AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en octobre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 vice versa (casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: vice versa (casey)   Mar 23 Mai - 12:42




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Enfin de retour. Subtil mélange de soulagement et d'ennui. Elle ne sait pas vraiment si elle est contente de revenir à la Mine, l'endroit qu'elle a si souvent appelé maison. Son petit séjour à Olympia lui a été profitable. Plus qu'elle ne veut bien l'avouer. Au-delà de ses promesses faites à Anita et de la mission qu'elle s'est appliquée à remplir, elle a trouvé quelque chose à Olympia. Quelque chose qu'elle pensait ne jamais trouver. Son humanité. Et celle des autres. Elle n'y croyait vraiment pas à Olympia. Petit bout de ville trop naïve, utopie bien gardée derrière des murs épais. Elle ne croyait pas non plus en ces hommes et ces femmes qui se sont fabriqués un refuge, coupés de l'extérieur, du monde et de la vraie vie. Elle s'attendait à trouver une population dans le déni le plus total de la vie. Mais non. Olympia bouge et regarde l'avenir en face, consciente que tout n'est pas rose, que la route est encore longue. Ils gardent vivace le souvenir d'un monde que d'autres ont choisi d'oublier. Véritable danger ou mince espoir, elle ne saurait le dire Billie. Et ses questions, ses pensées presque philosophiques, elle se les garde. Il n'en sortira rien de bon. Personne n'a besoin de savoir. Elle s'enfonce dans des secrets qu'elle compte bien jalousement garder dans sa petite tête. Elle ne dira rien de plus, rien de moins, que ce qu'Anita a besoin de savoir. Elle s'avance donc dans la Mine qu'elle reconnaît sans vraiment reconnaître, comme étrangère aux lieux. On ne l'a pas vraiment accueilli avec enthousiasme. On lui a même ordonné d'attendre là, au bout du couloir, que Casey vienne la chercher. Casey. Elle n'a rien dit sur le moment, la mâchoire crispée, les dents serrés. Casey, vraiment ? Elle doit attendre comme une étrangère qu'on vienne lui autoriser de rentrer chez elle. C'est ridicule. Elle se plie pourtant aux ordres sans broncher, consciente qu'il n'est pas dans son intérêt de faire des vagues à peine revenue. Anita doit avoir ses raisons. Et au fond, Billie les connaît. Elle n'a pas pu assurer ses livraisons de nouvelles, a pratiquement disparu du jour au lendemain. L'avait-on cru morte ? Peut-être. Le plus probable c'est qu'Anita l'a cru parti pour de bon. Volatilisée. Peut-être passée du côté de l'Olympe. Elle aurait pu. La vie à Olympia n'était finalement pas si moche. Sa mission remplie, elle avait choisi de revenir en compagnie de Bass, nouvel allié inattendu, et de Vladimir. On les avaient conduit ailleurs. A peine le temps de se saluer, de convenir de se revoir plus ou moins rapidement. Et voilà qu'elle attends Casey, tape du pied sur le sol, impatiente, fatiguée.



● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1877
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2842

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 27 Mai - 18:01

Billie Casey
Vice Versa


Ça faisait combien de temps ? Se demanda-t-elle. Billie était partie quand on avait eu besoin des raideurs pour dégager l’entrée de la mine, quand on avait eu aussi besoin d’eux pour aller chercher de nouvelles provisions. Sa rancœur la titilla quelque peu, pendant que le garde attendait bêtement devant elle. Elle poussa un soupir et se demanda bien pourquoi un autre chef de la sécurité – ceux dont on entendait parler et qu’on ne voyait jamais foutre grand-chose – ne pouvait pas aller faire l’accueil. Le garde enchaîna en lui parlant des autres invités, information qu’elle relégua au second plan pour le moment. "Bon… J’arrive." Un soupir s’extirpa de sa bouche alors qu’elle se dirigeait vers l’entrée de la mine. Si ça continuait, on allait commencer à fabriquer des visas pour rentrer ici. Le chemin jusqu’à Billie fut bien trop court à son goût. De loin, elle vit la revenante, de son attitude émanait un agacement qui fit arracha un sourire en coin à Cas. On se satisfaisait de peu des fois. Comme souvent, Jack l’accompagnait et sans qu’elle comprenne vraiment, à la vue de la brune, il la dépassa et alla lui faire la fête. Heureusement, que ce n’était qu’un chien, elle aurait pu crier à la trahison sinon. "Bon retour… Enfin, je suppose ?" En effet, elle ne savait pas vraiment si elle était réellement de retour ou juste de passage pour faire un coucou aux Miners. Non mais des fois qu’elle se soit réellement transformée en bisounours comme les autres oly, on en était pas loin. Réprimant un nouveau soupir, elle jeta un œil aux gardes qui étaient encore là et leur fit un signe de tête d’aller voir ailleurs. Pas besoin d’oreilles indiscrètes ni d’une sécurité renforcée : c’était juste Billie. Enfin juste, il était sûr que la nouvelle avait déjà fait le tour de la mine et que certains raideurs étaient en train de célébrer le retour de leur chef. Ou de le maudire ?  "Alors comment étaient tes vacances ? Tu t’es pas trop ennuyée de nous ?" Dit-elle affichant clairement le sarcasme dans sa voix. A quoi bon le cacher ? Les relations entre elles n’avaient jamais été au beau fixe et ça n’allait pas commencer maintenant. Par ailleurs, son interlocutrice était peut-être partie sur l’ordre d’Anita mais cette mission était plus passer pour un abandon aux yeux de Casey. Malgré son antipathie pour la brune, quelque chose l’avait réellement dérangé alors qu’elle aurait dû être soulagé d’être débarrassée de la chef des raideurs. La chef de la sécurité glissa ses mains dans ses poches, pensive, puis ouvrit la bouche sur un ton plus sérieux : "Donc si tu me disais la raison de ton retour… Qu’on en finisse un peu avec les « formalités »." Même si elle n’aurait pas le droit au même rapport qu’Anita, elle se doutait bien que la brune avait quand même quelques petites choses à lui raconter. Au moins un minimum. Parce qu’à part lui faire une fouille au corps, Casey ne voyait pas d’autres raisons que la leader ait demandé à ce que Billie soit arrêtée à l’entrée. La fouille au corps, elle la laissait volontiers à quelqu’un d’autre, emmerder Billie en lui demandant des comptes, ça c’était beaucoup plus sympa. Sûrement était-ce aussi sa vengeance personnelle vis-à-vis de son départ.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 30 Mai - 18:38




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Elle n'a ni le temps ni l'envie de s'amuser. Bien sûr, elle ne s'imaginait pas pouvoir entrer dans la Mine comme dans un moulin. Impossible. Anita n'est pas folle. Elle devra prouver sa loyauté et qu'elle n'est pas là pour foutre la merde ou piquer des informations qu'elle s'empressera de ramener à Olympia. Évidemment, elle ne peut pas entrer en toute impunité au cœur de la Mine, ni même s'y promener sans surveillance. Mais que son garde du corps prenne la forme de Casey Redfield ? Ça, c'est une sacrée bonne blague. Ça a le don de l'exaspérer d'avantage. Il n'y a guère que Jack, le fidèle ami à quatre pattes de la blonde, pour être ravi de cette entrevue. Elle le gratifie de quelques caresses avant de porter son attention sur Casey et son ton cassant, sarcastique à souhait. « Merci. » Elle hausse un sourcil, déjà agacée par le ton de la chef de la sécurité mais aussi par ses questions ridicules. Elle n'a vraiment pas le temps pour ces conneries. « Tout s'est bien passé. » Elle est formelle, directe, pas de longues tirades inutiles. Elle n'a pas envie de rentrer dans son jeu, d'être aussi sarcastique qu'elle. Enfin débarrassée des oreilles indiscrètes, Casey s'attend sans doute à des confidences, des informations croustillantes en avant première. Mais Billie ne lâchera rien. Pas sans l'accord d'Anita. Et d'ailleurs, c'est à leur leader qu'elle doit tout raconter en priorité. Elle sait bien que les choses ont changé à la Mine depuis son départ mais elle est presque certaine que Casey n'a pas prit du gallon. « Je ne crois pas te devoir des comptes. » Son sourcil droit toujours arqué dans une position de surprise agacée, elle darde son regard froid dans celui de Casey. Si cette conversation s'éternise, aucun doute, Billie va se taper un sacré mal de crâne. Elle est fatiguée par la route, fatiguée par cet interrogatoire qui n'a aucun sens et ne mènera nulle part.  « Puisque c'est le prix pour que tu me fiche la paix. » Elle soupire, réajuste son sac à dos sur son épaule avant de poursuivre. « Je ne peux plus rien faire à Olympia. J'ai posé les bases d'une relation et fait tout ce qu'Anita attendait de moi. » Brave toutou. Ne reste plus qu'à espérer que cela suffise à satisfaire Casey. Elle ne tient pas à s'éterniser dans le coin. A les voir se cracher au visage, prêtes à mordre, personne n'aurait pu imaginer l'amitié qui les avaient pourtant lié auparavant. Tout ça c'est du passé. Leur relation s'était éteinte du jour au lendemain et ni l'une, ni l'autre, n'avait jamais rien fait pour y remédier. Les gens changent, c'est aussi simple que ça. « Alors, tu vas me conduire jusqu'à ses quartiers ou on continue à se regarder dans le blanc des yeux ? » Non décidément elle n'a pas envie de rire Billie.


● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1877
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2842

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 3 Juin - 19:14

Billie Casey
Vice Versa


Ah ce sarcasme si agaçant… Ça lui avait presque manqué. Bon plutôt presque presque manqué mais ça avait quelque chose de familier. Et le familier était toujours sympa à retrouver surtout avec les dernières péripéties de la mine et ses propres évènements personnels. C’était un point de repère. Casey ne cacha pas sa déception quand elle lui annonça que tout c’était bien passé. Dommage, elle aurait aimé avoir quelques trucs sympas à écouter, les malheurs de Billie aurait fait son bonheur. Manifestement, la femme ne lui donnerait pas ce plaisir. Au moins les réactions offusquées de son interlocutrice rattrapaient un peu le coup. "Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Je suis chef de la sécurité et si Anita a décidé que tu devais passer par moi avant d’arriver à son bureau ce n’est pas pour le plaisir de voir nos gueules respectives. Et pas de chance, je suis la seule disponible." Elle haussa les épaules, les mains écartées avec un sourire amusé, montrant que ce n’était pas de sa faute si les évènements se déroulaient de cette manière. Et honnêtement, elle se serait bien passée devenir accueillir Billie. "Si tu veux, on te laisse en quarantaine, le temps de te trouver quelqu’un de plus sympathique sur qui japper ?" Son sourire avait à moitié disparu alors qu’elle imaginait la brune à la place de Jenna quelques mois plus tôt. Certes Anita n’aurait pas été d’accord mais juste pour le plaisir de voir la tête de son interlocutrice lors de sa tentative, aurait bien valu les remontrances de la leader. Le rapport qu’elle lui donnait n’était pas suffisant. Certes c’était concis et clair mais ça n’expliquait pas tout le temps qu’elle était absente. Elle avait fait des pauses sur la route ou avait profité de son temps à Olympia pour prendre des vacances ou bien ? Alors que Casey réfléchissait au peu d’informations qu’elle venait de recevoir, voilà que l’autre se remettait à faire chier. Elle leva les yeux vers elle et attendit quelques secondes avant de répondre : "Tout dépend si en chemin, tu développes un peu sur le comment t’as réussi à établir cette relation ? Après tout Olympia et la Mine sont en bons termes alors qu’est-ce qui t’as pris autant de temps ?" Les questions avaient été posées sur un ton neutre malgré l’intention inquisitrice qu’il naviguait dans son esprit. Au final, elle ne comprenait toujours pas quel était l'intérêt derrière le voyage de la raideur. Connaissant Anita, il y avait peut être des raisons dont elle n'avait pas été mises au courant. Etrangement, ça ne lui plaisait pas de savoir qu'elle était reléguée à un second rôle alors que Billie avait le premier. Peut-être de la jalousie mal placée. Dans tous les cas, elle espérait pouvoir assister au débriefing de l'autre Miners. Elle fit un signe de tête à l’autre et commença son trajet à travers les couloirs de la mine pour rejoindre le bureau de la leader, Jack sur leurs talons. Rien ne l’empêcherait de s’arrêter en cours de route si jamais il s’avérait que Billie préférait lui regardait le blanc de l’œil plutôt que de répondre. L’option de l’isolement restait très présente et surtout très plaisante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Lun 12 Juin - 11:30




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

La seule disponible ? La bonne blague ! Décidément, Casey s'est découvert une vocation dans le rire. Elle n'y croit pas vraiment, roule des yeux tandis qu'elle avance d'un pas lent. Difficile à croire, pourtant, les gens d'Olympia sont plus faciles à vivre. A bien y penser, elle se demande, si, inconsciemment, elle n'a pas éviter son retour à la Mine en partie à cause des gens s'y trouvant. A choisir, elle aurait préféré éviter la blonde. Mais la perspective de rester coincer ici des heures ne l'enchante guère. Elle se mord l'intérieur de la bouche, s'oblige à ne pas lâcher une remarque acerbe, empoisonnée. « Non, sûr que c'est pas pour notre plaisir mutuel. Plutôt pour le sien je dirais. » Ça lui a échappé. La fatigue, l'ennui et la colère de devoir discuter avec Casey, de devoir lui faire un rapport préliminaire. Aucun doute, ça doit amuser Anita de la torturer de la sorte. Une façon comme une autre de la punir pour le manque de nouvelles, pour sa disparition silencieuse. Elle a clairement un sacré nombre de comptes à régler avec la leader. Elle n'a donc ni l'envie ni le temps de régler tout ce qui ne va pas avec Casey. Leur relation amicale a pris fin il y a longtemps, ce n'est plus la peine de s'y attarder. Il n'y a rien à dire. La vie a pris le dessus c'est tout. C'est comme ça. On n'y peut rien. Billie s'est fait une raison et, il faut bien l'avouer, elle est sans doute seule responsable de la situation actuelle. Elle s'efforce de ne pas regarder en arrière, le regard résolument tourné vers demain, à défaut de voir plus loin. Ce serait un mensonge que de dire que c'est facile.  Parce que ça ne l'est pas, parce que le passé lui semble toujours plus doux. Il est réconfortant, sûr. Pas comme ces foutus demain dont on ne sait absolument rien. Elle soupire et consent à suivre Casey, réfléchissant aux options qui s'offre à elle et à ce qu'elle peut bien dire à sa collègue sans trop en révéler. « Et alors ? Toi et moi on sait très bien combien les amitiés et les alliances sont fragiles. »Il suffit d'un rien pour tout détruire. Elle avait tout intérêt à maintenir les apparences et à entrer dans les bonnes grâces des Olympiens. Pas facile. « J'ai préféré observer d'abord. Me fondre dans la masse, faire en sorte de gagner leur confiance pour qu'ils se confient plus facilement. » L'art de dire quelque chose sans trop en dire. Elle sait pertinemment que ça ne satisfera pas Casey. Pas entièrement. Autant continuer sur cette lancée, lui donner quelques os à ronger, rien de trop énorme. Ce serait dommage de l'étouffer avec. «  Olympia a rencontré quelques problèmes. Je ne pouvais pas risquer de m'éclipser et disparaître pendant des heures. » Elle sent le regard insistant de Casey sur elle, soupire à nouveau en serrant les dents. Elle n'est pas prête de se débarrasser de la blonde. Et pour peu qu'Anita lui demande de rester... Voilà qui ne l'étonnerait pas mais finirait par l'agacer pour de bon. « Tu crois que j'ai viré de bord ? Décidée de retourner ma veste ? » Autant jouer franc jeu. Parce qu'elle est certaine que Casey se pose la question, que ça lui trotte dans la tête. Et que cette idée ne lui déplairait pas.



● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1877
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2842

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 24 Juin - 16:48

Billie Casey
Vice Versa


Etonnement, Billie réussit à lui arracher un sourire amusé. Effectivement, la perspective d’imaginer Anita orchestrer toute cette rencontre/rapport entre elles était probable. Après tout, la leader ne faisait rien sans bonne raison. Elle jeta un œil à la brune et comprit qu’il s’agissait plus d’un reproche que d’un trait d’humour. La dernière option aurait été encore plus choquante, quant à la première, elle s’avérait plus savoureuse. Si elle restait dans cette attitude, Casey espérait pouvoir assister au débriefing juste pour son « plaisir » de voir la confrontation entre les deux femmes. Hélas, c’était peu probable. Restant dans le silence jusqu’à ce que son interlocutrice prenne enfin la bonne décision – parler, elle fut encore une fois étonnée de sa remarque. Etait-ce une remarque personnelle sur la relation qu’elles avaient eu jadis ? Les deux femmes n’avaient jamais abordé la question, en réalité, ça semblait tellement superficielle à l’heure actuelle que ça n’en valait pas la peine. Du moins, c’était ce que pensait la blonde. "Je ne pense pas qu’on ait la même vision." Sa voix était neutre et basse. Elle ne voulait pas spécialement développer sur la question. Sa remarque l’avait atteinte personnellement, selon sa perspective, il ne s’agissait plus de la mine et elle ne voulait pas en parler. Ce qui s’était passé avant l’Influenza, restait avant. Ce compartimentage de souvenirs lui avait permis d’être résiliente quand l’épidémie s’était abattue ainsi que vis-à-vis des évènements survenus dans les années suivantes. Se frottant rapidement le visage comme pour faire revenir son esprit à l’instant présent, elle écouta attentivement son interlocutrice tout en l’observant. Ses propos étaient bien vagues. Trop pour qu’elle n’en tire une conclusion ou simplement une explication à la durée de son absence. "Des problèmes ?" Sa question était autant pour son information personnelle que pour son rôle de chef de la sécurité. Elle connaissait des gens à Olympia et elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour eux lorsque Bille lui avait annoncé ça. Au moins, une chose était sûre, Bass allait bien puisqu’il était arrivé à la mine. C’était déjà une inquiétude à mettre de côté. "J’y pensais pas. Jusqu’à maintenant." C’était sorti du tac au tac, à tort peut être. Elle aurait sûrement mieux fait de garder ses suspicions pour elle. Retourner sa veste, hein ? Qu’est-ce qui pourrait justifier un changement de clan de cette façon et surtout l’emploi de ces mots ? Dans l’esprit de la chef de la sécurité, Olympia n’était pas un ennemi et ne le deviendrait pas. N’est-ce pas ? Les doutes s’emparèrent d’elle. Cas’ préférait restait loin des intrigues politiques entre les différents clans. Par la force des choses, elle était bien sûr au courant des différentes alliances qui s’envisageaient ainsi que les diverses trahisons mais jamais elle n’avait pensé qu’Olympia aurait pu être une menace. Laissant donc la question de Billie en suspens, elle continua à marcher dans le silence pendant quelques secondes avant de reprendre la parole : "Est-ce le cas ? La mine ne considère pas Olympia comme une menace mais peut être que l’inverse est possible." En y réfléchissant, Billie aurait une personne de choix à recruter pour connaître les ressources de la mine et autres secrets qu’Anita s’avérait à garder pour maintenir une sécurité relative.  "Au moins, ça expliquerait concrètement la durée de son absence." Un sourire sans joie s’afficha sur son visage. Qu’elle n’apprécie pas la chef des raideurs était une chose, qu’elle doute de sa loyauté en était une autre. Maintenant, la graine était semée et elle ne demandait qu’à pousser.  "Je vais être honnête, autant ton absence fut de réelles vacances pour moi que l’idée que tu nous trahisses me hérisse le poil. Aussi casse-couilles que tu peux être, j’aime croire que t’as un minimum de valeurs. " Le regard de Casey se fit noir alors qu’un léger soupir s’échappa. Il s’agissait autant d’un avertissement que d’une question dissimulée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 30 Juin - 10:36




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Elle est vraiment fatiguée de devoir se justifier auprès de Casey. Fatiguée par ce voyage et ces quelques semaines qui, malgré le fait qu'Olympia soit un petit paradis sur terre, ont été intenses, Billie n'est tout simplement pas d'humeur. Elle voudrait en finir au plus vite avec tout ça et retrouver un semblant de routine. Ce qui, soyons honnête, n'est clairement pas prêt d'arriver. D'abord parce qu'Anita ne le lui accordera pas, ensuite parce que la routine a disparu, quoique puisse en penser certains. Elle n'y croit plus à cette vie huilée, à ces heures minutées où tout est à sa place. Des conneries ! L'imprévu a gagné. « C'est certain. » lâche-t-elle, sans même un regard vers Casey, sans casser ses pas réguliers, déterminée à en finir. Casey et Billie c'est terminé depuis longtemps. Il n'y a plus rien à en tirer. Elles ont avancé en laissant derrière elle quelques souvenirs désormais presque effacés. Elles ont choisi d'oublier, de devenir des étrangères. Et surtout, elles n'en parlent jamais de ce passé commun. Il y a entre elles un tas de non-dits qui bouffent leur oxygène, menacent de tout faire exploser. Il n'y a rien de pire que d'ignorer la vérité. Vivre dans le déni c'était pourtant la spécialité première de Billie. Ça l'est toujours d'ailleurs. C'est plus facile comme ça. Elle évite de regarder ce qu'il y a dans son rétroviseur, effrayée à l'idée d'y voir le reflet d'une adolescente, le visage ruisselant de larmes. A trop regarder en arrière, on en oublie la route devant. Et généralement c'est comme ça qu'on meurt. Le passé est passé, il ne reviendra pas. Se noyer dans ses souvenirs c'est se perdre et mourir. Elle ne veut pas mourir. Pas tout de suite.

« L'épidémie. La ville l'a contenu mais ils ont subi quelques pertes. Et puis, les Cavaliers ont joué aux cow-boys. » Elle fait de l'humour sans vraiment y faire attention, moyen comme un autre de détendre l'atmosphère. Elle fait oublier son agressivité l'espace de quelques secondes mais son visage fermé ne dupe personne. Elle n'a pas envie de rire. Elle veut arriver devant Anita vite, discuter, rendre ses comptes, se faire engueuler si il le faut et repartir, retrouver son coin, se faire oublier. Elle soupire en écoutant Casey, consciente d'avoir semée le doute dans son esprit. Consciente et pourtant si inconsciente. Elle se fiche de ce qu'on pense, l'avait vu venir. Bien sûr qu'on douterait d'elle, bien sûr qu'on la regarderait de travers et qu'on éviterait de trop en dire en sa présence. Tant mieux. Peut-être qu'elle n'a plus envie d'être un pion important dans la partie. Peut-être qu'elle veut juste qu'on la laisse en paix. « Tout est possible. » lâche-t-elle finalement sur un ton d'évidence. « Tout le monde se méfie de tout le monde Casey. Alliés ou pas. » Parce que l'allié d'hier peut devenir l'ennemi d'aujourd'hui. En un claquement de doigt, une guerre peut être déclarée. La confiance est à tout jamais perdue. Il est temps de s'y faire. « T'en fais pas pour mes valeurs. » Elle jette un regard à Casey et lui offre un demi-sourire, à moitié triste, à moitié amusée. « Si je voulais trahir la Mine, je m'y prendrais mieux que ça. » Casey n'aura qu'à croire ce qu'elle voudra. Billie ne s'en souciera pas. Elle n'a vraiment pas le temps, ni l'envie, de se soucier de ce que penser Casey. « Tu l'a dis toi-même, Olympia et la Mine ne sont pas une menace l'une pour l'autre. On a tout a gagner en travaillant ensemble. » C'est ce qu'elle s'est employé à faire. Elle a tendu une main bienveillante vers Peyton Yates. Ne restait plus qu'à attendre.


● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1877
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2842

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Dim 16 Juil - 14:27

Billie Casey
Vice Versa


Bien qu’étonnée par le trait de plaisanterie de son interlocutrice, elle continua sur le même air sérieux sur lequel elles avaient commencé la conversation. Conversation ou interrogatoire. Sa curiosité sur les fameuses actions des « cow-boys » et ce qui s’était réellement passé, ne dura que quelques dixièmes de secondes. Sa concentration était focalisée sur une seule chose : Billie. Du moins, sa loyauté ou l’absence de celle-ci. Ce qui fut étonnant c’est que l’autre femme ne semblait pas vouloir diminuer ses doutes, elle les assumait et en faisait quelque chose de pragmatique. Tellement que même Casey se mit à acquiescer de la tête. Ses propos raisonnaient dans sa tête et malgré le signe approbateur qu’elle faisait, elle n’aimait pas du tout qu’elle ait autant raison. Les certitudes, c’est ce qui lui avait permis de finalement poser ses affaires ici. Le vol de médicaments était l’exemple le plus concret de ce qu’avançait l’autre. Se méfier, toujours se méfier… La blonde poussa un léger soupir devant cette évidence : même à la mine, on n’était pas réellement tranquille. "C’est presque bon à savoir." Dit-elle sur un ton amer. Au moins, s’il y avait une seule chose qu’on pouvait apprécier chez la brune c’était sa franchise. Enfin apprécier était sûrement un grand mot, disons simplement que ça pouvait être une qualité à certains moments. Effectivement, ils étaient alliés mais un changement de camp serait tout de même vu comme une trahison aux yeux d’Anita. "Les « changements » entre clan peuvent arriver." Arte en était la preuve même. Désertant Olympia, elle avait fini par rejoindre la Mine… Jusqu’à se barrer – encore une fois – pour aller ailleurs. Elle aurait sûrement dû en faire une spécialité."J’espère que t’as passé du bon temps au moins. Et que t’es prête à débronzer." Ses paroles s’accompagnèrent d’un regard vers le plafond. Quelques semaines hors de la mine et Billie ressemblait presque à un être humain normal. Comme quoi le soleil pouvait faire des miracles. Continuant leur chemin, elles arrivèrent enfin devant le couloir qui menait au bureau de la leader. Casey s’arrêta avant de s’y engouffrer puis fixa son interlocutrice."Tout le monde ne se méfie pas de tout le monde." Les mètres qu’elles avaient parcouru depuis la remarque de Billie lui avait permis de réfléchir. Elle laissa un temps de silence s’installer avant de reprendre, quasiment renfrognée par les paroles qu’elle allait prononcer : "C’est pas parce que je ne t’apprécie pas des masses que j’ai déjà eu à me méfier réellement de toi. Malgré tout ce qui peut se passer, j’aime croire qu’on est tous plus ou moins loyaux… Ou du moins soudé si une merde arrive." Cas’ ne put s’empêcher de pousser un soupir avec une grimace. Faire dans le sentimentalisme l’écœurait plus qu’autre chose. Si elle avait su, elle aurait bu un coup avant, histoire d’oublier après. "Bref tout ça pour dire qu’Anita pense pareil. Je garderai mes doutes pour moi mais ne lui sers pas le même discours que tu viens de me balancer. Y a aucun intérêt à ça, à part semer la confusion." Ça avait peut-être été le but avec Casey mais dans tous les cas, elle ne voulait pas que ça se produise entre Anita et Billie. Non pas qu’elle soit d’humeur protectrice, juste qu’elle tenait à garder la mine souder et son interlocutrice était la chef des raideurs. Déjà qu’ils étaient un peu chiants en temps normal alors si la situation s’envenimait entre la leader et Billie… Dans un élan de politesse, la blonde lui fit signe de s’engager dans le couloir avant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 21 Juil - 11:36




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Elle sait bien que cette conversation ne mènera à rien, que Casey continuera à la jauger, à se montrer suspicieuse envers elle. Et elle a toutes les raisons du monde de l'être. Après tout, c'est son job et Anita lui fait confiance là-dessus. Billie n'est pas stupide. Elle reconnaît volontiers les qualités de Casey. Leurs petits différents, passé et présent, ne l'ont jamais empêché de voir la vérité en face et d'accorder à son adversaire des atouts. C'est la marque d'un combat équitable. Sauf que sur ce coup, les poings ne sont pas de sortis et les deux jeunes femmes se contentent d'une joute verbale peu convaincante. Rien de bien palpitant. Billie note un changement dans le comportement de sa gardienne d'infortune. Un petit quelque chose de presque imperceptible mais qui est pourtant bien là. Elle a l'air las de ce petit jeu, un peu amer face à ce que la brune lui dit. Tant mieux. Elle a l'air moins sereine aussi. Peut-être ces changements de clans que certains s'amusent à pratiquer sans honte. En tout impunité. Sans conséquences. Elle doit bien avouer que ça l'agace aussi. Surtout si les raisons ne sont pas bonnes, ni même valables. Mais après tout, qui sont-elles pour juger ? Et puis, Billie n'a pas textuellement dit qu'elle pensait à changer de camp. Elle n'a fait que semer le doute dans l'esprit de Casey ce qui semblait être bien assez. « Ouais... tout arrive de nos jours. » Elle ne s'étonne plus vraiment de rien. Au point où on en est. Tout est plus ou moins voué à l'échec. On se dirige tout droit vers le mur. Et tout en y allant, Casey continue à s'amuser, à croire que Billie n'a que ça a faire. Elle roule des yeux pour la énième fois et s'abstient de tout commentaire. A quoi bon ? Elles finiraient pas s'enliser dans une conversation à sens unique. De toute évidence, Casey n'était pas prête à reconnaître le bien fondée de cette mission à Olympia. Pour elle, Billie s'était tout simplement amusée loin de la Mine, avait profité du soleil et des installations modernes qu'offre la ville (douches, toilettes et autres joyeusetés). C'était vrai en un sens. Mais de l'autre, Billie avait dû mettre la main dans la crasse pour dépatouiller quelques vérités. Olympia était une ville panoptique où tous les habitants, suspicieux de nature ou non, regardaient son voisin du mauvais œil. Un vrai casse-tête.

Enfin, le couloir menant directement au bureau d'Anita se profilait. Enfin elles allaient être débarrassées de leur compagnie respective. Ou pas. Billie le sentait venir. Casey allait être invitée à assister à son petit debriefing. Et bien sûr, la chef de la sécurité ne garderait pas sa langue dans sa poche. Elles s'arrêtent un bref instant, assez pour que Casey déballe tout ce qui lui restait de rancœur sur le cœur. Ça l'a fait doucement sourire Billie parce qu'elle connaît bien Casey. Ou du moins l'avait-elle connue jadis. Faire preuve d'autant de sentimentalisme devait lui brûler les entrailles. « T'en fais pas, on est d'accord. » Elle plisse les yeux, détourne son regard de Casey pour contempler le couloir. Elle a tilté au nom d'Anita et au fait que Casey semblait tout connaître des pensées de leur leader. Pas anodin. Elle garde l'information dans un coin de sa tête, certaine que tôt ou tard ça aurait de la valeur. « C'est la loyauté la base de cette communauté. Ça et la franchise. » Une franchise qu'elle met en acerbe dès qu'elle le peut. Elle ne s'est jamais gênée avec personne et certainement pas avec Anita. Elle n'est pas prête à abandonner ce trait de caractère et tant pis si ça dérange. Tant pis si ça lui coûte sa place. Elle s'aventure enfin dans le couloir, prête à parler à la leader de la Mine et à n'omettre aucun détail. Ou presque.



● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 318
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 742

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Lun 21 Aoû - 17:50


casey & billie + Anita
« we're back bitches

Quand un garde était venu prévenir Anita que Billie était là, elle sembla perdue quelques instants. Elle avait, l'espace d'un instant, oublié qu'elle était partie ; envoyée en mission pour obtenir de précieux renseignements. Elle se ressaisit donc, congédiant le garde d'un mouvement de geste sec, mais sans méchanceté. Une fois à nouveau seule, elle souffla, comme pour se préparer. Elle était en train de décortiquer les rapports qu'on lui avait fait suite au vol des médicaments ; des notes qu'elle complétait en prenant des notes, dans le but de trouver des incohérences dans les différents récits qu'on lui avait présenté. Elle s'obstinait ; elle voulait un coupable, elle allait le trouver. Et ça allait être le bon ; il n'y avait pas de place pour l'injustice à la Mine, et elle comptait être intransigeante.
Elle poussa sa chaise en arrière pour se lever, allant chercher du papier vierge pour écrire le rapport qu'allait lui faire l'autre brune. Elle ne prit même pas la peine de ranger le fouillis qu'était devenu son bureau ; couvert de papiers relatifs à cette affaire sur laquelle elle s'acharnait.
Elle remarqua au passage que ses stocks avaient grandement diminué. Elle avait gaspillé beaucoup de papiers dans des théories plus ou moins farfelues ; pour les déchirer quand elle le réalisait. Elle se secoua la tête, comme pour en chasser cette réflexion, et tâcha de se concentrer sur Billie.
Elle était revenue, et cela la soulageait énormément. Elle espérait juste maintenant que son investissement ait été bénéfique pour sa communauté ; sa chef des raiders lui avait parfois manqué, surtout depuis que les sorties de ses récupérateurs étaient devenues plus fréquentes. Et puis, sa franchise lui était utile, au final. Elle pouvait compter sur elle pour lui dire les choses comme elles étaient vraiment ; alors que beaucoup, par crainte ou pour espérer gagner ses faveurs, lui mentaient en déformant plus ou moins la réalité. Même si elle n'en avait jamais vraiment la preuve.
Enfin, elle s'extirpa de ses pensées en poussant tous les papiers de son bureau dans un coin, et en sortant deux verres et la première bouteille qui passait par là. Elle alla ensuite faire les milles pas derrière sa porte, prête à l'ouvrir dès que quelqu'un toquerait.
Quand ce fut le cas, elle ne perdit pas de temps, et une seconde après, elle tirait la poignée pour découvrir la personne qu'elle attendait. Elle prononça alors des mots qui sonnèrent bizarrement venant d'elle :
« Contente de te revoir. Entre et installe toi » avant de, sans plus de cérémonie, aller s'installer derrière son bureau pour écouter ce qu'avait la brune à dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 22 Aoû - 13:08




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Elle lance un dernier regard dans la direction de Casey avant de frapper à la porte, ne s'attendant pas à une réaction aussi immédiate. C'est d'abord la surprise qui trahit ses traits. La surprise de voir Anita aussi rapidement, déjà prête à l'écouter. Pas de temps à perdre. Elle ne se retourne pas sur Casey qui, de toute évidence, est éconduite, réduite à attendre de l'autre côté de la porte. Ça lui va très bien à Billie qui réprime un sourire en coin, satisfaite de voir que la blonde n'aura finalement rien à redire sur la conversation à suivre. Malgré tout, Billie reste bien consciente des liens qui unissent Casey et leur leader, aussi prendra-t-elle soin de ne pas négliger les points abordés avec la blonde. Elle sait pertinemment que cette conversation ne restera pas secrète éternellement. Rien ne le reste jamais de nos jours. Surtout pas entre les murs suintant de la Mine.

La surprise passée, elle fronce les sourcils à l'invitation d'Anita mais surtout à ces mots qu'elle ne peut qualifier que de gentils, ce qui est complètement inouï et relève du presque jamais vu entre les deux jeunes femmes. Non pas que leur relation soit si mauvaise mais disons simplement qu'Anita a toujours laissé entre elles une distance de sécurité. Ce qui convenait plutôt bien à Billie, les liens sociaux n'étant pas réellement une priorité pour elle. Du moins pas avec quelqu'un comme Anita. Elles n'auraient jamais su faire amie-amie. Mais bon, tout arrive pas vrai ? Même les morts qui se relèvent, alors pourquoi pas une amitié sortie de nulle part ? C'était peut-être le programme d'Anita. A en juger par la bouteille posée sur son bureau et les deux verres qui l'accompagnait. Billie prit place, les bras allongés sur les appuis-coudes de la chaise, le regard vagabondant sur la pièce, s'attardant vaguement sur le désordre du bureau. Elle n'a aucune idée de ce qu'il s'est passé en son absence mais est certaine qu'Anita n'a pas chômé et que les choses ont bougé ici. Comme ailleurs. Tôt ou tard, elle finirait par tout savoir. Pour l'heure, c'est à elle de parler. « De même. » dit-elle simplement, pas sûre de vouloir se lancer dans du sentimentalisme. Pas sûre non plus d'être si ravie d'être de retour dans les sous-sols humides de la Mine. Elle devait bien admettre que son séjour à Olympia, à l'air libre, lui avait fait beaucoup de bien. Une chose qu'elle se garderait bien d'avouer à Anita. « Comment ça va ici ? » Elle préfère engager la conversation et l'orienter vers la Mine. Les choses sérieuses débuteront bien assez tôt. Elle sait qu'Anita ne s'étalera pas et coupera court à ce blabla superflu pour entrer dans le vif du sujet avec des questions ou simplement en l'enjoignant de tout lui décrire de A à Z. Elle doit s'y préparer et ne jamais arrêter dé réfléchir.




● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1877
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2842

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 22 Aoû - 15:07

Billie Anita Casey
Vice Versa


C’était bien ça le problème, tout arrivait, n’importe quand, n’importe comment. Un peu comme Billie qui s’était frayée un retour jusqu’à la mine en mode improviste « coucou c’est moi que revoilà ». Passons. Au moins, elles semblaient s’être mises d’accord sur quelque chose. A noter pour plus tard : mettre une croix dans le calendrier. Peut-être même deux ? Lorsqu’elle enchaîna sur les principes de la Mine, Casey remit – l’espace de quelques secondes – son avis sur la brune. Il n’était pas impossible qu’elle l’ait mal jugé tout au long de ces mois. Néanmoins, ce n’est pas aujourd’hui qu’elles allaient changer leur relation. La chef de la sécurité regarda son interlocutrice prendre de l’avance sur elle dans le couloir avant de lui emboiter le pas. Clairement pas invitée à la réunion, elle préférait rester dans les parages, des fois qu’Anita change d’avis ou simplement garder un œil sur Billie. A trois mètres de la porte, elle entendit les premiers propos de la leader, plutôt surprenants d’ailleurs. Depuis quand Anita était contente de voir quelqu’un ? Enfin bon, ces derniers temps, Casey ne comprenait plus rien à rien et se contentait de faire son boulot. La porte était restée ouverte, permettant à la blonde d’entendre le peu de mots qui s’échangèrent. Toutefois, loin de vouloir être une espionne, Casey voulu parcourir les derniers mètres qui la séparer du bureau pour fermer la fameuse porte. A croire qu’elle était trop sobre pour marcher droit puisque ses pieds s’emmêlèrent d’une façon incompréhensible et elle se retrouva étalée par terre – telle une crêpe blonde. Hélas, au-delà de l’écho de sa chute qui raisonna dans le couloir, il fallut en plus que sa tête arrive juste au niveau de l’encadrement de la porte. Cas’ tourna la tête vers Billie puis à Anita dans la pièce, vu leurs têtes, l’espoir que sa chute passa inaperçu s’envola aussi vite qu’elle était tombée. Grognant devant sa cette situation totalement ridicule, elle se releva et d’essayer de garder un minimum de dignité. Enfin pour la dignité, elle repasserait un autre jour.  Se dépoussiérant le temps de retrouver un minimum de contenance mais toujours le rouge aux joues, la voltigeuse leva enfin les yeux vers les deux autres femmes. "Je... je voulais juste fermer la porte… A moins que vous ayez besoin de moi." C’était plus des marmonages et des grognements que des paroles intelligibles mais son ego avait pris un coup tellement fort que de ça, elle ne s’était toujours pas relevée. En plus, il avait fallu que ça se passe devant Anita ET Billie. Anita allait encore croire qu’elle était saoule et Billie devait se taper un fou rire intérieur. Casey enfonça ses mains dans les poches de son jean et essaya d’afficher une mine sérieuse et fier. Au final, il s’agissait plus de l’air d’une gamine qui venait de faire une connerie et était en colère qu’on l’ait attrapé sur le vif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 318
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 742

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 22 Aoû - 23:18

Billie Anita Casey
Vice Versa


Lorsqu'elle se posa sur sa chaise, Anita baissa les yeux quelques instants, fixant quelque chose d'invisible ; comme déconnectée de la réalité. La question de Billie la ramena à la réalité ; et elle répondit directement. Ou du moins, elle aurait souhaité le faire. À peine avait-elle ouvert la bouche qu'un fracas attira son attention. Elle pencha sa tête pour voir ce qui se passait derrière son interlocutrice, et découvrit Casey. Elle venait visiblement de se casser la gueule ; était-elle ivre ? Elle voulut formuler un reproche ; puis, un instant après, la question qui venait de lui venir à l'esprit. Mais au final, ce ne fut que les remords ; celle de ne pas s'être occupé de la blonde. Dans le sens où elle n'avait plus trop suivi ses soucis d'alcoolémie ; elle ne savait pas si elle avait vraiment décroché, si elle avait continué à boire. Et si elle était ivre, elle se disait à ce moment là que c'était de sa faute, et qu'elle ferait bien de la boucler. Alors, elle répondit d'une voix encore une fois plus douce que d'habitude :
« Ce n'est rien. Non, tu peux disposer. À moins que... » elle marqua une très légère hésitation, avant de continuer : « à moins que tu aies besoin de moi » elle tourna son regard vers Billie, sembla perdue quelques instants ; et sans se préoccuper si elle allait couper son interlocutrice, elle pencha à nouveau la tête vers la blonde pour compléter sa phrase : « mais après ; je suis occupée, là »
Elle se remit parfaitement droite, avant de reprendre comme si de rien n'était :
« Tout va bien ici ; mis à part quelques problèmes que je suis en train de résoudre » elle afficha un léger sourire, et elle poussa un peu plus ses rapports sur les médicaments volés sur le côté ; avant de commencer à poser ses questions : « Alors... Comment s'est passé ton séjour à Olympia ? Tu n'as pas eu trop de mal à t'infiltrer ? Comment as-tu justifié ton départ ? Quels sont les effectifs combattants d'Olympia ? Leurs stocks de provisions ? De munitions ? » Elle réalisa qu'elle venait de bombarder son interlocutrice de questions ; sans lui avoir laissé le temps de répondre. Alors, elle prit une inspiration, posa un instant ses mains sur la table avant de saisir son stylo, et de se préparer à écrire. Elle reformula, d'un ton peut-être trop lent :
« Pardon » elle ne le pensait pas vraiment, c'était plus mécanique « Recommençons ; comment s'est passé ton séjour à Olympia ? »
Elle n'avait pas préparé comme à son habitude une liste de questions pour remplir un formulaire dont elle utilisait systématiquement le même modèle. Elle prenait son rapport comme ça ; sans grande préparation, devenue méticuleuse depuis qu'elle s'arrachait les cheveux sur cette affaire de vol. Sa méthode ne portait pas ses fruits ; elle l'estimait d'une efficacité relative et travaillait sur une solution. Néanmoins, elle était restée assez méticuleuse et allait noter mot pour mot ce qu'allait lui dire la brune.
Elle allait reprendre une par une chacune de ses questions ; ponctuant peut-être l'interrogatoire de questions plus précises sur des détails qui allaient la marquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Jeu 24 Aoû - 9:44




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Elle n'attend pas plus de quelques secondes avant d'avoir une réponse. Néanmoins, pas celle qu'elle attendant. Anita referme la bouche et Billie se retourne vers le vacarme provenant du couloir, le cœur battant sous l'effet de la surprise. De la porte encore ouverte, la ridicule tête de Casey dépasse. Visiblement écroulée sur le sol, la jeune femme, au visage désormais cramoisi, avait dû chuter... toute seule ? Billie se mord la lèvre inférieure, signe qu'elle est toute disposée à sourire violemment de cet incident sans gravité. Anita, elle, n'est pas dans l'amusement mais dans une douceur que Billie ne lui reconnaît pas. Elle retourne son attention sur la leader, sourcils froncés dans une expression d'incompréhension totale quant aux propos tenus. Besoin d'elle? Pour quoi ? Apprendre à marcher ? Il est définitivement clair qu'un tas de trucs se sont passés depuis le départ de la raider. Et pas seulement sur le plan professionnel. Anita reprend sa position et son discours quand si rien n'était arrivé, ignorant Casey qui refermait la porte et devait se terrer au fond de son trou en essayant de retrouver la pâleur de son visage. Le regard à nouveau concentré et son sourire loin, Billie observe Anita et cette façon qu'elle a d'éloigner les quelques papiers qui traînent. Il se passe quelque chose et on refuse de lui dire quoi. Bien. Elle le découvrira bien assez tôt par ses propres moyens. Elle a encore du monde à voir après Anita. Des gens qui seront plus enclins à lui parler ouvertement, sans barrières. Des gens qui n'ont rien à perdre ou presque. « Très bien. » Se contente-t-elle de dire, consciente que de pousser sa leader dans cette direction ne servirait à rien. Et de toute façon, elle n'est pas là pour ça. Une seconde plus tard, Anita lançait les hostilités et Billie la regardait sans l'interrompre. Les bras désormais croisés, elle serre les dents, tait les commentaires acérés qui lui traverse l'esprit. Elle déteste ces questions qui se bousculent et ne lui laisse pas le temps de réfléchir. Diantre ! Elle n'a pas même le temps de respirer. Que cherche à faire Anita ? L'étouffer ? Contrôler jusqu'à ses réponses en la dirigeant là où elle veut aller ? Billie écarquille les yeux et alors la leader s'excuse. Prise de conscience soudaine que son comportement est trop impulsif. Billie acquiesce d'un signe de tête timide, balayant dans sa tête les précédentes questions sans pour autant les oublier complètement. Elle y répondra à sa façon en temps voulu. « Disons que c'était à double tranchant. Entrer à Olympia n'est pas difficile en soit mais obtenir la confiance des habitants, surtout des plus influents... c'est une autre affaire. » Une chance qu'elle ait bien connu certains d'entre eux. Une chance qu'ils aient accepté de se porter garant. Plus ou moins. « Une fois que j'ai expliqué avoir des différents avec toi, le contact a été plus facile. » Et croire à son propre mensonge n'était pas si difficile puisque le mensonge avait des allures de vérité. Elle observe Anita noter quelques mots sur son bout de papier sans chercher à les comprendre. Elle attend en silence que la leader relève le nez vers elle, cherchant la suite de ses mots. Elle élimine d'entrée de jeu certains éléments. Trahir, si un tel mot est employable, Olympia et Peyton Yates de la sorte la mettait finalement mal à l'aise. Qui l'eut cru ? « Tu veux que je poursuive sur les provisions, les effectifs et les munitions ? » Elle n'oublie jamais rien Billie. Surtout si ça peut détourner l'attention.



● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 318
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 742

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 25 Aoû - 13:07


casey & billie & anita
« we're back bitches

Elle écouta attentivement Billie ; notant plus soigneusement que d'habitude les mots qu'elle employait. C'était... assez bref, elle ne lui appris pas grand chose, c'est pour ça qu'avant de continuer son rapport, elle posa justement des questions supplémentaires :
« Attends. En quoi des potentiels différents entre toi et moi ont facilité le contact ? Je nous pensais en bons termes avec Olympia » elle avait arqué un sourcil en posant la question, assez inquiète. Elle se redressa un peu sur sa chaise, étirant très légèrement sa nuque ; et clignant des yeux rapidement pour essayer d'être un peu plus alerte.  
Elle n'avait jamais vu une quelconque forme d'hostilité envers la Mine chez les Olympiens. En même temps, ils n'avaient que peu de griefs à leur reprocher. C'était une première mauvaise nouvelle, puisqu'elle souhaitait tenter de se rapprocher de la ville perdue dans le temps. Elle partagea donc sa pensée à la brune ; ce n'était pas dans son habitude, elle ne savait pas trop pourquoi elle faisait ça. Mais elle était fatiguée et n'y avait pas réfléchi. Elle lui annonça donc, d'une voix maussade :
« Moi qui espérait pouvoir construire quelque chose avec cette Peyton... » elle cligna des yeux, avant de reprendre ; ayant trouvé un moyen de justifier cet égarement : « Tu as pu l'approcher ? Tu peux m'en parler ? Quel genre de personne est-elle ? »
Elle attendit la réponse de la brune, qu'elle nota soigneusement ; le portrait qu'allait lui faire Billie allait probablement influencé sa manière d'entamer les négociations avec Olympia. Elle ne voulait pas faire d'erreurs. Alors qu'elle était en train d'en faire une ; Trop concentrée, trop fatiguée, le rapport de Billie pouvait être complètement erroné et incohérent, elle ne le remarquerait qu'a posteriori. Pour l'instant, elle se contentait d'écrire, elle réfléchira le lendemain.
Au final, elle se fichait des informations techniques sur la ville ; leurs stocks ou leurs effectifs, peu importait. Elle avait surtout voulu en apprendre plus sur leur mentalité, leur état d'esprit et leur nouvelle leader ; parce qu'Elijah, avec qui elle s'entendait plutôt bien, avait été évincé. Comme elle l'avait prévu ; on ne pouvait pas diriger un groupe dans un contexte aussi sombre et dangereux en étant aussi utopiste. Ça revenait à être complètement inconscient. Leur nouvelle leader devait donc avoir les pieds un peu plus sur terre, et elle espérait apprendre à quel point.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 25 Aoû - 16:17




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Évidemment qu'elle tique. La posture d'Anita change, son regard aussi. Elle est inquiète. Peut-être à raison. Peut-être pas. Cependant, Billie ne s'attendait certainement pas à une réaction si vive de sa part. Elle prend le temps avant de répondre, soupire plus bruyamment qu'elle ne l'aurait souhaité. Elle est fatiguée Billie. D'abord parce que Casey ne l'a pas lâché avec ses histoires. Ensuite parce que cette interrogatoire ne mènerait à rien et elle le sait pertinemment. Il n'y a rien dans ce qu'elle a à dire qui ne soit d'une utilité cruciale. « Nous le sommes. Mais comment justifier ma présence autrement ? Personne n'est dupe. Ils m'ont flairé à des kilomètres. Si je voulais être un minimum tranquille, une divergence d'opinion entre toi et moi était le meilleur moyen de m'assurer une marge de liberté suffisante pour traîner dans la ville. » Elle ne cille pas en déballant sa vérité. La vérité. Il n'y a aucun mensonge là-dedans. Une Miner n'entre pas à Olympia en toute impunité. Billie ne serait pas passée inaperçue sans une bonne explication du genre. On ne peut rien lui reprocher, surtout pas d'avoir tout fait pour réussir. Son esprit pragmatique et imaginatif a fait preuve de bon sens sur l'instant. Sans ça, elle n'aurait peut-être pas pu circuler aussi librement. Sans ça, on ne lui aurait sans doute pas parlé. « Les gens sont plus enclin à parler quand ils vous croient à moitié dans leur camp. » Sauf que les habitants d'Olympia n'avaient pas grand chose à dire. Rien. Pas de potins. Pas d'informations capitales. Rien qui vaille la peine. Peyton, en revanche, elle peut en parler. A travers ce qu'on lui en a dit, ce qu'elle a vu et ce qu'elle a pu apprécier directement en communiquant avec la concernée. « Peyton est une personne de confiance. On peut travailler avec elle. » Pas comme Rhodes qui ne mérite rien sauf qu'on lui tape dessus. « Elle ne veut que le meilleur pour les siens et a bien compris comment fonctionne ce nouveau monde. » Elle soupire en se passant une main dans les cheveux, un mal de tête pointant le bout de son nez. Peut-être parce qu'Abel pointe sa sale tronche dans ses pensées. Elle se pince le nez une seconde, ferme les yeux avant de reprendre, les yeux rivés dans ceux d'Anita. « Le problème c'est les Riders. Ils ont quasiment pris la ville d'assaut. Les Olympians font 50/50 sur tout ce qu'ils ont avec eux. Ça plaît pas à tout le monde... » Elle ne sait pas trop ce qu'Anita peut faire d'une telle information mais c'est pas son problème. Elle ne fait que rapporter ce qu'elle voit. Les prises de tête qui s'en suivent, très peu pour elle.



● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 318
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 742

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 19 Sep - 20:07


casey & billie & anita
« we're back bitches

Anita hocha la tête, compréhensive, en écoutant le premier élément de réponse que venait de lui apporter son interlocutrice. C'était cohérent, assez pour être vrai ; et elle n'avait aucune raison de ne pas faire confiance à Billie. Elle ne répondit pas ; ou du moins, pas en s'exprimant. Son corps réagit ; son bras en fait, et elle griffonna quelque chose sur le rapport qu'elle rédigeait.

Elle redoubla d'attention quant au sujet Peyton ; elle ne connaissait pas vraiment cette femme. Peut-être devrait elle s'entretenir avec en personne ; même si elle comptait se rapprocher des crimsons riders. Le choix était pragmatique, même si contesté. Les cavaliers avaient tout pour compléter la Mine ; alors que les olympiens, ce qu'ils avaient, ils l'ont perdu par négligence. Même leur plus belle qualité, aux yeux d'Anita : leur innocence. Elle eut un moment de culpabilité, peut-être à cause de la fatigue ; son interlocutrice le vit peut-être ; mais elle se demandait si des fois, elle n'aurait pas du donner les moyens à ces gens de se défendre en s'alliant à eux.  

Peyton était donc une personne fiable, c'était un excellent point ; mais quels étaient ses intérêts ? Billie répondit juste après, comme si elle avait lu dans ses pensées. Anita répondit cette fois. Elle soupira, elle posa les mains sur la table, et annonça à la brune :

« Les forts s'imposent et les faibles plient, dit-elle simplement. Billie, j'ai besoin de ta franchise ;aurais-je du intervenir ? J'ai toujours fais comme cette Peyton. J'ai toujours voulu le meilleur pour vous, et ça impliquait de prendre des décisions qui m'ont coûté. Des décisions que beaucoup critiques ; mais qui étaient celles qui nous apportaient le plus d'avantages »

Des décisions qu'elle regrette, dans un sens qu'elle n'acceptait pas personnellement. Si elle pouvait changer les choses, elle ne le ferait pas, cependant, parce que la priorité était les siens ; mais ce poids sur ses épaules devenait de plus en plus lourd. Elle n'avait pas abattu beaucoup de monde directement ; mais, par son « égoïsme », elle avait plus de mort sur la conscience que ce que recensait son précieux carnet. Devait-elle changer, en d'autres termes ? Pour devenir qui ? Pour devenir quoi ?

En écoutant la réponse de la brune, elle avait repris une expression qu'on ne pourrait qualifier d'impassible ; parce qu'elle était clairement fatiguée. Elle la regardait droit dans les yeux, se laissant un peu tomber sur sa chaise, posant ses avant-bras sur les accoudoirs. Elle ne réagit pas vraiment aux mots de la brune, se contenta de les écouter, afin de les analyser plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 814
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1396

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mer 4 Oct - 18:14




casey & billie & anita
« we're back bitches ! »

Les réactions d'Anita sont minimes mais pas inexistantes. Quel être humain peut sincèrement rester impassible durant toute une conversation ? Elle n'y croit pas. Le corps humain est programmé pour trahir nos émotions. Même le plus entraîné des hommes réagira à quelque chose. Le mot de trop. La menace de trop. La petite goutte qui fait déborder le vase. La conversation actuelle n'a rien de théatrâle et aucune vie n'est mise en jeu. Malgré tout, Billie sait bien reconnaître les signes qui trahissent Anita et son état. Elle se sent concernée. Elle doute. Elle se pose des questions sur ses propres agissements. Passés. Futurs ? Sans doute. Elle a matière à penser, quoique Billie ne lui donne peut-être pas assez d'os à ronger. Elle pourrait approfondir le sujet des Riders. Elle en a même envie. Plus à l'aise à l'idée de s'allier à la ville plutôt qu'à la ferme. Elle a le regard fuyant, perdu sur les papiers qui jonchent le bureau d'Anita. C'est sa voix qui la fait relever les yeux vers elle. Sa voix et l'expression toute faite qui sort de sa bouche. C'est malheureusement un constat trop réel. Il n'y a plus de place pour les faibles qui ne représentent rien de plus qu'un fardeau pour les plus forts qui sont capables de mener leur barque dans le chaos environnant. Triste constat qu'il faut admettre. Elle fronce les sourcils et soupir en se passant une main dans les cheveux. La conversation commence sérieusement à la mettre mal à l'aise et la fatigue menace de l'emporter. Elle n'est pas certaine de pouvoir contenir sa mauvaise humeur. Mauvaise humeur allègrement entretenue par Casey quelques instants plus tôt. « On le sait bien. Tu as le mauvais rôle dans cette histoire. » Elle le sait parce qu'elle est la première à lui cracher au visage ses défauts et ses erreurs éventuelles. « Mais comme on dit, dans toute bonne histoire, il y a des méchants. » Non pas qu'elle en soit une. Anita est une leader à toute épreuve. « Il faut bien quelqu'un à blâmer. Mais au fond, on sait tous que tu fais ce qu'il faut pour la survie de la Mine. » Et c'est tout ce qu'il compte à la fin de la journée. Elle soupire à nouveau, enfin prête à dire ce qu'elle a sur le cœur et tant pis si ça fait grimacer. « Sincèrement ? Je pense que oui. Je pense qu'Olympia n'est pas un partenaire à négliger. Ils font parti des gens bien et Dieu sait si on en a besoin de nos jours. » Parce que ça court plus les rues. Parce que le nombre de nos ennemis grandi quotidiennement et qu'il n'y a qu'à sortir des tunnels pour le trouver. Les relations avec la Carrière ne vont certainement pas s'arranger du jour au lendemain. Et Dieu seul sait quel genre d'individus courrent encore dehors.


● ● ● ● ●

blood on my hands. there's blood on my hands, like the blood in you. some things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 318
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 742

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Dim 19 Nov - 19:41


casey & billie & anita
« we're back bitches

Le mauvais rôle ; l'expression aurait presque fait sourire Anita, qui se contenta d'animer son visage jusque là impassible en arquant un sourcil. Elle s'égara un instant dans ses pensées. C'était probablement celui qu'elle endossait le plus souvent ; et que, de facto, elle faisait endosser aux siens. Mais la conclusion de Billie résumait bien la nécessité de celui ci. Si elle le vivait assez mal qu'on voit les siens comme des « méchants », elle se fichait complètement maintenant qu'on la caractérise ainsi ; qu'il en soit ainsi, sa conscience était tranquille. Elle faisait ce qui était nécessaire, pour le bien des siens qui restaient en vie grâce à elle. Et plus le temps passait plus elle le faisait mécaniquement, sans rien attendre de la part de siens ; même pas de la gratitude.

Elle hocha la tête au moment où son interlocutrice lui indiqua qu'elle faisait confiance à ces gens, même malgré le changement de leader. La référence a dieu fit tiquer Anita ; elle fut presque impressionnée par son omnipotence, comme s'il était difficile de réaliser qu'on avait toujours besoin d'alliés dans un monde ravagés par un virus qui transforme les gens en abominations affamées de chair humaines. Sa pensée dévia ensuite sur Olympia, et elle commença à imaginer comment elle pourrait reprendre des relations diplomatiques décentes avec cette faction, alors même qu'elle était en bonne voie de pactiser avec ceux qui venaient de les exploiter. Le temps sembla être sa première arme ; qui pourrait s'avérer efficace contre des potentielles rancœurs. Le contexte local pouvait aider aussi ; des difficultés à surmonter ensemble, quoi de mieux pour serrer les liens entre des clans entre lesquels règne une animosité ?
Après un instant à dévisager son interlocutrice, elle hocha une nouvelle fois la tête, comme pour dissiper les pensées dans lesquelles elle était encore partiellement plongée, et conclut :
« Et bien, je te remercie pour ta sincérité ; je pense que nous en avons terminés, à part si tu as quelques choses à rajouter ? Je suppose que si ça ne presse pas, tu peux aller retrouver tes quartiers » elle attendit la réponse, arquant un sourcil alors qu'elle terminait de rédiger son rapport ; au final assez court ; et qu'elle se préparait à le classifier.
Toujours silencieuse mais attentive, elle commença à ranger ses affaires dans l'attente d'une réaction de son interlocutrice.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: vice versa (casey)   

Revenir en haut Aller en bas
 
vice versa (casey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vice versa Ft Faust Null
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» Evénement Vice Versa #2 (79) : Dégoûtez-moi [Fe]
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza :: RP Archivés-
Sauter vers: