AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en septembre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Sam 24 Juin - 17:37

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Sans trop savoir pourquoi, il semblait à Anita que cette année, la surface lui manque le plus que les précédentes. Peut-être était ce parce qu'elle était devenue plus... humaine, à cause de Casey ? Elle n'en savait trop rien, et n'y avait pas réfléchi, en fait. Elle se contentait simplement de profiter de chaque instant passé dehors. Ces moments n'étaient jamais anodins, et signifiaient toujours une affaire importante ; généralement, aller voir l'avancée de l'alliance avec les cavaliers, ou encore rendre visite aux olympiens. Elle ne sortait jamais par plaisir, mais elle essayait toujours de mêler l'utile et l'agréable ; et, en l’occurrence, c'est ce qu'elle était en train de faire
Le groupe que formait elle et son escorte venait de marquer une pause, histoire de se rafraîchir un peu. Anita s'était un peu mise à l'écart, et avait tiré quelques gorgées de sa gourde, avant de poser un genou à terre et d'observer pensivement la brousse. Elle était peu loquace ces derniers temps, et distante avec... tout le monde, en fait. Elle réfléchissait en fait, et ça la consumait de réfléchir à propos de l'avenir, des potentielles alliances qui pourraient ou devraient se faire. Sans trop savoir pourquoi, si elle continuait de vouloir absolument et avant tout protéger les siens, elle commençait à se dire que la meilleure façon de le faire c'était changer les choses. Apporter une paix durable à la région. Ils pourraient alors commencer à se développer dehors, à l'entrée de la Mine certes, mais dehors, sans risquer de perdre leurs foyers dans un conflit ou un pillage.
Alors qu'elle contemplait un oiseau qu'elle ne saurait nommé, un mouvement dans l'un des rares buissons composant la végétation locale attira son attention. Bêtement, elle esquissa un sourire quand elle vit surgir de là, à une dizaine de mètres d'elle, un tatou. Elle regarda, légèrement amusée, la démarche maladroite du symbole du Texas qui vaquait à ses occupations peu compliquées d'animal sauvage. Mais, brusquement, la bête se tourna vers elle ; par vers elle, mais Jack qui arrivait, trottinant légèrement en remuant la queue vers le petit animal. Anita n'avait pas été la seule à le repérer. Des bruits de pas attirèrent l'attention d'Anita ; probablement Casey suivant son chien. Elle se releva, époussetant son jean qui avait pris un peu la poussière. Elle ne se retourna pas ; mais, instinctivement, sans aucune agressivité, elle posa sa main sur la poignée de son sabre, comme si elle se reposait la main dessus. Le geste s'expliquait parce qu'elle n'était pas sûre qu'il s'agissait de Casey, ni même de quelqu'un de son groupe. C'était ce qu'elle voulait se faire croire, mais sa nature paranoïaque n'était jamais loin. Elle attendit donc, observant le chien aller à la rencontre de l'autre animal qui venait de se rouler en boule pour se défendre. Elle ne souriait plus, reconstruisant la face impassible qu'elle arborait souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Sam 24 Juin - 18:41

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Encore une excursion vers on ne sait où ! Si elle ne le savait pas c’est surtout qu’elle s’en foutait, son rôle était surtout d’accompagner le groupe en toute sécurité d’un point A vers un point B. Et lorsqu’ils arrivaient au point B, elle devait passer le temps. Sa visite chez les Riders avait été bien chiante du coup mais au moins, Casey avait enfin pu poser un visage sur le fameux Abel, transformant cette idée étrange de licorne en quelque chose de plus concret. Aujourd’hui c’était la même chose : marcher, obéir, attendre, marcher, obéir. Au moins cette fois, elle avait la bonne idée de prendre Jack avec, ils se tiendraient mutuellement compagnie.
Ils s’arrêtèrent enfin pour faire une pause, moment que Casey partagea avec elle-même et une cigarette dans un coin. Les autres gardes qui étaient là préféraient continuer à taper la causette sur un sujet sans importance. Sûrement les ragots de la semaine, et la blonde n’était même pas d’humeur à écouter. Son esprit préférait se perdre et surtout ressasser les évènements récents qui lui étaient arrivés, elle ne vit pas que son chien s’était mis en quête d’exploration. Dans un soupir, elle se leva et après quelques renseignements auprès de ses collègues, elle partit dans la direction du chien. La première chose qu’elle vit fut le tatou que reniflait Jack. Casey allait faire une remarque amusée quand elle vit une silhouette dans sa vision périphérique : Anita. Son regard se porta sur la main de la femme qui était déjà sur son arme et elle se mordit la langue, préférant garder sa remarque acide pour elle. Elle dévisagea la leader dans le silence. Elles s’étaient rarement retrouvées seules depuis des mois et à chaque fois, Casey avait préféré ignoré la situation et faire comme si rien ne s’était jamais passé. La meilleure solution. "J’aimerai rentrer avec tous mes membres si tu n’y vois pas d’inconvénient." Son ton se fit plus sarcastique qu’amusé. Au fond d’elle, Cas’ n’avait pas apprécié la réaction de l’autre femme, même si elle savait qu’il ne s’agissait que de prudence plutôt qu’un acte agressif à son encontre. Néanmoins, une partie d’elle n’arrivait pas à le prendre autrement que personnellement. Mettant ses pensées de côté pour le moment, elle alla rejoindre son chien. Le tatou devait être terrorisé devant cette grosse bestiole poilu qui essayait de le sniffer. Prenant le chien par le collier, elle l’éloigna. "Tu ferais mieux de rester avec le groupe ou au moins à portée de vue, pour ta sécurité." C’était la chef de la sécurité qui parlait. Son devoir était de protéger la mine et Anita était la mine. Elle savait très bien que la femme pouvait se défendre toute seule mais face à un hostile avec une arme à feu, son katana ne ferait pas grand-chose. A moins qu’elle ait acquis des superpouvoirs récemment. Ça ne serait pas impossible, après tout, la communication entre Anita et elle – voire le reste du clan ? – était quasiment absente ces derniers temps. "Surtout que tu n'as pas l'habitude d'être dehors" Elle-même ne savait pas s'il s'agissait d'une provocation pure  ou d'une simple remarque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Sam 24 Juin - 19:27

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Quand Casey passa devant elle, et croisa son regard, Anita le soutint sans aucun problème. Elle ne sourcilla même pas, même suite à sa remarque, restant immobile et impassible. Qu'est-ce qu'elle avait ? Qu'est-ce qu'elle voulait ? Elle ne savait pas. Elle ne lui répondit donc pas de suite, le temps qu'elle attrape le chien et qu'elle fasse ses remarques suivantes. Elle parla lentement, d'un air détaché et las :
« Casey. J'avais simplement besoin d'être un peu seule. Je ne me serais pas isolée si je savais que nous étions dans une zone dangereuse »
Les paroles d'Anita pouvaient sonner creux ; en tant que leader, elle était constamment en danger, même au sein de la Mine. Mais elle avait vraiment besoin d'être seule ; non pas pour penser, comme elle le faisait tout le temps. Mais pour arrêter de le faire. Elle avait réussit, en fait ; à partir du moment où le tatou était apparu. Elle s'était contentée de s'émerveiller face à une innocente créature bien vivante dans un monde où tout paraissait comme mort ; à un tel point qu'elle n'avait même pas entendu les bruits de pas du chien qui s'était alors approché. Si ça avait été un rôdeur... et bien, elle aurait probablement été alertée par le pas plus lourd qu'avait un cadavre ambulant à la démarche hasardeuse. Elle prit une respiration plus profonde que la précédente, comme pour revenir dans le monde réel, avant de reprendre sur un ton qui lui ressemblait plus :
« Tu as une cigarette ? » les autres attendront et seront probablement ravis de le faire, mais pour l'heure, Anita avait l'occasion de parler un peu avec la blonde, et, elle décida de la saisir : « Dis moi ; qu'est-ce que tu penses des cavaliers de la Crimson Valley ? De l'accord qui nous lie ? »
C'était bien son genre, de poser d'un seul coup des questions qui pourraient paraître comme inappropriées ou posées à un étrange moment. Mais, depuis le début des tractations avec Abel, Anita n'avait pas demandé une seule fois l'avis à un de ses conseillers à ce sujet. Elle n'en avait pas envie, en fait ; elle avait besoin de l'avis de quelqu'un à qui elle faisait confiance, de quelqu'un qui était au courant de part son poste et de part sa nature de ce qui se disait au sein de la mine.
Elle attendit sa réponse, en attendant sa cigarette, tranquillement, en continuant d'observer le tatou qui commençait à se détendre et se dérouler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Sam 24 Juin - 20:00

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


De toute façon, elle avait toujours quelque chose à répondre. Casey préférait ne pas polémiquer, être la chef de la sécurité obéissante qui se contentait d’hausser les épaules. A quoi bon partir dans le débat où toutes les zones sont dangereuses à partir du moment où on est en dehors de la mine ? Ou simplement lui balancer un « comme toujours » qui aurait pu laisser entrevoir une certaine amertume ? La passivité était la meilleure option aujourd’hui. Alors qu’elle s’apprêtait à repartir, Jack sur les talons, Anita lui demanda une cigarette. Elle sortit le paquet et s’approcha d’elle pour lui tendre. La question que la leader enchaîna la pris au dépourvu. Arquant un sourcil, elle garda le silence quelques secondes, le temps de réfléchir. "Pas grand-chose." C’était surtout parce qu’on ne lui avait pas donné l’opportunité d’y réfléchir. La leader s’étant enfermée dans son monde ces derniers mois, Cas’ s’était contentée de suivre les ordres et de faire ce qu’elle pensait de mieux pour la mine. Du moins, dans la limite des règles sinon la carrière aurait déjà brûlé depuis un moment. Néanmoins, elle préféra développer sa réponse plutôt que de laisser son interlocutrice sur cette phrase blasée : "Les Riders ont la tête sur les épaules même si Abel semble un peu… incontrôlable et colérique… Du genre à prendre des mesures sans réfléchir." Dire que ça sortait de la bouche de la blonde. Elle ne préféra pas relever l’ironie de ce reproche et continua :"C’est un choix intelligent si c’est ce que tu veux entendre." Elle reprit son paquet de cigarette et envisagea d’en allumer une seconde pendant qu’elle gardait le fond de sa pensée pour elle. Enfin au moins pour les quelques secondes qui suivirent. "Déjà plus intelligent que de laisser les carrières tranquillement dans leur coin." Oui, Casey n’avait pas oublié que sa chef n’avait pas voulu laisser la carrière brûler lors de l’incendie et qu’en plus elle avait dépêché des Miners pour endiguer le feu plutôt que laisser la sélection naturelle se faire. Par bien des aspects, la brune semblait plus humaine que Casey quand on y réfléchissait malgré les apparences trompeuses. Toutefois, plus le temps passait plus elle se demandait s’il ne s’agissait pas d’une certaine naïveté acquise à force d’être recluse dans la mine. "J’espère qu’au moins t’as pas oublié les rumeurs qui couraient sur une alliance entre Aaren et Abel…" Le bruit de son soupir se fit entendre, laissant la phrase en suspens, pas la peine de continuer sur ce sujet, ce que sa remarque sous entendait était claire : fais gaffe à nos culs parce que certains ne sont pas dignes de confiance."Les cavaliers sont une force mais pas une force fiable."Casey avait été reléguée en arrière-plan lors de la discussion entre les leaders il y a quelques mois et vu les silences constants de la leader, elle ne savait pas réellement qu’elles étaient les fondations de leur marché et/ou alliance. Au final, elle avait préféré prendre des distances et ne plus y penser."Mais la politique c’est pas mon dada donc je laisse les personnes plus compétentes s’en charger. Tu devrais poser la question à quelqu’un de plus qualifié comme Uzo." Loin d’être un reproche, c’était vrai. Uzo était plus à même à répondre à ce genre de réflexion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Lun 21 Aoû - 17:32

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Allumant sa cigarette, Anita se tourna vers Casey pour la dévisager alors qu'elle lui répondait ; elle n'avait aucune expression en particulier. Elle était à l'image du ton qu'elle avait employé pour poser sa question ; complètement neutre. Elle ne se préoccupait plus du tatou qui venait de détaler, elle était maintenant concentrée sur la blonde.
Elle resta silencieuse, attentive, plantée là devant la blonde, prenant ponctuellement une bouffée de fumée cancéreuse de sa cigarette ; enfin, de celle de Casey. Elle décida d'intervenir cependant, suite à sa remarque qu'elle ponctua par un soupir. Elle n'employa pas un ton agressif ; il était encore une fois très neutre :
« Je n'oublie pas. Je ne sors plus beaucoup ; mais je sais qu'on vit toujours dans un monde d'opportuniste ; j'aurais fais la même chose qu'Abel et je ne lui en tiendrais pas rigueur » elle tira une autre latte de sa cigarette avant d'ajouter : « Maintenant que nous sommes en position de force ; parce que nous n'avons pas souffert d'une épidémie et d'un hiver difficile ; je vais avoir l'occasion de m'assurer de la fiabilité des cavaliers sans prendre trop de risque »
Elle écouta la fin de l'intervention de la blonde ; son visage se défigea un peu, et elle lui répondit d'un ton calme :
« J'avais envie de te poser la question à toi » Elle continua de fumer quelques instants ; se retournant à nouveau, cherchant quelque chose qu'elle même ne savait pas du regard. Elle réfléchit, silencieusement ; alors que le bruissement des feuilles lui donnait envie d'arrêter de penser quelques instants. Elle ne se laissa pas perturber ; cependant, et finit par lâcher :
« Tu as des choses à me reprocher ? »
Elle ne précisa pas dans quel cadre. Peut-être était-ce personnel. Peut-être professionnel. Encore une fois, même elle ne savait pas. Elle avait envie d'avoir une discussion avec la blonde ; elles s'étaient éloignées, c'est indéniable. Mais, sans trop savoir pourquoi, elle n'osait pas en parlait. Elle n'avait peut-être pas les mots pour le faire. Peut-être pas le courage. C'était compliqué. Anita n'avait jamais été à la fois aussi perdue ; et pourtant déterminée. Perdue dans sa vie privée, déterminée dans sa vie professionnelle ; à croire que maintenant qu'elle s'était investie plus que complètement dans la seconde, la première était complètement tombée à l'eau et devenue inexistante. Elle prenait le temps de vivre ; elle l'avait fait, ces soirs à la Mine avec Casey. Pourquoi s'était-elle alors bloquée, et investie à nouveau dans son travail comme jamais ? Elle se posait trop de questions. Elle ne savait pas si elle avait peur de ce qu'elle avait fait, ou si elle le regrettait. Elle n'avait qu'à attendre la réponse que son interlocutrice pour le savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mar 22 Aoû - 16:14

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Toujours le paquet à la main, Casey croisa les bras et regarda la leader s’expliquait un peu plus sur les circonstances de son acceptation. La blonde ne pouvait nier que la Mine était en situation de force par rapport aux autres camps : moins touchée par les derniers évènements. N’empêchait qu’une situation, ça pouvait se renversait plus rapidement que sa mise en place. Et de fait, elle trouva à nouveau que c’était naïf de la part d’Anita de ne pas tenir en compte la potentielle alliance entre Aaren et Abel. Selon elle, la carrière devenait de plus en plus dangereuse, non pas grâce à sa force brute mais dans sa façon d’empiéter sur le quotidien de la Mine – ou plutôt semer le trouble. Gardant le silence et se perdant dans ses pensées, il valait sûrement mieux qu’elle abdique face à la stratégie de la leader. Comme elle lui avait elle-même, elle n’était pas la mieux placer pour répondre et gérer ce type de tâches. Son regard se posa à nouveau sur son interlocutrice tout en arquant un sourcil. Le premier réflexe aurait été de lui demander « pourquoi particulièrement elle » mais au final, Casey ne voulait pas s’emmêler dans une conversation maintenant. De fait, elle préféra opter pour une interprétation simple : Anita voulait peut-être la valoriser pour se faire pardonner. Qu’importe, ça ne changeait pas grand-chose. La seule réponse que la blonde apporta fut un haussement d’épaules, bien représentatif de son état d’esprit actuel. La brune cassa le silence qui venait de s’installer pour lui poser une question déroutante. Un flot de colère la traversa d’un coup, la forçant à reprendre son inspiration. "Je devrais ?" Dit-elle, plus venimeuse qu’elle ne l’aurait voulu. Ayant résisté à une cigarette jusque-là, elle décida que c’était le moment opportun pour s’en allumer une, lui faisant gagner de précieuses secondes par la même occasion. "Tu fais ton boulot et comme souvent, je suivrai et jouerai mon rôle." Partagée entre les reproches personnels et les reproches professionnels, Casey ne savait pas vraiment voie emprunter. Ni même si elle devait emprunter l’une de ces voies. "Mais tu devrais partager un peu plus sur les raisons de tes choix. Avec le reste d’entre nous, je veux dire." Elle n’était pas la seule à avoir été dubitative sur l’extinction de l’incendie, ni même sur la neutralité adoptée par la Mine par rapport aux actions opérées par les Carrières lors de l’épidémie. Même si les protestataires n’étaient pas nombreux, ils existaient et étaient parfois plus extrême que la chef de la sécurité dans leur jugement. Tirant sur sa cigarette pour se donner le courage d’aborder un angle personnel, elle enchaîna : "Indépendamment de ce qui a pu se passer entre nous, il n’en reste pas moins que comme leader, tu te dois de communiquer avec nous. Peu importe le personnel, peu importe notre relation, je reste ta chef de la sécurité et si je ne suis pas capable de soutenir tes arguments auprès des autres, à quoi bon ? Autant me tirer directement une balle dans le pied !" Garder la mine en sécurité face à l’extérieur deviendrait beaucoup facile que de contenir ce qui se passerait à l’extérieur. Heureusement, on était loin d’en être arrivé à ce point mais l’anticipation de Casey avait déjà fait son office dans son esprit. Certes, elle s’était un peu emportée sur la tournure de ses phrases mais le fond était là, du moins en partie. Son amertume quant à la rapide relation qu’elles avaient eu cinglait encore dans ses tripes malgré tout le déni dont elle avait pu faire preuve jusqu’à maintenant. "Je te redis la même chose qu’il y a plusieurs mois, tu devrais sortir un peu plus de ton bureau et parler avec les autres !" L’image d’un souvenir lui revint et elle préféra détourner les yeux, comme si regarder les trois buissons plus loin pouvait lui changer les idées. Casey brûlait de déverser tout ce qu’elle avait sur la patate mais contrairement à ce qu'elle disait, ce n'était pas indépendant de leur relation, tout se mélangeait. Elle préféra adopter un mutisme plutôt que de revenir en arrière, ce qui était fait était fait. Il n’y avait aucun intérêt à élaborer sur sa rancune vis-à-vis de la carrière et encore moins des évènements personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mar 22 Aoû - 23:56

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Finissant sa cigarette au moment de la question de la blonde, Anita hocha les épaules après avoir jeter sa cigarette au sol et l'avoir écrasé. Elle pensa très fort un « peut-être », mais elle ne le laissa pas échapper. Le doute était une faiblesse, et elle ne voulait pas passer comme faible. Elle l'écouta en la dévisageant, son regard la transperçant alors qu'elle allumait sa cigarette.
Elle se contenta alors de l'écouter ; complètement immobile et attentive. Elle analysait chacun des mots de la blonde, essayait de les interpréter au mieux. Peut-être qu'elle y chercher vaguement quelque chose qui n'existait plus ; alors qu'elle avait la boule au ventre. Elle ne comprenait pas cette angoisse ; cette tension. Etait-ce de l'espoir ou l'inverse ? L'esprit d'Anita était capable d'analyser très rapidement une situation tactique et de s'y adapter ; mais visiblement pas de se comprendre lui même. Quand elle aborda le sujet de la communication à ses subalternes, elle commença à décrocher pour fouiller dans ses souvenirs ; tentant de se souvenir de sa formation militaire sur le leadership et la communication avec ses subalternes. Elle manqua probablement le regard peut-être lourd de sens de Casey, lorsque cette dernière cessa quelques instants de la regarder justement. Après quelques instants de silence, elle céda simplement en annonçant :
« Tu as raison. Sur quels points as-tu besoin de réponses ? Des choses te tracassent ? » elle se tut quelques instants, avant d'ajouter d'une voix plus ferme et déterminée :
« Je n'ai rien oublié de ce que tu m'as dis et de... » quelque chose passa très fugitivement dans son regard avant qu'elle ne continue ; mais quand elle le fit, son ton était encore plus ferme : « ce qui s'est passé. J'ai été stupide, je me suis renfermée sur moi ; je ne peux pas revenir en arrière. Je ne peux plus me permettre de commettre cette erreur, maintenant que je m'engage... que je nous engage dans une pente dangereuse. Mais nécessaire » elle se tut ensuite, dévisageant la blonde, guettant une potentielle réaction. Encore une fois, elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait ; elle n'attendait donc pas grand chose. Elle espérait peut-être ; qui sait. Elle attendit alors simplement ; plantée là, droite, alors que le vent se levait encore. Elle réalisa à quel point elle était tendue quand, alors que la blonde eut à peine le temps de réagir, un craquement se fit entendre derrière elle. Sans perdre le temps, elle avait dégainé son pistolet et s'était tournée, braquant la forêt apparemment vide. Peut-être était-ce une bête ; peut-être un rôdeur. Elle n'avait pas de visuel ; pas encore. Elle entendit un autre craquement ; et elle se risqua de jeter un œil à la blonde derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mer 23 Aoû - 16:18

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Comme souvent, Anita n’était pas du genre protestataire, trop posée, elle préférait démêler la situation plutôt que de se ruer dedans. A tout l’opposé de Casey, ce qui avait tendance à l’agacer par moment. Elle voulait des précisions et la blonde ne voulait pas partir sur ce chemin, préférant serrer les dents – jusqu’à ce que ça lâche. Pourtant, ça n’arriva pas, Anita repris la parole et devant l’aspect dubitatif de Casey, finit par mettre le point final à ses questionnements. Au moins, c’était réglé une fois pour toute. Du moins, une partie de l’affaire, l’autre concernant ses choix vis-à-vis de la carrière était encore à débattre mais ses forces d’opposition l’abandonnèrent. "Très bien." Le froid et le détachement s’emparèrent de sa voix, laissant ses émotions et sentiments dans un coin bien rangé (et très utilisé) de son esprit. Elle y ferait face plus tard et si ce n’était pas le cas, ça reviendrait sûrement lui péter à la gueule. "Commence à parler avec ton personnel et il y n’aura plus rien pour me « tracasser »." Alors que Casey écrasa brutalement sa cigarette du bout de sa botte, elle s’apprêta à faire demi-tour mais un bruit se fit entendre. Anita était plus rapide qu’elle, déjà sur le qui-vive. "Jack !" Elle siffla un coup pour accompagner le rappel de son chien et il arriva. Derrière elle. Cette fois, ce fut la blonde qui dégaina à son tour. Trois hommes armées sortirent de la forêt, écartant les mains pour montrer un sourire vicieusement chaleureux. Jack était autant en alerte qu’elle, le dos droit, le regard fixe, il n’attendait qu’un ordre pour passer à l’attaque."Du calme ! On est juste venu faire connaissance." Casey se rapprocha doucement de la leader, le pistolet toujours braqué sur les nouveaux arrivants. Ces hommes-là n’avaient rien de chaleureux, rien qui ne puissent mettre un instant en doute leurs intentions – selon l’expérience de la miners. Des gars comme eux, elle en avait vu, elle les avait même côtoyé pendant un moment, ce qui accentua d’autant plus le sentiment de rejet qui s’installait en elle. Quelques phrases furent prononcées dont la blonde n’écouta même pas une partie, bien trop focalisée sur le risque qu’ils représentaient et les souvenirs qu’ils lui inspiraient. Fixant le troisième homme, un peu à l’écart de la conversation qui se déroulait, celui-ci lui jeta un regard lubrique et elle pouvait jurer que sa main se rapprocher peu à peu de la crosse de son fusil d’assaut accroché à son épaule. Peut-être deux secondes s’écoulèrent puis le premier coup de feu retentit… sortant tout droit du canon de l’arme de Casey et s’arrêtant directement dans le crâne de l’autre individu. Elle n’avait pas pris le temps d’y réfléchir à deux fois, elle avait suivi son instinct, à tort ou à raison. De toute façon, c’était trop tard. Pendant que les feux croisés commençaient, elle se mit à couvert, le temps pour les autres Miners d’arriver. Ils avaient été alertés par le coup de feu, son coup de feu et maintenant c’était le chaos total. Elle savait que ça ne durerait pas longtemps, le nombre était en leur faveur, il y avait juste à espérer qu’il y aurait pas de perte dans leurs rangs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mer 23 Aoû - 16:55

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


À peine avait-elle tourné la tête qu'elle vit la blonde dégainer et qu'elle entendit la voix de l'étranger. Elle porta donc à nouveau son attention sur eux ; les tenant en joue le temps qu'il finisse sa phrase. Et, sans perdre de temps, elle leur répondit :
« Très bien ; alors, allez y. Présentez vous, mais ne faites rien que vous pourriez regretter »
L'homme hocha la tête, gardant son sourire affiché, et ouvrit la bouche pour lui répondre quand une détonation retentit ; elle entendit un sifflement sourd et strident qui lui lancina l'oreille.
Elle ne réfléchit pas ; son arme ne braquait personne à ce moment là, mais elle se tourna très vite vers l'homme face à elle. Elle ouvrit le feu alors qu'il se mettait à couvert et que le dernier debout riposter. Le cri qu'elle entendit signala qu'elle avait fait mouche, mais elle se plaqua au sol aussitôt, se concentra sur sa survie plus que sur ça. Allongée derrière un tronc d'arbre, elle jeta coup d'oeil à l'endroit d'où Casey et elle étaient venues. Elle vit un de ses gardes, qui s'approchait l'arme épaulée. Elle lui fit rapidement quelques signes pour lui demander de flanquer par la gauche, avant de demander au suivant de passer par l'autre côté. Juste après sa série de geste, elle passa son arme à côté du tronc et tira à l'aveuglette pour mettre la pression aux survivants. Un troisième de ses hommes étaient en train de surgir, et cette fois-ci, elle lui fit signe de venir. Elle chercha à capter le regard de Casey mais n'y parvint pas ; alors, pour couvrir la progression du garde qui allait les appuyer, elle pivota pour s'agenouiller et tirer le reste des balles qu'elle avait dans son chargeur.
Elle aurait pu y passer ; au moment où elle s'exposait, un type la braquait et lui tira dessus. Il la manqua ; elle riposta, et le type se planqua derrière son tronc d'arbre.
Quand le « clic » lui annonça que son arme était vide, elle se rallongea et vérifia que le garde ; un ancien caporal de l'Air Force, Jason ; était bien en place. C'était le cas, et, il avait pris le relais dans la couverture, veillant à ce qu'aucun des deux survivants d'en face ne puisse s'exposer sans être plombé. Elle se risqua alors à jeter une nouvelle fois un coup d'oeil ; pour voir que le premier type qu'elle avait envoyé flanqué ouvrir le feu. Elle vit l'homme qu'elle avait blessé s'effondrer, alors que le dernier commença à essayer de s'enfuir. C'est Jason qui lui colla une balle entre les deux omoplates, et il s'effondra à son tour. Elle lui jeta alors un regard noir ; et se leva pour dire, presque crier :
« Mais bordel qu'est ce qui... »
à ce même moment, une puis plusieurs détonations retentirent dans son dos mais elle ne les entendit pas ; les balles lui étaient destinées, et elle sentit une série de choc dans son dos avant qu'elle ne s'effondre lamentablement sur le ventre, le souffle coupée, la bouche ouverte tentant vainement d'avoir un peu d'oxygène. Ses mains se refermèrent, comme si ça allait l'aider à reprendre son souffle ; mais ça n'allait pas être le cas de si tôt. Sa prudence venait de lui sauver la vie ; et le gilet léger qu'elle portait en dessous de sa veste venait de lui sauver la vie. Mais ça, ses hommes ne le savaient probablement pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mer 23 Aoû - 18:52

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Les balles fusaient et Casey était à la fin de son deuxième chargeur, espérant qu’elle ferait bientôt mouche. Avec un chargeur restant, elle n’irait pas loin si leur voyage continuait de la sorte. Bien trop concentrée sur ses cibles, bien trop concentrée dans son attention de tuer, elle ne prêtait pas garde ni à Anita, ni à Jason, ni à Jack qui se trouvait on ne sait où. L’environnement prêtait trop bien à des jeux de cache-cache et empêchait de faire mouche rapidement. Un silence provisoire s’installa et s’est en détachant sa tête de l’arbre pour voir ce qu’il se passait qu’elle vit Anita se relever et marcher pour gueuler. C’était la première fois depuis longtemps qu’elle l’entendit lever la voix et peut être la première fois qu’elle la voyait en colère. Enfin, sa colère n’eut pas le temps de se développer qu’elle tomba face nette sur le sol devant les yeux ébahis de Casey. "Qu… " Elle resta figée sur place jusqu’à sentir une balle lui déchirer la cuisse, la douleur la réveilla. Heureusement, la balle n’avait fait que frôler sa cuisse, lui laissant un joli sillon sanglant sur son jean. De fait, elle changea immédiatement de position contre son arbre, pour se protéger des nouveaux assaillants. La rage la consumait et elle vida la fin de son deuxième chargeur vers les arbres, ne sachant pas réellement où elle tirait. Reprenant son souffle dans un grognement, elle amorça le troisième chargeur pendant que Jason lui fit des signes auxquels elle ne prêtait pas attention. Se foutant royalement du danger, elle courut tête baissée vers une autre position pour avoir un meilleur angle. L’un des opposants l’avait repéré et elle se précipita sur Casey parce que c’était bien une connasse de femme qui leur tirait dessus et c’était peut-être bien elle qui avait tiré sur Anita. Renversée sous le choc, la blonde donna tout ce qu’elle avait pour survivre à cette confrontation, quitte à utiliser ses dents pour lui arracher l’oreille. Fallait pas la mettre à porter de sa bouche. C’est cet acte complètement improvisé qui la sauva du coup de couteau et lui permis de loger une balle dans le ventre de l’autre femme. Le goût du sang dans la bouche l’écœura mais lui rappela qu’il y en avait encore plus à verser. Remise sur ses pieds, son regard se porta sur deux autres hommes dont un mort – sûrement Jason et le deuxième qui se faisait attaquer à l’arme blanche par Terry. Il était temps que les autres Miners se bougent un peu le cul. Casey s’avança et tira une balle dans le cou de la proie de Terry, se fichant bien d’avoir eu de la chance de ne pas blesser ce dernier. Le calme se réinstallait. La blonde resta sur place, complètement perdue alors que Terry lui gueulait dessus comme un chien enragé. Elle l’ignorait et regardait autour d’elle pour trouver d’autres cibles. Personne. S’essuyant rapidement la bouche pour dégager le sang qui collait à son visage, elle se dirigea vers le point de départ du conflit. Jason était déjà penché au-dessus de leur leader. Casey elle, ne bougeait pas, complètement stoïque et vidée. "Tire lui une balle dans la tête." Dit-elle calmement à Jason. Ce dernier la regarda, complètement effaré par ce qu’elle venait de lui demander. Pas question de voir Anita se relever, de la voir de cette façon et ce n’était pas la chef de la sécurité qui pourrait le faire. Elle-même ressemblait à un rôdeur entre le sang qui maculait son visage et son corps avachi par les émotions plus que par l’épreuve physique de la fusillade. La seule réaction physique visible fut l'humidité de ses yeux qui augmentait trop rapidement. Quelque part, c’était sa faute, elle avait tiré la première balle… Il fallait qu'elle parte, maintenant. Mais c’était trop tard, le corps de la leader se mit à bouger et Casey fit un pas en arrière malgré que le corps soit encore à une dizaine de mètres. Elle ne voulait pas y faire face.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Ven 25 Aoû - 12:12

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Quand le choc passa, la douleur arriva, et la mâchoire d'Anita se serra jusqu'à s'en crisper. Elle laissa échapper un très léger gémissement de douleur quand elle pouvait sentir à nouveau. Elle avait l'impression qu'on venait de lui rouler dessus.
Elle entendit une voix, sans vraiment la comprendre ; parce que si le choc était passé, elle avait mal et tâchait de se remettre à respirer. Elle parvint à prendre une bouffée d'air ; probablement celle qu'elle aurait le plus attendu de toute sa vie, et commença à essayer de se relever. Elle entendit des bruits de pas, puis quelqu'un la saisir et la faire pivoter sur le côté. Elle se retrouva nez à nez avec Jason, qui la braquait, un pied posé sur son torse pour ne pas qu'elle bouge, le visage d'abord fermé. Quand il vit qu'elle vivait encore, son expression changea brusquement, il retira instantanément son pied, et il laissa tomber son fusil pour le passer à l'aide de sa bandoulière dans son dos. Il s'agenouilla à ses côtés, et il remarqua assez vite qu'Anita tentait d'enlever les scratchs de sa veste sans pourtant y parvenir, et il entreprit directement de l'aider. Au passage, il gueula aux autres :
« Elle est en vie ! » avant de l'aider à se lever pour enlever complètement la veste. Son dos lui lancinait terriblement ; elle avait probablement des contusions pas très belle à voir ; peut-être des côtes fêlées ou même cassées. Elle n'en savait foutrement rien ; elle avait juste mal, et se contentait de garder la mâchoire crispée, en serrant très fort pour tenter d'atténuer la douleur. Elle regarda autour d'elle ; un autre de ses hommes étaient en train d'accourir, alors que celui à ses côtés sortait sa trousse de premiers secours. Elle chercha du regard Casey ; mais quand elle ne tomba que sur l'ombre de la femme qu'elle connaissait. Complètement ensanglantée, la brune se demanda ce qu'elle avait bien pu faire pour être dans cet état. Elle se désintéressa d'elle quand quelqu'un tenta de la retourner ; pour visiblement lui prodiguer les premiers soins. Alors, elle se laissa faire, tentant au mieux de ne pas se faire mal en se retournant.
Elle éclaircira la situation ; mais plus tard. Elle n'était pas vraiment en état de le faire maintenant. Quand elle vit Jason sortir une syrette de morphine, elle se donna la peine d'intervenir, lui annonçant simplement :
« Non. Je n'en ai pas besoin » même si elle aurait pu être plus convaincante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Ven 25 Aoû - 16:56

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Il ne restait plus qu’à Jason d’obéir et elle partirait. Malgré le fait qu’il s’agissait de son ordre, Casey ne put se retenir de serrer les dents quand il vit l’homme mettre son pied sur le corps de la leader. Les paroles de Jason lui scièrent le peu qu’il lui restait de force. Au début, elle ne comprit pas ou ne voulut pas comprendre. Toujours clouée sur place, elle regarda Anita se faire soulever puis déshabiller, attendant qu’elle se jette sur quelqu’un pour le bouffer mais son regard croisa le sien. Plus aucun doute n’était possible. Ce regard ne fit qu’accentuer la nausée qu’avait provoqué ce retournement de situation. Les larmes perlèrent dans ses yeux et finir par tracer leur chemin sur ses joues. Son estomac se retourna lui donnant l’occasion de s’absenter et de cacher cette réaction. Casey fit quelques pas dans les fourrées pour aller rendre ses tripes. Trop d’action, trop d’émotions, trop d’un coup. Elle resta un moment, la tête penchée, essayant de trouver son souffle et éclaircir ses pensées. En à peine une minute, elle s’était déjà vue sur la route avec Jack, à retourner aux vieilles habitudes. Si seulement elle avait eu une bassine d’eau glacée sous la main, elle aurait pu y plonger la tête pour se réveiller de cette espèce de cauchemar. Après reprit le contrôle sur son corps, les yeux comme l’estomac, elle revint vers le groupe."Je vais m’occuper des morts en attendant que vous finissiez." A ses paroles, elle leva un sourcil en direction de la leader qui se faisait tripoter par l’autre. Casey siffla Jack, jeta un rapide coup d’œil au chien qui remuait la queue, comme si rien ne s’était passé puis s’éloigna à nouveau, le couteau à la main. "Dépêchez-vous, il faut qu’on bouge. Toi, va les fouiller, voir si on peut pas au moins récupérer des munitions !" Dit-elle sèchement en s’adressant à un Miners. L’échange des coups de feu allaient attirer plus d’un rôdeur, voire d’autres ennemis. Pas question de rester là, pas question non plus qu’une balle la frôle à nouveau. Déchargeant le reste de ses forces dans le crâne mort des ennemis. Mort ou non, elle en croisa deux qui étaient encore en vie mais dans un sale état. Sans un mot, elle abrégea leur souffrance. C’était déjà trop miséricordieux. Au fur et à mesure qu’elle avançait dans sa tâche, elle y mettait plus d’aplomb comme pour se venger de ces hommes qui lui avaient fait ressentir toutes ces émotions. Pas mal de minutes s’écoulèrent, le temps qu’elle fasse le tour du lieu du conflit. Une balle fusa automatiquement dans l’œil dans ennemi qui s’était déjà relevé. Autant ne pas prendre le risque de s’en approcher avec le peu d’énergie qui lui restait. Ses pas la menèrent vers la leader alors qu’elle essuyait son visage dans l’écharpe d’un des combattants adverses. Bordel, elle tuerait pour être à la source souterraine de la mine. "C’est bon ?" Malgré l’épuisement, son ton était toujours dans l’agacement, l’énervement et Jason le prit mal vu le regard qu’il lui jeta. Sûrement qu’il lui en voulait d’avoir donné « l’ordre ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 302
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 705

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Mer 30 Aoû - 22:33

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Une fois qu'on lui avait retiré son gilet ; même si elle était à moitié à poil dans une forêt potentiellement infestée de rôdeurs ; elle pouvait enfin respirer et c'est ce qu'elle commença à faire avant toute chose.  Alors qu'on lui appliquait quelque chose sur le dos ; elle faisait confiance à Jason qui avait reçu une formation de premier secours ; elle tentait de comprendre ce qu'il s'était passé. Elle n'était pas vraiment sûre ; ça s'était passé très vite. Il lui semblait que le premier coup de feu venait de derrière elle ; le son de la détonation et le sifflement de la balle lui avait vrillé l'oreille. Casey avait donc probablement entamé les hostilités, mais pourquoi ?
Alors qu'on lui annonçait que ça devrait aller jusqu'à ce qu'ils soient de retour à la Mine ; on lui avait posé un bandage ; elle osa bouger. Elle avait mal, mais c'était acceptable. Elle était très loin d'être médecin, mais elle se dit que si sa côte était cassée, elle serait par terre en train d'espérer qu'on la pique à la morphine. Elle commença donc à se relever, au même moment où elle entendit la détonation ; récupérant au passage sa chemise. Son gilet était devenu inutilisable ; mais elle n'allait pas le laisser sur la place. Elle ramassa le kevlar avant qui était resté intact, et le tendit à un de ses hommes sans se donner la peine de le regarder. À ce moment, KC revint et posa sa question ; Anita répondit alors assez sèchement :
« Tu me feras ton rapport, de retour à la Mine. En attendant, bougeons »
Et elle ramassa son sac, posé là avant qu'elle ne commence à parler avec Casey, et se remit en route, dans la direction qui lui semblait être la bonne sans adresser un regard à cette dernière. Au lieu de ça, elle se contentait de réfléchir en reboutonnant sa chemise. Elle n'était pas énervée ; pas agacée. Elle venait juste de se faire tirer dessus ; elle aurait pu y passer, et elle réalisait qu'elle était passée à deux doigts de la mort. Quelques centimètres plus haut, ou plus bas, elle serait dans un sale état ; mais le tir avait été groupé. Elle avait eut de la chance ; et la douleur qui la lancinait aller le lui rappeler pendant au moins quelques temps. Jason marchait à son niveau ; se sentant probablement coupable, mais il avait bien fait. Elle lui dirait ; plus tard, juste. Elle n'avait pas envie de parler, et il l'avait bien compris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1619
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2339

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   Ven 1 Sep - 15:40

Anita Casey
No alcohol, no bitch, sun and success


Son rapport ? Casey émit un grognement qui aurait pu passer pour un grognement approbateur mais n’ajouta rien. Il valait mieux devant les autres. Et honnêtement, elle ne savait pas quoi lui dire de toute façon. Elle se contenta d’aller aussi ramasser ses affaires pour rejoindre le groupe et repartir vers leur destination. Pendant qu’elle marchait, elle nettoya la lame de son couteau, c’est là qu’elle aperçut son visage. Bordel, c’était pas glorieux, on aurait dit que c’était elle qui sortait tout droit d’une tombe. Son regard se perdit dans son reflet pendant un moment. Peut-être qu’elle avait fait la conne, avait été trop rapide sur la gâchette mais elle préférait ça plutôt que de prendre le risque de se retrouver avec une balle dans la tête. La blonde était sûre d’avoir vu l’homme poser sa main sur l’arme. Vu le sourire qu’il affichait à ce moment-là, ça ne pouvait pas être bon signe, ça ne pouvait pas être autre chose. Si la leader voulait lui passer un savon là-dessus, et bien soit, son boulot c’était de la protéger. Au diable, si ça devait coûter des vies. Le problème c’est qu’ici, ça avait bien fallu coûter aussi la vie d’Anita. Rangeant enfin son couteau dans son étui à l’arrière de sa ceinture, Casey remerciait intérieurement le côté anticipateur de la femme pour avoir un kevlar sur elle. La priorité pour le moment, c’était d’arriver à destination tous ensemble et aussi entier que possible. Enfin, s’arrêter sur le chemin pour se débarbouiller ne serait pas une mauvaise idée, elle ne pouvait décemment pas se présenter comme ça chez les Riders. Vu sa gueule, ils allaient la shooter à vue en pensant que c’était une non-morte. Préférant rester un peu en retrait du groupe, elle utilisa le reste du trajet pour repasser les derniers évènements dans sa tête. Non, elle ne comptait pas rendre un rapport détaillé, juste qu’elle devait assimiler tout ce qui c’était passé. Malgré son déni émotionnel face aux propos d’Anita, Casey ne pouvait pas rester aveugle face à sa réaction (ou plutôt le blocage qui s’était fait en elle) quand elle crut que celle-ci était morte. C’était sûrement ça le plus compliqué pour elle : accepter ce qu’elle ressentait. Mais ce n’était pas prévu pour aujourd’hui, ni demain, la colère était seulement ce qu’il lui fallait pour continuer à avancer. Faire son boulot. Survivre. Elle espérait qu’à l’arrivée au ranch, elle trouverait le moyen de s’isoler ou de se changer les idées. Les yeux fixés sur le dos de la leader, plus loin devant. Jason se retourna et interrompit ses pensées pour lui jeter un nouveau regard accusateur auquel Casey eut envie de répondre avec un doigt d’honneur. Elle se contenta de détourner le regard pour admirer le paysage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)   

Revenir en haut Aller en bas
 
no alcohol, no bitch, sun and success (ft. Casey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Wandering Around ▬ Casey
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» CASEY MOORE ◈ I love you more than beans and rice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: Let's wander the woods :: Pedernales Falls-
Sauter vers: