AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza fête son anniversaire !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en août 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 (olympians) + conseil du mois de juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Peyton Yates
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 619
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1164
MessageSujet: (olympians) + conseil du mois de juin    Mar 6 Juin - 17:28

olympians
« conseil de juin.
Elle n’aime pas vraiment les conseils, Peyton, du moins, c’est éreintant, surtout en ce moment. Tout le monde doute, Olympia est divisée. Pro-Weiss, pro-Yates, c’en est ridicule. Elle peut comprendre, ceux qui espèrent un retour à l’ancienne, l’espoir aveugle. Comme avant, c’est l’invasion des jackals. Comme avant, c’est le pacifisme poussé à son extrême, en décalage avec le monde actuel. Comme avant, c’est se montrer faible, abdiquer. Comme avant, c’est la mort, la perte d’êtres chers. Elle n’en démord pas, comme avant, ce n’est pas une option, pas une bonne option en tout cas. Alors, certes, elle ne considère pas ses choix comme les meilleurs, mais elle s’obstine à maintenir la ville à flot et, force est de constater, que ça fonctionne, malgré les mauvaises langues, malgré les dissidences au sein du conseil, au sein des membres de la communauté. De toute façon, comme il a été simple de remettre toute la faute sur le dos de Weiss, il est beaucoup plus facile de l’accuser, elle aussi, de tous les maux, de tout ce qui ne va pas. Parfois, elle aimerait les voir, en train de diriger. Et puis, pour rappel, elle n’a pas demandé cette place. Ils ont choisi.

Elle jette un regard circulaire aux alentours, croise quelques visages réconfortants. Willa. Iris. Elanor. Un conseil, c’est comme un lynchage public, ni plus, ni moins. « Bonsoir à tous, je pense que nous pouvons commencer par aborder le premier point de cette réunion, autrement dit les riders. » Les voix se taisent, le silence prenant le dessus sans attendre. « Comme vous le savez tous, la plupart des cavaliers ont vidé les lieux. Quelques-uns sont encore présents, ceux qui se sont les mieux intégrés, ceux qui ne seront pas propices à alimenter les tensions. Ce qui devrait donc soulager tout le monde, apaiser les esprits échauffés. Ils sont là afin de contrôler les livraisons, rien de plus. » Et, c’est logique, forcément. Elle voit déjà quelques sourcils se froncer, s’abstient de rouler des yeux. Ils oublient que sans les cavaliers, Olympia serait toujours en ruine. « C’est un test, en quelque sorte. Si, aucun problème ne survient, ils quitteront tous les lieux et nous seront délivrés de leur présence. Alors, pour notre intérêt, évitons les esclandres et contentons-nous de continuer notre existence. » Elle adresse un regard appuyé à Bass, ce qui vaut pour les habitants, vaut pour les membres du conseil et pour elle également, elle se compte dans le lot, étant donné sa violence incontrôlée envers Winona Jackson. « Bien sûr, ça vaut pour moi aussi, je n’ai pas été un parfait exemple de contrôle et de pacifisme ces derniers temps. » Le nez cassé de Jackson peut en témoigner. « Bref. Des questions vis-à-vis de ce sujet particulier ? » et là, précisément, c’est le moment des débats, du lynchage.


Spoiler:
 


● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Mar 6 Juin - 22:36

olympians
« conseil de juin.
Le conseil. D'abord, il avait vu la proposition de Peyton comme un honneur ; un privilège et un gage de confiance. Mais, suite aux événements, l'ancien militaire avait déchanté. C'était certes devenu sa raison de vivre, son exutoire, mais ces petites réunions futiles le frustrait plus qu'autre chose. Peu à peu, il avait basculé vers une facette plus sombre ; une facette qui ne comprenait pas pourquoi les gens avaient leur mot à dire dans leur façon d'être dirigée. Qu'est-ce qu'ils en savaient ? Cette méthode utopique avait fait couler le sang, celui de leurs enfants ; et pourtant, ils étaient une nouvelle fois là ; balayant de leurs esprits les tragiques événements précédents pour préparer les suivants.
C'est pour ça qu'il se tenait là, les bras croisés et adossé à un mur, presque dans l'ombre de Peyton. Celui qui voudrait défier son autorité aura à défier d'abord son regard, et il allait épier chacun et chacune de ceux et celles qui allaient prendre la parole ; de son regard noir, morne, sans plus aucune étincelle de vie.
Il ne commenta pas l'intervention de Peyton dans un premier temps. Il resta impassible. Il s'était vraiment placé en observateur. Et puis, de toute façon, il n'était franchement pas concerné par la remarque. Il se fichait des riders ; ce qui lui importait, c'était les ordres, et il se contenta d'un léger hochement de tête que personne n'aura probablement vu pour signaler qu'il avait « bien pris » celui ci. Mais sa dernière phrase, sa question, lui arracha un sourire cynique. Pas tous étaient d'accord avec la politique de sa leader, et il était potentiellement temps de les repérer. Mais, autant leur faire passer au passage son message. Celui qu'il était là, et qu'il veillait. Il se défigea donc, et se mit à marcher lentement, et lourdement ; le craquement du plancher résonnant durant cet instant de silence. Il s'était mis à dévisager un par un tous les gens présents, les jaugeant, les jugeant ; attendant le fatidique instant où quelqu'un allait prendre la parole pour l'agresser de son regard.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bass Ferguson
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 975
survit depuis le : 14/10/2016
capsules de troc : 1266
MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Sam 10 Juin - 14:25

olympians
« conseil de juin.

Comme avant n’était pas une option. Cette page avait brûlé avec une bonne partie d’Olympia et l’amoncèlement des corps. C’était à peu près la seule chose dont Bass était certain en rentrant dans la salle de la mairie – le reste… il avait l’impression de devenir fou. Essayant d’éteindre une maison en feu en utilisant de l’eau accessible uniquement depuis une barque trouée qui prenait l’eau vitesse grand V. Qui était quoi pour sauver quoi dans l’analogie n’était pas vraiment la question lorsque Bass avait l’impression de glisser de manière inexorable dans ce qui était une instabilité psychiatrique de plus en plus 1) certaine 2) démunie.  Partir à la Mine pour essayer de s’éloigner du bruit d’Olympia –de l’appel des bois, du chaos du ranch, de Malini de tous ceux qui comptaient pour lui et qui ne cessaient de lui parler jusqu’à le mettre à genoux.  Et au retour, Jamie partait, Ada arrivait, et on murmurait, encore et encore alors que Olympia perdait la moitié de sa population factice parce que Abel s’était fait mal ( bouhou. ).
Contrairement à ce que beaucoup semblaient espérer ( juste assez pour lui donner une impression désespérante de la situation et du clivage à Olympia ) Bass ne comptait pas trahir Peyton. Plus exactement, il ne comptait pas la laisser tomber. Il y avait sans doute une très mince marge de manœuvre dans la distinction entre les deux. Parce que même si Bass adorait toujours Elijah… il n’était pas le leader qui pourrait leur permettre de survivre à tout ça, et ils ne pourraient pas revenir sur cette lucidité-là. Bass attend, adossé à un mur. Il essaie de se faire tout petit malgré sa sature, et sa place prétendument d’honneur au conseil de la ville.  Il a beau avoir les bras croisés, contrairement à Nathan il n’émet pas d’ondes «  regarde moi et j’te tape, regarde Peyton de travers et je te tape ».
Le départ des cavaliers… personnellement ( histoires de famille ) c’est le bordel dans le cœur de Bass à ce sujet, mais s’il réfléchit trois secondes avec son crâne dur, c’est un soulagement. Le regard appuyé que Peyton lui envoie lui fait se mordre la lèvre. Etre « colonisé » par les Riders était désagréable, mais l’empire des jackals pendant deux jours avait été pire, l’instinct de survie de Bass choisissait de devoir gérer les cavaliers n’importe quand. Il était pour, il est reconnaissant de leur aide. Et il a fait de son mieux pour calmer le jeu quand ça éclatait, merci bien. Même si effectivement, face à certains… l’un d’entre eux plus précisément ( parce que Abel a beau lui tape sur les nerfs de manière symptomatique, l’ancien taulard a conscience que c’est une réaction subdermique qui serait autodestructive et parfaitement illogique. Il doit à Abel – en tant qu’Olympien, en tant que Ferguson. Alors il ferme sa gueule.  Il s’était peut-être battu avec Beckett – mais cela n’avait rien à voir de où le gars pionçait ( le ranch )et ce qu’il avait entre les jambes ( un poney ) et plus d’avec qui il voulait pioncer ( Elanor ) et d’entre quelles jambes ( Malini ) il avait été. Affaires privées, peut-être causées par la situation des camps, mais rien à voir avec Peyton et Bass soutient son regard d’un air buté.  Beckett n’irait pas chouiner après d’Abel pour ça, donc…
Bass hausse les épaules – ce ne serait pas à lui de l’ouvrir, et il est d’accord avec Peyton. C’est ce qu’il leur fait et elle a fait au mieux. Mais passé son sourire soulagé, approbateur, il se force à avaler sa salive et à prendre la parole. Parce qu’il ne veut pas qu’elle se fasse lyncher, et autant que les préoccupations soient explicitées d’une façon diplomate, par quelqu’un du même camp qu’elle. « - Mettons qu’on passe le test, qu’est-ce qui se passe après ? Vis-à-vis des livraisons et de notre alliance ? » Est-ce qu’on peut compter sur eux tout en nous préparant à pouvoir nous défendre seul pour éviter un halloween la vengeance, ou est-ce qu’on est seuls derrière nos bouts de tôle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina Lightwood
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 474
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 704
MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Dim 11 Juin - 22:05

olympians
« conseil de juin.

A choisir, Mina préfère largement Peyton à Elijah dans le rôle de leader d’Olympia. Ca ne veut pas dire qu’elles sont méga copines mais selon la jeune coréenne, la rousse faisait un meilleur boulot que l’ancien taré. Et elle lui faisait suffisamment confiance pour lui octroyer ce qu’elle demandait depuis plusieurs années : l’autorisation de partir en raid. A la base, c’était pour tapper sur du Chacal. Mais aujourd’hui, elle n’en a plus ni l’envie, ni le besoin. Elle est un peu cassée, fatiguée la Mina. Elle se battra, s’il le faut. Mais sa soif de sang, de vengeance a été quelque peu refoulée pour ne laisser place qu’à un vide douloureux sans qu’elle ne sache vraiment d’où cela peut bien venir. Elle le sent dans son ventre, entre ses tripes - comme lorsqu’elle crevait de faim au début de l’épidémie et qu’il n’y avait plus de boîtes de conserve à la maison. Mais elle n’a pas faim, son ventre ne gargouille pas. C’est juste… creux. Comme s’il lui manquait quelque chose. Elle le voit aussi dans le regard de son frère : elle n’est plus vraiment comme avant. Plus silencieuse, plus discrète. Moins hargneuse, moins bagarreuse. Sa langue est toujours aussi acérée, mais elle ne lance ses piques que lorsqu’elle trouve l’envie de parler. C’est à dire, pas souvent.

Elle a suivi l’actualité de la ville de loin, comme on observe un poisson dans un aquarium. Elle a vu l’arrivée des cavaliers, venus prêter main forte à la reconstruction. Elle a tenté d’être utile le plus souvent possible. Mais son corps - qui lui semble désormais étranger - n’a pas semblé vouloir coopérer pendant plusieurs semaines. Désormais, elle va mieux. Physiquement. Pas forcément mentalement. Mais elle gère. Un peu. Si elle a décidé de participer à cette réunion, ce n’est pas pour faire bonne figure ou prendre position pour tel ou tel camps. Il s’agit plus d’une tentative de réintégrer le système, de redevenir un élément de cette société post-apocalyptique. De se retrouver, aussi. D’être l’ancienne Mina, celle qui tape sur les nerfs de tout le monde mais sur qui on peut compter. Parce qu’elle n’a pas sûre de pouvoir compter sur elle-même. Elle ne se fait plus vraiment confiance. C’est un peu la merde, dit comme ça.

Elle observe les gens autour d’elle, distingue les visages familiers des olympiens. Quelques amis, par-ci par-là. D’autres à qui elle n’a que rarement adressé la parole. Mais peu importe. Ils font partis de la même famille. Peyton s’avance, explique la situation avec des mots simples et compréhensibles de tous. Une mise à niveau. Mina ne sait pas forcément quoi penser de cette alliance avec les habitants du Ranch. Elle a constaté un lien entre Peyton et Abel Rhodes mais elle ne le connaît que de réputation. Tant que ça fonctionne, pourquoi pas ? Elle n’a pas de problème particulier avec ces nouveaux alliés. Mais tout le monde n’est pas du même avis par ici. Comme Bass, par exemple. « - Mettons qu’on passe le test, qu’est-ce qui se passe après ? Vis-à-vis des livraisons et de notre alliance ? » Il n’y a pas trente six solutions. Soit ils restent tous copains et ça se passe bien. Soit chacun repart de son côté et ça se passe bien aussi. Soit quelqu’un ou quelque chose arrive à foutre la merde et ça part en cacahuètes. “Et si un nouveau problème survient ? Comme une nouvelle bagarre entre Olympiens et Cavaliers, par exemple ? Qu’est-ce qu’il va se passer ? L’alliance est rompue, chacun retourne chez lui bien gentiment ? Ou on doit se préparer à une nouvelle guerre ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elanor Barnes
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 335
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 536
MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Lun 19 Juin - 14:11

olympians
« conseil de juin.
Elle ne se sent pas à sa place Elanor. Pas assez importante pour justifier sa présence, trop emmêlée dans les récents problèmes liés aux Riders. Elle se fait tout petite, debout aux côtés de sa sœur, les pensées tournées vers Ada restait sagement dans leur maison que les trois jeunes femmes partage. Une situation pas toujours vue d'un bon œil. Une situation qui, du point de vue d'Elanor, était bonne. Avoir Ada à ses côtés, comme avant, avait quelque chose de rassurant. Elle pouvait désormais compter sur les deux femmes les plus importantes dans sa vie. Une maigre consolation quant on pense à tous les malheurs qui se sont écrasés sur ses frêles épaules. Elle fait bonne figure, essaie de garder la tête haute alors qu'en réalité elle ne veut qu'une chose : retourner sous ses couettes et s’apitoyer sur son sort. Ce n'est pas vraiment ce qu'on attend d'elle. Pourtant, aujourd'hui, pas de sourire rassurant sur ses lèvres, pas l'ombre d'un quelconque espoir. Elle semble vide de toutes émotions. Elle écoute les questions des uns et des autres sans jamais tourner la tête vers les voix qui s'élèvent, les yeux résolument braqués sur Peyton. Elle la voit sans la voir. Elle frissonne à l'idée qu'une guerre puisse éclater, que sa petite bulle, son semblant de paradis, puisse voler en éclats. Elle ne veut plus de violence, ne pourra pas survivre à une nouvelle vague de morts. Elle ne sait pas si la présence des Riders l'arrange, demeure bénéfique pour la ville ou si il est temps de les envoyer balader. Ce n'est pas sa décision, ne le sera jamais. Elle se range du côté de Peyton Yates, toujours. « Il n'y aura plus de problèmes. Peyton l'a dit, les cavaliers les plus récalcitrants sont hors de la ville. » Sa petite voix résonne à peine dans la salle. Un petit murmure ridicule qui fait rire. Elle n'a pas l'assurance des grands orateurs, ne l'aura jamais. Elle essaie d'appuyer Peyton parce qu'elle sait que c'est la vérité. Elle sait que les éléments dangereux ne reviendront pas. Et elle ose espérer qu'Abel est assez intelligent pour faire durer cette entente.


● ● ● ● ●


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Barnes
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 74
survit depuis le : 03/05/2017
capsules de troc : 149
MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Lun 19 Juin - 20:08

olympians
« conseil de juin.
Avalon pénètre dans la mairie au côté d’Elanor qui pour une fois n’a pas eu besoin de la convaincre de se mêler au reste des habitants d’Olympia. Le conseil est l’endroit idéal pour en apprendre un peu plus sur l’atmosphère qui règne en ville après le départ des cavaliers les plus encombrants. L’occasion aussi de connaître un peu mieux les olympiens parmi lesquelles certains visages lui sont encore inconnus. Elanor vit ici depuis si longtemps, membre utile de la communauté, tandis que sa sœur n’y fait que ses premiers pas malgré les quelques mois qu’elle a déjà passé au côté de ses habitants. On commence tout juste à lui faire confiance, à lui confier deux ou trois travaux de réparation, ou à l’envoyer en raid lorsqu’on pense qu’elle pourrait être utile. Drôle de sentiment que de se sentir plus étrangère ici que certains riders venus poser leur valise après le bain de sang d’Halloween. Pourtant, aujourd’hui Olympia est sa maison et surtout celle de sa cadette auprès de laquelle elle est bien décidée à rester, rien que pour ça elle ne pouvait pas se permettre de louper le conseil. Elle a cependant encore un peu de mal à se faire à toute cette organisation, cette autorité, si loin de la carrière où chacun vit pour soi-même et emmerde celui d’à côté qui prend un peu trop de place. Pas de réel leader, pas de discussion, encore moins de conseil pour décider tous ensemble du futur de la communauté. Ce changement n’est pas pour lui déplaire, d’autant plus qu’elle fait confiance à Peyton pour prendre soin de ses citoyens. Cette dernière vient de prendre la parole. Sa mise en garde fait légèrement sourire Avalon, plus encore le regard appuyé qu’elle lance à Bass. La blonde ne porte pas les cavaliers dans son cœur, c’est même un miracle qu’elle n’en soit pas venu aux mains avec l’un d’eux. Mais depuis son arrivée, elle joue à l’enfant sage et obéissant et va devoir se tenir encore quelques temps si elle ne veut pas être la cause d’une nouvelle complication. Au moins Beckett est parti et ne risque plus de s’approcher d’Elanor. Elle écoute sa douce et naïve petite sœur prendre la parole de sa voix fluette. «  Même si je fais confiance à Peyton, il faudrait se préparer à ce que tout ne se passe pas comme prévu. » Elle déteste la contredire, mais dans ce monde post-apocalyptique, encore plus que dans celui d’avant, il ne faut pas s’attendre à ce que tout le monde respect les règles bien gentiment. Car si l’alliance est rompue et que les cavaliers décident finalement de s’imposer, les olympiens doivent se tenir prêts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Yates
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 619
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1164
MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    Ven 30 Juin - 12:09

olympians
« conseil de juin.
Elle écoute les questions en chaine, Peyton, les assimilant du mieux qu’elle le peut. Elles sont légitimes, bien évidemment. Et, les réactions contradictoires ne l’étonnent pas réellement étant donné les tensions internes régnant à Olympia. Elle sait ses choix contestés par certains, mais encore une fois, qui peut bien se vanter d’avoir une meilleure solution ? Une solution qui satisferait tout le monde ? Personne. Parce que cette solution miracle n’existe pas, n’est qu’un mythe comme un autre. « L’après n’a pas été déterminé. Mais, suite à une discussion avec Abel Rhodes, il est convenu que notre dette, et donc les livraisons, le partage des vivres, prenne fin sous peu. » Elle se stoppe un instant, cherchant ses mots. Il faut qu’ils comprennent que ce n’est pas rien, qu’ils vont retrouver leur liberté et que c’est une grande chance connaissant l’aîné des Rhodes. « Par la suite, l’alliance sera surement rompue, puisque cette dernière résidait précisément en cette dette. Tous les ponts ne seront pas forcément coupés mais connaissant la convoitise des Rhodes et leur envie de pouvoir, il est mieux pour nous de nous en détacher, pour l’instant du moins. » Parce que la suite, elle ne la connait pas. Entre Anita qui souhaite soi-disant discuter avec elle, envoyant Billie tâter le terrain, mais qui entre-temps s’allie au ranch. Sans oublier Ren Diggs qui envisage de se tourner vers Olympia mais qui selon les rumeurs disposerait d’un début d’accord avec les jackals. C’est à ne plus rien comprendre. « Ce n’est pas pour autant que nous serons en mauvais termes. Pas question de faire un pas en arrière en redevant hostile, comme avant, aux Rhodes. » Elle adresse un regard entendu à Bass, elle sait que ce dernier est étroitement lié à la Crimson Valley, que son frère et sa sœur y résident et que forcément, une entente avec ce clan reste primordiale. De toute façon, malgré tous les efforts du monde, elle-même, ne pourra pas rester éloignée du ranch – et d’Abel – bien longtemps. « Pas de guerre en vue, Mina. Les cavaliers sont beaucoup trop affaiblis de toute façon. Et puis, on a toujours réussi à gérer les conflits jusqu’à maintenant et ce, malgré le flux important de cavaliers, je ne vois pas en quoi ça changerait, surtout qu’à présent, la plupart des membres du ranch ont vidé les lieux. » Elle adresse un sourire sincère à Elanor, appuyant ses propos, c’est assez gratifiant, de se sentir soutenue. C’est rare surtout. « En cas de conflits, on gérera ça comme d’habitude. Et, le trouble-fête en question sera renvoyé au ranch sans préavis, ni plus ni moins. » Hors de question que ça tourne mal, surtout en cette fin d’alliance. A moins qu’Abel ne revienne sur ses dires, il n’y aura pas de problème. « Mais, Avalon à raison. On ne peut pas continuer comme autrefois, on ne peut pas se couper du monde comme du temps d’Elijah. » Le souci, c’est que pour l’instant, elle n’a aucune option. Puisque désormais la carrière la rebute, alors qu’a priori un échange de bons procédés était convenu, soins médicaux contre protection. Mais ça ne tient plus, pas avec les Jackals dans le champ de vision. La pseudo-politique post-apocalyptique, un concept beaucoup trop complexe et dangereux.


● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (olympians) + conseil du mois de juin    

Revenir en haut Aller en bas
 

(olympians) + conseil du mois de juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» News du mois de Juin 2015
» Les premiers haïtens arriveront au Sénégal d'ici la fin du mois de Juin
» La neige du mois de Juin || Ash'
» Groudon, Pokemon du mois de Juin 2010
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: archives d'influenza :: RP ARCHIVÉS-