AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en février 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1123
crédit : eriam (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1895

MessageSujet: (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren   Dim 4 Fév - 21:43



You can't change what's done, you can't go back in time, you can't try to change the hurt feelings or mend the broken hearts. All you can do is learn from your mistakes, and hope you will never regret anything else.

+++

Jenna doit bien admettre que la reconversion du centre commercial n’est autre qu’un succès. Les lieux sont pratiquement méconnaissables, sans parler de cette nouvelle ambiance imprégnant l’endroit, c’est assez indescriptible. L’ère des Rosario est donc bel et bien achevée. Un frisson lui parcourt l’échine rien qu’à l’évocation de ce nom, de cette époque révolue. Elle a du mal à y croire, peut-être que ce n’est pas réel, peut-être qu’elle rêve. C’est un mirage, c’est ça ? Parce que ça lui semble beaucoup plus probable que ce tout nouveau lieu d’échanges. Elle aimerait presque qu’on la pince, histoire de vérifier qu’elle n’est pas en train de délirer. Quoi qu’il en soit, peu importe cette journée pour le moins divertissante, peu importe les éclats de voix, la bonne humeur et tout le reste, rien n’efface jamais les mauvais souvenirs, les démons enfouis et enterrés profondément. Elle a l’impression de suffoquer soudainement. Elle ne peut pas oublier, faire comme si tout allait bien, pas alors qu’elle a vécu un véritable cauchemar ici, des tortures pratiquement dignes de la saga horrifique Saw. Elle n’aime pas y songer, se replonger dans le passé, surtout quand il est désastreux et éprouvant. Elle secoue la tête, comme si ça suffisait à tout effacer, au fond il n’en n’est rien.

Elle n’en peut plus de jouer la comédie, d’ignorer ce nœud à l’estomac, alors elle fausse compagnie à Winona, profitant de son inattention pour se glisser au cœur de la foule, direction la sortie. Elle est presque certaine que la blonde va jurer, la maudire et refréner l’envie de l’égorger pour l’avoir ainsi semée. Elle s’avance franchement, le regard obstinément rivé à l’escalier principal dans lequel elle ne tarde pas à s’engouffrer afin de regagner l’étage inférieur et bientôt la liberté. Autant patienter en compagnie des chevaux, elle en a bien assez vu pour aujourd’hui et ce n’est pas demain la veille qu’elle risque de remettre les pieds dans le coin, pas tant qu’elle n’aura pas chassé ses vieux démons. Encore quelques pas, quelques mètres. Bientôt. Peut-être qu’elle s’empresse trop, peut-être que c’est de sa faute, mais lorsqu’elle manque de trébucher, subissant de plein fouet un coup d’épaule malvenu, elle ne peut retenir sa colère fugace. « Putain, tu ne pourrais pas faire attention ou avoir la décence de t’excuser, espèce de… » Le nom d’oiseau reste bloqué dans sa gorge dès l’instant où elle croise les prunelles sombres de l’individu. Espèce de connard, peut-être pas, Roi de mes deux – comme elle aime le surnommer – est plus approprié aux circonstances. Sincèrement, il ne manquait plus que ça. « Ren. » Constat évident. Actuellement, tout ce qu’elle souhaite, tout ce que son corps peut bien lui crier, se résume en un mot : cours. Oh oui, elle aimerait prendre ses jambes à son cou. Elle ne sait pas quoi dire, quoi faire, elle est comme tétanisée. « Je… Il faut que j’y aille. » Peut-être qu’il s’en contentera ou pas, en tout cas, elle tourne déjà les talons.

egotrip



● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quarries + le club des clochards
avatar
Quarries + le club des clochards
Hurlements : 40
crédit : schizophrenic.
survit depuis le : 28/01/2018
capsules de troc : 114

MessageSujet: Re: (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren   Mer 7 Fév - 20:21




Aaren Diggs & Jenna Rhodes
« can't go back in time »



Sa journée était finalement passée assez vite. En la compagnie de Suzy entres autres, il avait flâné dans le vaste mall aux différents étages et stands, et une fois qu’il avait fait le tour, avait décidé de partir. Il avait vu des stands assez intéressants de certains des membres de la Carrière. Il était heureux pour eux. Qu’ils aient une plateforme plus vaste que la Grande Place à la Carrière. Certes, peut-être que moins de monde viendrait à la Carrière par conséquent. Ils iraient au mall lors des grandes réunions et ça s’arrêterait là. Mais au moins, la Carrière deviendrait plus calme et gérable. Et puis, le mall permettra d’augmenter le rayonnement de la Carrière et de ses membres, en montrant les objets rares qu’ils vendent. Aaren prenait assez plaisir dans le fait que la population de la Carrière était une population hétéroclite, parfois capable du pire comme du meilleur. Cela faisait de lui un leader à la lourde responsabilité de gérer et d’unifier une population si variée. Il quitta donc les quelques connaissances avec lesquels il se trouvait pour prendre direction de la sortie. La journée était loin d’être finie pour certains, mais il avait le sentiment d’avoir vu tout ce qu’il avait à voir et il préférait rentrer tout de suite que de partir avec la masse. Il était en train de contempler les une ou deux babioles qu’il s’était laissé acheter lors de cette visite fructueuse lorsque quelqu’un qui paraissait pourtant de plus petite taille que lui tapa son corps. Aaren avait le physique d’une armoire à glace, on ne pouvait pas exactement le rater, donc quand la personne offusquée commença à l’insulter, ça l’agaça fortement. Il avait besoin de place pour avancer, c’était comme ça, aux autres de se pousser et de le laisser passer. Seulement, quand il comprit à qui appartenait la voix de la peste, son corps se raidit légèrement. Jenna. Leurs regards se croisèrent au même moment, soudain gênés. Aaren ancrait ses prunelles dans les siennes. Longtemps qu’il n’avait pas revu son visage. Il se réappropriait chacun de ses traits, qu’il avait adoré puis fini par détester. La brune se mit alors à bafouer quelques mots embarrassés avant de tenter de prendre la fuite. Aaren serra la mâchoire. Ca n’allait pas se passer ainsi. Pas cette fois-ci. Il n’allait pas encore la laisser filer on-ne-sait-où, ou retourner se terrer au ranch, puisqu’elle savait très bien qu’Aaren n’y mettrait plus jamais les pieds - sauf pour une guerre. Si elle se glissa dans la foule un premier temps, il parvint finalement du bout de son long bras et de son épaisse main à lui attraper le bras et la stopper net dans sa course. « Jenna putain ! » dit-il d’une voix ferme et agacée. Les passants, comprenant bien qu’il ne fallait mieux pas rester là, s’écartèrent de leur chemin et bientôt Aaren put la tirer contre son gré à part dans un coin moins piéton. Aaren resta pensif quelques instants, attendant de voir si elle avait quelque chose à lui dire, mais puisqu’elle restait silencieuse, il prit la parole en premier. « Un an. Quasiment un an qu’on s’est pas vus. J’ai compté. A peu près. Un an que t’as disparu du jour au lendemain, sans même laisser un mot. Et tu comptes te tirer comme ça ? » Il est désarçonné. Défait qu’elle ne comptait même pas s’excuser ou lui expliquer. Même un salut ça va un peu nonchalant lui aurait davantage plu que sa tentative de fuite. « Pour quelqu’un à l’habituel tempérament de feu, tu as certainement beaucoup changé. » Son ton est froid et sincère. Même son visage a changé. Il ne reconnaît plus ses traits. Elle semble étrangère, comme si un autre être était venu prendre possession de son corps. Il attend désormais des explications et s’il doit lui tenir le bras dans tout le centre-commercial comme une laisse à un chien pour en avoir, il le fera sans hésitation.    

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 1123
crédit : eriam (avatar) astra (sign)
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1895

MessageSujet: Re: (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren   Lun 12 Fév - 2:27



You can't change what's done, you can't go back in time, you can't try to change the hurt feelings or mend the broken hearts. All you can do is learn from your mistakes, and hope you will never regret anything else.

+++

Elle fuit. Elle fuit parce qu’il s’agit de l’unique échappatoire s’offrant à elle. C’est son mécanisme de fonctionnement instinctif qui se déclenche lorsque le fameux roi de la carrière est dans les parages, elle n’y peut rien, c’est plus fort qu’elle. Après tout, il lui suffit de se faufiler au sein de la foule, de se montrer plus rapide et habile, ainsi le tour est joué. Elle a l’avantage de sa petite carrure et de son corps menu. Du moins, elle avait, c’était sans compter sur l’obstination débordante d’Aaren Diggs. Freinée nette dans son élan, elle peste, elle réprime même un grognement d’agacement alors qu’il la traîne sans ménagement, la main enserrant fermement son bras. Loin de la foule, légèrement éloignés du brouhaha de cette dernière, le silence s’abat sur eux, la tétanisant sur place. Elle ne sait pas quoi dire, elle ne sait pas par où commencer, ni même comment combler le fossé entre eux. Avant, elle n’était pas comme ça. Elle n’arrive pas à mettre le doigt dessus, à savoir pourquoi désormais elle préfère tenir sa langue face à lui alors que moult tirades sarcastiques se bousculent dans son esprit. Peut-être parce qu’avant, ce n’était pas aussi compliqué entre eux. Oh bien sûr, leur relation n’a jamais été évidente, mais en l’occurrence elle s’apparente essentiellement à un amas de nœuds farouchement entremêlés.

Elle l’écoute, le regard vissé au sien, la mine farouche traduisant son mécontentement. Elle n’aime pas se sentir prise au piège. D’ailleurs, ce qu’elle aime encore moins, c’est cette pointe de culpabilité lui nouant un instant la gorge. Un an, déjà. Un an qu’elle ment, un an qu’elle triche, un an qu’elle se paye sa tronche. Plus le temps file et moins elle a l’impression de pouvoir se délivrer de ses mensonges. Elle serre les dents, contracte la mâchoire, alors qu’il se permet de mentionner sa façon d’agir. Tout le monde change, mais s’il pense sincèrement qu’elle en a perdu son mordant, il se fourre le doigt dans l’œil. « Je suis navrée que mon comportement te déçoive, pourtant je pensais qu’après un an, tu aurais eu l'occasion de t’y habituer. » De s’accommoder de sa fuite, de son absence, de son silence, de son ignorance. Elle ne sait pas exactement pourquoi elle est tout à coup autant sur la défensive, peut-être parce qu’il a immédiatement touché un point sensible. Tout ce flot de mensonges, ça l’a changé. « Si tu veux tout savoir, je n’ai pas franchement eu le temps ni même l’occasion d’écrire mes états d’âme noir sur blanc, alors que j’étais enceinte et que la carrière se trouvait accablée par la mort et la maladie. » Elle n’a pas médité son départ, elle ne l’a pas anticipé, elle a pris la décision sur un coup de tête, parce qu’elle se sentait menacée. « Il fallait que je protège mon bébé. Contrairement à ce que tu peux bien songer je n’ai pas rejoint la Mine par pur instinct de rébellion, ce n’était pas un acte voué à te foutre dans la merde ou à briser l’alliance. » Elle le conçoit, elle peut largement se comporter comme la dernière des garces, comme une véritable connasse même, mais pas à ce point. Elle a toujours tenu aux Diggs, que ce soit le père ou ses mômes, elle a vite regretté la situation dans laquelle elle a fourré Archer.

egotrip



Spoiler:
 

● ● ● ● ●

❝ one day or day one. you decide. ❞ Always go with the choice that scares you the most, because that's the one that is going to require the most from you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quarries + le club des clochards
avatar
Quarries + le club des clochards
Hurlements : 40
crédit : schizophrenic.
survit depuis le : 28/01/2018
capsules de troc : 114

MessageSujet: Re: (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren   Dim 18 Fév - 15:48




Aaren Diggs & Jenna Rhodes
« can't go back in time »



Aaren était pantois, partagé entre la colère et la déception. Il n’aimait pas son attitude. Elle paraissait suffisante et ne semblait absolument pas se sentir coupable de sa fuite qui avait bien mis tout le monde dans la merde, son fils en premier. N’avait-elle réellement aucun remord ? Il fit la moue en serrant les dents. Il avait l’impression d’être en décalé. De ne pas comprendre ses motifs. Son regard reste planté dans le sien, même si la brune détourne pas mal son regard à droite à gauche. Il est comme ça Aaren, il cherche la vérité dans le regard et il n’a pas peur du contact visuel. C’est aussi là qu’il trouve son charisme et qu’il convainc le plus. Pas nécessairement dans les mots ou les belles paroles, bien que cela puisse être le cas, mais aussi dans ses geste et son regard. Les paroles peuvent trahir et mentir, mais les yeux ne mentent pas. Quelque chose cloche. Mais il n’arrive pas à savoir quoi. « De m’y habituer ? Mais j’ai jamais pu te parler ou même te croiser, j’étais censé accepter et te laisser partir tout à l'heure comme si j’en avais rien à foutre ? C’est pas parce que ça fait un an que je veux pas des explications. » Ca paraissait relever du bon sens selon lui. Bien sûr, entre temps, il s’était renseigné, il avait appris sa grossesse. Chose qu’il avait déjà vécu comme une trahison, apprenant qu’elle fricotait aussi avec son désormais feu bras droit. Il s’était probablement douté qu’elle avait rejoint la Mine au moment où la Carrière vivait des moments difficiles et de maladie, par instinct de préservation pour elle et le nouvel être humain qu’elle portait dans son ventre. Mais c’était son silence radio qu’il avait agacé et rendu fou. Ses raisons étaient logiques, Aaren aurait probablement compris. Ce qu’il n’avait pas compris, c’était sa lâcheté. De ne pas aller le voir. Lui expliquer. L’affronter. S’il y avait bien quelque chose qu’Aaren détestait, c’était la lâcheté. « Tu me prends pour un idiot ou quoi ? Tu penses que je n’aurais pas compris et que je t’aurais empêché de partir ? Pourquoi ça tu n’es pas venue me le dire en face ? T’avais peur de quoi au juste ? » Son ton monte et il se rapproche d’elle. Il cherche à la pousser dans ses retranchements. Pas parce que ça lui fait plaisir d’être dans une position de pouvoir. Mais parce qu’il flaire quelque chose, un truc qu’elle ne lui dit pas. « Et tu parles de l’alliance mais tu devais vraiment en avoir rien à foutre de mes enfants et moi pour foutre Archer dans une merde pareille en te barrant comme ça. C’était du vent en fait c’est ça ? Tu t’es rapprochée de moi et de mon bras droit, histoire de faire d'une pierre deux coup ? Tu te fiches complètement de moi, de mes enfants, de mon clan ? » Il se rapproche encore d’elle, jusqu’à ce le dos de la brune ne vienne taper contre un mur, l’empêchant de reculer davantage. Sa tête est baissée vers elle, sondant toujours son regard, sa bouche près de son oreille alors que sa voix grave était venue se rapprocher de son oreille. Il ne voulait pas réellement l’intimider, mais ses airs et sa froideur l’agaçait. Il voulait la sortir de ses gonds. Pour enfin connaître ses vraies intentions derrière son discours probablement bien rôdé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren   

Revenir en haut Aller en bas
 
(I) you can't go back in time (intrigue 01/2018) + ren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Back in time ↔ 04/06 | 17h35
» Bring me back in time, when life was so simple + Morwen
» let's go back in time (téo/ad)
» Shiro #000: Go Back In Time And Remember.
» (ellaniel) you’ll come back each time you leave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: let's wander the woods :: Zones Urbaines Désaffectées :: Stonebriar Mall-
Sauter vers: