AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en octobre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 20:28

+ Maxime Rudy Ashford
Glory and gore



+ Je m'appelle Maxime Rudy Ashford et j'ai 35 ans. Avant l'épidémie j'étais pompier et fiancé, j'envisageai de fonder une famille ... Maintenant, je suis un crimson riders qui sert de gardien au sein de la communauté. En six ans, j'ai descendu beaucoup trop de rôdeurs, et j'ai tué aussi beaucoup trop d'humains. Pour protéger les miens, pour sauver ma propre vie ou par facilité. Oui, facilité car dans ce monde, se débarrasser d'une menace potentielle peut parfois s'avérer un meilleur choix que de prendre le moindre risque. Mes armes de prédilection sont le fusil à pompe, pas très délicat mais ultra-efficace. La lance pour son côté pratique : pas besoin de se rapprocher de trop près et donc moins de risque de morsure. et on dit que j'ai du talent pour remonter le moral des troupes, l'humour est devenu quelque chose de difficile à trouver. Peu de gens ont l'envie de rire et parfois, pour arracher un sourire, il faut se plier en quatre. Heureusement, je m'y colle volontiers.

— profil psychologique


Quiconque connait Maxime le décrira comme un mec marrant, le genre de personne avec qui il est agréable de passer du temps. Toujours prêt pour déconner, ayant toujours une petite blague dans la poche à sortir en cas de malaise. C'est le genre de pote qu'on aime avoir auprès de soi quand on a envie de rire. Sauf que plus personne n'a envie de rire depuis la fin du monde ... donc Maxime et son humour, ça irrite pas mal. Beaucoup de gens l'évitent ou l'ont déjà rembarré violemment. Ils ont perdu des proches, des amis et ils ont tout sauf envie de croiser le chemin d'un rigolo. Pourtant, rien ne peut empêcher Maxime de sourire, de continuer à tenter de faire rire les autres et de mettre un peu de baume au coeur à ceux qui le laissent faire.

Si Maxime aime s'amuser, il est loin d'être un tendre agneau pour autant. D'ailleurs, l'homme est fidèle à la réputation des riders et a la gâchette plutôt facile. Il ne prend aucun risque et ne tolère pas ceux qui en prennent. Un intrus sur leur territoire ? Adios. Avec Maxime, la demi-mesure n'existe pas. D'ailleurs, il est extrême dans toute sa personnalité. Soit il aime quelqu'un, soit il le déteste mais pas de juste milieu. Parfois trop franc, il dit les choses telles qu'il les pense et tant pis si ça vexe ou si ça énerve.

Malgré tout, Maxime est quelqu'un de joyeux et auprès de qui il est agréable de passer un moment. C'est un grand dragueur qui adore la compagnie féminine et qui la recherche constamment. Il tient d'ailleurs déjà sa petite réputation de Don Juan.


— i wanna be in the room where it happened
PRÉNOM &/OU PSEUDO : C& ÂGE : 22yo PAYS : Narnia (sisi j'vous jure) OÙ AS TU TROUVÉ LE FORUM ? Bazzart MOT DE FIN :  
AVATAR : Chris Evans
LE PERSONNAGE EST UN inventé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 20:29

— history has its eyes on you

+ there's a beginning ...
L'odeur de foin, de bouse et d'herbe flottait constamment autour de la ferme. Pour n'importe quel citadin, cette senteur naturelle aurait semblé désagréable. Aux yeux des Ashford, c'était simplement le parfum du quotidien.

De larges murs robustes, bâtis du temps où l'esthétique était une notion étrangère et où seule comptait l'efficacité. Des animaux dans la grange, dans les étables, dans les poulaillers, dans les prairies, partout. De lourds monstres mécaniques, plus puissants que jamais plantés sur leurs quatre pneus titanesques. Et le chant des oiseaux. En permanence. De la mélodie des rossignols le matin en se levant aux hululements réconfortants des chouettes la nuit venue. La ferme Ashford abritait une famille, une seule famille dysfonctionnelle au possible mais bizarrement soudée. Texans pur souche, ni les sobriquets à propos des cow-boys ou des bouseux ne pouvaient les atteindre.

Et la vie aurait pu être simple. Elle aurait dû l'être, d'ailleurs sauf que Maxime devait tout gâcher. Comme d'habitude. Il était l'aîné, celui sur qui on comptait pour montrer l'exemple sauf qu'en vérité, il était le parfait contre-exemple. Il servait à démontrer à ses cadets tout ce qu'on récoltait à n'en faire qu'à sa tête. Chez les Ashford, on ne plaisantait pas avec la discipline. Enfant, Max reçut d'innombrables corrections. Les gifles de sa mère ne suffisaient plus à lui faire comprendre la leçon. Maxime était ingérable et arriva ce qui devait arriver à force de sortir du droit chemin.

Un soir d'été, le gamin quitta sa chambre en pleine nuit et s'en alla vivre une vie qu'on lui refusait. En pyjama et pieds nus, il se balada dans sa bourgade texane natale. L'obscurité et sa petite taille lui assurait une certaine discrétion, personne ne pouvait le voir, Max se sentait tel un ninja. Malheureusement, personne ne prépare les ninjas à voir leur famille se briser d'un coup d'un seul. Max venait de dépasser la supérette quand il repéra au loin la mère de Dimitri, tout le monde dans le coin savait ce qu'elle faisait aussi tard le soir en pleine rue isolée ...  Et la voiture qui s'arrêta à sa hauteur, Maxime la reconnut un peu trop bien. Il discerna même furtivement le visage de son père quand la prostituée ouvrit la portière et que la lumière s'alluma un instant. Et tandis que la voiture s'éloignait et que Max regagnait sa chambre, les larmes coulaient le long de ses joues. Ce soir, il venait de perdre un peu de son innocence. Et ça ne faisait que commencer. †

+ there's youth
Plus rien ne fut pareil. Maxime n'avait jamais voulu être comme son père mais depuis ce soir-là, il voulait en être l'exact opposé. Les années ne firent que les séparer un peu plus, creuser le fossé qui se dessinait entre lui et son paternel. Et sa pauvre mère, naïve et manipulée, l'observait avec le désespoir dans le fond des yeux. Son fils finirait à la rue, bon-à-rien. Il refusait de se donner à fond dans la ferme, il crachait sur l'héritage familial qu'était cette belle ferme florissante. Le soir, elle pleurait. Pas parce que son mari disparaissait de plus en plus souvent sans explications mais parce qu'elle perdait son fils, son Maxime.

Les cours se passaient mal, très mal. Ses professeurs tentaient de l'encourager, de lui tendre une main que Max ne voulait pas saisir. C'est finalement le sport qui lui tomba dessus sans crier gare. Cherchant n'importe quel prétexte pour fuir le domicile familial, Maxime trouva refuge dans le football américain. Très vite, toute son énergie y passa. Plus rien ne comptait à part le foot. Sa famille n'existait plus, les contacts qu'il avait avec eux étaient infimes et tous ses anciens amis étaient abandonnés. Max ne vivait plus que foot, respirait foot. D'ailleurs, son cercle devint vite ses coéquipiers et les belles cheerleaders qui les encourageaient. Surtout Emmy, Emmy devint son pilier, son repère dans sa vie désastreuse. Avec elle, Max n'était plus l'ado rageux et désespéré qu'il était chez lui. Il devenait meilleur.

Le coup fatal fut porté à leur famille un soir tout à fait banal. Tout parti d'une dispute, une stupide prise de tête entre son père et lui pour des broutilles. Les choses dégénérèrent et les gifles de son paternel devinrent des coups de poings. Max fut incapable de se contrôler et répliqua, envoyant son père valser dans la télé. Le salon à moitié dévasté, sa mère en larmes dans la cuisine, sa petite soeur et son petit frère à l'étage, enfermés dans leur chambre pour éviter la scène à tous prix. Maxime s'en alla et claqua la porte pour de bon. L'année qui suivit, il vécut chez Emmy.

Sa relation avec la belle cheerleader prit fin peu après son arrivée à l'université. Financé par une bourse d'étude sportive, Max jouait toujours dans l'équipe de foot et faisait gagner match après match à son équipe. Il vécut des années simples, joyeuses, mémorables à l'université. Là-bas, il n'était plus un fils de fermier ou un ado à problèmes. Il pouvait débuter la vie qu'il voulait et c'est précisément ce qu'il fit.

Décrochant son diplôme, Maxime emménagea à New-York dans un loft luxueux qu'il pouvait heureusement se permettre grâce à son revenu de sportif de haut-niveau. Il rencontra celle qui deviendrait sa fiancée quand celle-ci, jeune avocate pleine de fougue, le représenta au tribunal dans une affaire de chantage. Max et Lydia emménagèrent ensuite ensemble et l'homme se projeta pour la première fois dans une vie future. Marié, père de famille et heureux.  †

+ there's the bad news
Et puis, tout bascula.

Les morts se relevèrent après être tombé. L'humanité partit en vrille, les forces de l'ordre se désagrégèrent comme glace au soleil. Maxime et Lydia prirent la fuite et se réfugièrent dans le chalet à la montagne qu'ils avaient acheté récemment. Là-bas, il y avait peu de gens, c'était donc une planque acceptable.

Ils vécurent une longue année dans leur fabrication de bois. Maxime perdit tout le luxe et le confort dont il jouissait et se retrouva dans un mode de vie sommaire et même spartiate après un an passé là-bas. Si au départ le couple vécut des ressources à disposition, ils durent ensuite organiser des raids sur les chalets voisins et même dans les petits villages aux alentours. Lydia, farouche à la barre en tant qu'avocate, se démontra incapable de faire face aux rôdeurs. Refusant de quitter le chalet, Max dut se charger des escapades tout seul.

Le pire, au bout de plusieurs mois, ne fut pas la faim ou le froid. Ce fut l'autre. Maxime n'en pouvait plus de Lydia. Il l'avait tant aimée mais aujourd'hui, il ne pouvait plus la supporter. Ensemble, rien que tous les deux, vingt-quatre heures sur vingt-quatre sans l'opportunité de parler à qui que ce soit d'autre ... ils devinrent fous. Les disputes étaient quotidiennes. Pour tout, pour rien. Parce que Max rêvait soit disant d'autres femmes ou parce que Lydia laissait trop de désordre dans le chalet. La moindre parole, le plus petit geste devenait matière à s'engueuler. Au bout d'un an, ils en arrivèrent à se haïr. Ce n'était plus seulement de la colère ou de la frustration, c'était bel et bien de la haine.

Un matin, Max abandonna. Il tenta de convaincre Lydia que c'était la meilleure chose à faire mais elle entra dans une colère noire quand il lui expliqua pourquoi il devait partir. Jamais l'homme n'avait vu sa belle aussi furieuse. Elle lui balança tout ce qu'elle pouvait au visage, le griffa et le gifla quand il tenta de la serrer dans ses bras une dernière fois. Avant de partir, Lydia lui affirma que s'il passait cette porte, il la condamnait à une mort certaine. Pourtant, pour leur bien à tous les deux, Max quitta le chalet. †

+ there's despair

La colère laissa place à la solitude. Une solitude profonde, dérangeante, désagréable. Le genre de solitude qui lui donnait envie de parler tout seul ou de discuter avec les rares animaux qui croisaient son chemin comme s'ils le comprenaient. Le simple fait de parler rendait cette réalité moins rude, moins triste.

Durant des semaines, Max erra. Il avança seul et sans but précis si ce n'était de survivre. Jamais il ne croisa autant de rôdeurs et c'est à cet instant qu'il comprit que perché dans sa cabane, lui et Lydia avaient été largement épargné par la laideur du monde actuel. Si Maxime avait dû tuer une poignée de rôdeurs dans les chalets et autour des chalets, jamais il ne s'était confronté à autant de morts que lorsqu'il prit la route.

Sa route croisa parfois celle de voyageurs divers. Deux fois, Max intégra un petit groupe de survivants. Il sympathisa rapidement avec eux et se lia d'amitié à eux. Trop même. L'une des survivantes du groupe tomba enceinte de lui et ce fut la catastrophe. Epouvanté à l'idée de devoir voyager avec un bébé pleurnichard et véritable aimant à rôdeurs, le reste du groupe les mit face à une décision brutale : amener la grossesse à terme et continuer seuls ou en finir maintenant et rester. Maxime tenta de convaincre la jeune femme qu'ils pouvaient y arriver ensemble mais son choix était fait. Elle s'arrangea pour ne plus être enceinte et lui, quitta le groupe avec un profond sentiment de dégoût pour l'humanité.

Dans le second groupe qui l'accueillit, l'ambiance fut plus légère. Max fut méfiant au départ vu sa précédente expérience mais il réalisa qu'il avait besoin de compagnie, que la solitude le rendait dingue. C'est à leurs côtés qu'il poursuivit sa route durant un moment.

Parmi eux, Maxime retrouva son humour, sa joie de vivre. Il recommença à plaisanter, à faire rire et à s'amuser. Ce fut, au milieu de ce chaos constant, une période plutôt acceptable. Jusqu'à ce qu'ils prennent une mauvaise décision, passer dans une large plaine sans aucun abri, aucun moyens de s'extirper d'une situation précaire. Ils furent piégés par une horde de rôdeurs qui parut débouler de nulle part. Telle un raz-de-marée emmenant toute une ville dans son sillage, le groupe entier y passa. Maxime y serait passé aussi s'il n'avait pas eu une carrière de footballeur de haut-niveau derrière lui. Son excellente condition physique et ses capacités d'esquive furent à peine suffisante pour lui permettre de survivre. A bouts de force et seul à nouveau, il s'échoua au bord d'un point d'eau et s'évanouit sous l'intensité de l'effort physique. †

+ there's hope  
Quand ses paupières se soulevèrent, il n'était plus en forêt mais dans ce qui ressemblait à un ranch ou en tous cas, une propriété du genre. Max retrouva vite ses habitudes d'ancien fermier et fit tout pour se démontrer utile au groupe ainsi que reconnaissant envers ceux qui l'avait sauvé de la mort qui l'attendait en forêt.

Max ne voulut pas se contenter d'aider en tant que fermier et décida de prendre les armes, son périple pour arriver jusque-là l'avait changé. Il tâcha de rester fidèle à lui-même en continuant à rire et à répandre la bonne humeur autant que possible. Pourtant, ceux qui voulaient creuser auraient vite trouvé toutes les failles qui menaçaient de faire s'effondrer toute sa personnalité. †

+ and then there's now :
Cela fait maintenant deux ans que Max est au ranch et il s'est parfaitement intégré et s'entend à merveille avec beaucoup de gens. D'autres le supportent mal, lui et son humour, lui et son sourire qui leur donne envie de le frapper en plein visage. Ceux-là doivent tout de même se rappeler que Maxime n'est pas un ange pour autant et qu'il riposterait bien volontiers si on le provoquait.

Maxime s'est endurci au cours de ces deux années, il a appris à tuer sans ressentir une culpabilité écrasante par la suite. Il a aussi appris à utiliser les autres pour parvenir à ses fins. Max tente de rester lui-même mais dans cette jungle humaine, c'est presque mission impossible. †

Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 2724
survit depuis le : 06/08/2016
capsules de troc : 4358

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 20:44

T'as de la chance que t'as écris être un rider dans ton profil parce que c'est quoi cette FICHE VIDE, là ? (edit : t'as modifié pendant que je postais ou quoi Arrow )
Mais bienvenue (chez les meilleurs). :marisa: T'es officiellement le Max n°3 du forum.
Bon courage pour la rédac' !

● ● ● ● ●

Je garde les pieds sur terre, Je garde la tête froide ; Je garde un revolver, Jusque dans ma baignoire ; Je garde un œil ouvert, Quand je suis dans mon lit ; Je garde le buste droit, La tête sur les épaules

Et pour tout l'univers
Rien que de la méfiance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 645
survit depuis le : 14/12/2016
capsules de troc : 967

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 20:48

Bienvenue, Max n°3 Il a l'air sympa le monsieur, bien hâte de lire la suite (et réserve-moi un lien )
(J'ADORE CETTE CHANSON )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quarries + le club des clochards
avatar
Quarries + le club des clochards
Hurlements : 153
survit depuis le : 31/01/2017
capsules de troc : 284

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 20:54

CHRIS
Tu dois pas faire gaffe à Abel, il gueule beaucoup, mais voilà Rolling Eyes on s'habitue à force, on est bien obligé tu me diras
Bienvenue et bonne rédaction I love you à la moindre question, n'hésites pas à mpotter le staff

● ● ● ● ●

i know it sucks and it's scary but it's time to be brave + The human life is made up of choices. Yes or no? In or out? Up or down? And then there are the choices that matter: to love or hate, to be a hero or to be a coward, to fight or to give in, to live or die... Live or die? That's the important choice —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 551
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 918

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 21:00

Oh Chris
Bienvenue parmi nous !

● ● ● ● ●
❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 21:05


Abel : oui j'ai dû modifier entre temps !

Merci en tous cas Hmm on va fonder un club de Max et on va dominer le monde


Mallory : Je te garde le lien avec plaisir ( et ouais, la chanson est cool ! En plus, c'est une mise en condition pour ce forum )

Ada : Je tâcherais de m'y habituer du coup Merci ! Pour le moment ça va, les annexes sont bien complètes donc no soucis

Elanor : Merci
Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 726
survit depuis le : 26/10/2016
capsules de troc : 1212

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 21:26

Bienvenue chez les meilleurs
Ça a l'air bien sympa tout ça, vivement la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 23:40



La magnifique Priyanka elle me vend du rêve dans Quantico

Merci garde-moi un lien au chaud :slip:
Revenir en haut Aller en bas
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde
Hurlements : 1875
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2836

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Dim 11 Juin - 23:46

Vide vide vide *fait sonner la même cloche que pour le shame*


Bienvenue et va nous rédiger cette fiche plus vite que ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Lun 12 Juin - 0:03

Faut pas les écouter ceux-là ! :o

Bienvenue parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Lun 12 Juin - 3:33

Bienvenue à notre Max #3

Chris Evans *met de la bave tout partout sur la fiche*

Et pompier dans son ancienne vie en plus, j'adore ♥️ Bon courage avec la rédaction de ta fiche! J'ai hate de pouvoir en lire d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 1200
survit depuis le : 14/10/2016
capsules de troc : 1540

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Lun 12 Juin - 10:28

#Max3 ! ( Prière de ne pas hurler "Max" en event commun et chaos général pour ne pas se retrouver avec un bordel monstre )

Bienvenue parmi nous petit ponet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Lun 12 Juin - 12:47


Casey : la suite arrive très prochainement

Anaiah : XDD merci !

Felix : Je vais pouvoir porter les premiers secours aux blessés chez les riders

Bass : Ah si faut carrément faire ça !!! Ce serait bien le carnage

Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 314
survit depuis le : 20/04/2017
capsules de troc : 610

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   Lun 12 Juin - 19:39

Bon jeu sur Influenza !
Félicitations. Tu vas bientôt toucher le fond, c'est bien.



La gâchette facile hein Winnie apprécie. On va faire de grandes choses ensemble

Et te voilà officiellement validé/e ! Pour commencer, il te faut recenser ton avatar. On t'invite ensuite à revendiquer ton titre tes responsabilités, si tu en as. Et, si ce n'est pas déjà fait, pense à remplir ton profil.

Pour bien démarrer, tu peux poster une fiche de liens (en pensant bien à la tenir à jour) et en demander aux autres, créer un scénario si tu as des besoins précis ou un pré-lien s'ils le sont moins. On rappelle qu'il faut impérativement poster un sujet d'activité et que les Wanderers doivent intégrer un groupe dans le mois qui suit leur validation.

Tu peux maintenant librement flooder et surtout RP.

Et tout le staff d'Influenza te souhaite un bon jeu.

INFLUENZA


● ● ● ● ●

wild beasts wearing human skins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maxime - Help I am alive my heart keeps beating like a hammer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ruby Caldwell ··· I feel my heart start beating to my favorite song
» (zadig/oli) + my heart is beating in a different way.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza-
Sauter vers: