AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en octobre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 4 am knows all my secrets. [ft. Malini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: 4 am knows all my secrets. [ft. Malini]   Dim 9 Juil - 0:38

4 am knows all my secrets. ft. ILYA & MALINI
Une légère brise de vent lui soufflait dans la nuque pendant que ses pas le guidèrent vers la Ranch dans lequel il s’était rendu la fois d’avant. Il y avait rencontré une peste, bien différente des femmes qu’il avait précédemment vues. Aussi horripilante et agaçante qu’il pouvait l’être, il ne s’était pas montré indifférent à son égard. Elle avait quelque chose de spécial en elle, il ne saurait dire quoi. Peut-être qu’en plongeant ses prunelles dans les siennes, il pouvait voir son propre reflet. Ayant une grande estime pour sa propre personne, il en fallait peu pour le conforter dans ses opinions, surtout s’il rencontrait quelqu’un d’aussi peu sympathique que lui. La nature humaine, ainsi faite réunissait des êtres soit entièrement opposés, ou totalement égaux. Sans aucun doute, il avait pensé de Malini qu’elle était bien plus attachante qu’on pourrait le croire. Sous ses allures de rabat-joie cynique il pouvait distinguer une personne intéressante. Parfois, elle tentait de le recruter parmi eux, mais il avait toujours refusé. Rejoindre un groupe n’était pas dans ses projets, surtout en ce moment et celui-là était sans doute le dernier endroit dans lequel il avait envie de s’incruster pour vivre au quotidien. Il n’avait jamais respecté les règles et surtout pas celles d’inconnus. Il ne comprenait pas comment des gens acceptaient d’être sous l’autorité totale de gens dont ils ne connaissaient rien. Lui il n’accepterait jamais de vivre de cette manière. C’était tout bonnement infaisable. Impensable. Il était tellement peu désireux de mener une vie aussi commandée. Il avait entendu des dires sur le Ranch, d’ailleurs. Il ne devrait même pas se trouver ici et pourtant le voilà, aux portes de cet endroit qu’il fallait mieux qu’il évite.

Néanmoins, il avait décidé de rendre une petite visite à cette femme qu’il avait à peine connue il y a quelque temps. Il connaissait l’endroit où elle logeait, ce n’était pas compliqué de s’y rendre. Cependant, l'endroit était plus gardé que la banque d'Harry Potter et c'était compliqué de passer entièrement inaperçu. Il fallait qu'il fasse attention aux différentes patrouilles. S'il se faisait voir, il se ferait sans doute tuer sans le moindre remord ni sans une once d'hésitation. Prudemment, il regardait autour de lui, craintif de se faire prendre. Néanmoins, il était plutôt doué pour se faufiler dans la nuit et se faire oublier. C’était quelqu’un d’agile et de discret. Une chose qu’il avait appris à tourner à son avantage. Dans l’apocalypse, être discret était une chose primordiale, tant bien que pour les humains que pour les rôdeurs. Parfois, c’était même de cette façon qu’il parvenait à dérober des ressources dans des camps peu attrayants. Il ne pillait jamais les gens qu’il jugeait honnête, ceci dit. « Malini, t’es là ? » dit-il en chuchotant dans la nuit, cherchant ladite Malini. Il ne savait pas où elle se trouvait, mais il était plus que désireux de trouver réponse à cette question. Il commençait déjà à voir des patrouilles tourner autour et se poser en hauteur, histoire de guetter tout intrus dans le clan. C'était vraiment l'endroit le plus gardé et sécurisé qu'il avait vu, jusqu'à présent. Jamais encore auparavant il n'avait senti la mort d'aussi proche et aussi imprévisible. Il suffisait d'une oeillade vers sa personne ou qu'il ne fasse trop de bruit, et c'en était fini de lui. Adieu les sorties en douce. On l'abattrai juste comme un chien sans se poser de questions. Alors non, il ne pouvait pas rendre une simple visite à quelqu'un, ici. Ce n'était plus de cette façon que le monde tournait dorénavant et il l'avait appris à ses dépends.

Il souffla un bon coup, avant que son coeur ne manque un battement et qu'il sente une main ferme se refermer contre l'un de ses poignets. Il se retourna brusquement, prêt à frapper le premier type qui lui saute dessus, mais il s'arrête dans son mouvement en voyant - avec soulagement non dissimulé, le visage de la femme qu'il recherche. Elle a l'air peu ravie de le voir dans ses conditions, il pouvait comprendre son ressenti. Il avait été imprudent, malgré lui.


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 726
survit depuis le : 26/10/2016
capsules de troc : 1212

MessageSujet: Re: 4 am knows all my secrets. [ft. Malini]   Mer 12 Juil - 20:20

Ilya & Malini
« 4am know all my secrets

La nuit ne connait pas de remparts. Il suffit de savoir lui parler pour se glisser avec aisance dans les ombres. Parfois elle répond à toutes vos attentes, vous enveloppe dans un silence rassurant et fait de vos rêves une réalité. Ou de votre réalité un rêve. Malini aime la nuit, elle aime danser sous la lueur de la lune et lui offrir du temps. Le jour est trop agressif. La nuit, elle est grise comme tous les chats et se balade comme elle veut dans le ranch. Tout y est si calme, contrairement au jour où les habitants s'affairent à mille et une tâche, balotés par les tribulations du quotidien.
Elle connait par coeur les tours de garde, elle sait par où passer pour disparaître de leur champ, elle connaît les failles et les excuses pour s'en sortir. Souvent, il lui arrive de sortir sans qu'on le remarque. On fait plus attention à ceux qui rentrent qu'à ceux qui sortent, mais elle arrive toujours à baratiner quelque chose pour qu'on la laisse tranquille quand elle revient. Mais souvent elle a besoin de sortir, juste pour la symbolique, juste pour se dire qu'elle peut le faire, qu'un jour elle aura la force de partir de là si nécessaire.

L'idée lui a traversé l'esprit ces derniers temps. Partir. Sa vie ici est de plus en plus insupportable, entre le retour de Caden occupé à jouer à la parfaite famille avec sa soeur et sa fille et l'absence des rares personnes avec qui elle s'entendait bien, Malini se dit que son temps ici est peut-être fini. Peut-être qu'elle devrait couper les ponts, même si s'éloigner de Silas a le don de réveiller un sentiment de tristesse. Partir où ? Retourner en Alabama, chercher sa famille, en avoir le coeur net... Mourir. Ouais... Ça sonne bien.
Même la plus douce des nuits n'arrive pas à calmer son esprit. Alors qu'elle se glisse en dehors du camp, prête à mettre son plan de départ à exécution, prête à céder à un coup de folie, elle s'aperçoit qu'elle n'est pas le seul chat à profiter de la nuit. Elle aperçoit le reflet de la lune sur quelque chose de métallique qui disparaît aussitôt. Cette présence n'a rien à voir avec un garde, ce n'est pas un chemin qu'ils empruntent et ils ne font pas preuve d'autant de discrétion en temps normal. Il y a quelqu'un d'autre, quelqu'un qui cherche à se cacher dans les ombres, comme elle. Curieuse, Malini se glisse dans la direction de l'inconnu, à la lisière du champ fleuri. Il est pile au milieu de deux tours de guet, ce qui lui laisse une marge pour fuir si on le repère.

Alors qu'elle s'approche, elle pense l'avoir perdu, puis une certaine agitation la remet sur la piste. Elle le contourne pour pouvoir l'observer par derrière et un instant de clarté lui revèle une silhouette qu'elle connaît : et ce n'est pas un rider. Elle jure intérieurement, regarde autour d'elle, observe les gardes et leur positionnement avant de s'approcher de lui et de l'attraper par l'épaule. Quand il se retourne, une expression de soulagement se peint sur son visage, ce qui n'est pas le cas pour Malini. "Qu'est-ce que tu fais là ?" Elle murmure entre ses dents avant de lui attraper le bras pour le conduire dans un coin plus sûr.
Trop tard. Alors qu'elle lève la tête vers la tour de guet, elle remarque l'absence de deux gardes qui doivent sûrement être en chemin vers eux. "Merde..." Sans ménagement, elle s'enfonce dans le champ fleuri en traînant Ilya derrière elle et elle le pousse derrière une masse mal taillée susceptible de le couvrir s'il s'allonge. "Reste-la." Au passage, elle arrache quelques fleurs avant de ressortir du champ pile à temps pour accueillir les deux gardes qui l'éclairent de leurs lampes. "Bordel Malini, qu'est-ce que tu fous là ?" La recruteuse hausse les épaules, affichant un air blasé face aux mines contrariées des gardes. "Je suis venue prendre des fleurs histoire d'agrémenter un peu ma cabane. C'est pas interdit, si ?" Ils se renfrognent davantage, pas vraiment convaincus. "A cette heure-ci ?" Nouveau haussement d'épaules. "J'arrivais pas à dormir. Y a un problème Charles ?" Le concerné secoue la tête. "Laisse tomber. Mais on va en parler au chef, t'iras t'expliquer avec lui." Au chef de la sécurité visiblement. Elle a un petit sourire sarcastique. "Oh, vous savez bien qu'il m'adore." Faux.Personne n'adore Malini. "Peut-être que je devrais lui apporter des fleurs aussi." Un autre sourire sarcastique qui pousse le deuxième garde à lever les yeux au ciel. Charles ajoute alors à son intention. "Fais gaffe à toi." Une menace ? Ou un véritable conseil ? La mine de la recruteuse s'assombrit. "J'ai été kidnappée la dernière fois qu'un poivrot s'est introduit ici. Crois-moi, le premier type que je vois et qui est pas du coin, je le flingue sans préavis." Ils hochent tous les deux la tête avant de la dépasser pour reprendre leur garde.
Elle soupire, retourner vers la cachette d'Ilya et lui fait signe de la suivre. "Tu t'expliqueras quand on sera à couvert." Avec prudence, ils se glissent tous les deux en dehors du champ et se faufilent vers le campement, dans un silence solennel. D'un pas pressé, elle le le conduit vers son baraquement, qu'elle ne partage heureusement avec personne. Une fois qu'elle est sûre qu'ils sont plus ou moins à l'abri, elle soupire de soulagement. "Bon alors, qu'est-ce que t'es venu foutre dans le coin ? Qu'est-ce qui vaut la peine de se faire buter par les riders ?" Elle se laisse tomber sur son lit de camp et fouille dans son sac pour en sortir des barres énergétiques maison chopées à la Carrière.  Elle lui balance le sachet avant de sourire malicieusement. "Alors, t'as finalement cédé à l'appel du recrutement ? Tu viens voir à quoi ça ressemble ?" Elle sait pertinemment que ce n'est pas le cas, Ilya lui a déjà bien fait comprendre que ça n'arriverait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
4 am knows all my secrets. [ft. Malini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza :: RP Archivés-
Sauter vers: