paraît complètement déglinguée comme pensée! Red ne peut pas être en vie..." La nouvelle commençait à l’affecter émotionnellement. Maintenant qu’elle avait traité les informations recueillies, les émotions se mélangeaient. Elle se devait de rester rationnel et de ne pas penser à ce qu’il en était de Red. De ce qu’elle pourrait bien lui dire après toutes ces années, de ce qu’elle pourrait ressentir, serait-elle heureuse, déçue ou en colère ? Est-ce qu’au final, ça changeait quelque chose à leur lien ? Bloquant toutes ces questions superficielles, elle se concentra à nouveau sur l’homme, cet homme qui lui mentait donc c’était probable qu’il mente pour Red aussi... Jack, lui, s’était couché devant la porte d’entrée, le regard rivé sur eux deux. "Tu viens d’où alors ? Vu que t’es ni de la mine, ni de chez les cavaliers… Et vu où on se trouve, y a pas beaucoup d’options possibles…" Un sourire étira la commissure des lèvres de Cas’ pendant qu’elle tirait sur sa cigarette. Il manquerait plus que ce soit un Jackals. Son regard passa brièvement sur l'arme qu'elle tenait. Quelque part, ça ferait plaisir à Casey de prendre des nouvelles de ses « amis » et obtenir quelques renseignements. Ça, c’était un autre débat. En effet, il y avait toujours cette information complètement branlante qu’il lui avait donné et avait fait tiqué Casey, augmentant fortement sa suspicion… allant même jusqu’à la certitude… mais pour le moment, il était préférable de ne pas s’avancer en accusation. Laissons le joueur dévoiler son jeu par lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Dim 8 Jan - 12:57


Casey en avait des questions compliquées. Il n’avait pas véritablement de bones réponses à donner et il n’était pas non plus un génie du mensonge. Il aurait aimé qu’il y ait des cours. Je veux dire les Rhodes n’étaient pas non plus les mieux attentionnés. Cela aurait pu être un cours entre « l’incapacité à communiquer ses émotions comme tout bon mâle qui se respecte » et « ne pas être une lopette en dix leçons ». Autant dire que selon le papa des Rhodes, Caden avait bien raté ces deux cours là. Il ne s’en portait pas plus mal mais ne l’étalait pas en place publique. Son regard se fixa sur la femme blonde en face de lui. Il prit une inspiration et tenta du mieux qu’il pouvait de donner des informations qui parviendraient à être suffisamment générales pour ne pas être questionnables et suffisamment précises pour satisfaire la jeune femme. L’exercice se révélait périlleux. Il sentait bien que ça allait être difficile de la faire à l’envers au regard inquisiteur et perdant patience qui lui tenait tête. « Si seulement je le savais moi-même. Entre nous, on aurait dit qu’ils savaient pas eux-mêmes ce qu’ils foutaient. » C’était bien vrai, Red avait été le seul « prisonnier » à avoir été fait. C’était une erreur, un moment d’égarement, on avait pensé s’en servir comme monnaie d’échange, ou le convertir, au final il coûtait juste de la bouffe. Caden comment ? Il n’avait pas une grande imagination, il ne savait pas bien comment il allait pouvoir se réinventer un nom de famille et une vie qui tiendrait la route. De plus, il entendait dans sa voix un léger trémolo qui bien que pouvait être attribuée à la pression de se trouver dans une situation de merde, pouvait également montrer que le mensonge n’était pas le fort du cavalier.

Il avait cette impression que s’il disait son véritable nom, il allait finir par se faire clouer au pilori. Le vétérinaire ne pouvait pas expliquer pourquoi mais il pressentait un léger ressentiment. Du moins s’imaginait-il que si son père et son frère avaient trouvés la mort dans une attaque de riders, ça n’augurait rien de bon que d’être le second de ce groupe. A quoi bon mentir ? Caden n’aimait pas tellement les mensonges, et il sentait que tout allait lui retomber sur le coin du nez. Il soupira malgré tout, au moins il ne mentirait pas sur sa prochaine réponse. « Caden Rhodes. Tu connais peut être ce nom, c’est le frère d’Abel le leader du clan. » Il sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine. Bon dieu, qu’est-ce que c’était difficile de garder une contenance. Cela devait être un peu vrai qu’il était un fragile. Il haussa les épaules malgré tout. « J’suis un gars qui était là au mauvais endroit au mauvais moment. » Il fallait qu’il détourne la conversation et qu’il la recentre sur Red pour que Casey arrête de lui poser des questions ; C’était trop compliqué de concevoir de toutes pièces un mensonge élaboré lorsqu’on était pas habitué ou naturellement exceptionnellement doué dans ce domaine. « C’est pas important d’où je viens. Je pensais pas croiser sa sœur. Il m’avait juste dit qu’il allait repasser par là. Je  me demandais c’est tout. La zone est super dangereuse, il a pu lui arriver des trucs depuis la dernière fois où je l’ai vu. C’était il y a plusieurs mois. J’aimerais bien qu’il soit vivant. C’était un gars que je trouvais sympa et plein d’honnêteté. » Pas comme lui, se surprit-il à penser. Caden savait qu’il n’était pas le meilleur des hommes mais pas le pire non plus. Toutefois, il avait remarqué chez Red des qualités qui lui faisaient cruellement défaut. C’était une des raisons pour lesquelles, il n’avait pas hésité à le libérer en profitant de cette attaque. « Tu n’es pas plus curieuse de savoir des détails sur lui plutôt que sur moi ? Je suis personne. » En un sens, c’était terriblement et cruellement trop vrai, cependant cela Casey ne pouvait tout simplement pas le voir. Sa voix en revanche indiquait légèrement que l’expression employée pouvait vouloir dire plus que ce qu’il voulait bien révéler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Dim 8 Jan - 16:08

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

Casey ne voyait pas non plus ce qu’auraient pu foutre les Riders avec son frère… Après, il devait y avoir de nombreuses choses qu’elle ne savait pas, qu’il s’agisse du contexte de l’époque à la mine ou Red lui-même. Si comme elle, il avait changé avec le début de l’épidémie, c’était un inconnu. De toute façon, ça ne pouvait pas être pire que l’homme qu’elle avait connu, quoi que… "Jamais entendu parler." Dit-elle à propos du fameux Caden. Autant Abel était plus ou moins populaire, autant que le reste des Rhodes, non. Elle savait qu’il s’agissait d’une famille à la tête du ranch mais rien de plus. Malgré l’envie d’en apprendre plus sur le nouveau paysage de la région lors de son retour, elle n’avait jamais cherché à en savoir plus sur les Riders. Jusqu’à maintenant. C’était quand même étrange que le frère du leader décide de libérer des prisonniers. Les Rhodes étaient-ils aussi soudés que les Redfield ? C’est-à-dire : pas du tout."Il est encore en vie ?" Les rumeurs étaient assez claires sur le caractère d’Abel et, toujours de l’image qu’elle s’en faisait, elle l’imaginait mal faire des concessions ou simplement pardonner. Casey écrasa sa cigarette sur le plan de travail où elle était. Vu son état, la maison n’était plus à ça près. Son interlocuteur semblait bien gérer les réponses à ses questions. A vrai dire, elle commençait même à avoir un doute sur le fait qu’il mente. Clairement, il connaissait son frère sinon il ne l’aurait pas reconnu. Toutefois si l’inconnu croyait vraiment qu’elle allait lâcher l’affaire concernant sa provenance, il était loin du compte. A nouveau, elle détailla l’homme, cherchant à faire le lien avec un visage qu’elle aurait pu voir à la carrière ou à Olympia mais rien. Les personnes solitaires étaient de plus en plus rares mais ce n’était pourtant pas une option à exclure. Son propre rire la sortit de ses pensées : Red un gars sympa et honnête. On aura tout vu ! Enfin, il l’était peut être avec les autres hommes ou en dehors de sa famille mais Red était le macho voulant écraser tout ce qu’il le contrariait. Comme évoqué précédemment, il était possible qu’il ait changé avec l’apocalypse."S’il a réussi à survivre jusqu’à maintenant, je suis sûre qu’il est encore en vie, c’est trop une tête de mule pour crever de toute façon…" Une grimace étira ses lèvres, à moitié blasée, à moitié amusé. Red en vie, il manquait plus que ça… "Vous vous êtes rencontrés quand ? Parce que tu parles de lui comme si c’était un bon ami. Tu sais je l’ai pas vu depuis des années et la personne que tu me décris n’est pas la personne dont je me souviens." Loin de faire des reproches à son interlocuteur, elle était réellement curieuse de la personne qu’il avait pu devenir. Néanmoins sa question n’était pas innocente et juste pour combler son manque d’information. D’autres questions lui vinrent en tête mais elle les garda pour elle, la plus importante étant : pourquoi Red n’est pas revenu à la mine lorsqu’il a été libéré ? Logiquement, s’il avait été fait prisonnier, son premier réflexe aurait été de revenir dans un endroit où il se sentait en sécurité."Tu n’es pas personne." Dit-elle en tapotant le canon de son arme du bout des ongles, elle commençait à s’impatienter un peu face aux esquives du jeune homme. "Tu viens bien de quelque part et tu as bien une histoire toi aussi. Tu peux comprendre que j’ai envie de savoir qui est la personne qui débarque dans maison pour m’annoncer que mon frère est en vie ? Tu as l’air de me connaître et moi je ne connais rien de toi…"Elle eu un sourire – presque – sincère à l’attention de l’autre. L’homme montrait une certaine habilité dans ses réponses et si ce jeu continuait trop longtemps, Casey ne réussirait plus à démêler le vrai du faux. Il fallait qu’elle trouve un moyen de le piéger une bonne fois pour toute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Ven 10 Fév - 10:22

Ses doigts se crispent et il réalise qu’il a serré la main droite depuis plusieurs minutes. Ça n’est pas évident pour lui de se contrôler. Une part de lui se demande s’il ne pourrait pas partir en courant pour quitter la pièce sans explication et sans plus d’explications. L’idée est tentante bien qu’elle soit aussi dangereuse. Il soupire, la fuite était son mode de survie pas la confrontation et le mensonge. Il hausse les épaules à la réponse de Casey. « On connait souvent des facettes différentes des autres. Quant à l’apocalypse, elle a révélé la véritable nature de beaucoup d’entre nous de manière surprenante. » Evidemment, il pense à son frère Abel qui devient plus sombre et plus solitaire avec les heures qui passent. L’homme n’a jamais été un modèle mais ces derniers temps, il paraît atteindre des phases où même Caden ne peut plus l’atteindre. Il a toujours l’air un peu perdu dans ses pensées presque absent. Ça l’inquiète même si lui-même a ses propres problèmes, ses propres idées. Sa conscience le retient encore de sortir de ce bourbier et de ce ranch mais lui-même commence à ignorer combien de temps cela durera.

On ne peut pas dire que le vétérinaire soit exceptionnel avec les fans. Il ne sait pas reconnaître quand elles sont sincères et quand elles mentent. Ça lui semble toujours teinté de sincérité. Alors quand Casey lui sourit, il a envie de la croire honnête. Il a honte de mentir à une personne qui semble bien plus honnête qu’il ne le sera jamais. Un bref instant, il bafouille incertain quant à la réponse à donner. S’enfoncer encore dans le mensonge lui semble une erreur parce qu’il va finir par se retrouver enfermé dedans. Elle ne connaît pas Caden Rhodes, il peut donc librement raconter qui il est même s’il ne peut pas décemment lui donner toutes les informations. Il lui doit des éléments de réponse, il a l’impression que la femme le mérite. Plus encore, qu’en ces temps troubles, notre identité était tout ce qui nous restait. Quelqu’un se rappellerait de lui de manière plus positive que tout ceux qu’il avait blessé. Bien qu’ironiquement, ce sera celle à qui il a le plus menti. « Mon histoire je sais pas trop ce qu’elle apporte sur moi, je te laisserais décider. Je suis le cadet d’une famille de trois gamins. Pas assez un « homme » selon mon père, toujours dans l’ombre de mon frère, et pas aussi mignon et attendrissant que la petite sœur. Je suis quelqu’un à qui on fait peu attention mais qui reste toujours là, immuable. Je suis quelqu’un qui a envie de changements. Quelqu’un qui a des responsabilités mais dont tout le monde se fout. J’ai perdu la femme que j’aime en me comportant comme un con. Et globalement je perds tout le monde de cette manière. Je suis ce gars qui se dit qu’il devrait tout plaquer et aller recommencer ailleurs mais qui n’a le courage de le verbaliser que devant des inconnus. Alors de là à le faire… » Il se demande si la jeune femme s’attendait à autre chose, si elle était déçue. Il a toujours l’impression que plus on le connaît et moins on s’intéresse à lui comme s’il n’y avait rien au fond. « Pas très reluisant hein ? » dit-il avec un air contrit. Cela lui fait du bien d’avoir pu dire la vérité. Il ne se sent libre de parler comme ça avec personne, pas même Malini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Ven 10 Fév - 18:05

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

A nouveau, son interlocuteur évitait de répondre à certaine question en détournant l’attention sur d’autres choses. Elle poussa un soupir discret pendant l’écoutait débiter ses conneries pseudo-philosophiques, pas pour autant fausses. Il fallait reconnaître qu’effectivement l’apocalypse avait révélé la vraie nature de certaine personne… Et souvent, ce n’était pas beau à voir. Mais qui était-elle pour juger les autres alors qu’elle-même avait un bon nombre d’actes pas très glorieux, même inhumains, à son propre compte ? Son regard se perdit dans le vide quelques instants avant de vouloir reprendre la conversation sur ses questions restées en suspens. Toutefois, il reprit la parole trop vite pour réussir à caser son rappel. Prenant son arme en main, comme pour s’occuper, elle caressa la crosse d’un doigt, détaillant les formes géométriques pendant qu’elle écoutait le récit du jeune homme. La victimisation de Caden lui fit froncer les sourcils. Ou alors était-ce parce qu’elle se retrouvait dans une partie de son histoire. Seule femme d’une famille d’hommes qui ne respectaient que les autres hommes, elle avait toujours eu du mal à trouver sa place et à se faire respecter.  De plus, elle avait aussi perdu quelqu’un avant d’arriver à la mine, à cause de son arrogance, elle s’était fait mordre et hop le lendemain elle était seule. Elle détourna le regard vers l’entrée de la maison. Il n’y avait aucune raison valable à ce détournement, si ce n’est qu’elle ne voulait pas qu’il lise une quelconque compassion dans son regard."Effectivement. Et ton prénom monsieur reluisant?" Dit-elle plus froidement qu’elle ne l’aurait voulu. Le silence s’installa quelques secondes pendant qu’elle reprenait le contrôle de ses émotions et surtout de cette conversation qui déviait beaucoup trop à son goût. "Je suis pas ta psy, tu t’en rends bien compte ?" Son regard se braqua sur lui, accusateur de son introspection à haute voix mais aussi des sentiments qu’il avait ramené à la surface. Se rappelant qu’elle ne devait pas se mettre cet homme trop à dos pour avoir le plus d’informations possibles, elle reprit sur un ton plus doux."Techniquement, je ne vois pas ce qui t’empêches de recommencer ailleurs, le monde n’est plus ce qu’il était, t’as peut être la chance d’avoir encore une famille mais plus personne ne doit rien à plus personne. Se barrer est facile, faut juste avoir les couilles de le faire. Donc t’as une famille hein ? Et vous vivez seul ?" Certes, le contenu de ses paroles s’était avéré moins doux que ce qu’elle n’aurait voulu. Il avait titillé ses sentiments et maintenant sa patience venait à manger. Elle haussa les épaules puis descendit du plan de travail sur lequel elle était perchée jusqu’alors. Jetant un regard à l’homme, elle fit quelques pas dans la maison avant de se diriger vers le cadre photo. "Tu as envie de changement, hein ?" Dit-elle alors qu’elle était dos à lui, l’arme posée sur le haut de la cheminée, en train de défaire le cadre pour extirper la photo. Elle tourna légèrement la tête vers lui avec un sourire amusé. "Donc si on reprenait aux choses qui m’intéressent." Elle glissa la photo dans la poche de son jean avant de reprendre son arme et de faire glisser la culasse, un bruit permettant d’avertir son interlocuteur qu’elle commençait à perdre patience. Tant pis si elle devait lui tirer dessus pour savoir ce qu’elle voulait. Caden n’était personne pour elle, en effet, il avait réussi à l’attendrir mais sûrement pas assez pour qu’elle ne lui fasse aucun mal. "Mon frère, on va recommencer, et cette fois tu ferais mieux de te montrer plus convainquant dans ton histoire. L’attaque de la mine a eu lieu il y a 3 ans, ça ne concorde pas avec ce que tu me racontes. Donc recommence !" Son regard se fit glacial. Sa main se serrait sur la crosse de son arme. Même Jack, sentant la tension monter, se rapprocha de sa maitresse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Dim 26 Fév - 19:26


C’était un sentiment très étrange que de comprendre ce que ressentait une souris qui se retrouvait acculée par un prédateur. Il allait finir par se prendre une balle (bien méritée sans doute) avec toutes ces conneries qu’il continuait de dire. Visiblement son manque de talent pour le mensonge venait de lui porter préjudice. Quelle cruelle ironie c’était d’être toujours dans le faux-fuyant mais de ne pas savoir débiter deux mensonges à la suite. Ses doigts tremblent maintenant visiblement. Il a peur et il se dit une chose stupide. Une chose stupide trop vraie. Abel n’aurait sans doute jamais cillé face à un flingue. Il aurait été un homme, aurait peut-être même moqué la personne qui le tenait en joug en lui apportant autant d’intérêt que si elle avait été un fétu de paille dans son existence. Pourquoi était-il comme cela ? Peut-être qu’au fond c’était parce qu’il n’avait pas peur de mourir ce qui n’était pas le cas du vétérinaire. Sa voix se fit légèrement plus tendue, plus chevrotante. La femme le mettait maintenant mal à l’aise. Continuer de lui mentir risquait de le mener à sa tombe. Il comprenait maintenant. Toutefois, il savait à présent qu’il ne risquait pas grand-chose d’elle vu qu’elle ne connaissait pas Caden. Elle ne risquait pas de lui tenir rigueur. Il avait oublié ce détail important que lorsqu’on était le second d’un homme aussi dérangé qu’Abel Rhodes, on n’était jamais le point de mire. « Ok, ok » dit-il finalement vaincu par sa propre hypocrisie. « Il y a plusieurs choses que je n’ai pas voulu mentionner au début. » Il sent son rythme cardiaque danser une samba endiablée. « Pour ma défense, on ne sait jamais à qui on a à faire. Si je connais bien ton frère et si j’ai sympathisé avec lui, c’est parce que je… » Il s’interrompt hésitant comme un adolescent qui doit dire à ses parents qu’il est homosexuel. « Je …suis Caden. » Il a l’air piteux, il se sent comme un enfant pris en faute dont le mensonge a fini par tourner court. Il pense avoir pris la bonne décision car il a la sensation que la jeune femme en face de lui n’allait pas tolérer plus de mensonge. « Tout ce que j’ai dit est vrai, j’avais juste tu mon identité. Je..hum… j’ai un peu paniqué entre l’arme et le chien. » Entre le chien et le chien s’il avait eu envie de faire un trait d’esprit. Sauf qu’à cet instant, il se décomposait littéralement. «  Au moins maintenant, tu sauras sur qui tu veux tirer si tu te décides à le faire. » Il déglutit espérant que sa vie si misérable soit-elle par moments ne s’arrêterait pas à la rencontre d’une femme blonde qu’il croisait pour la première fois de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Dim 26 Fév - 20:13

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

L’index de Casey commençait à s’agitait sur l’arme. Heureusement qu’il n’était pas placé sur la gâchette, le coup serait déjà parti. Il la faisait patienter, même la faisait languir. Ça avait intérêt à en valoir la peine. La jeune femme avait l’impression que ce petit jeu durait depuis des heures alors que leur rencontre devait dater d’il y a, à peine, 20 minutes. Et voilà qu’il lui lance une bombe dans la gueule. Il est Caden, Caden Rhodes, cet homme dont il vantait les mérites un peu plus tôt. Ben voyons, si c’était pas beau ça ?!"Putain…"Grogna-t-elle alors qu’elle serrait les dents. Lui coller une balle ne servirait à rien mais l’envie la démanger. Juste dans le genou ? Une toute petite dans le genou ? Non son côté rationnel la rappela à l’ordre. Il était l’ami de son frère. Il avait menti sur son identité mais il restait un espoir concernant la véracité du reste de l’histoire. En plus, il lui servait l’histoire de la panique, du chien, de l’arme. Certes, Casey l’avait un peu acculé quand elle avait déboulé dans le salon mais elle était chez elle et il s’était incrusté comme si de rien n’était. C’était donc dans ses droits. "Enchantée Caden !"Son sarcasme eu du mal à ressortir avec la froideur de sa voix mais l’idée était là. Donc les Rhodes était une famille dysfonctionnelle. Sûrement qu’elle s’entendrait bien avec eux, enfin pas avec le petit frère manifestement. "Je vais pas te tirer dessus à moins que tu cherches à faire encore plus le con."La colère de la jeune femme s’amenuisait. Faute avouée à moitié pardonnée ? Peut-être pas jusque-là. L’homme pouvait encore lui être utile et qui sait, les circonstances de leur rencontre n’étaient probablement pas les meilleures non plus, comme il l’avait suggéré."Bon… est-ce que mon frère était emprisonné au moins ? Parce que je vois mal un Rhodes faire ami/ami avec les prisonniers… "Casey soupira et relâcha les muscles de son corps lorsqu’elle s’appuya sur la cheminée. Cette conversation, elle devait en tirer quelque chose histoire de montrer qu’elle n’avait pas gaspillé son temps dans les mensonges farfelus de son interlocuteur."J’ai besoin de savoir. Ta famille et la mienne ont l’air de se ressembler mais ce n’est pas pour ça que je n’ai pas le droit d’avoir la vérité. Donc si tu pensais ce que tu disais plus tôt, alors aie le respect d’être franc." Elle haussa les épaules pendant qu’elle tentait de le prendre par les sentiments. Red soit en vie n’était ni une bonne ni une mauvaise nouvelle, juste quelque chose d’intriguant à cause des circonstances. Par ailleurs, ses sentiments à l’égard de son frère étaient encore bien trop confus sur le moment pour qu’elle réussisse à les interpréter."Il a disparu pendant l’attaque de la mine par les Riders, ton clan… Je ne suis pas débile…"La fin de sa phrase resta en suspens, de peur d’influencer ou de provoquer les mensonges du jeune homme. Si son frère est encore en vie c’est qu’il avait réussi à gagner quelque chose au près des Rhodes.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Mar 21 Mar - 10:11


« Je n’ai menti que sur mon identité. Quand on est un Rhodes, on n’a pas que des amis, on doit être prudents. » Il se rappela avec amertume que tout le monde connaissait le leader mais que lui était juste là pour être tout au plus une faiblesse du leader charismatique à la con. Parfois il pouvait détester son frère sans même s’en rendre compte. «  De plus, menacer les gens avec une arme n’est pas la meilleure manière d’obtenir la vérité rien que la vérité. Enfin, ce que j’en dis moi.. » Il termina sa phrase en suspens se rendant compte que ça n’était pas vraiment le moment de tergiverser car il n’était toujours pas du côté de l’arme qui permet de faire un monologue. Sa voix se fit apaisante, caressante comme lorsqu’on doit piquer un animal et qu’on veut le réconforter un peu. «  Personne n’a supposé que tu étais débile Casey. Il n’y a rien de plus à dire que ce que je t’ai dit. » Il leva les yeux au ciel signe qu’il réfléchissait  intensément à ce qu’il pourrait bien rajouter qui pourrait l’intéresser. « C’est le seule prisonnier qu’on a jamais eu. Sauf que ça nous servait à rien parce que personne ne voulait le récupérer, que ça nous coûtait des vivres et qu’au final on savait plus quoi en faire sans perdre la face. On avait l’air bien con. On s’est laissé embarquer à faire quelque chose que je n’aurais jamais imaginé possible sans cette fichue apocalypse. J’ai sympathisé avec lui au travers de ses barreaux. Un jour sur un coup de tête, je l’ai libéré parce que ça nous permettait de nous en sortir pas trop mal et que ça lui permettait d’avoir une chance de faire autre chose de sa vie que de croupir dans une prison aménagée à l’arrache. » Il ne savait pas pourquoi mais il ne pouvait pas s’empêcher de parler maintenant qu’il avait commencé c’était comme s’il  ne pouvait plus s’arrêter. Sans doute restait-il au fond de lui un besoin viscéral d’exorciser de vieux démons. « Je ne sais pas ce que tu attends de moi. Il a disparu dans la nature. Avant de partir il m’a juste dit qu’il comptait retourner ici même s’il n’était pas sûr de savoir ce qu’il comptait y trouver. Je me demandais juste s’il y était parvenu. C’était devenu un ami je crois. » Il ne la regardait pas, ses yeux étaient plongés du côté du souvenir. Une étrange nostalgie avait percé sa voix. Caden avait été plus proche de Red que de la plupart des gens qui l’avaient côtoyé au fil des années. Il avait énormément de mal à se lié d’amitié, ça n’était pas nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Sam 25 Mar - 16:30

 &

Welcome Home !
Uh… Who are you dude?

En même temps quand on agit comme ça, il ne fallait pas s’étonner que les Rhodes n’avaient pas que des amis. Les choses se seraient déroulées tellement différemment s’il avait été franc dès le début. Le pire c’est qu’il continuait de la ramener, ce qui exaspérait Casey et ne l’aidait pas à garder le calme relatif qui s’était installé en elle. Elle poussa un soupir et lui répondait du tac au tac : "En même temps tu rentres chez moi, tu veux peut être que je te prépare le thé?" Certes avec l’apocalypse et tout le tintouin, le concept de propriété n’était plus le même mais de fait, en voyant un inconnu rentrer dans le même lieu qu’elle, elle n’allait pas lui sourire et lui demander ce qu’il voulait. Depuis quand les gens faisaient ça ? Le ton qu’adoptait Caden était en complet décalage avec les sentiments qu’elle ressentait à cet instant. Pourtant, elle ferma sa gueule, écoutant le monologue de son interlocuteur. Elle restait dubitative quant à la véracité de ses propos. Normal vu ce qu’il lui avait servi jusqu’à maintenant. Son histoire ne l’aidait pas d’un gramme. Juste qu’il semblait confirmer que son frère était en vie et en liberté. Le problème c’était de savoir où… Parce que s’il était censé revenir ici, il n’avait aucune trace de son passage et en réalité, elle ne voyait pas pourquoi il aurait voulu revenir. Leur père était mort, son corps avait été retrouvé et Casey était loin du Texas depuis un moment. Par ailleurs, vu leur relation, elle doutait sérieusement son frère se mette à sa recherche et, honnêtement, elle préférait qu’il ne le fasse pas. "Je n’attends rien de toi." S’il avait posé la question quelques minutes plutôt, la réponse aurait sûrement été différente. Maintenant, les choses étaient fixées et la situation bien installée. Situation dans laquelle Caden était devenu quelqu’un en qui elle ne pouvait pas avoir confiance et dont elle devait se méfier. Le seul truc qu’elle pouvait en retirer c’était l’information sur le frangin. Parce que malgré tous les mensonges qui étaient passés à travers la bouche de l’homme, certains n’auraient pas pu prendre forme s’il n’avait pas, de façon effective, connu son frère. "Mais je peux te poser la question aussi… A quoi tu t’attendais à me raconter tout ça ?" Après tout, il avait fait un choix étrange en arrivant face à face avec elle. Par ailleurs et hors l’histoire sur les Redfield, Caden avait pris le parti de raconter sa vie. "Parce que soyons honnêtes, t’aurais pu très bien rentrer ici, flingue ou non, et balancer d’autres conneries pour t’en sortir. Des conneries bien plus simples avec lesquelles tu serais déjà loin." Casey avait beau avoir mauvais caractère et ne pas ressemblait à un bisounours, elle ne ressemblait pas non plus à une psychopathe qui butait tout ce qui bouge sans raison, du moins, elle ne le croyait pas. "Mon frère et moi sommes très différents, alors si tu crois que tu vas pouvoir te faire de nouveaux copains, t’es loin du compte." La blonde poussa un soupir et siffla Jack pour qu’il vienne se positionner à côté de lui, une fois qu’elle avait rejoint le comptoir de la cuisine. L’entrée ou plutôt la sortie, était maintenant libre. L’homme pouvait se carapater et elle ne lui tirerait pas dessus. Néanmoins, elle se passa de verbaliser cette idée pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden J. Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 683
survit depuis le : 21/08/2016
capsules de troc : 1103
MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   Lun 5 Juin - 11:31

Caden pensa avec amertume que ça ne servait vraiment à rien d'avoir un soupçon d'honnêteté dans cette existence étrange. Cette existence étrange n'était que le reflet d'une époque troublée où mentir tricher et voler étaient des crimes dans l'ancien monde et se révélaient des nécessités dans le nouveau. Caden était mauvais au trois, incapable de laisser de côté ce qui lui restait de déontologique et trop orgueilleux pour admettre qu'il n'avait jamais été très habile pour la discrétion. Il sentait qu'il n'était pas parvenu à convaincre Casey et il ne pouvait pas véritablement la blâmer. Il avait joué à un jeu dangereux avec une personne armée en temps d'apocalypse. Si on ne se méfiait pas des autres, ils pouvaient se retrouver à nous coller une balle entre les deux yeux plus vite que prévu. Néanmoins, il finit par constater que la voie s'était libérée derrière lui. Il se dit qu'il avait fait assez de dégâts comme cela et que c'était peut-être le temps de repartir voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Il contempla Casey un long instant. " Je n'ai dit que la vérité, elle est souvent plus étrange que le reste". Il se morigéna d'avoir utilisé une expression aussi proverbiale. On aurait dit un vieux mage au bord d'un précipice dans une grotte quelconque. Le vétérinaire se rappela avec émotion la fois où il avait essayé de faire un jeu de Donjons & Dragons. L'expérience lui avait paru intéressante et pendant un certain temps, il avait envisagé de s'intégrer dans ce groupe de geeks comme se moquaient les autres. Au final, il avait repris ses pérégrinations de groupe en groupe, peinant, aujourd'hui encore, à trouver une place qui soit définie comme étant la sienne quelque part. Ce fut avec un certain regret qu'il décida de quitter la maison des Redfields. Il aurait voulu, bêtement, que Casey l'apprécie et c'était raté. Toutefois, il se félicitait d'être parvenu à faire passer le message qui concernait son frère. Une bonne chose de faite malgré tout. Lassé, et fatigué de son excursion, il reprit son cheval pour retourner dans son ranch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome Home! Uh... Who are you dude?! [Caden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» Caden A. D. Brown ♥
» (#03) Welcome home | Adélaïde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: Let's wander the woods :: Zones urbaines désaffectées-