AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en janvier 2019. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Nous sommes actuellement en pénurie de Miners & Carrières, merci de bien vouloir privilégier ces groupes { + }

Partagez | 
 

 What can I teach you more? - Mikh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riders + j'peux pas j'ai poney
Lucan Longshadows
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 349
visage : Adam Driver
crédit : myself + wiise
survit depuis le : 25/10/2018
capsules de troc : 1277

MessageSujet: What can I teach you more? - Mikh   Mer 2 Jan - 16:54

mikh lucan
«What can I teach you more ? »

Le problème de Lucan était essentiellement qu'il ne ressemblait pas aux autres et ne consentait jamais vraiment à avoir les réactions que l'on pouvait attendre de lui. Aussi, l'homme pouvait fouiller dans ses souvenirs autant qu'il le souhaitait, rien ne le rapprochait véritablement de Mikh dans tout ce qu'il avait pu vivre ou non.
Tout ce qu'il voyait, c'était la sauvagerie de l'autre peut-être, sans qu'elle ne ressemble à la sienne pour autant, et puis son envie d'extérieur.
Pour un raid, le plus vieux avait choisi de se rendre garant du cadet, de l'emmener avec lui à l'extérieur.
Ils chevauchaient depuis un moment déjà, Lucan, Mikh, deux autres avec eux pour l'arrière-garde. Les groupes de Lucan n'étaient jamais bien grands, c'était sa manière de faire, voilà tout.

Du coin de l'oeil, il observait Mikh, son maintien en selle, sa façon de regarder le paysage. De choisir d'y chercher quelque chose ou non.
Il n'était pas là pour materner le plus jeune, tous ici avaient eu un vécu avant le ranch, des victoires et des tragédies, surtout des tragédies. Il connaissait peu l'autre homme, mais si Mikh était vivant aujourd'hui, c'était qu'il possédait les capacités pour.
Le vol d'un oiseau, rapace quelconque, fit lever la tête de Lucan. L'ombre minuscule et rapide disparaissait déjà par delà l'horizon du ciel, Mikh regrettait-il de ne pouvoir s'élancer avec autant de force vers n'importe laquelle des destinations?
Le hongre de Lucan s'ébroua un peu, un galop de coincé dans les pattes que l'homme ne pouvait lui permettre de déchaîner un peu.
Il flatta l'encolure de l'animal, un mot d'excuse aux lèvres. Tout ce qu'il pouvait faire, s'excuser. Monde de merde...

”Les routes te manquent? “

Une simple question pour le plus jeune à ses côtés. Lucan, lui, avait la nostalgie des forêts. Cela avait quelque chose de mélancolique et cruel de se dire que jamais il ne pourrait plus les arpenter comme avant, de la même façon que d'autres devaient pleurer confort et maisons peut-être. Mais les rêves de liberté n'apportaient aucune survie, pas plus que ceux de civilisations perdues.
Ne restait que la violence pour eux tous, violence et injustices pour les brimer et les blâmer, leur donner la force dans ce désespoir d'avancer.

Lorsque l'oiseau repassa à tire d'aile, Lucan décocha une flèche en sa direction. La forme sombre tomba à terre, touchée par le jets. Entre ses serres, le corps tiède d'un lapin moribond. Lucan descendit de selle pour accrocher les deux proies à une sacoche et surtout, récupérer la flèche.


● ● ● ● ●
let my memory of
you be like a blade in my
soul
by wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Mikh Sloan
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 115
visage : rob raco.
crédit : mite.
survit depuis le : 11/11/2018
capsules de troc : 385

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Ven 4 Jan - 22:52



+ A force de sortir discrètement du ranch pour visiter un peu les alentours et ainsi éventuellement retrouver la trace d’anciens Redeemers, le garde avait fini par se faire remarquer par les autres habitants. Si la plupart ne cherchaient pas spécialement à comprendre pourquoi le jeune homme s’amusait soudainement à reprendre les routes, d’autres y voyaient visiblement une opportunité à exploiter —ou du moins un candidat potentiel pour reprendre un peu la route. Sans pour autant trop s’étendre sur le sujet, Mikh avait déjà parlé à plusieurs reprise de son passé de chasseur de zombies avec d’autres habitants du ranch, une activité qui épatait parfois et qui rendait souvent les autres un peu perplexe face à son choix de poste dans la communauté. En devenant garde, le brun ne croisait finalement que très peu de rôdeurs et ne mettait pas forcément à profit son expérience passée. Pour dire vrai, ils n’avaient pas tort de penser cela, mais ils oubliaient souvent quelques éléments de l’équation, comme le fait que le brun appartenait à un groupe à l’époque et que c’était avec eux qu’il chassait. Sans les Redeemers, Mikh avait préféré jouer les sédentaires et s’il n’avait pas aperçu le visage d’Octave lors de la soirée au ranch, il n’aurait sûrement pas soudainement voulu retourner dehors.

Une envie qui l’avait d’ailleurs poussé à accepter la proposition de Lucan, le leader d’un petit groupe de raiders un peu particuliers, à éventuellement les rejoindre. Plus discrets que les groupes habituels, cette petite escouade permettait de mener à bien des missions un peu plus délicates que d’autres et surtout de s’aventurer plus loin du ranch. Même s’il ne choisissait pas la destination, le poste lui permettait de sortir sans avoir à se justifier ou se cacher, et avec un peu de chance, il pourrait bien retrouver les traces de ses anciens compagnons perdus de vue. C’était d’ailleurs dans cet optique qu’il avait accepté de suivre le plus âgé dans une mission, sans pour autant savoir dans quoi il s’engageait. Peu bavard, le chef chevauchait à ses côtés, suivit de près par deux autres membres du groupes qui semblaient parfaitement rôdé leur rôle.

Novice, Mikh se contentait de suivre le mouvement, tel un enfant qui s’amusait à mimer les grands. Habitués à survivre par ses propres moyens, il n’exprimait aucune peur à l’idée de se retrouver loin de la maison et persuadé qu’en cas de problème, il retrouvera facilement son chemin. Finalement, la seule chose qui le gênait vraiment depuis le départ, c’était le silence omniprésent qui les accompagnait. Heureusement pour lui, après une éternité sans prononcer un mot, Lucan s’hasarda finalement sur une question, peut-être histoire de briser un peu la glace. « Les routes ? Un peu. » Même si un peu de calme après des années passées sur les routes ne pouvait pas lui faire de mal, Mikh avouait parfois ressentir un léger manque en lui, comme s’il n’était pas vraiment à la place dans une communauté sédentaire. Toutefois, maintenant qu’il y pensait réellement, ce n’était pas forcément la route en elle-même qui lui manquait, mais ceux avec qui il l’avait parcouru ; les Redeemers. Un groupe qui aujourd’hui, n’existait sûrement plus, et qui lui manquait un peu tous les jours, même s’il évitait de se montrer trop nostalgique. « C’est plutôt mes anciens camarades qui me manquent. » Plus loyal qu’on ne pouvait le penser, Mikh ne pouvait pas vivre tranquillement tout en sachant que les siens vivaient peut-être dans le coin, et encore moi si parmis eux, son frère pouvait s’y trouver.
egotrip



● ● ● ● ●
† i gotta roll i can't stand still, got a flamin' heart can't get my fill with eyes that shine, burnin' red, dreams of you all through my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Lucan Longshadows
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 349
visage : Adam Driver
crédit : myself + wiise
survit depuis le : 25/10/2018
capsules de troc : 1277

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Sam 5 Jan - 17:21

mikh lucan
«What can I teach you more ? »

Le jeune homme avait piqué la curiosité de Lucan. Les autres, quelle plus terrible mélancolie à avoir que celle d'autrui? Lui-même appréciait peu le contact humain, aussi se contentait-il d'acquiescer. Parce qu'il était un chien obéissant, encore un peu sauvage, qui ne savait que faire des deuils et des amitiés.
A sa façon, Mikh possédait plus de courage que lui.

”Tu as un rôle au ranch, tu y es en sécurité, c'est un bien et un mal à la fois car maintenant tu as assez de temps pour penser aux autres.”

Il se remit en selle sur son hongre placide, lui tapotant l'encolure d'une main rassurante. Et les gestes de Lucan avec les animaux, du moins ceux qu'il ne chassait pas, avaient bien plus de tendresse que n'importe quel mot, n'importe quelle main tendue pour un être humain de sa propre espèce.

”Vers où les chercherais-tu, ces autres? N'as-tu pas peur de les trouver?”

Voir ce que l'on avait apprécié et aimé n'être rien d'autre que des rôdeurs, se rendre compte encore une fois parce que l'on apprenait jamais, de tout le poids d'une vie perdue... Cela en était pitié, presque, et Lucan n'en aimait que mieux sa propre solitude.

Malgré l'apparente décontraction des cavaliers, chacun restait alerte, les yeux sur différents horizons afin de repérer au plus vite d'éventuelles menaces. Le soleil de l'après midi leur tapait sur la nuque, la terre était sèche encore sous les sabots des chevaux, et Lucan se faisait violence pour ne pas grogner qu'il haïssait le Texas.
Un raid assez banal, sommes toutes.
Il remarqua alors une faiblesse dans la marche de son cheval, grogna.

”Vous deux, continuez le raid, vous connaissez les consignes. J'reste là, j'dois examiner mon cheval.”

Un coin à l'écart semblait donner ombre et refuge. Lucan mit pied à terre afin d'y conduire sa monture. Bride à la main, il regarda Mikh.

”A toi de voir si tu veux continuer avec eux ou rester un peu. “

Rester, c'était la promesse implicite de tuer quelques rôdeurs afin de se défouler. C'était parler aussi sans doutes, bien que Lucan ne soit pas maître en cet art.

”Je vous donne deux heures pour revenir, allez-y.”

Lui même commença à ausculter le jarret gonflé du hongre. La première heure de marche n'avait pas semblé peser sur le cheval, à présent il boitillait. Encore un karma pourri pour une action dans une vie antérieure peut-être, quoi qu'il en soit Lucan eut un claquement de langue énervé, le visage sombre.

● ● ● ● ●
let my memory of
you be like a blade in my
soul
by wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Mikh Sloan
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 115
visage : rob raco.
crédit : mite.
survit depuis le : 11/11/2018
capsules de troc : 385

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Lun 7 Jan - 18:30



+ Mystérieux et un peu taciturne, Lucan possédait une aura assez particulière et singulière qui ne ressemblait à aucune autre. Sans même le connaître, Mikh lui adressait une certaine forme de respect, conscient qu’il ne pouvait jouer aussi aisément les pitres avec lui qu’avec son supérieur habituel —du moins pas pour le moment. Une fois l’oiseau ramassé par l’archer, la marche put reprendre au rythme habituel, tout autant que la conversation. Malgré son manque de loquacité, le raideur semblait visiblement en savoir plus sur les anciens compagnons du brun, et plus précisément sur les raisons qui le poussait à les chercher à nouveau. Un peu surpris par cette curiosité soudaine, le garde resta un instant silencieux avant de finalement hausser les épaules en soupirant. « Je ne sais pas ? J’ai aucune idée d’où ils se trouvent, mais j’en ai aperçu récemment. » Chercher ne voulait pas dire trouver, une nuance qui lui laissait suffisamment de temps pour réfléchir à ce qu’il fera s’il venait à croiser des anciens compagnons, et plus particulièrement certains. Des questions qui pour le moment, ne pouvaient pas disposer de réponses et qu’il préférait laisser de côté, plutôt que ressasser inlassablement.

Alors qu’ils venaient d’abattre une bonne heure de marche avec leurs cheveux, celui de Lucan semblait subitement trainer de la patte, ce qui alarma le cavalier. Visiblement proche des animaux, ce dernier ne tarda pas à descendre de son canasson pour l’ausculter. Comme l’animal semblait mal en point, le chef décida de diviser le groupe et ainsi d’envoyer ses hommes finir le boulot. Pas encore vraiment dans l’équipe, Mikh disposait encore d’un choix et après quelques secondes de réflexion, il sauta sur la terre ferme. Laisser un membre du groupe seul alors qu’ils étaient un nombre pair serait un peu stupide, d’autant plus qu’en cas de problème, ce dernier ne pourra peut-être pas prendre la fuite aussi vite que prévu. De plus, comme il ne connaissait pas vraiment les deux autres compagnon de route, il préféra rester avec celui qui lui parlait quelques secondes plus tôt.

Une fois les tâches distribuées, les deux autres s’en allèrent sans demander leurs restes, tandis que Mikh se posa sur un rondin de bois. « Tu peux essayer de lui appliquer de l’argile, ça peut aider. » Loin d’être un spécialiste dans la matière, le garde avait néanmoins déjà vu quelques cavaliers appliquer une bonne couche d’argile à leurs compagnons, histoire de les soulager un peu. Un remède qui ne valait sûrement pas beaucoup de repos et une visite chez le vétérinaire, mais qui pourrait peut-être aidé jusqu’au retour à la maison. Néanmoins, pas vraiment décidé à chercher un endroit avec de l’argile pour le moment, le plus jeune attrapa dans la poche de sa veste un paquet de cigarette un peu humide, avant de le tendre vers Lucan. « Tu veux ? » Sans attendre de réponse, il en tira une du paquet, pour venir la glisser entre ses lippes. Fumer aiderait sûrement à faire passer le temps, à défaut de mener à bien cette première mission.
egotrip



● ● ● ● ●
† i gotta roll i can't stand still, got a flamin' heart can't get my fill with eyes that shine, burnin' red, dreams of you all through my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Lucan Longshadows
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 349
visage : Adam Driver
crédit : myself + wiise
survit depuis le : 25/10/2018
capsules de troc : 1277

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Mar 8 Jan - 19:17



+Lucan se craqua d'un demi sourire, appréciant la jugeote du cadet. Contre son épaule, le hongre baissait les naseaux assez pour ce qui semblait comme une étreinte entre le cavalier et sa monture. Il y avait peu de bruits alentours, tout semblait calme, figé dans le temps.

”L'argile est un bon réflexe, à défaut d'en avoir j'ai des caraplasmes dans mon sac. Pas ce qu'il y a de plus efficace, mais bon.”

Le genre de choses qu'il avait appris à faire et trimbaler toujours avec lui depuis les quelques années en exil dans sa forêt profonde, avant que le monde ne choisisse de disparaître et de le rappeler.
Le dit cataplasme, amas de feuilles et d'argile aussi justement peut-être, puait légèrement beaucoup entre ses doigts alors qu'il l'appliquait sur la partie la plus enflée de la jambe de l'animal. Le prix de la guérison, l'odeur...
Il se releva ensuite, se frottant les mains et secouant la tête à l'offre. Lucan buvait, mais ne fumait pas.

”Je laisse ce maléfice d'homme blanc à tes poumons.”

Au dessus d'eux, le ciel ne disait rien. La météo semblait se maintenir, au moins une chose de stable dans ce qu'était la vie à présent. Il y avait un point d'eau en contrebas, Lucan y mena les chevaux pour les faire boire et les rafraîchir. Lui même se passa une main trempée sur la nuque, appréciant d'échapper au soleil quelques secondes.

”Vous tuiez les rôdeurs n'est-ce pas? Avec ton groupe... Courageux, comme mission. Ca semble simple mais il fallait y penser. Accepter de faire cela plutôt que juste fuir. “

Certaines personnes étaient ainsi, poussées par une rage ou une noblesse, peu importe le mot, les conduisant à des actions extrêmes mais conduisant au bien d'autrui.
D'autres au contraire, préféraient s'entretuer, et puis certains passaient la frontière de l'un à l'autre simplement. Dans ce schéma, Lucan n'était personne, ni bon, ni mauvais, se contentant de survivre quitte à tuer pour cela mais ne recherchant pas le sang.
Pas plus que de raison.

”Tu sais traquer, suivre des pistes?”

Un don qui intéressait toujours Lucan, certains au ranch se débrouillaient mais au fond rare étaient ceux capable de véritablement lire la terre, l'air et la poussière. Lucan, lui, c'était le coeur des hommes qu'il ne lisait pas, et quelque chose dans son regard souffrait toujours de ne pas trouver quelqu'un parlant le même langage que lui...
egotrip



● ● ● ● ●
let my memory of
you be like a blade in my
soul
by wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Mikh Sloan
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 115
visage : rob raco.
crédit : mite.
survit depuis le : 11/11/2018
capsules de troc : 385

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Jeu 10 Jan - 22:47



+ Octroyer des soins aux animaux n’était pas forcément chose facile dans ce monde où les médicaments se faisaient de plus en plus rares. Si les humains pouvaient encore profiter des quelques restes de l’ancien temps, les chevaux eux devaient se contenter de recettes artisanales pas toujours au point. Lorsque les pansements et le temps ne permettaient pas de mettre un cheval de nouveau en état de fonctionner, on pesait alors le contre et le pour, pour savoir si on le gardait comme géniteur ou si on le mangeait. Tout au ranch devait être utile, que ce soit les animaux et les humains. Une organisation qui pouvait parfois paraître cruel, mais qui malheureusement se trouvait assez logique. Pas du genre très empathique, le brun se regardait silencieusement le raider agir, tout en espérant que cela ne s’éternisera pas trop longtemps. Rester statique dans la nature n’était jamais une bonne idée, sauf éventuellement pour une pause cigarette bien méritée. Face au refu atypique de l’indien, Mikh lâcha un petit sourire avant de finalement hausser les épaules. « Tant mieux, j’aurai pas à en trouver d’autres. » Dans son imagination de petit garçon ayant grandi dans une ville paumée du Kentucky, les indiens fumaient, mais peut-être que ce n’était pas le cas de la communauté de Lucan.

Loin d’appartenir lui aussi à une civilisation native américaine, le garde savait cependant ce que cela faisait de vivre en marge de la société et surtout de se faire mépriser par cette dernière. Né dans une caravane miteuse, dans une ville oubliée, le brun avait dû se battre pour exister sans se faire écraser par les autres. Néanmoins, à l’instar du raider, lui avait choisi de quitter cette vie à l’écart du monde pour rejoindre une grande ville et ainsi gouter à une vie moins misérable. Cela dit, même s’il ne connaissait pas réellement la vie des indiens d’amérique, Mikh se plaisait à penser qu’elle était pleine de sagesse et de philosophie, et ce malgré leurs histoires compliquées avec les hommes pâles. Si le racisme était loin d’avoir disparu de la surface de la terre, il restait néanmoins bien secondaire aujourd’hui. La capacité à survivre était désormais le seul bagage réellement utile, tout autant qu’un esprit vif pour réussir à anticiper les changements de courants. Plus malin qu’il en avait l’air, le garde ne cessait d’observer son environnement, histoire de mieux le comprendre et ainsi d’éviter de couler bêtement. S’associer aux bonnes personnes étaient important, si bien que beaucoup de groupes n’hésitaient pas à recruter des gros bras solide pour renforcer leurs rangs —ce qui était sûrement la raison de la présence d’un indien dans un ranch Texan.

Si la curiosité d’un gamin vis-à-vis d’un indien pouvait se comprendre aisément, celle du plus âgé à son égard l’étonna quelque peu. Peu habitué à ce qu’on lui pose des questions sur son passé, le garde marqua un moment d’hésitation avant de finalement souffler un peu sa fumée avant de parler. « Oui, c’était principalement l’idée de mon frère et de son pote. » Moins ambitieux que son aîné, Mikh se serait sûrement contenté de rejoindre un groupe après la fin du monde et ainsi profiter de la masse pour se cacher. Cela dit, il ne regrettait en rien cette époque et pour dire vrai, il espérait parfois pouvoir reprendre la route avec ces anciens compagnons. Tout n’était pas toujours rose avec la bande de joyeux lurons, mais au moins, il était plus aisé de se lever le matin quand on avait l’impression d’avoir une quête à mener. « Au final ça donnait un rythme. » Chasser les rôdeurs, nettoyer des zones entières afin de peut-être finir par pouvoir marcher dans un monde un peu moins nauséabonde était devenu un quotidien assez prenant qui empêchait de trop penser à ceux qu’ils avaient perdus. Malheureusement, l’époque des Redeemers avait touché à sa fin et malgré les espoirs, elle ne risquait pas de revoir le jour. Désormais, Mikh devait se faire à l’idée d’être un crimson et de vivre dans un ranch au beau milieu d’un état haut en couleurs.

Toujours concentré sur lui, le brun continuait de se poser des questions à son sujet, comme s’il lui faisait passer un entretien d’embauche surprise. La chasse n’avait jamais été son activité favorite, mais à force de chercher des zombies et de hordes à détruire, il avait fini par développer quelques compétences parfois utiles. « Traquer ? Un peu. Mais je suis déçu je pensais que c’était la spécialité des peaux rouges moi. » Un retour à l’envoyeur effectué avec un sourire malicieux, alors qu’il terminait doucement sa sainte cigarette.
egotrip



● ● ● ● ●
† i gotta roll i can't stand still, got a flamin' heart can't get my fill with eyes that shine, burnin' red, dreams of you all through my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Lucan Longshadows
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 349
visage : Adam Driver
crédit : myself + wiise
survit depuis le : 25/10/2018
capsules de troc : 1277

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Dim 13 Jan - 21:02



+ Il connaissait peu Mikh, en vérité il ne le connaissait pas du tout. Ses manières, bonnes comme mauvaises, donnaient envie de voir en lui un gamin comme pour se rassurer soi-même aussi. Trouver un ordre dans ce qu'étaient les choses : un cadet, un aîné. Avait-il réellement besoin d'un aîné? Le plus jeune avait survécu à des choses dont Lucan ne savait rien pour ensuite se faire une place au ranch. Il imagina ce que cela était, d'avoir un frère peut être, quelque part sur les routes, sans savoir ce qu'il éprouvait, sans savoir s'il était vivant ou non.
Et puis Lucan se rappela avec un coup au coeur qu'il n'avait pas besoin d'imaginer, qu'il avait quitté Adam ainsi après tout.
Le spectre des routes au coeur...

Mikh lui retourna la question et l'homme se prêta à sourire un peu. Il hocha la tête, bien sûr Mikh n'avait pas passé de test secret quelconque par sa réponse, l'autre se montrait juste curieux, néanmoins Lucan appréciait qu'il sache se protéger ainsi, lui, ses connaissances, en attaquant également par une question. Cela était peut être un réflexe irréfléchi, cela restait malin malgré tout.

”C'est exact, petit Visage Pâle, je sais traquer. Les hommes que j'ai envoyé devant, je saurai les retrouver, peu importe leur direction. Ils savent également quelles traces laisser derrière eux au besoin... “

Lucan s'approcha alors du cheval de Mikh, l'auscultant rapidement pour vérifier que tout allait bien avec lui au moins. Cela semblait être le cas...

”Et je scalpe mes ennemis évidemment pour la gloire du grand Manitou. Blague à part, j'ai toujours besoin d'un bon traqueur. J'risque de refaire appel à toi si c'est le cas. “

Toujours avec son calme coutumier, Lucan revint à sa propre monture avant de grimper en selle à nouveau. L'animal boitait moins, la pause lui avait été bénéfique.

”Je ne pense pas pouvoir galoper avec lui aujourd'hui. Si cela est nécessaire, part devant. Tu sauras retrouver le ranch ou je dois te remettre les détails en mémoire?”

Être laissé derrière, pas un problème pour Lucan. Enfin sauf s'il retrouvait seul face à une Horde, bizarrement pour les situations désespérés, l'homme supportait très bien d'être dans un groupe capable de lui apporter de l'aide...
Ils se remirent à avancer sous le soleil de plomb, chacun attentif aux bruits épars, prêt à se défendre de la moindre menace.
C'était cela, l'extérieur maintenant, l'attente d'une attaque quelconque, d'un événement perturbateur, de quelque chose se passant mal.
Parfois il pouvait ne rien se passer plusieurs sorties de suite, qu'importe. Pour Lucan, il s'agissait toujours d'exception, oublier ce genre de choses était un danger...
egotrip



● ● ● ● ●
let my memory of
you be like a blade in my
soul
by wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Mikh Sloan
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 115
visage : rob raco.
crédit : mite.
survit depuis le : 11/11/2018
capsules de troc : 385

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Mer 16 Jan - 23:28



+ Toujours assis sur son rondin de bois, le garde fumait tranquillement sa cigarette, tandis que le plus âgé s’occupait d’ausculter les chevaux. Sûrement infiniment plus sage que Mikh, l’indien se montrait plus vigilant et méticuleux que lui, sans pour autant le faire la morale. Au contraire, Lucan s'intéressait à l’ancien voiturier qui sous ses airs de branleur en chef, appréciait tout de même être valorisé, même pour des qualités aussi étrange que la traque. « Mon frère était meilleur que moi, mais si tu as besoin pourquoi pas ? » A ses yeux, son frère avait toujours été meilleur que lui et ce peu importe le domaine. Plus volontaire, plus efficace, plus fiable et surtout plus raisonnable, Tobias agissait souvent dans l'intérêt de ses proches, particulièrement de sa famille. Un dévouement que le garde regrettait de ne jamais avoir pu réellement lui rendre, et rien que pour cela, il espérait le retrouver. Même si les chances que son aîné soit mort se trouvaient terriblement plus élevées que l’inverse, Mikh continuait d’y croire, tel un gamin incapable de construire sa vie sans son pilier principal.

Des remords qu’il se passait bien de partager avec le reste du monde, persuadé que les autres se serviraient de ce genre d’informations pour lui faire du mal. Plus sensible qu’il ne le laissait entendre, le garde se protégeait en jouant les grands, les intouchables et surtout les incernables. Si beaucoup d’habitants du ranch le trouvaient insupportables et préféraient se tenir à l’écart de lui, d’autres comme Lucan tentaient de gratter un peu en surface pour voir ce qui se cachait réellement derrière ses yeux d’un clair rare. En le poussant à retourner sur les routes, le chef de la mission le ramenait sans le savoir quelques années en arrière, lorsque la seule problématique était d’avancer et survivre. Aujourd’hui, il vivait dans un groupe sédentaire et même si les avantages étaient nombreux, Mikh ressentait parfois un léger goût de nostalgie. « Oui, je devrais m’en sortir. » Plutôt bon en orientation, le brun ne doutait pas une seule seconde retrouver le chemin du ranch, même s’il se voyait mal partir sans son partenaire. Si d’une part ce comportement lui semblerait bien lâche, il serait sûrtout peu judicieux vis-à-vis de son image au ranch. En effet, s’il prenait la fuite sans prendre en compte le sort des autres membres de l’excursion et que ces derniers venaient à rentrer par la suite, il passerait automatiquement pour un lâche aux yeux des autres —sans parler que sa place au ranch pourrait-être remise en cause.

Se faire virer d’une autre communauté lui mettrait un sacré coup au moral, et pour dire vrai, il ne savait même pas ce qu’il ferait par la suite. Peu motivé à l’idée de tester tous les groupes du coin, Mikh prendrait sûrement la direction du nord pour retrouver sa soeur, à condition que cette dernière ne soit pas déjà morte. Le Canada était bien trop grand pour partir à l’aveugle les mains dans les poches et même s’il ne portait pas vraiment le Texas dans son coeur, il était sûrement plus sage d’y rester. D’ailleurs, il n’était pas le seul à se trouver bien loin de chez lui, et si c’était les Redeemers qui l’avait trainé jusqu’ici, Mikh se demandait soudainement ce qui avait bien pu traîner un indien hors de son groupe et de sa réserve. « Pourquoi être venu jusqu’au Texas ? » Conscient de poser une question un poil personnelle, le brun haussa les épaules en même temps, comme pour attester que l’autre n’était pas obligé de répondre s’il ne le souhaitait pas.
egotrip



● ● ● ● ●
† i gotta roll i can't stand still, got a flamin' heart can't get my fill with eyes that shine, burnin' red, dreams of you all through my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Lucan Longshadows
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 349
visage : Adam Driver
crédit : myself + wiise
survit depuis le : 25/10/2018
capsules de troc : 1277

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Jeu 17 Jan - 14:03



+ ”Peut-être, pour ton frère, mais il n'est pas devant moi. Je n'ai pas à comparer ses compétences aux tiennes, et tu pourras peut-être apprendre d'autres choses ou bien nous, apprendre de toi.”

Mikh semblait être capable de contextualiser les choses : admettre un fait (je sais traquer), donner une histoire à ce fait (mais mon frère est meilleur). Ca aussi, Lucan appréciait, plutôt que de simplement discuter encore et encore quand la réponse ne pouvait être que oui ou non. Après cette réponse, venaient les détails, détails que Lucan choisirait de prendre en compte ou non.
De la même manière, Mikh répondit à la question pour son retour au ranch. Aurait-il simplement dit “je devrais m'en sortir”, que Lucan l'aurait bousculé en retour pour quelque chose de plus clair, mais le plus jeune avait encore une fois donné un “Oui” avant tout. Le premier mot d'une phrase comptait toujours, Mikh semblait bien les choisir.
Lucan ne pouvait pas dire qu'on pouvait faire quelque chose de ce garçon, parce qu'il était déjà quelqu'un, que s'il apprenait encore, chacune des compétences qu'il possédait déjà comptait également.

Alors que Lucan se remettait en selle, ce fut au tour de Mikh de lui poser une question. Pourquoi, en effet?

”Je fuyais beaucoup de choses, le ranch m'a donné un cadre pour en affronter certaines alors j'ai décidé de rester.”

Des démons, il lui en restait plein et Lucan avait parfois conscience de se trouver en équilibre précaire au bord d'un gouffre bien trop proche. Certains jours, il vacillait plus que d'autres mais l'homme le savait, sur les routes il serait déjà tombé.

”On a tous le poids d'une histoire avec des erreurs, des tragédies et des regrets. Quand on marche sans cesse, difficile de trouver le repos, de se lier aux gens, d'apprendre comment faire pour justement faire la paix sur certaines choses avant de s'écrouler. C'est bien de se poser, de retrouver un équilibre. Parfois on repart, parfois on reste.”

Et toute décision menait à des conséquences, voilà tout. Rester au ranch avait été pour Lucan la cause de bien des tristesses, quelques joies aussi, et surtout, il avait vécu jusqu'ici pour peu que cela ait son importance.
Parce que l'Indien avait la conscience aiguë que rien de sa vie ou de sa mort n'avait d'impact sur le monde.
Un impact sur les gens qu'il côtoyait, Lucan pouvait en avoir, mais cela s'arrêtait là.

”Je me trompes peut-être, mais tu ne sembles pas regretter d'être au ranch. Tant mieux,  ça me ferait de la peine de te voir repartir et mourir sur les routes loin d'ici. Même si ton tabac pue...”

egotrip



● ● ● ● ●
let my memory of
you be like a blade in my
soul
by wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
Mikh Sloan
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 115
visage : rob raco.
crédit : mite.
survit depuis le : 11/11/2018
capsules de troc : 385

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   Lun 21 Jan - 16:21



+ Parler avec le plus âgé au milieu de nul part lui rappelait étrangement l’époque où il arpentait les routes en compagnie de Redeemers, lorsqu’il ne connaissait encore rien de la vie en communauté. Si se sédentariser apportait un certain confort et une certaine sécurité, Mikh avouait cependant s’ennuyer parfois un peu. Lorsqu’ils vivaient avec sa bande de joyeux lurons, pas un jour passait sans qu’ils ne se chamaillent, rigolent ou autres activités qu’il préférait aux débats politiques. Sortir lui faisait plus de bien qu’il ne le pensait, et même si l’ambiance n’était pas forcément à la fête en compagnie du raider, il profitait d’un moment de simplicité à l’écart du groupe parfois étouffant. La sagesse de l’indien lui rappelait légèrement celle de Redeemers plus anciens, qui s’assurait de calmer les ardeurs des plus jeunes. Un équilibre entre fougue et prudence qui les avaient mené à la prospérité, avant de finalement s’enflammer au contact du soleil. Tel Icare, Tobias était tombé, et comme une armée sans chef, les Redeemers avaient perdu espoir.

Si perdre son groupe de nomades l’affectait encore beaucoup aujourd’hui, la perte de son frère restait indéniablement l’élément le plus perturbateur de ces dernières années. Ni vraiment mort, ni vraiment vivant, l'aîné de la famille Sloan restait tout simplement porté disparu, ce qui empêchait le garde de tourner réellement la page. Coincé au Texas jusqu’à nouvel ordre, Mikh espérait toujours le voir débarquer sans prévenir au ranch, lui et ses envies folles qui donnaient un peu de sens à cette vie. En attendant, il devait vivre sans Tobias, et ainsi continuer à se construire lui-même en côtoyant des survivants tout aussi coriaces. « Sûrement. » Apprendre les uns des autres apparaissait comme une évidence pour la plupart, et malgré son orgueil parfois un peu trop important, le brun savait le positif qu’il pouvait tirer de ce genre d’apprentissage.

Retourner sur les routes en compagnie d’une équipe déjà bien rodée lui permettra non seulement de renouer avec ses anciennes habitudes, mais aussi pourquoi pas de sortir un peu de sa zone de confort. Parce qu’après autant de mois passé en tant que garde, une certaine routine s’était installé, faisant de lui un presque parfait petit sédentaire. Cela dit, le plus jeune ne regrettait absolument rien de cette période de repos, conscient qu’elle lui avait permis de tourner un peu la page sur certains détails du passé. « La vie est trop courte pour avoir des regrets. » Loin d’être au dessus du reste du monde, Mikh possédait lui aussi des regrets et des doutes, mais là encore il préférait les garder pour lui, soucieux que d’autres puissent s’en servir pour lui faire du mal. Ce manque de confiance en l’humanité datait de son enfance, et même si elle pouvait être parfois un peu handicapante pour lui, le garde savait qu’elle le préservait d’une certaine manière. « Pas la peine de s’inquiéter pour moi, les pires partent derniers. » Un peu vaniteux sur les bords, Mikh refusait de craindre la mort, convaincu qu’elle ne le frapperait pas s’il refusait de la voir.
egotrip



● ● ● ● ●
† i gotta roll i can't stand still, got a flamin' heart can't get my fill with eyes that shine, burnin' red, dreams of you all through my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What can I teach you more? - Mikh   

Revenir en haut Aller en bas
 
What can I teach you more? - Mikh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
» La Nouvelle Recrue [Pv : Marshall D. Teach]
» Teach me what to do || Adriana
» [Teach VS Mr.4 & Miss Merry Christmas]
» Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: let's wander the woods :: Comté de Hays :: Fulton Plains-
Sauter vers: