AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en octobre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Sam 17 Déc 2016, 02:14

THE MIGHTY MICROSCOPE QUEST
Nathan & Hannibal

Parcourant les ruines de ce qui a été un jour un bâtiment gouvernemental, Nath, prudent, s'avançait entre les rangées de bureau tombés en décrépitude, à la recherche non pas de vivre, mais d'informations bien spécifiques. Son expédition n'était pas vraiment officielle, à vrai dire, et il faisait de l'officieux afin de faire plaisir à sa très chère colocataire Arte. Ses recherches pouvaient potentiellement être utiles à Olympia ; et puis, ça faisait quelques temps qu'elle était arrivait, et il réalisait petit à petit qu'il avait peut être un faible pour elle. à croire que son cerveau commençait à manquer d'autorité.

Il était donc là, parcourant les bureaux du rez-de-chaussée d'un imposant bâtiment qui avait été fédéral, à risquer sa vie pour un microscope qu'il ne trouvera certainement pas là. Sous le poids de chacun de ses pas, les planches craquaient atrocement, ce qui faisait grimacer Nath qui n'avait pas le choix. Il était prêt à toute éventualité cependant ; le fusil en bandoulière, le pistolet dans une main et le couteau dans l'autre. Sur son dos, il portait encore son sac de provisions ; qu'il avait prévu assez large, ne sachant pas combien de temps son expédition allait durer. Celle-ci d'ailleurs lui permettait de poser une base à leurs futures excursions, en compagnie de ses hommes. Nath avait horreur de les envoyer à l'inconnu ; surtout parce que la plupart de ses gars étaient des civils. Ils n'avaient ni son professionnalisme, ni son expertise, ni son expérience. Et bien qu'il leur faisait confiance ; il préférait quand même ne pas prendre de risque inutile. Quitte à mettre sa vie en danger. C'était justement le cas à ce moment là. Alors qu'il s'apprêtait à sortir de la pièce pour se rendre au sous-sol, où avait été stocké les ressources d'urgence du gouvernement ; plusieurs rôdeurs surgirent. L'un d'eux se présentait au niveau de la porte qu'il s'apprêtait à prendre, et deux autres se relevaient péniblement et arrivaient derrière lui. Il n'hésita pas une seule seconde, et se jeta sur celui qui lui faisait face. C'est donc le couteau de Nath qui accueillit la créature lorsqu'elle esquissait le mouvement de le mordre. Il passa ensuite dans le couloir, s'assurant que celui ci était dégagé. C'était le cas. Il prépara donc un nouveau coup ; mais les mort-vivants se suivaient de près, et s'il parvint à éliminer le premier sans trop de souci, le temps de dégager sa lame, le deuxième était déjà sur lui. Il le maintint donc péniblement à distance en le repoussant du mieux qu'il pouvait avec son avant-bras, avant de faire un violent balayage à la créature. Le rôdeur s'effondra lamentablement, tout en continuant de tenter de mordre Nath. Son avant-bras frôla d'ailleurs la gueule du mort, mais le soldat était très réactif ; et il le dégagea au bon moment. Une fois au sol, la bête ne fit plus très long feu ; mais les combats avaient été bruyants : en se relevant, Nath braquait son pistolet, suspicieux, dans toutes les directions. Il avait l'impression d'avoir entendu un bruit. Alors, il annonça sur un ton qui se voulait à la fois neutre mais menaçant : « Y'a quelqu'un ? Je ne vous veux aucun mal, mais si vous ne sortez pas de votre cachette, j'en déduirais que vous êtes hostile ! » Il tournait sur lui même, prêt à réagir. C'était sa procédure habituelle ; et elle avait fait généralement fait ses preuves ; même si certains avaient tenté de lui faire un coup en douce. Une mauvaise idée en somme, quand on a affaire un homme ayant été dans les forces spéciales.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Sam 17 Déc 2016, 03:44

Nathan & Hannibal
« Friend or Foe ?

Les fois où Hannibal sortait sans Berekia étaient rares. Très rares même. Parce qu’il ne voulait pas le laisser seul. Parce que généralement le brun faisait ensuite la gueule. Et parce que maintenant qu’il commençait à se débrouiller, il devenait peu à peu une aide pour le blond. Ce dernier point était important, car avoir quelqu’un pour couvrir ses arrières était un avantage non négligeable. Mais pour une fois il était sorti seul, indiquant à son compagnon qu’il reviendrait vite, qu’il n’aurait pas le temps de remarquer son absence et autres niaiseries du genre que l’on ne peut sortir qu’à des enfants. L’habitation était à l’extérieur de la ville, facilement condamnable, sécuriser l’endroit n’avait pas été ardu et Hannibal avait au moins la conscience tranquille sur ce point.

Peu avant d’entrer dans la ville, le blond avant abattu un rôdeur isolé, se barbouillant du sang du mort pour se couvrir. Il avait prit cette habitude à force de voyager avec Berekia, alors pas assez adroit pour combattre efficacement les voraces. Préférant se fondre dans la masse pour éviter la confrontation. Sans trop de soucis, il parvint à entrer dans le bâtiment qui l’intéressait. Colossal, il abritait autrefois un département de fédéraux. Cependant, si la nourriture était encore trouvable après quelques efforts, les munitions se faisaient rares. Un récent incident les avait poussé à user de quelques balles, assez pour que la différence puisse se faire ressentir. Cela ferait probablement la différence dans un avenir plus ou moins proche où les choses tourneraient mal.

Il n’avait d’abord pas trouvé grand-chose. Une partie du bâtiment avait déjà été pillé et le peu de choses utiles déjà présentes sur les lieux. Comme si un ouragan avait traversé les lieux, des meubles étaient renversés un peu partout alors que des papelards étaient éparpillés sur le sol. L’endroit était très légèrement éclairé par les rayons du soleil filtrant au travers des carreaux poussiéreux des vitres. Laissant parfois une plus grosse quantité de lumière entrer alors que les carreaux avaient été brisés par endroits.

Finalement, Hannibal était parvenu à apercevoir l’une des chose pour laquelle il était venu. Le tout rangé à la ceinture du cadavre de ce qui avait été un flic il y a de cela quelques années, à en juger par l’état de décomposition avancé du mort et des lambeaux qui le couvraient et avaient autrefois été un uniforme. Alors qu’il abattait l’affreux, le bruit maintenant familier d’un crâne qu’on enfonce à coup de lame, suivit de pas rapides et pressés lui firent relever la tête. Il n’était pas seul. Rapidement et alors que l’autre semblait se défaire de ses poursuivants, le blond fouilla les restes de cet ancien policier, parvenait à mettre la main sur un chargeur. Il semblait s’agir du même modèle de balles qu’il cherchait. Du bout des doigts, ne quittant plus l’entrée de la pièce du regard, il tâcha de percevoir si il était plein ou non. L’ancien militaire laissa échapper un soupir de soulagement alors que le verdict tombait.

Se redressant, Hannibal esquissa une grimace. Le sol venait de grincer. Assez bruyamment pour que l’autre l’entende. Ce fut le cas vu qu’une voix s’éleva quelques instants plus tard. Quelques secondes, notre homme ferma les yeux avant de glisser le chargeur nouvellement acquis dans son propre pistolet, ne cherchant plus à se cacher. Abaissant la sécurité, l’arme braquée face à lui, l’allemand sortit de la salle, le regard dur, demeurant dans un premier temps silencieux, étudiant l’homme qui lui faisait face. Maintenant il regrettait de ne pas avoir emmené Berekia.

« Je ne cherche pas les ennuis. Tu peux simplement faire demi-tour et on ne se reverra plus jamais. »

C’était osé. L’homme devait sûrement être là pour une raison et il ne repartirait probablement pas bredouille. Mais sympathiser et continuer la visite du bâtiment avec cet inconnu ne le tentait aucunement. D’autant plus qu’ainsi recouvert de sang, Hannibal devait plus ressembler à un sauvage qu’à une personne sensée et ouverte à la discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Ven 13 Jan 2017, 14:11

THE MIGHTY MICROSCOPE QUEST
Nathan & Hannibal

Avant de répondre, Nathan jaugea une nouvelle fois son interlocuteur de bas en haut. Il n'était pas vraiment en confiance, surtout par rapport à la réponse qu'il venait de lui apporter. Néanmoins, il ne le montrait pas. Il ne braquait pas son interlocuteur directement, son arme étant baissée mais prête à l'emploi. Il se déplaça également légèrement, histoire d'avoir une couverture minimum en cas d'accro. Il répondit alors :
« ça risque d'être difficile ; je suis venu pour quelque chose, et je ne partirais pas sans » son ton n'était pas forcément très hostile ; il se voulait même assez amical, mais l' effet n'était pas vraiment réussit. Il continua : « Rassure toi, je ne suis pas à la recherche de vivres, ni même d'armes ou de munitions » c'était ce que cherchait la plupart des gens, mais ils avaient des stocks à Olympia, et aujourd'hui il était venu dans l'espoir de trouver dans les registres la localisation d'un laboratoire potentiellement épargné par les pillages. Il devait en exister ; des labos du type laboratoire secret souterrain. Et cet endroit était l'endroit où il avait le plus de chances de trouver ce genre de document, alors, non, il n'allait pas faire demi-tour. Il continua donc encore, et décida de tenter quelque chose : « D'où je viens, nous en avons déjà bien assez » ce n'était pas forcément vrai, parce qu'on ne crachait jamais sur un peu de bouffe en plus, mais voilà. Il continua : « Si tu m'aides, je peux t'aider ; si je trouve ce que je veux, je peux te donner les provisions que je n'utiliserais pas le temps de rentrer »

Si la proposition semblait être faite dans une confiance relative, elle n'était qu'en apparence pour Nath ; qui restait extrêmement tendu, prêt à tester ses réflexes et la qualité de son tir. Son expression était de marbre, tandis qu'il écoutait également attentivement les environs ; il avait bien fait d'ailleurs, puisque plusieurs bruits de pas craquant sur le plancher commencèrent à résonner derrière lui, et de la pièce d'où il venait. Il leva donc la main, signe de rester silencieux ; et risqua de quitter son interlocuteur des yeux quelques instants. Des bureaux d'où il venait, deux morts s'approchaient péniblement, lentement, mais sûrement.
Il porta une nouvelle fois son regard dans les yeux de son interlocuteur, qui malgré son apparence de sauvage, ne lui avait toujours pas tiré dessus alors qu'il en avait l'occasion, et surtout qu'il avait l'avantage de le braquer directement. Il planta son regard dans le sien, tandis qu'il raffermissait sa prise sur son pistolet. Il ne savait pas comment aller réagir son interlocuteur ; mais il ne voyait pas pourquoi il allait potentiellement tenter le diable maintenant alors qu'il lui avait fait une proposition simple mais intéressante. Pas de prise de risque pour lui, un apport en provisions direct ; Nath comptait bien tenir sa parole ; l'homme n'avait juste qu'à lui faire confiance sur ce point.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Mer 18 Jan 2017, 00:32

Nathan & Hannibal
« Friend or Foe ?

Croiser la route d’un autre survivant était toujours une chose délicate. On ne peut jamais savoir à l’avance comment l’autre va réagir. Comme un lancé de dés un peu foireux où les chances d’en ressortir perdant sont plus nombreuses que les possibilités d’un dénouement positif, doux, et sans emmerdes. Hannibal ne le quittait pas des yeux et bien que ce dernier eut gardé l’arme abaissée, il n’était pas encore décidé à en faire de même. La réponse de l’autre vint confirmer sa précédente pensée, lui arrachant au passage un léger rictus. Il ne céderait donc pas. La phrase que venait de prononcer l’homme qui lui faisait face parvint tout de même à éveiller l’attention du blond. Qui aujourd’hui ne cherchait pas autre chose que des vivres et de quoi se défendre ?

Levant ainsi un sourcil, l’allemand se permit d’énoncer son interrogation à voix haute. « Qu’est-ce qui est devenu aussi important que des vivres et des munitions au juste ? » Les médicaments pourraient aussi figurer dans cette liste des denrées devenues nécessaires mais ce n’était clairement pas le lieu adapté. Désormais, la curiosité d’Hannibal était piquée à vif alors qu’il cherchait à déceler quelque chose de faux chez cet homme. Tâchant de trouver l’indice d’une possible ruse dissimulée derrière tout ça. Il était probable qu’il n’y en ait pas, que son interlocuteur soit l’une de ces rare personne encore honnête mais le luxe de ne pas douter de tout et de tout le monde n’était plus permit. Fichue apocalypse et sa tendance à rendre les gens paranoïaques. La suite n’eut pas pour effet de détendre le blond. Ce ‘nous’ était en aucun cas quelque chose de rassurant. Et si il y en avait d’autres ? Et si leurs intentions étaient mauvaises ? L’hésitation était présente mais la proposition qui avait suivit était intéressante. Des provisions, Hannibal ne cracherait pas dessus. Les temps étaient durs, et, camouflées derrière une couche de sang, ses joues avaient commencées à se creuser ; son dernier repas vraiment consistant remontait à des semaines. Il fallait seulement qu’il parvienne à rentrer à l’abri qu’il partageait avec Berekia d’ici la tombée de la nuit, au risque d’en entendre parler durant un long moment.

La réponse qu’Hannibal s’apprêtait à formuler fut coupée par le geste de l’homme alors qu’il remarquait les deux cadavres qui approchaient. Tandis que ce dernier dirigeait son regard vers les morts, il abaissa finalement son arme ; si il voulait rentrer avec quelques provisions, autant commencer les efforts dès maintenant, en espérant que le marché serait honoré. Tandis que leurs yeux se croisaient, le blondin hocha finalement la tête et rabattit la sécurité de son arme avant de la ranger dans son holster ; second pas vers une entraide et une entente cordiale. « Tâchons de trouver ton truc avant la nuit dans ce cas. »  Il n'en avait rien à faire de l'objet en question, tant que ça lui permettait de récupérer de tenir quelques jours de plus. Troquant ainsi le pistolet pour une lame, il s’avança lentement vers Nathan, gardant les prunelles rivées sur les deux voraces qui s’approchaient. Espérant seulement que l’autre homme ne prendrait pas cela comme une tentative d’agression ; il s’agissait là de la dernière chose dont il avait besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Lun 30 Jan 2017, 18:36

THE MIGHTY MICROSCOPE QUEST
Nathan & Hannibal

Nathan fut rassuré quand la situation se débloqua, de manière assez relative, puisqu'il s'agissait d'abord d'une interrogation. Il répondit à celle ci d'un ton calme et assuré, de la manière la plus franche possible :
« Pas aussi important ; même ce n'est pas le genre de chose sur laquelle on crache, ces jours-ci, de là où je viens, on a déjà de bonnes réserves. Les récoltes ont étés correcte, et on a pas trop été embêté » il ne précisa pas par qui, mais laissa planer le doute volontairement « Mais si je suis ici, c'est juste pour faire une faveur à une amie » il avait insisté sur le mot juste, presque ironiquement « Je cherche du matériel scientifique ; pour la tenir occupée je présume. Je n'en trouverais pas ici, mais je trouverais peut être une indication plus précise sur où en trouver » en parlant, l'ancien militaire s'était positionné du côté de la porte à l'opposé de son interlocuteur. Il rangea son flingue sans prendre la peine de remettre la sécurité au même moment que celui-ci, pour ne garder que sa lame de sortie. Il remarqua alors qu'il avait les mains moites de transpiration ; alors, pour ne pas prendre de risque, il passa successivement ses deux mains sur son pantalon de treillis tellement délavé que le camouflage n'était presque plus visiblement. En même temps, alors que les rôdeurs approchaient à leur rythme, il ajouta :
« Ce qu'on ferait pas pour une dame, hein ? M'enfin, moi c'est Nathan » il espérait ainsi détendre un peu l'atmosphère, mais le raider n'était toujours pas vraiment en confiance. Il surveillait presque autant le blond que les deux cadavres qui étaient maintenant presque à leur niveau. Qui étaient à leur niveau, en fait. Il laissa alors le premier passer le seuil,  pour le saisir presque mécaniquement, à force d'expérience et d'habitude et se préparer à l'abattre. La tactique était la même, et elle était efficace pour gérer les rôdeurs s'ils se présentaient un à un. Il donna son coup ; un craquement écœurant retentit, et des relents d'odeur de putréfaction couvrant les autres se dégagea du trou qu'il venait de faire. Il avait facilement percer l'orbite sans œil du rôdeur ; avant de retirer sa lame en s'aidant de son autre main, et de le laisser tomber sur le côté auprès de ses copains.
Il jeta ensuite un coup d'oeil du côté de son nouveau camarade, qui se débrouillait visiblement très bien, avant de finalement répondre au commentaire de ce dernier :
« Les archives sont en dessous ; si j'en crois ce panneau, et je doute qu'il mente. On devrait largement en avoir fini avant la nuit » sur ce, il essuya sa lame sur l'un des t-shirts en lambeaux des malheureux étendus à ses pieds, avant de la rengainer, pour se relever, guettant une réaction ou un commentaire de son interlocuteur. Il ne posait volontairement pas de questions ; afin de ne pas donner l'impression à celui-ci qu'il passait un interrogatoire. Il se contentait de l'analyser du mieux qu'il pouvait, par rapport à son expérience d'infirmier militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Mar 07 Fév 2017, 18:05

Nathan & Hannibal
« Friend or Foe ?

Sa réponse, bien que quelque peu inattendue, eut au moins la qualité de lui fournir un minimum d’informations sur ce type et sur l’endroit d’où il venait. Cet homme ne semblait pas appartenir à l’un de ces groupe hostile qui ne vivait que de pillage. Il n’en avait pas l’air en tout cas. D’un côté, cela rassurait Hannibal, mais il ne pouvait que rester méfiant à l’égard de l’inconnu. Certains n’avaient plus aucun remord à mentir pour piéger les plus crédules. Quoi que ceux-ci ne devaient plus être très nombreux désormais. Un hochement de tête couplé à une moue perplexe tandis qu’il formulait sa réponse à voix basse. « On verra bien ce qu'on trouve. » Même si il en avait envie, il se refusait à poser des questions, montrer son intérêt pour ce lieu n’était pas bon.

Hannibal ne pouvait malgré tout s’empêcher de rester tendu. Il n’était pas tranquille et ça se voyait probablement. L’autre -Nathan-, l’était aussi visiblement. Le blond se sentait surveillé, observé, comme il ne l’avait pas été depuis un long moment, aillant prit l’habitude d’éviter les vivants. Intérieurement, la remarque de l’homme le fit rire ; ce n’était pas forcément une dame dans son cas, bien que l’on pouvait parfois se poser des questions en observant les réactions de Berekia. Sans quitter les morts du regard alors qu’il répondait, l’allemand étira légèrement ses lèvres dans un fin sourire. « Ce qu’on ne ferait pas, en effet.. » Le premier rôdeur arrivait sur lui avant qu’il ne puisse continuer. Il laissa Nathan s’en charger. De son avant-bras libre, le second fut bloqué dans sa progression, claquant dangereusement de la mâchoire face à lui. Le son bien trop connu d’un crâne qui se brise sous la pression d’une lame se fit entendre alors que l’arme s’enfonçait dans la tempe du cadavre. « Hannibal. » glissa-t-il alors qu’il partageait enfin son nom, accompagnant la chute du corps inerte pour éviter que le bruit n’en attire d’autres.

Se redressant, il suivit le regard de l’homme jusqu’au panneau indiqué, tandis qu’il retirait le sang présent sur son couteau  l’aide de son propre jean. Il n’était plus vraiment à ça près de toute manière. « Il vaudrait mieux, oui.. » Comme une pensée formulée un peu trop haut, il murmura ces quelques mots tandis qu’il jetait un œil hors de la pièce. Rien de menaçant dans le commentaire cependant, même si un autre aurait pu dire le contraire. Celui qui l’attendait dans son abri de fortune lui rabâcherait pendant des semaines si il ne rentrait pas avant la nuit.

Se pinçant les lèvres, Hannibal abaissa les yeux vers l’un des cadavre, avant d’en revenir rapidement à Nathan. « Tu devrais peut-être t’en passer dessus. C’est pas plaisant mais on progressera plus vite au mois. Puis ça nous évitera peut-être une mauvaise surprise. » Il ne le forcerait pas ni quoi que ce soit, mais se couvrir de sang lui avait déjà sauvé la mise à plusieurs reprises. Qui plus est, le bâtiment était sombre, difficile de tout voir venir dans ces conditions. « Enfin, si tu veux pas.. je te laisse ouvrir la marche. » finit-il par dire. Malgré toute l’honnêteté dont Nathan avait fait preuve, notre homme souhaitait tout de même éviter de lui tourner le dos. Au cas où.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   Lun 20 Fév 2017, 01:44

THE MIGHTY MICROSCOPE QUEST
Nathan & Hannibal

Nathan baissa les yeux pour regarder les cadavres des rôdeurs, avant de relever les yeux pour regarder l'homme qui venait de se présenter sous le nom d'Hannibal. Il posa ses mains sur son arme pour prendre en main ; non pas de manière hostile, mais simplement pour le soulager de la pression qu'exerçait la bandoulière. Il haussa ensuite les épaules, en répondant :
« J'suis pas du genre à éviter les problèmes » de sa main gauche, à ce moment là et de manière inconsciente, il donna une tape à ses plaques militaires ; comme à chaque fois qu'il le faisait quand quelque chose lui rappeler qu'il avait été soldat ; marines dans son cœur, au final ; car même s'il était de la Navy, il avait effectué presque l'intégralité de son service de neuf ans dans des sections de combat de Marines puis dans les MARSOC.
Après un instant de silence, il jugea bon d'ajouter pour se justifier :
« Autant buter tous les rôdeurs qu'on croise. C'est fatiguant, mais ça sauve potentiellement des vies » il se mit en marche à ce moment là, en suivant les indications du panneau. En marchant, il continuait de parler, pour tender de dédramatiser la situation et de détendre l'atmosphère : « J'en ai pas l'air, mais j'aime faire le ménage, finalement » ; mais cette tentative était plus ou moins fausse, puisqu'en marchant, le militaire faisait plus attention à ce qui se passait derrière lui que devant lui.
Le temps d'écouter la potentielle réponse de son interlocuteur ; et ils arrivaient devant une cage d'escalier fermée. Nathan n'aimait pas trop les sous-sol ; alors, pour se rassurer, il plaça son arme afin de pouvoir l'épauler facilement et rapidement ; en jetant au passage un coup d’œil à Hannibal.
Quand il estima que ce dernier était prêt, il lui annonça :
« Couvre nos arrières » et il poussa la porte d'un coup de pied assez vigoureux, au final, sans pour autant être fracassant. Les portes qui tenaient encore debout grinçaient tellement que le soldat avait pris l'habitude de les ouvrir de cette façon là afin de limiter la pollution sonore et à la rendre la plus courte possible. Une fois la porte ouverte, il entra directement dans la cage d'escalier, pour balayer celle ci de gauche à droite. Le calme plat. Il progressa jusqu'au niveau de l'escalier, regarda en haut, puis en bas, avant de commencer à descendre. À mi-chemin, il alluma la lampe torche montée à son fusil ; malgré le fait que sa pile commençait à fatiguer, l'obscurité ne lui laissait plus le choix. Il vit à ce moment là la double porte, juste en bas, visiblement chaînée et cadenassée.
« 'chier, c'est verrouillé ; mais c'est un bon point, il reste peut-être des trucs intéressants pour toi » comme il l'avait dit, il ne comptait pas prendre des ressources autre que ses informations lors de la fouille. Il descendit à ce moment là les escaliers, pour se retrouver devant la porte. Plusieurs possibilités s'offrait à lui ; la chaîne avait l'air encore solide, mais peut-être pouvait il y venir à bout de la poignée à coup de crosse. Sinon, il pouvait tenter directement de défoncer la porte à coup de pied, mais elle avait l'air assez résistante ; alors la première option le branchait plus. Il se tourna pour regarder Hannibal, voir ce qu'il faisait et s'il avait une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Mighty Microscope Quest (ft. Hannibal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mighty Sparrow fè yon bèl chante: Barack the magnificent
» leveler jusqu'au 175 full quest ??
» Rainbow Quest
» Descent vs Warhammer Quest/Heroquest ....
» RUNE QUEST

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza :: RP Archivés-
Sauter vers: