AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza a maintenant onze mois !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en juillet2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 vice versa (casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Billie Trager
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 589
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 960
MessageSujet: vice versa (casey)   Mar 23 Mai - 12:42


casey & billie
« we're back bitches

Enfin de retour. Subtil mélange de soulagement et d'ennui. Elle ne sait pas vraiment si elle est contente de revenir à la Mine, l'endroit qu'elle a si souvent appelé maison. Son petit séjour à Olympia lui a été profitable. Plus qu'elle ne veut bien l'avouer. Au-delà de ses promesses faites à Anita et de la mission qu'elle s'est appliquée à remplir, elle a trouvé quelque chose à Olympia. Quelque chose qu'elle pensait ne jamais trouver. Son humanité. Et celle des autres. Elle n'y croyait vraiment pas à Olympia. Petit bout de ville trop naïve, utopie bien gardée derrière des murs épais. Elle ne croyait pas non plus en ces hommes et ces femmes qui se sont fabriqués un refuge, coupés de l'extérieur, du monde et de la vraie vie. Elle s'attendait à trouver une population dans le déni le plus total de la vie. Mais non. Olympia bouge et regarde l'avenir en face, consciente que tout n'est pas rose, que la route est encore longue. Ils gardent vivace le souvenir d'un monde que d'autres ont choisi d'oublier. Véritable danger ou mince espoir, elle ne saurait le dire Billie. Et ses questions, ses pensées presque philosophiques, elle se les garde. Il n'en sortira rien de bon. Personne n'a besoin de savoir. Elle s'enfonce dans des secrets qu'elle compte bien jalousement garder dans sa petite tête. Elle ne dira rien de plus, rien de moins, que ce qu'Anita a besoin de savoir. Elle s'avance donc dans la Mine qu'elle reconnaît sans vraiment reconnaître, comme étrangère aux lieux. On ne l'a pas vraiment accueilli avec enthousiasme. On lui a même ordonné d'attendre là, au bout du couloir, que Casey vienne la chercher. Casey. Elle n'a rien dit sur le moment, la mâchoire crispée, les dents serrés. Casey, vraiment ? Elle doit attendre comme une étrangère qu'on vienne lui autoriser de rentrer chez elle. C'est ridicule. Elle se plie pourtant aux ordres sans broncher, consciente qu'il n'est pas dans son intérêt de faire des vagues à peine revenue. Anita doit avoir ses raisons. Et au fond, Billie les connaît. Elle n'a pas pu assurer ses livraisons de nouvelles, a pratiquement disparu du jour au lendemain. L'avait-on cru morte ? Peut-être. Le plus probable c'est qu'Anita l'a cru parti pour de bon. Volatilisée. Peut-être passée du côté de l'Olympe. Elle aurait pu. La vie à Olympia n'était finalement pas si moche. Sa mission remplie, elle avait choisi de revenir en compagnie de Bass, nouvel allié inattendu, et de Vladimir. On les avaient conduit ailleurs. A peine le temps de se saluer, de convenir de se revoir plus ou moins rapidement. Et voilà qu'elle attends Casey, tape du pied sur le sol, impatiente, fatiguée.


● ● ● ● ●


You felt the coldness in my eyes, and something I'm not revealing. Though you got used to my disguise, you can't shed this awful feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1356
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 1988
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 27 Mai - 18:01

Billie Casey
Vice Versa


Ça faisait combien de temps ? Se demanda-t-elle. Billie était partie quand on avait eu besoin des raideurs pour dégager l’entrée de la mine, quand on avait eu aussi besoin d’eux pour aller chercher de nouvelles provisions. Sa rancœur la titilla quelque peu, pendant que le garde attendait bêtement devant elle. Elle poussa un soupir et se demanda bien pourquoi un autre chef de la sécurité – ceux dont on entendait parler et qu’on ne voyait jamais foutre grand-chose – ne pouvait pas aller faire l’accueil. Le garde enchaîna en lui parlant des autres invités, information qu’elle relégua au second plan pour le moment. "Bon… J’arrive." Un soupir s’extirpa de sa bouche alors qu’elle se dirigeait vers l’entrée de la mine. Si ça continuait, on allait commencer à fabriquer des visas pour rentrer ici. Le chemin jusqu’à Billie fut bien trop court à son goût. De loin, elle vit la revenante, de son attitude émanait un agacement qui fit arracha un sourire en coin à Cas. On se satisfaisait de peu des fois. Comme souvent, Jack l’accompagnait et sans qu’elle comprenne vraiment, à la vue de la brune, il la dépassa et alla lui faire la fête. Heureusement, que ce n’était qu’un chien, elle aurait pu crier à la trahison sinon. "Bon retour… Enfin, je suppose ?" En effet, elle ne savait pas vraiment si elle était réellement de retour ou juste de passage pour faire un coucou aux Miners. Non mais des fois qu’elle se soit réellement transformée en bisounours comme les autres oly, on en était pas loin. Réprimant un nouveau soupir, elle jeta un œil aux gardes qui étaient encore là et leur fit un signe de tête d’aller voir ailleurs. Pas besoin d’oreilles indiscrètes ni d’une sécurité renforcée : c’était juste Billie. Enfin juste, il était sûr que la nouvelle avait déjà fait le tour de la mine et que certains raideurs étaient en train de célébrer le retour de leur chef. Ou de le maudire ?  "Alors comment étaient tes vacances ? Tu t’es pas trop ennuyée de nous ?" Dit-elle affichant clairement le sarcasme dans sa voix. A quoi bon le cacher ? Les relations entre elles n’avaient jamais été au beau fixe et ça n’allait pas commencer maintenant. Par ailleurs, son interlocutrice était peut-être partie sur l’ordre d’Anita mais cette mission était plus passer pour un abandon aux yeux de Casey. Malgré son antipathie pour la brune, quelque chose l’avait réellement dérangé alors qu’elle aurait dû être soulagé d’être débarrassée de la chef des raideurs. La chef de la sécurité glissa ses mains dans ses poches, pensive, puis ouvrit la bouche sur un ton plus sérieux : "Donc si tu me disais la raison de ton retour… Qu’on en finisse un peu avec les « formalités »." Même si elle n’aurait pas le droit au même rapport qu’Anita, elle se doutait bien que la brune avait quand même quelques petites choses à lui raconter. Au moins un minimum. Parce qu’à part lui faire une fouille au corps, Casey ne voyait pas d’autres raisons que la leader ait demandé à ce que Billie soit arrêtée à l’entrée. La fouille au corps, elle la laissait volontiers à quelqu’un d’autre, emmerder Billie en lui demandant des comptes, ça c’était beaucoup plus sympa. Sûrement était-ce aussi sa vengeance personnelle vis-à-vis de son départ.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Billie Trager
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 589
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 960
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Mar 30 Mai - 18:38


casey & billie
« we're back bitches

Elle n'a ni le temps ni l'envie de s'amuser. Bien sûr, elle ne s'imaginait pas pouvoir entrer dans la Mine comme dans un moulin. Impossible. Anita n'est pas folle. Elle devra prouver sa loyauté et qu'elle n'est pas là pour foutre la merde ou piquer des informations qu'elle s'empressera de ramener à Olympia. Évidemment, elle ne peut pas entrer en toute impunité au cœur de la Mine, ni même s'y promener sans surveillance. Mais que son garde du corps prenne la forme de Casey Redfield ? Ça, c'est une sacrée bonne blague. Ça a le don de l'exaspérer d'avantage. Il n'y a guère que Jack, le fidèle ami à quatre pattes de la blonde, pour être ravi de cette entrevue. Elle le gratifie de quelques caresses avant de porter son attention sur Casey et son ton cassant, sarcastique à souhait. « Merci. » Elle hausse un sourcil, déjà agacée par le ton de la chef de la sécurité mais aussi par ses questions ridicules. Elle n'a vraiment pas le temps pour ces conneries. « Tout s'est bien passé. » Elle est formelle, directe, pas de longues tirades inutiles. Elle n'a pas envie de rentrer dans son jeu, d'être aussi sarcastique qu'elle. Enfin débarrassée des oreilles indiscrètes, Casey s'attend sans doute à des confidences, des informations croustillantes en avant première. Mais Billie ne lâchera rien. Pas sans l'accord d'Anita. Et d'ailleurs, c'est à leur leader qu'elle doit tout raconter en priorité. Elle sait bien que les choses ont changé à la Mine depuis son départ mais elle est presque certaine que Casey n'a pas prit du gallon. « Je ne crois pas te devoir des comptes. » Son sourcil droit toujours arqué dans une position de surprise agacée, elle darde son regard froid dans celui de Casey. Si cette conversation s'éternise, aucun doute, Billie va se taper un sacré mal de crâne. Elle est fatiguée par la route, fatiguée par cet interrogatoire qui n'a aucun sens et ne mènera nulle part.  « Puisque c'est le prix pour que tu me fiche la paix. » Elle soupire, réajuste son sac à dos sur son épaule avant de poursuivre. « Je ne peux plus rien faire à Olympia. J'ai posé les bases d'une relation et fait tout ce qu'Anita attendait de moi. » Brave toutou. Ne reste plus qu'à espérer que cela suffise à satisfaire Casey. Elle ne tient pas à s'éterniser dans le coin. A les voir se cracher au visage, prêtes à mordre, personne n'aurait pu imaginer l'amitié qui les avaient pourtant lié auparavant. Tout ça c'est du passé. Leur relation s'était éteinte du jour au lendemain et ni l'une, ni l'autre, n'avait jamais rien fait pour y remédier. Les gens changent, c'est aussi simple que ça. « Alors, tu vas me conduire jusqu'à ses quartiers ou on continue à se regarder dans le blanc des yeux ? » Non décidément elle n'a pas envie de rire Billie.


● ● ● ● ●


You felt the coldness in my eyes, and something I'm not revealing. Though you got used to my disguise, you can't shed this awful feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1356
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 1988
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 3 Juin - 19:14

Billie Casey
Vice Versa


Ah ce sarcasme si agaçant… Ça lui avait presque manqué. Bon plutôt presque presque manqué mais ça avait quelque chose de familier. Et le familier était toujours sympa à retrouver surtout avec les dernières péripéties de la mine et ses propres évènements personnels. C’était un point de repère. Casey ne cacha pas sa déception quand elle lui annonça que tout c’était bien passé. Dommage, elle aurait aimé avoir quelques trucs sympas à écouter, les malheurs de Billie aurait fait son bonheur. Manifestement, la femme ne lui donnerait pas ce plaisir. Au moins les réactions offusquées de son interlocutrice rattrapaient un peu le coup. "Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Je suis chef de la sécurité et si Anita a décidé que tu devais passer par moi avant d’arriver à son bureau ce n’est pas pour le plaisir de voir nos gueules respectives. Et pas de chance, je suis la seule disponible." Elle haussa les épaules, les mains écartées avec un sourire amusé, montrant que ce n’était pas de sa faute si les évènements se déroulaient de cette manière. Et honnêtement, elle se serait bien passée devenir accueillir Billie. "Si tu veux, on te laisse en quarantaine, le temps de te trouver quelqu’un de plus sympathique sur qui japper ?" Son sourire avait à moitié disparu alors qu’elle imaginait la brune à la place de Jenna quelques mois plus tôt. Certes Anita n’aurait pas été d’accord mais juste pour le plaisir de voir la tête de son interlocutrice lors de sa tentative, aurait bien valu les remontrances de la leader. Le rapport qu’elle lui donnait n’était pas suffisant. Certes c’était concis et clair mais ça n’expliquait pas tout le temps qu’elle était absente. Elle avait fait des pauses sur la route ou avait profité de son temps à Olympia pour prendre des vacances ou bien ? Alors que Casey réfléchissait au peu d’informations qu’elle venait de recevoir, voilà que l’autre se remettait à faire chier. Elle leva les yeux vers elle et attendit quelques secondes avant de répondre : "Tout dépend si en chemin, tu développes un peu sur le comment t’as réussi à établir cette relation ? Après tout Olympia et la Mine sont en bons termes alors qu’est-ce qui t’as pris autant de temps ?" Les questions avaient été posées sur un ton neutre malgré l’intention inquisitrice qu’il naviguait dans son esprit. Au final, elle ne comprenait toujours pas quel était l'intérêt derrière le voyage de la raideur. Connaissant Anita, il y avait peut être des raisons dont elle n'avait pas été mises au courant. Etrangement, ça ne lui plaisait pas de savoir qu'elle était reléguée à un second rôle alors que Billie avait le premier. Peut-être de la jalousie mal placée. Dans tous les cas, elle espérait pouvoir assister au débriefing de l'autre Miners. Elle fit un signe de tête à l’autre et commença son trajet à travers les couloirs de la mine pour rejoindre le bureau de la leader, Jack sur leurs talons. Rien ne l’empêcherait de s’arrêter en cours de route si jamais il s’avérait que Billie préférait lui regardait le blanc de l’œil plutôt que de répondre. L’option de l’isolement restait très présente et surtout très plaisante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Billie Trager
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 589
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 960
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Lun 12 Juin - 11:30


casey & billie
« we're back bitches

La seule disponible ? La bonne blague ! Décidément, Casey s'est découvert une vocation dans le rire. Elle n'y croit pas vraiment, roule des yeux tandis qu'elle avance d'un pas lent. Difficile à croire, pourtant, les gens d'Olympia sont plus faciles à vivre. A bien y penser, elle se demande, si, inconsciemment, elle n'a pas éviter son retour à la Mine en partie à cause des gens s'y trouvant. A choisir, elle aurait préféré éviter la blonde. Mais la perspective de rester coincer ici des heures ne l'enchante guère. Elle se mord l'intérieur de la bouche, s'oblige à ne pas lâcher une remarque acerbe, empoisonnée. « Non, sûr que c'est pas pour notre plaisir mutuel. Plutôt pour le sien je dirais. » Ça lui a échappé. La fatigue, l'ennui et la colère de devoir discuter avec Casey, de devoir lui faire un rapport préliminaire. Aucun doute, ça doit amuser Anita de la torturer de la sorte. Une façon comme une autre de la punir pour le manque de nouvelles, pour sa disparition silencieuse. Elle a clairement un sacré nombre de comptes à régler avec la leader. Elle n'a donc ni l'envie ni le temps de régler tout ce qui ne va pas avec Casey. Leur relation amicale a pris fin il y a longtemps, ce n'est plus la peine de s'y attarder. Il n'y a rien à dire. La vie a pris le dessus c'est tout. C'est comme ça. On n'y peut rien. Billie s'est fait une raison et, il faut bien l'avouer, elle est sans doute seule responsable de la situation actuelle. Elle s'efforce de ne pas regarder en arrière, le regard résolument tourné vers demain, à défaut de voir plus loin. Ce serait un mensonge que de dire que c'est facile.  Parce que ça ne l'est pas, parce que le passé lui semble toujours plus doux. Il est réconfortant, sûr. Pas comme ces foutus demain dont on ne sait absolument rien. Elle soupire et consent à suivre Casey, réfléchissant aux options qui s'offre à elle et à ce qu'elle peut bien dire à sa collègue sans trop en révéler. « Et alors ? Toi et moi on sait très bien combien les amitiés et les alliances sont fragiles. »Il suffit d'un rien pour tout détruire. Elle avait tout intérêt à maintenir les apparences et à entrer dans les bonnes grâces des Olympiens. Pas facile. « J'ai préféré observer d'abord. Me fondre dans la masse, faire en sorte de gagner leur confiance pour qu'ils se confient plus facilement. » L'art de dire quelque chose sans trop en dire. Elle sait pertinemment que ça ne satisfera pas Casey. Pas entièrement. Autant continuer sur cette lancée, lui donner quelques os à ronger, rien de trop énorme. Ce serait dommage de l'étouffer avec. «  Olympia a rencontré quelques problèmes. Je ne pouvais pas risquer de m'éclipser et disparaître pendant des heures. » Elle sent le regard insistant de Casey sur elle, soupire à nouveau en serrant les dents. Elle n'est pas prête de se débarrasser de la blonde. Et pour peu qu'Anita lui demande de rester... Voilà qui ne l'étonnerait pas mais finirait par l'agacer pour de bon. « Tu crois que j'ai viré de bord ? Décidée de retourner ma veste ? » Autant jouer franc jeu. Parce qu'elle est certaine que Casey se pose la question, que ça lui trotte dans la tête. Et que cette idée ne lui déplairait pas.


● ● ● ● ●


You felt the coldness in my eyes, and something I'm not revealing. Though you got used to my disguise, you can't shed this awful feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1356
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 1988
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Sam 24 Juin - 16:48

Billie Casey
Vice Versa


Etonnement, Billie réussit à lui arracher un sourire amusé. Effectivement, la perspective d’imaginer Anita orchestrer toute cette rencontre/rapport entre elles était probable. Après tout, la leader ne faisait rien sans bonne raison. Elle jeta un œil à la brune et comprit qu’il s’agissait plus d’un reproche que d’un trait d’humour. La dernière option aurait été encore plus choquante, quant à la première, elle s’avérait plus savoureuse. Si elle restait dans cette attitude, Casey espérait pouvoir assister au débriefing juste pour son « plaisir » de voir la confrontation entre les deux femmes. Hélas, c’était peu probable. Restant dans le silence jusqu’à ce que son interlocutrice prenne enfin la bonne décision – parler, elle fut encore une fois étonnée de sa remarque. Etait-ce une remarque personnelle sur la relation qu’elles avaient eu jadis ? Les deux femmes n’avaient jamais abordé la question, en réalité, ça semblait tellement superficielle à l’heure actuelle que ça n’en valait pas la peine. Du moins, c’était ce que pensait la blonde. "Je ne pense pas qu’on ait la même vision." Sa voix était neutre et basse. Elle ne voulait pas spécialement développer sur la question. Sa remarque l’avait atteinte personnellement, selon sa perspective, il ne s’agissait plus de la mine et elle ne voulait pas en parler. Ce qui s’était passé avant l’Influenza, restait avant. Ce compartimentage de souvenirs lui avait permis d’être résiliente quand l’épidémie s’était abattue ainsi que vis-à-vis des évènements survenus dans les années suivantes. Se frottant rapidement le visage comme pour faire revenir son esprit à l’instant présent, elle écouta attentivement son interlocutrice tout en l’observant. Ses propos étaient bien vagues. Trop pour qu’elle n’en tire une conclusion ou simplement une explication à la durée de son absence. "Des problèmes ?" Sa question était autant pour son information personnelle que pour son rôle de chef de la sécurité. Elle connaissait des gens à Olympia et elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour eux lorsque Bille lui avait annoncé ça. Au moins, une chose était sûre, Bass allait bien puisqu’il était arrivé à la mine. C’était déjà une inquiétude à mettre de côté. "J’y pensais pas. Jusqu’à maintenant." C’était sorti du tac au tac, à tort peut être. Elle aurait sûrement mieux fait de garder ses suspicions pour elle. Retourner sa veste, hein ? Qu’est-ce qui pourrait justifier un changement de clan de cette façon et surtout l’emploi de ces mots ? Dans l’esprit de la chef de la sécurité, Olympia n’était pas un ennemi et ne le deviendrait pas. N’est-ce pas ? Les doutes s’emparèrent d’elle. Cas’ préférait restait loin des intrigues politiques entre les différents clans. Par la force des choses, elle était bien sûr au courant des différentes alliances qui s’envisageaient ainsi que les diverses trahisons mais jamais elle n’avait pensé qu’Olympia aurait pu être une menace. Laissant donc la question de Billie en suspens, elle continua à marcher dans le silence pendant quelques secondes avant de reprendre la parole : "Est-ce le cas ? La mine ne considère pas Olympia comme une menace mais peut être que l’inverse est possible." En y réfléchissant, Billie aurait une personne de choix à recruter pour connaître les ressources de la mine et autres secrets qu’Anita s’avérait à garder pour maintenir une sécurité relative.  "Au moins, ça expliquerait concrètement la durée de son absence." Un sourire sans joie s’afficha sur son visage. Qu’elle n’apprécie pas la chef des raideurs était une chose, qu’elle doute de sa loyauté en était une autre. Maintenant, la graine était semée et elle ne demandait qu’à pousser.  "Je vais être honnête, autant ton absence fut de réelles vacances pour moi que l’idée que tu nous trahisses me hérisse le poil. Aussi casse-couilles que tu peux être, j’aime croire que t’as un minimum de valeurs. " Le regard de Casey se fit noir alors qu’un léger soupir s’échappa. Il s’agissait autant d’un avertissement que d’une question dissimulée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Billie Trager
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 589
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 960
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 30 Juin - 10:36


casey & billie
« we're back bitches

Elle est vraiment fatiguée de devoir se justifier auprès de Casey. Fatiguée par ce voyage et ces quelques semaines qui, malgré le fait qu'Olympia soit un petit paradis sur terre, ont été intenses, Billie n'est tout simplement pas d'humeur. Elle voudrait en finir au plus vite avec tout ça et retrouver un semblant de routine. Ce qui, soyons honnête, n'est clairement pas prêt d'arriver. D'abord parce qu'Anita ne le lui accordera pas, ensuite parce que la routine a disparu, quoique puisse en penser certains. Elle n'y croit plus à cette vie huilée, à ces heures minutées où tout est à sa place. Des conneries ! L'imprévu a gagné. « C'est certain. » lâche-t-elle, sans même un regard vers Casey, sans casser ses pas réguliers, déterminée à en finir. Casey et Billie c'est terminé depuis longtemps. Il n'y a plus rien à en tirer. Elles ont avancé en laissant derrière elle quelques souvenirs désormais presque effacés. Elles ont choisi d'oublier, de devenir des étrangères. Et surtout, elles n'en parlent jamais de ce passé commun. Il y a entre elles un tas de non-dits qui bouffent leur oxygène, menacent de tout faire exploser. Il n'y a rien de pire que d'ignorer la vérité. Vivre dans le déni c'était pourtant la spécialité première de Billie. Ça l'est toujours d'ailleurs. C'est plus facile comme ça. Elle évite de regarder ce qu'il y a dans son rétroviseur, effrayée à l'idée d'y voir le reflet d'une adolescente, le visage ruisselant de larmes. A trop regarder en arrière, on en oublie la route devant. Et généralement c'est comme ça qu'on meurt. Le passé est passé, il ne reviendra pas. Se noyer dans ses souvenirs c'est se perdre et mourir. Elle ne veut pas mourir. Pas tout de suite.

« L'épidémie. La ville l'a contenu mais ils ont subi quelques pertes. Et puis, les Cavaliers ont joué aux cow-boys. » Elle fait de l'humour sans vraiment y faire attention, moyen comme un autre de détendre l'atmosphère. Elle fait oublier son agressivité l'espace de quelques secondes mais son visage fermé ne dupe personne. Elle n'a pas envie de rire. Elle veut arriver devant Anita vite, discuter, rendre ses comptes, se faire engueuler si il le faut et repartir, retrouver son coin, se faire oublier. Elle soupire en écoutant Casey, consciente d'avoir semée le doute dans son esprit. Consciente et pourtant si inconsciente. Elle se fiche de ce qu'on pense, l'avait vu venir. Bien sûr qu'on douterait d'elle, bien sûr qu'on la regarderait de travers et qu'on éviterait de trop en dire en sa présence. Tant mieux. Peut-être qu'elle n'a plus envie d'être un pion important dans la partie. Peut-être qu'elle veut juste qu'on la laisse en paix. « Tout est possible. » lâche-t-elle finalement sur un ton d'évidence. « Tout le monde se méfie de tout le monde Casey. Alliés ou pas. » Parce que l'allié d'hier peut devenir l'ennemi d'aujourd'hui. En un claquement de doigt, une guerre peut être déclarée. La confiance est à tout jamais perdue. Il est temps de s'y faire. « T'en fais pas pour mes valeurs. » Elle jette un regard à Casey et lui offre un demi-sourire, à moitié triste, à moitié amusée. « Si je voulais trahir la Mine, je m'y prendrais mieux que ça. » Casey n'aura qu'à croire ce qu'elle voudra. Billie ne s'en souciera pas. Elle n'a vraiment pas le temps, ni l'envie, de se soucier de ce que penser Casey. « Tu l'a dis toi-même, Olympia et la Mine ne sont pas une menace l'une pour l'autre. On a tout a gagner en travaillant ensemble. » C'est ce qu'elle s'est employé à faire. Elle a tendu une main bienveillante vers Peyton Yates. Ne restait plus qu'à attendre.


● ● ● ● ●


You felt the coldness in my eyes, and something I'm not revealing. Though you got used to my disguise, you can't shed this awful feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1356
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 1988
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Dim 16 Juil - 14:27

Billie Casey
Vice Versa


Bien qu’étonnée par le trait de plaisanterie de son interlocutrice, elle continua sur le même air sérieux sur lequel elles avaient commencé la conversation. Conversation ou interrogatoire. Sa curiosité sur les fameuses actions des « cow-boys » et ce qui s’était réellement passé, ne dura que quelques dixièmes de secondes. Sa concentration était focalisée sur une seule chose : Billie. Du moins, sa loyauté ou l’absence de celle-ci. Ce qui fut étonnant c’est que l’autre femme ne semblait pas vouloir diminuer ses doutes, elle les assumait et en faisait quelque chose de pragmatique. Tellement que même Casey se mit à acquiescer de la tête. Ses propos raisonnaient dans sa tête et malgré le signe approbateur qu’elle faisait, elle n’aimait pas du tout qu’elle ait autant raison. Les certitudes, c’est ce qui lui avait permis de finalement poser ses affaires ici. Le vol de médicaments était l’exemple le plus concret de ce qu’avançait l’autre. Se méfier, toujours se méfier… La blonde poussa un léger soupir devant cette évidence : même à la mine, on n’était pas réellement tranquille. "C’est presque bon à savoir." Dit-elle sur un ton amer. Au moins, s’il y avait une seule chose qu’on pouvait apprécier chez la brune c’était sa franchise. Enfin apprécier était sûrement un grand mot, disons simplement que ça pouvait être une qualité à certains moments. Effectivement, ils étaient alliés mais un changement de camp serait tout de même vu comme une trahison aux yeux d’Anita. "Les « changements » entre clan peuvent arriver." Arte en était la preuve même. Désertant Olympia, elle avait fini par rejoindre la Mine… Jusqu’à se barrer – encore une fois – pour aller ailleurs. Elle aurait sûrement dû en faire une spécialité."J’espère que t’as passé du bon temps au moins. Et que t’es prête à débronzer." Ses paroles s’accompagnèrent d’un regard vers le plafond. Quelques semaines hors de la mine et Billie ressemblait presque à un être humain normal. Comme quoi le soleil pouvait faire des miracles. Continuant leur chemin, elles arrivèrent enfin devant le couloir qui menait au bureau de la leader. Casey s’arrêta avant de s’y engouffrer puis fixa son interlocutrice."Tout le monde ne se méfie pas de tout le monde." Les mètres qu’elles avaient parcouru depuis la remarque de Billie lui avait permis de réfléchir. Elle laissa un temps de silence s’installer avant de reprendre, quasiment renfrognée par les paroles qu’elle allait prononcer : "C’est pas parce que je ne t’apprécie pas des masses que j’ai déjà eu à me méfier réellement de toi. Malgré tout ce qui peut se passer, j’aime croire qu’on est tous plus ou moins loyaux… Ou du moins soudé si une merde arrive." Cas’ ne put s’empêcher de pousser un soupir avec une grimace. Faire dans le sentimentalisme l’écœurait plus qu’autre chose. Si elle avait su, elle aurait bu un coup avant, histoire d’oublier après. "Bref tout ça pour dire qu’Anita pense pareil. Je garderai mes doutes pour moi mais ne lui sers pas le même discours que tu viens de me balancer. Y a aucun intérêt à ça, à part semer la confusion." Ça avait peut-être été le but avec Casey mais dans tous les cas, elle ne voulait pas que ça se produise entre Anita et Billie. Non pas qu’elle soit d’humeur protectrice, juste qu’elle tenait à garder la mine souder et son interlocutrice était la chef des raideurs. Déjà qu’ils étaient un peu chiants en temps normal alors si la situation s’envenimait entre la leader et Billie… Dans un élan de politesse, la blonde lui fit signe de s’engager dans le couloir avant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Billie Trager
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 589
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 960
MessageSujet: Re: vice versa (casey)   Ven 21 Juil - 11:36


casey & billie
« we're back bitches

Elle sait bien que cette conversation ne mènera à rien, que Casey continuera à la jauger, à se montrer suspicieuse envers elle. Et elle a toutes les raisons du monde de l'être. Après tout, c'est son job et Anita lui fait confiance là-dessus. Billie n'est pas stupide. Elle reconnaît volontiers les qualités de Casey. Leurs petits différents, passé et présent, ne l'ont jamais empêché de voir la vérité en face et d'accorder à son adversaire des atouts. C'est la marque d'un combat équitable. Sauf que sur ce coup, les poings ne sont pas de sortis et les deux jeunes femmes se contentent d'une joute verbale peu convaincante. Rien de bien palpitant. Billie note un changement dans le comportement de sa gardienne d'infortune. Un petit quelque chose de presque imperceptible mais qui est pourtant bien là. Elle a l'air las de ce petit jeu, un peu amer face à ce que la brune lui dit. Tant mieux. Elle a l'air moins sereine aussi. Peut-être ces changements de clans que certains s'amusent à pratiquer sans honte. En tout impunité. Sans conséquences. Elle doit bien avouer que ça l'agace aussi. Surtout si les raisons ne sont pas bonnes, ni même valables. Mais après tout, qui sont-elles pour juger ? Et puis, Billie n'a pas textuellement dit qu'elle pensait à changer de camp. Elle n'a fait que semer le doute dans l'esprit de Casey ce qui semblait être bien assez. « Ouais... tout arrive de nos jours. » Elle ne s'étonne plus vraiment de rien. Au point où on en est. Tout est plus ou moins voué à l'échec. On se dirige tout droit vers le mur. Et tout en y allant, Casey continue à s'amuser, à croire que Billie n'a que ça a faire. Elle roule des yeux pour la énième fois et s'abstient de tout commentaire. A quoi bon ? Elles finiraient pas s'enliser dans une conversation à sens unique. De toute évidence, Casey n'était pas prête à reconnaître le bien fondée de cette mission à Olympia. Pour elle, Billie s'était tout simplement amusée loin de la Mine, avait profité du soleil et des installations modernes qu'offre la ville (douches, toilettes et autres joyeusetés). C'était vrai en un sens. Mais de l'autre, Billie avait dû mettre la main dans la crasse pour dépatouiller quelques vérités. Olympia était une ville panoptique où tous les habitants, suspicieux de nature ou non, regardaient son voisin du mauvais œil. Un vrai casse-tête.

Enfin, le couloir menant directement au bureau d'Anita se profilait. Enfin elles allaient être débarrassées de leur compagnie respective. Ou pas. Billie le sentait venir. Casey allait être invitée à assister à son petit debriefing. Et bien sûr, la chef de la sécurité ne garderait pas sa langue dans sa poche. Elles s'arrêtent un bref instant, assez pour que Casey déballe tout ce qui lui restait de rancœur sur le cœur. Ça l'a fait doucement sourire Billie parce qu'elle connaît bien Casey. Ou du moins l'avait-elle connue jadis. Faire preuve d'autant de sentimentalisme devait lui brûler les entrailles. « T'en fais pas, on est d'accord. » Elle plisse les yeux, détourne son regard de Casey pour contempler le couloir. Elle a tilté au nom d'Anita et au fait que Casey semblait tout connaître des pensées de leur leader. Pas anodin. Elle garde l'information dans un coin de sa tête, certaine que tôt ou tard ça aurait de la valeur. « C'est la loyauté la base de cette communauté. Ça et la franchise. » Une franchise qu'elle met en acerbe dès qu'elle le peut. Elle ne s'est jamais gênée avec personne et certainement pas avec Anita. Elle n'est pas prête à abandonner ce trait de caractère et tant pis si ça dérange. Tant pis si ça lui coûte sa place. Elle s'aventure enfin dans le couloir, prête à parler à la leader de la Mine et à n'omettre aucun détail. Ou presque.


● ● ● ● ●


You felt the coldness in my eyes, and something I'm not revealing. Though you got used to my disguise, you can't shed this awful feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: vice versa (casey)   

Revenir en haut Aller en bas
 

vice versa (casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et vice versa Ft Faust Null
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Réversa || Forum RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: Survivors' last haven :: Hamilton's Mine :: Couloirs-