AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en janvier 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 intrigue générale (12/17) : panique au ranch.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 482
survit depuis le : 13/08/2017
capsules de troc : 1096

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Lun 8 Jan - 19:31

Le calme régnait dans la place, le chef était présent, entouré de gardes, et pendant une brève minute après leurs interventions, un ange passa. Et son bras pissait toujours le sang – peut-être que maintenant était le bon pour se glisser à l’infirmerie, escortant Alexandra avec d’autres, plutôt que d’avoir un bras inutilisable si ça dégénérait à nouveau. Et Abel était capable de contrôler ses cavaliers cinq bonnes minutes, nan ? Wyatt hoche la tête aux propos de Malini, regardant Alexandra d’un regard plus soucieux que d’ordinaire. Elle avait pris cher et il murmure gentiment, ordre déguisé sous l’inquiétude. « - Tu devrais rester tranquille Alex, » Même s’il n’était pas médecin, qu’ils avaient besoin de bras, et qu’il ne comptait pas suivre son conseil.

Il se détourne d’Alexandra en entendant Malini péter les plombs et le chef de la sécurité écarquille les yeux. L’Indienne ne l’a pas habitué à ce genre de réaction – elle semble se moquer de tout en général, pas prendre les choses trop à cœur, pas prendre soin d’eux. Wyatt est trop surpris pour réagir lorsqu’elle tire sans douceur dans un coin, grimaçant un peu, les dents serrées lorsque la douleur irradie son bras. « - Je vais ressortir. » gronde Wyatt, visiblement très sérieux. Evidemment qu’il ressortait. « - C’est mon job. » de merde, mais c’était son rôle, alors qu’il se laisse triturer sans douceur par l’apprentie infirmière. Il lâche un « putain » et un sifflement de surprise sous un geste trop vif avant de secouer la tête, chassant la douleur. Il regarde Malini et son épuisement palpable. Il n’a pas l’habitude de la voir comme ça, et cela réveille un mauvais pressentiment en lui. « - Ne me dis pas que tu joues à l’infirmière depuis ce matin ? Et je suis l’imbécile ? Si tu craques ça servira à  rien, Kapoor. Comment va Beckett ? » Il parle calmement, à voix basse, légèrement abasourdi et/ou sceptique, tandis qu’elle bande son avant-bras, observant discrètement le reste des malades. C’était ingérable, merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 823
survit depuis le : 26/10/2016
capsules de troc : 1364

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Mar 9 Jan - 14:40

Malini ne répond rien d'abord, se contente de lui retourner un regard courroucé. Il n'a pas à lui faire la morale maintenant, pas après qu'elle a passé la journée à s'occuper des malades et à nettoyer du vomi. Elle a envie de lui dire qu'elle aimerait ne pas craquer, mais que la détresse humaine la laisse penaude et fissure son masque d'indifférence. Elle aimerait lui rappeler qu'elle joue l'infirmière, parce qu'elle n'a pas envie de perdre les gens auxquels elle tient à la maladie. Elle a déjà perdu sa fille et elle s'en était toujours voulue, s'était reprochée de ne pas avoir fait assez. Maintenant, elle pouvait se donner les moyens d'en faire encore plus. "Beckett est vivant. Il a l'air d'avoir repris des couleurs." Dire qu'il allait bien, ça allait sûrement sonner faux dans les circonstances. Elle jette une regard vers le maréchal, puis sur l'ensemble de la pièce. Quelque chose la tracasse dans ce tableau, sans qu'elle n'arrive à mettre le doigt dessus. Mais le bandage de Wyatt est plus urgent.

Elle termine sa tâche, observe le bandage qui tiendra au moins jusqu'à ce que quelqu'un de plus expérimenté puisse jeter un coup d'oeil. Alors elle s'efforce de retrouver un ton neutre pour rassurer Wyatt. "C'est bon, tu peux y aller, ça tiendra le coup." C'était pas si mal, même.
La recruteuse se retourne pour remettre tout le matériel à sa place et du regard, elle fait un dernier tour de l'infirmerie jusqu'à ce qui la dérangeait plus tôt lui saute à l'esprit. "Où est la gamine ?" La gamine, c'est le surnom qu'elle donnait à Evana qui se trouvait dans un coin de la pièce tout à l'heure. Elle était en quarantaine aussi, tranquillement dans son coin, et maintenant il n'y avait aucune trace d'elle. "Eh merde... Wyatt ! Evana a disparu !" Elle ne sait pas ce qui l'inquiète le plus, l'état dans lequel la jeune fille se trouve, ou alors ce qu'elle pourrait raconter de l'infirmerie et qui pourrait davantage échauffer les esprits à l'extérieur ? Et dehors, toujours des cris. Mais cette fois, des cris de terreur. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 387
survit depuis le : 20/04/2017
capsules de troc : 876

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Mar 9 Jan - 20:16

Entre Alexandra désormais hors de service et Wyatt qui suit le mouvement, leur petite armée s'amenuise et c'est tout bénef pour ceux qui cherchent à foutre un beau bordel. Et à emmerder Abel. L'accalmie est de courte durée et Winona est aux premières loges pour voir les choses déraper. Non seulement la panique gagne du terrain, mais elle échauffe également les esprits. Des tirs fusent et Winona pointe son arme sur la foule sans appuyer sur la gâchette, consciente que ce geste n'aiderait personne, et surtout pas elle. Quelqu'un s'écroule pas loin et c'est le début de la fin. Elle profite de la pagaille générale pour se rapprocher du coin où se tient Abel et d'un coup d’œil elle voit que la situation peut basculer d'une seconde à l'autre. Elle a un choix à faire. Sauver la peau de celui dont elle désire prendre la place ou le laisser mourir, en faire un martyr. Ce serait si simple. Et si compliqué. Abel, un martyr ? Pour sûr que ses envies de grandeur seraient anéantis. On ne lui offrirait pas la couronne. Pas après ce fiasco. Si elle veut vraiment détruire le leader du ranch, elle doit la jouer fine. Et surtout, elle doit retourner auprès de lui, être indispensable avant de frapper. Sa décision est prise. Elle n'en a peut-être même pas conscience tandis qu'elle appuie sur la gâchette, sa balle venant se loger dans le crâne de Drake qui s'effondre une seconde plus tard. Les cris de surprise et de peur retentissent aussitôt. La panique est plus grande cependant. Trop grande. Quelque chose cloche. Sourcils froncés, elle se tourne vers Abel et balaie du regard les environs directs, à la recherche de la source de cette foutue pagaille. « Putain d'merde. » Ça lui échappe tandis que ses yeux s'agrandissent à la vue du sang qui souille le sol, et quelques survivants (qui seront bientôt morts). Elle ne peut pas décemment tirer à vue sur ce qu'il bouge parce qu'elle n'a pas d'angle de tirs propres, qu'elle risque de tirer dans des survivants parfaitement sains. Ce serait dommage quand même !

● ● ● ● ●

wild beasts wearing human skins.there's blood on my hands, like the blood in you. qome things can't be treated, so don't make me, don't make me be myself around you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 585
survit depuis le : 18/02/2017
capsules de troc : 1106

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Mar 9 Jan - 23:35

Il ne sait pas ce qu’il se passe à l’intérieur de cette cabane, les bourdonnements de ses tympans par dessus le rythme irrégulier de son cœur l’empêchent d’entendre clairement les bruits de la foule à l’extérieur. Il se sent partir et revenir au rythme de ses bouffées de chaleur, pourtant si le toucher de Malini est doux ses paroles, elles, sont aussi tranchantes qu’à son habitude. Interdiction de mourir. Il se laisse tomber sur le côté quand elle l’abandonne sans qu’il ne sache pourquoi – il arrive à se dire pourtant que les sens qui lui restent sont le signe qu’il n’en a pas encore fini ici-bas, ou ici haut, tout dépendra d’où son âme ira, si elle se décide à aller quelque part une fois que son réceptacle sera trop épuisé pour continuer à la porter. Il prends sur lui, essaye d’ouvrir les yeux, de déglutir pour sentir à nouveau sa langue, le mouvement se faisant crisper sa gorge qui semble ne pas vouloir s’arrêter de vomir, mais, encore, rien ne sort. Même la bile et la salive semblent ne plus êtres présentes dans son corps asséché par la fièvre et les  régurgitations, pourtant, petit à petit, il a l’impression de reprendre conscience, de lui, des autres qui l’entourent. Il est dégoutté par le goût de plomb séché sur les commissures de ses lèvres. Il aperçoit Alexandra en face de lui, prendre soin d’Ivan et, comme dans un écrin de velours, la voix étouffée de Malini qu’il ne distincte pas assez pour la savoir paniquée, le coup de feu qu’il entend depuis l’extérieur lui ne le surprends pas. Il sait très bien que les cavaliers ne savent pas rester calme, encore moins quand quelque chose pouvait venir les tracasser. Il finit par réussir à se rasseoir, apprivoiser ses vertiges et les quelques étincelles accompagnant ces derniers, grogner à l’attention d’Ivan qui l’accompagnait dans ce calvaire depuis le début et qui semblait perdre des couleurs. « Tu tiens le coup ? » C’était comme si les malaises venaient par vagues, les prenait chacun leur tour. Il espérait que cette fois la marée se retirerait pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 31
survit depuis le : 25/10/2017
capsules de troc : 90

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Sam 13 Jan - 20:19

« Marche ou crève ». Un titre d’un roman qui résumait parfaitement sa situation à l’heure actuelle. Il n’avait décidément plus aucun choix si ce n’est deux routes lugubres, toutes deux baignées dans le sang, toutes deux promettant une douleur insoutenable et toutes deux le menant vers une destination inconnue qui l’effrayait au possible. L’une était la Mort et sa promesse de l’Enfer. L’autre était une la Vie mais dans quel état. Un Zombie ? Un homme dans un état légume ? Un homme avec des effets secondaires terribles sur sa santé ?

- Personne
, répondit-il à Malini avec difficulté.

Il aurait pu faire appel à Winona, et dieu savait qu’il en crevait d’envie. Pourtant, il avait tenu à dire « Personne ». Pourquoi ? Craignait-il de faire fuir Winona avec sa faiblesse ? Avait-il peur de la contaminer d’une façon ou d’une autre ? Il ne saurait dire. Il ne voulait pas le savoir, et surtout il n’avait guère le temps de réfléchir à ces choses-là.

Soudainement, il était pris de violentes nausées. Malheureusement, ce n’était pas celles qu’il avait connu « avant » - cette période bénie où les hommes recevaient des soins adéquats. Ces nausées-ci mettaient en pièce l’estomact, brûlait chaque conduit du corps humain… en somme, elles décimaient tout sur son passage, du moins tout ce qui existait entre l’estomac et la bouche.

Il entendait à peine Alexandra, Beckett ou cette balle à l’extérieur de la cabane. Le Monde n’avait plus aucun intérêt. Lui seul comptait. Pour la première fois de son existence, le brun se montrait égoïste. Lui et lui seul l’importait à l’heure actuelle. Si cette réaction est justifiée – et normale – pour le commun des mortels, c’est une révolution pour ce grand naïf et altruiste qu’est Ivan.

Pourtant, dans un éclair de lucidité, il la voit « elle ». Alexandra. Il sourit un court instant, avant de se repencher pour vomir de plus belles.

- Finalement tu es là. Mon amie… Alex. Aide-moi.


Sa voix était suppliante, son visage blanc, son corps tremblant et en feu, son regard brillants – une lueur qui incarnait tantôt la folie tantôt le désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 482
survit depuis le : 13/08/2017
capsules de troc : 1096

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Dim 14 Jan - 13:32

« - Merci doc » Le titre qui sonne tellement faux, roule sur sa langue, amusé, et est assorti d’un clin d’œil alors que Wyatt se laisse tomber en bas de la table où il s’est appuyé. L’idée est de clore l’intermède et la conversation la plus étrange qu’il ait jamais eu, ceci incluant des chefs de gang bourrés après minuit et lui-même parlant, déprimé, amoureux, et un peu ivre, à un chien. Malini douce, Malini infirmière, Malini… il était sur le seuil, sortant, en se frottant un peu le bras et la vision un peu aveuglée par le soleil après le confort de l’infirmerie lorsqu’il entend Malini hurler. Evana a disparu. « - Putain de merde. Chier ! » jure le chef de sécurité mais au même moment il sursaute au coup de feu qui résonne et sort en courant, pour de bon – quoi encore, il a pris trois minutes pour se faire un pansement et ça dégénère ? Son regard analyse, Drake au sol, Abel qui respire, Winona armée – c’est une meilleure configuration que ce à quoi il s’attendait et son regard se détourne, attiré par les cris de son côté à lui, et il respire à nouveau. « - Trouvée ! » lance-t-il en rejoignant Evana à grands pas, dégainant son couteau dans le mouvement, et tant pis si Malini doit pas l’entendre. Il l’attrape par les cheveux, élançant violemment son avant-bras, imprégnant de sang à nouveau le bandage réalisé avec tant de sien. Le mouvement emporte un bout de chair en plus du cavalier braillant au sol comme un goret, et Wyatt doit éviter les mains de la rôdeuse avide de son corps, tandis qu’il l’écarte de ses victimes par les cheveux – ça ne dure que quelques secondes avant qu’il ne l’achève d’un coup de couteau, assez pour pour le faire galérer. Une part de l’ancien flic pense distinctement «  au suivant » parce que les morsures de rôdeurs entraînent généralement une morte complète ou ablation partielle, mais il se contente d’une grimace pour relever le cavalier blessé de force et l’entraîner à l’infirmerie pour se faire amputer, retour à la case départ, malgré son regard inquiet pour Winona, Mercy, Abel, laissés gérer la situation, entre les cavaliers blessés pa Evana et … Drake et co. « - Génial. » gronde le brun, le bras engourdi en repassant la porte de l’infirmerie en sens inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 288
survit depuis le : 08/10/2017
capsules de troc : 1022

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Dim 14 Jan - 18:06

Malini lui dit qu'elle devrait se reposer, et Wyatt. Plus tard, là c'est pas le moment. C'est ce que se dit Alexandra. La situation est risquée, alors le repos il va attendre. « J'vais bien. » lui assure-t-elle. Pour le montrer, elle pose les pieds par terre et se lève. Bien vite, elle retourne sur le lit. La tête lui tourne toujours et elle commence à se sentir nauséeuse. Elle va attendre ce verre d'eau avant de bouger plus. Peut-être que les étoiles qu'elle voit vont partir ensuite. Une scène se produit, mais elle ne dit rien, elle tente de lutter contre le sommeil qui s'installe tout doucement. Ce n'est pas le moment de se reposer et encore moins de piquer un somme. Elle décide de prendre sur elle, de se lever pendant qu'ils sont occupés à chercher Evana et d'aller plus près d'Ivan comme elle a dit qu'elle le ferait.

Lentement, avec beaucoup trop d'effort pour quelque chose d'aussi simple, elle y arrive. Elle s'installe sur une chaise à côté du jeune homme, encore plus fatiguée. Elle porte la main à sa tête, voit encore plus d'étoiles. Elle lui tapote maladroitement le dos lorsqu'il se met à vomir, ne sachant pas quoi faire en ce moment et ne sachant pas s'occuper des malades en général. « Dis pas des trucs comme ça, tu vas saper ma réputation. » dit-elle. Elle prend un bandage qui traine et le met autour de sa main blessée, grimaçant, plus très sûre de comment elle a été blessée ni de pourquoi elle se sent si faible. « Oh ! » grogne-t-elle, lorsqu'un coup de feu se fait entendre, ce que sa tête n'a pas du tout aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 121
survit depuis le : 07/02/2017
capsules de troc : 265

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Dim 14 Jan - 19:19

Tout se passe très vite. Trop vite. A peine Wyatt disparu dans la zone de quarantaine, emportant Alexandra avec lui – que la jeune femme se retrouve prise à partie par deux hommes en colère. Ce qui commence sérieusement à la gonfler. Elle recule d’un peu, lève les mains devant elle en signe d’apaisement. Elle se prépare à se battre mais le cri qui déchire soudain l’air les font sursauter elle et ses éventuels agresseurs. La foule compacte s’agite, elle se retrouve bousculée avec une violence qui la fait trébucher. Son instinct lui crie de fuir mais elle se retrouve projetée au sol. Elle se roule en boule, la tête entre les mains tandis que les pieds heurtent son corps. Ça fait un mal de chien et ça promet une visite prolongée à l’infirmerie si elle ne se sort pas rapidement de ce merdier. Elle tente de se relever pour finalement ramper se mettre à l’abri. Mais toujours, elle est repoussée au sol. Une chaussure la fauche à la tête, lui éclate l’arcade droite. Sonnée, elle ne sent pas le sang qui coule sur son visage. Elle s’éloigne du chaos à quatre pattes, comme un chien apeuré. Elle sert les dents, retient à grandes peines des grognements de douleur. Quelque chose attrape sa cheville, l’arrêtant brusquement. Elle se retourne et se retrouve face à un visage familier – déformé toutefois par une expression inhumaine. Abel ? Non. Non non non ! Elle cligne des yeux, tend la main vers l’homme à terre qui rampe vers son pied. Abel ! Sa vision s’éclaircit un instant. Non, pas Abel. Le type ne lui ressemble que vaguement. Elle ne le reconnaît même pas. Pourtant, il est bien réel. Il claque des dents dans sa direction, ses doigts toujours crispés autour de la cheville de la cavalière qui tentait de se dégager. « Lâche-moi saloperie ! LÂCHE-MOI PUTAIN ! » Elle voit toujours flou, le sang qui dégouline dans ses yeux n’arrange rien. Des coups de feu sème un peu plus la panique. Elle pourrait sortir son arme mais elle est incapable de viser dans cet état, sans toucher quelqu’un d’innocent. Au pire, elle pourrait s’en foutre. Mais non. Ses doigts tâtonnent sa ceinture, à la recherche de son couteau tandis qu’elle se débat pour se libérer. Putain, on peut compter sur personne quand c’est la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 585
survit depuis le : 18/02/2017
capsules de troc : 1106

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Mar 16 Jan - 0:49

Les bruits étouffés de l’extérieur contrastaient avec le silence de mort à l’intérieur de la cabane, entrecoupé par les vomissements d’Ivan qui semblait être de plus mal en point, quand Beckett lui, toujours souffrant, avait pourtant l’impression de remonter doucement la pente abrupte qu’il avait dégringolé. Alexandra, elle aussi, semblait mal en point, peinant même jusqu’à s’asseoir sur une chaise sans manquer de s’évanouir. S’il avait été en état, sans doute aurait-il tenté d’aller les aider, même s’il aurait sûrement été aussi inutile que dans son état actuel vu son peu de connaissances médicales, mais il savait que dans ces moments de paniques une présence réconfortante pouvait être parfois assez pour contenir la paranoïa causée par la fatigue. Le maréchal, bien plus conscient de ce qui pouvait l’entourer que quelques instants auparavant, même si le monde lui semblait encore perdu dans un ailleurs lointain, tourna la tête à l’entrée – ou le retour, peut-être – de Wyatt à l’intérieur de la cabane, apercevant un instant le chaos qui régnait à l’extérieur avant de reporter finalement son attention sur le cavalier qu’il avait entraîné avec lui, se rendant bien vite compte de quelle blessure il souffrait. Un mordu. Comme si les mourants à l'intérieur de la cabane n'étaient pas assez à gérer. « Tu ferais mieux de l’abattre. » laissa échapper Beckett d’une voix faible, sûrement inaudible, à l’attention du chef de la sécurité, s’il ne donnait pas longtemps de sa peau il préférait encore que ce soit le trou dans son estomac qui le faisait vomir du sang qui l’emporte plutôt qu’un mordu qu’on n’aurait pas réussi à soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 823
survit depuis le : 26/10/2016
capsules de troc : 1364

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Mer 17 Jan - 20:16

Le verre d'eau échoue finalement entre les mains d'Alexandra, et Malini se retient de réitérer son conseil de repos. Une fois qu'elle le dit, elle estime que les autres sont suffisamment adultes pour décider en leur âme et conscience, et donc mourir comme tel. Elle pense avoir enfin un moment de répit, zieute vers une chaise libre mais n'ose pas s'asseoir tout de suite, comme si elle pressentait le revirement qui allait bientôt leur tomber dessus. Evidemment qu'il y a un revirement, sinon ce serait bien trop beau.
Wyatt est celui qui porte littéralement la mauvaise nouvelle, traînant à moitié un cavalier visiblement mal en point. Mordu. Les lèvres de la recruteuse se pincent. Elle dégage un coin et y installe un drap. Ils n'ont plus de lit disponible. La remarque de Beckett met des mots sur ce que tout le monde pense déjà tout bas, mais elle n'osait pas formuler les choses, de peur d'effrayer le cavalier et qu'il résiste inutilement. Mais c'est presque trop tard, la terreur le cloue sur place juste assez de temps pour que Malini puisse finir son lit de fortune et aussitôt il commence à s'agiter, à crier qu'il ne veut pas mourir. La recruteuse a un sourire amer en l'entendant. Tout le monde répète la même chose depuis ce matin. Mais elle prend sur elle et lui assène un regard sévère. "Tu vas pas mourir, Arte arrive et elle va s'occuper de ta jambe." La voix n'est plus douce. Elle n'essaie pas de le rassurer vainement, elle lui donne un ordre. "Maintenant, allonge-toi. Elle devrait pas tarder. Et tout ira bien." Quel mensonge. Arte pourra-t-elle seulement le soigner ? Elle en tout cas, elle ne se voyait pas lui découper la jambe. Autant l'achever tout de suite. Et c'est sûrement à cause de cette dernière pensée coupable qu'elle attrape un couteau. Ce serait pas la première fois qu'elle briserait une promesse de protection...

Et heureusement, avant que son noir dessein ne se mette vraiment en place, Arte surgit derrière elle. Le visage concentré ne suffit pas à cacher son agacement de devoir gérer toujours plus de situations. Alors Malini recule, le couteau toujours en main. Lasse, elle tourne un regard vers Wyatt qui n'a pas l'air d'avoir raté une seule miette de son manège. Le regard de la recruteuse semble presque l'avertir : c'est notre petit secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gotta catch them all
avatar
gotta catch them all
Hurlements : 968
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 2044

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   Ven 19 Jan - 15:34





Intrigue générale ;


clôture riders.

« le début de la fin. »
Il est désormais clair que ce vaccin n'a rien de miraculeux. Arnaque foireuse, ses effets secondaires sont dévastateurs et ont tués certains survivants vaccinés. Après une journée particulièrement éprouvante, les symptômes se dissipent peu à peu et permettent à tout le monde de souffler.

(+) La crédibilité de Lazare et de ses médecins est mise à mal et peu sont ceux ayant encore foi en ses dires. Furieux contre les siens, Abel Rhodes ordonne qu'on ne se rende plus à ces manifestations de charlatans.

(+) Beckett Wills et Ivan Vaughn sont hors de danger. Affaiblis par leurs diverses régurgitations, ils passent encore quelques jours aux petits soins de Caden Rhodes et ses assistants volontaires.

(+) L'émeute prend fin avec la mort de Drake, ce qui calme (plus ou moins) les esprits. Une fois Evana achevée, on met un terme à la vie des autres cavaliers mordus.

(+) La santé de Wyatt Wooding et d'Alexandra Wright n'est pas en danger. Ils ont eu beaucoup de chance.

(+) Dans la cabane servant d'infirmerie, on découvre le corps de Mallory Cox qui ne s'est pas réveillée de sa mort naturelle. Son corps est donc donné à la science. Les cavaliers vont pouvoir l'examiner et peut-être comprendre les effets du vaccin de Lazare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: intrigue générale (12/17) : panique au ranch.   

Revenir en haut Aller en bas
 
intrigue générale (12/17) : panique au ranch.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Intrigue générale (Septembre 2011)
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Le défilé (explosif) des Champs-Élysées
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Des bulles et du jazz chez Dédé La Truffe !
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Petite sauterie à l'ambassade de Vichy
» Intrigue générale n°2 : Are you sure you wanna stay ? - Chapitre Premier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza ::  :: Archives d'Influenza :: RP Archivés-
Sauter vers: