AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en novembre 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Nous sommes actuellement en pénurie de Miners & Riders, merci de bien vouloir privilégier ces groupes { + }

Partagez | 
 

 Nolite te bastardes carborundorum || Almaze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quarries + le club des clochards
avatar
Quarries + le club des clochards
Hurlements : 67
visage : Sofia Vergara
crédit : perlman (avatar) - solosands ( signature)
survit depuis le : 21/02/2018
capsules de troc : 589

MessageSujet: Nolite te bastardes carborundorum || Almaze   Mar 6 Nov - 20:05

egotrip


Nolite te bastardes carborundorum
Las bandidas

Octobre 2018

Rayna en de hors de la carrière, c'est un spectacle rare et pour le moins comique quand on observe son manque d'aisance en dehors de l'aura protectrice d'Augures. Pour l'occasion, elle avait ressorti son vieux treillis militaire qu'elle portait tout le temps quand elle était à Fort Hood. Pas de jupe colorée, pas de bijoux imposants, juste la simplicité et ses longs cheveux dressés dans une natte qui foute son dos quand elle marche. Les expéditions, ce n'est clairement pas son fort. Et si ses mains tiennent habilement sabres et couteaux, ce n'est pas pour enfoncer le crâne de rôdeurs mais plutôt pour venir collecter quelques plantes médicinales qui ne poussent plus sur le sol de la carrière. C'est qu'il fallait faire de la place pour sa belle angélique. Bien sûr, devoir sortir de plus en plus souvent pour collecter feuilles et racines ne lui faisait pas particulièrement plaisir, surtout qu'il n'y avait pas toujours quelqu'un de disponible pour l'accompagner, mais en parallèle elle vivait au sommet de la carrière maintenant que son petit trafic était bien installé.

« Bon, notre première cible est le févier d'Amérique. J'ai besoin d'écorce et de cosses. » Elle se tourne vers Almaze, qui l'accompagne. Enfin, plus ou moins. Voyez, Almaze n'est pas forcément la compagnie idéale si vous cherchez protection et soutien, parce que son regard parfois absent suggère qu'elle est soit saoule, soit dans un trip si haut qu'on en aurait le vertige. Mais quand il s'agit de crache sur l'humanité et surtout sur les hommes, il n'y a pas meilleur acolyte. Et pour Rayna, Almaze est une porte d'entrée à la mine si quelque chose lui arrive. Sait-on jamais, avec Diggs au cul qui cherche à droite et à gauche les responsables des trafics, elle pourrait un jour avoir besoin de se réfugier dans un endroit où il ne pouvait pas entrer. C'était soit la mine, soit le ranch, et honnêtement, vu la réputation des cavaliers et de leur chef, elle préférait tenter sa chance sous terre.
« T'as besoin de quelque chose toi ? » Comment ces deux-là avaient commencé à fréquenter était vague dans l'esprit de Rayna. C'était arrivé comme ça, sans crier gare, spontanément. On parle de plante, de sol, de cannabis, et puis on parle de la vie d'avant, du mariage mortel d'Almaze et de la collection de maris de Rayna. Sont-ils morts ? Très certainement, mais ce n'était certainement pas de sa faute, malgré les rumeurs de veuve noire qui lui collaient à la peau. On parle de la faiblesse du monde, jamais de leur faiblesse à elles. On parle beaucoup de Diggs, même si Rayna a quelques réserves parfois, à l'idée que ses secrets ne soit exposés. Si elle fait confiance à Almaze ? C'est compliqué. On ne fait pas confiance à une alcoolique.

Les zones qu'elles explorent ont été épargnées par le grand incendie, et même si la forêt se remet doucement de cette épreuve, difficile pour la végétation de retrouver de sa superbe avec ce climat sec et aride. Les yeux grand ouverts, la quadragénaire zieute à la recherche de l'arbre convoité, mais aussi à la recherche de plantes ou de fleurs auxquelles elle n'avait pas forcément pensé. Et peut-être qu'elle trouverait aussi des signes, des messages de la nature pour lui montrer le chemin à emprunter. Il y avait des réponses parfois dans la façon dont une plante particulière poussait ou la direction qu'un oiseau prendra en s'envolant après vous avoir fixé dans les yeux. C'était son abuela qui lui avait enseigné tout ça, en même temps qu'elle avait transmis sa passion des plantes. Bruja un jour...


● ● ● ● ●
+ GOOD WITCH BAD BITCH +
And your past times consisted of the strange nd twisted and deranged and I hate that little game you had called "Crying Lightning"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nolite te bastardes carborundorum || Almaze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma-Lycia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: let's wander the woods :: Pedernales Falls :: Forêt de Pedernales Falls-
Sauter vers: