AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en novembre 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Nous sommes actuellement en pénurie de Miners & Riders, merci de bien vouloir privilégier ces groupes { + }

Partagez | 
 

 i know that i messed it up | nino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 170
visage : amber heard
crédit : riddermark / sial & marveloushunts
survit depuis le : 23/07/2018
capsules de troc : 370

MessageSujet: i know that i messed it up | nino   Dim 21 Oct - 0:49



nino fran
« time and time again »
Regarder où l’on mettait ses pieds. Ordre parental ringard ou conseil avisé trop souvent négligé, Francesca n’aurait su trancher mais pouvait assurer qu’elle ne faisait pas de ce principe un point d’honneur, elle qui était en pleine traversée de hautes herbes folles si denses qu’on ne distinguait pas le moindre centimètre carré de terre mouillée. Elle aurait du mais elle préférait foncer tête baissée et le regard droit devant elle. Une attitude un tant soi peu normale pour quelqu’un qui avait décidé de faire une halte pour chercher de quoi manger avant de reprendre la route sur son canasson.

Le claquement métallique qu’elle entendit au beau milieu du silence, lui, était tout sauf normal. Avant qu’elle n’ait le temps de s’inquiéter de quoi que ce soit, une sensation fulgurante lui transperça le bas de sa jambe droite, la faisant fléchir sur place et crier instinctivement. Persuadée qu’elle avait simplement été piquée par une bestiole cachée, elle voulut dégager son pied des hautes herbes mais manqua de pâlir à vue d’œil en réalisant qu’elle venait de s’affubler bien malgré elle d’un magnifique piège à loup – sûrement oublié depuis belle lurette ici vu l’allure de la chose.

Putain de saloperie de merde. Fran n’avait pas besoin de ça. Le sang coulait déjà lorsqu’elle voulut s’agenouiller pour constater les dégâts. L’effort de concentration qu’elle dut fournir lui confirmait une première mauvaise nouvelle : elle avait trop mal pour réussir à réfléchir vite et bien. La blessure allait être sacrément moche. Deuxième point négatif : le métal était bien ancré en elle et elle allait devoir ôter cette cochonnerie de sa cheville avant de craindre une septicémie ou de pouvoir seulement repartir sur ses deux pieds. « Allez … Allez ça va aller … Respire. Un, deux … » Un peu d’auto-encouragement ne faisait pas de mal. Alors qu’elle tirait de toutes ses forces pour déloger les pointes enfoncées dans le cuir synthétique de ses chaussures et la chair bien naturelle de sa cheville, la douleur fut telle que la blonde ne put retenir un râle de souffrance. Haletante, elle tenta de maintenir l’effort avant de se rendre compte que ses doigts rougissaient d’hémoglobine et que concrètement, elle n’arrivait strictement à rien. « Fais chier, merde ! » beugla t-elle à bout de nerfs. Ses mains cherchant à desserrer les mâchoires de métal usées relâchèrent la pression, Fran prenant une profonde inspiration pour ne pas céder à la panique et à la colère plus que de raison.

Dans sa tête, défilait déjà la possibilité de retourner au ranch piège au pied. Si tant était qu’elle puisse tenir jusque là et qu’elle ne croisât aucun walker décidé à ralentir sa progression. Elle était encore un peu loin mais n’avait plus vraiment d’autre choix à part celui peut-être d’espérer que le destin plaça sur sa route une âme bienveillante … Autant attendre que le Messie descende directement du ciel pour la couvrir d’or. Pas vraiment pieuse et habituée à compter sur elle-même plutôt que sur le hasard, la blonde tenta de faire un pas avant de regretter amèrement son acte. Un juron et un demi-cri étouffé plus tard, la douleur qui lacérait la cheville la rappelait à l’ordre. Elle ne ferait pas un putain de pas de plus. Alors quoi, elle allait devoir ramper jusqu’à Lamborghini comme une mort-vivante ? Et puis quoi encore ?

A ce moment exact, Fran ne s’attendait pas à grand-chose mais contre toute attente, la loi de Murphy devait estimer ne pas avoir atteint son optimum puisque du mouvement se fit entendre à quelques mètres d’elle. Parfait. Il n’y avait plus qu’à se retrouver nez à nez avec un type de la Carrière et le tour était joué. Si elle devait y laisser sa peau, elle n’allait pas non plus leur faciliter la tâche, aussi s’empara t-elle de sa batte fétiche pour se défendre, le front en nage et la jambe droite ne tenant qu’à un seul et pénible fil tordu. Pourtant, l’attaquant auquel elle s’attendait n’était pas tout à fait celui sur lequel elle aurait misé. Surprise, Fran ! « Ah. C’est toi. » L’arme blanche retomba au sol. Certes, il n’était pas un ennemi officiel, mais ça ne l’empêchait pas de se montrer sur la défensive comme toujours – parce qu’il n’y avait, bien évidemment dans son esprit, aucune bonne raison rationnelle pour laquelle Nino venait la voir alors qu’elle avait le pied bloqué dans un piège à loup et qu’il était sûrement le mieux et le seul placé pour l’aider.

● ● ● ● ●

☽☽ Will you take my soul in the midnight rain, while I'm falling apart, while I'm going insane ? Can you break my bones ? will you tear my skin? Can you taste my lust ? Can you feel my sin ? See, I'm a waste of life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 162
visage : bob morley.
crédit : (MITE).
survit depuis le : 24/07/2018
capsules de troc : 479

MessageSujet: Re: i know that i messed it up | nino   Mer 24 Oct - 23:13


Après une grasse matinée improvisée et un petit déjeuner plus long que prévu en compagnie d’Octave, l’éclaireur se décida finalement, sur les coups de midi à prendre un peu l’air. Une sortie sans grande prétention qui servait avant tout à vérifier que tout restait dans l’ordre dans les environs et qu’aucun mal imminent de dormait dans l’ignorance de chacun. Une escapade brève qui se fera comme souvent sans son fidèle compagnon, le valeureux Poutine qui malheureusement n’avait pas vraiment la carrure d’un chien de combat. Même s’il aimerait fortement pouvoir se promener en nature avec l’animal, Nino savait parfaitement qu’il était plus sage de le laisser à la mine, lieu où il recevait suffisamment d’amour pour ne pas se sentir délaissé par son maître. Dans tous les cas, Nino ne partait pas pour longtemps, bien décidé revenir avant l’averse qui semblait s’annoncer à l’horizon.

Sac à dos sur les épaules et arme en main, le brun opta pour l’est tout en s’assurant de ne pas être suivi. Avec les rumeurs qui trainent sur les habitants de la carrière et les tensions qui existaient entre leurs groupes, Nino préférait assurer ses arrières, surtout quand il sortait seul comme aujourd’hui. Bien que se promener seul en dehors de la mine n’était clairement pas la meilleure idée du monde, Nino s’en accoutumait parfaitement, heureux de pouvoir s’offrir quand il le souhait un brin de solitude bien mérité. Si vivre à la mine représentait une chance à ses yeux, l’éclaireur avouait tout de même que la proximité avec les autres pouvait parfois s'avérer plus compliquée que prévu et que sans quelques moment d’intimité on pouvait rapidement péter les plombs. Fort heureusement, la plupart des habitants réussissaient à composer avec les autres, sûrement conscient d’avoir déjà énormément de chance d’avoir trouver un groupe avec qui survivre.

Privilégié plus que les autres, Nino pouvait grâce à son rôle entrer et sortir comme bon lui semblait sans avoir réellement de compte à rendre. Néanmoins, étant plutôt loyal et impliqué dans son groupe, l’éclaireur s’assurait de mettre à profit toutes ses sorties, même les plus personnelles. Des sorties personnelles qui se faisait de plus en plus nombreuses avec le retour récent de sa petite soeur dans sa vie. Cependant, avec les relations houleuses qui existaient entre leur deux groupes, Nino et Lenny se retrouvaient obligés de programmer des rencontres dans la nature, comme celle qui ne devrait plus trop tarder. Impatient, le brun se surprenait même à préparer mentalement la liste des chose à apporter, afin de ne manquer de rien lors de leur rendez-vous.

A force de rêvasser, Nino en oubliait presque de guetter les environs, si bien qu’il ne manqua pas de sursauter lorsqu’une voix féminine déchira le silence. Surpris, il s’empressa de se cacher derrière un arbre, avant de se concentrer un peu sur cette voix qui semblait finalement encore assez lointaine. Dans les quelques piaillements qu’il capta, l’éclaireur identifia une survivante qui pourrait bien avoir besoin de lui. Pas du genre à tourner le dos aux démunis, le brun accéléra le pas dans la direction des plaintes avant de finalement tomber nez à nez avec Fran.

Si la rencontre ne lui faisait pas plus plaisir à lui, qu’à elle, Nino se passa néanmoins de tout commentaire, trop alarmé par le sang qui imbibait le pantalon de la blonde. Coincée dans un piège à loup, la crimson ne faisait pas la fière, sûrement consciente d’avoir besoin d’un sérieux coup de pouce si elle ne voulait pas perdre sa jambe ou même mourir dans cette forêt. Heureusement pour elle, le brun connaissait suffisamment ce genre de mécanisme pour l’en défaire, et avant même qu’elle n’ait à lui demander son aide, le brun posa un genoux face à elle pour regarder le piège de plus près. Une fois l’expertise mentalement faite, le brun extirpa de son sac un morceau de tissu, qu’il plia en quatre pour venir le tendre à la blessée. « Coince ça entre tes dents. » S’il pouvait l’ouvrir, il ne pouvait pour autant pas assurer que cela ne serait pas douloureux. Dans tous les cas, Nino préférait prévoir le coup, soucieux de voir débarquer des rôdeurs dans leur dos.

Maintenant que Fran savait à quoi s’attendre, le brun se reconcentra un peu sur le mécanisme avant de venir faire pression dessus. « A trois. Un… deux... » Sans attendre la fin du décompte, il déclencha l’ouverture du piège, ce qui libéra la jambe meurtrie de la blonde. Toujours équipé d’un nécessaire de soin, le brun s’empressa de vider presque l’intégralité de son sac avant de finalement tomber sur un petit flacon d’alcool qui à défaut de creuser la chaire pourrait bien lui éviter septicémie.
jules



● ● ● ● ●
☾ well sometimes you can't change and you can't choose, and sometimes it seems you gain less than you lose. now we've got holes in our hearts, yeah we've got holes in our lives, well we've got holes, we've got holes but you carry on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 170
visage : amber heard
crédit : riddermark / sial & marveloushunts
survit depuis le : 23/07/2018
capsules de troc : 370

MessageSujet: Re: i know that i messed it up | nino   Jeu 25 Oct - 22:27



nino fran
« time and time again »

Il n’était donc jamais d’humeur égoïste ? Non, forcément. Saint-Weaver, sauvez-nous. En temps normal et pour tout autre acte de nature insignifiante, elle se serait faussement insurgée, aurait pris soigneusement le temps de lui faire comprendre qu’elle était une femme indépendante et totalement autonome qui n’avait aucunement besoin de l’aide d’un mâle pour se démerder de cette saloperie métallique qui avait une chance sur trois de lui refiler le tétanos. Mais pour une fois dans son existence, Fran ne pipa mot – elle avait l’intime conviction que ce n’était pas parce que Nino venait de s’accroupir devant elle que le pire était nécessairement derrière elle. Et même si ça l’ennuyait de le reconnaître, elle était au fond, tout au fond, légèrement soulagée qu’un allié officiel l’ait trouvée avant quelqu’un d’autre.

Il scrutait déjà son pied dans un silence tout sauf rassurant depuis un moment qui paraissait infiniment long. Fran hésita à lui demander l’espace d’une fraction de seconde s’il avait la moindre idée de ce qu’il fallait faire ou si elle allait crever là comme une pauvre merde sous son regard attentif, mais finalement le brun sortit de quoi l’empêcher de crier. Pas besoin de notice explicative, pourtant même dans la difficulté complète, la cavalière se fendit d’une petite remarque qui avait l’air plus vraie que nature. « J’ai pas besoin de ça. » En réalité ? Elle savait d’ores et déjà qu’elle allait hurler si elle ne jouait pas les raisonnables ; c’était uniquement l’orgueil qui parlait.

Dix secondes plus tard, et Fran étouffait en vain le gémissement de souffrance qu’elle n’était pas parvenue à contenir en mordant de toutes ses forces dans le tissu compact dont elle se saisit vivement. Elle sentit ses chairs s’arracher à l’étreinte des dents de métal dans un bruit de succion aussi écœurant que jubilatoire, et le sang chaud de ruisseler le long de sa botte. Dans sa tête, les insultes fusaient comme des bombes ; à travers sa mâchoire crispée, le souffle court haletait. Aveuglée par la fulgurance de l’affliction, sa vue revint à la seconde d’après et Fran jeta de rage le tissu par terre, la respiration saccadée. « C’est bon, ça va, ça va … Ca va. » C’était plus à elle-même qu’elle parlait qu’à Nino : ses pupilles dilatées étaient fixées sur le bout de son pied qu’elle chercha à bouger doucement. Regret immédiat : elle réveilla la douleur fraîchement assommée.

Fais chier, merde. L’inquiétude d’avoir une cheville temporairement hors de service – et donc une jambe sur laquelle elle n’allait plus pouvoir compter sans quelques jours de repos forcé – la gagna, Fran fuyant la pensée aussitôt en se reportant sur un sujet complètement hors de propos qui n’avait pas vraiment lieu d’être. « Ton chien. » s’exclama t-elle d’une voix un peu rauque, son regard allant du piège démantelé au visage du brun. « Y doit sûrement y avoir d’autres merdes de ce genre, tu l’as pas emmené avec toi ? » Non, le toutou n’avait pas l’air d’être là.

● ● ● ● ●

☽☽ Will you take my soul in the midnight rain, while I'm falling apart, while I'm going insane ? Can you break my bones ? will you tear my skin? Can you taste my lust ? Can you feel my sin ? See, I'm a waste of life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 162
visage : bob morley.
crédit : (MITE).
survit depuis le : 24/07/2018
capsules de troc : 479

MessageSujet: Re: i know that i messed it up | nino   Sam 10 Nov - 15:36


Sombre, le sang s’écoulait tel un petit ruisseau que le mollet de la blonde qui à cause de la douleur peinait à garder les yeux totalement ouverts. Un calvaire que l’éclaireur connaissait bien, étant lui-même déjà posé malencontreusement son pieds sur ce genre de pièges prédestiner à remplir d’ordinaire les assiettes des vivants. Même si la blessée sous-entendait le contraire, c’était une véritable aubaine pour elle qu’une personne bien attentionnée passe dans les parages à ce moment précis, plutôt qu’un psychopathe ou rôdeur interpellé par le bruit. Si la blonde se voyait libérée de son attrapoire, elle n’était pour autant pas encore sortie d’affaire, car en effet la plaie plutôt profonde risquait à tout moment de s’infecter, et ainsi laissait peser l’ombre d’une possible amputation ou mort douloureuse. Heureusement pour elle, l’ancien moniteur de ski avait autrefois été formé aux gestes de premiers secours, qui à défaut de lui sauver la vie, lui offraient du temps supplémentaire. « Boit, ça te fera du bien. » Conscient que quelques gorgées d’eau fraîche ne changeront sûrement rien au sort de la crimson, le brun farfouillait dans les tréfonds de son sac à dos, à la recherche d’une solution miracle.

Alors que les échappatoires se faisaient rares, la blonde s’hasarda sur une question inattendue qui fit presque sourire le plus âgé. Visiblement inquiète à l’idée de savoir une petite bête de poils aussi mignonne que Poutine dans un lieu aussi sinistre, Fran laissait doucement son côté maternelle ressortir. « Non t’en fais pas, il est à la mine. » Même s’il aimerait beaucoup pouvoir parcourir le monde aux côté de son fidèle compagnon, Nino savait que sa place n’était pas dans la nature, surtout pas dans ce nouveau monde. Poutine attendait docilement à la maison, sûrement chouchouter par Octave ou Portia, si bien qu’il était inutile de se faire du soucis pour lui. La seule personne réellement en danger à l’heure qu’il était, c’était bel et bien Fran et s’ils s’activaient pas rapidement, elle pourrait bien vivre ses dernières heures.

Ne pouvant plus attendre qu’un miracle apparaisse, Nino se releva légèrement, plaçant ainsi son sac à dos sur son torse, laissant ainsi son dos libre. A genoux, il souleva un peu la blonde pour venir l’aider à s’agripper, sans lui demandé son avis. « Faut que je t'emmène voir un docteur… Je vais t’amener à la mine. » La mine était le camp le plus proche aux alentours, le brun décida de s’y rendre, persuadé qu’un docteur pourrait la guérir dans les plus bref délais. Un acte de bienveillance qui en plus de sauver une vieille connaissance pourrait bien renforcer les liens déjà existants entre les deux communautés et qui ainsi ne devrait pas trop faire jaser.

Une fois la crimson sur le dos, le brun se releva doucement et entama sa longue marche. En s’imposant une cadence soutenue, les deux compères de fortune devraient arriver à bon port dans une bonne heure, en espérant que la blonde pourra tenir jusqu'à là. Le plus rapidement possible, Nino parcourait les bois qui les entouraient tout en guettant la susceptible arrivée de rôdeurs. Se faire surprendre avec Fran sur le dos pourrait bien leur être fatal, tant à l’un qu’à l’autre. Sa mission sauvetage devait bien se passer, il ne pouvait en être autrement.
jules



● ● ● ● ●
☾ well sometimes you can't change and you can't choose, and sometimes it seems you gain less than you lose. now we've got holes in our hearts, yeah we've got holes in our lives, well we've got holes, we've got holes but you carry on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i know that i messed it up | nino   

Revenir en haut Aller en bas
 
i know that i messed it up | nino
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» But — lms de nino
» SJ /// NYI
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (42eme edition)
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Liesel "Nino" Weissmüller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: let's wander the woods :: Vaste monde-
Sauter vers: