AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza a maintenant dix mois !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en juin 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 Jayce + till you have nothing left to pay. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 15:04

+ Jayce Roark




+ Je m'appelle Jayce Roark, et j'ai 37 ans. Avant l'épidémie je tentais vaguement de bricoler un bouquin et barbotais au fond d'une bouteille. Écrivain, donc. Maintenant, je suis le nouveau venu chez les Hamilton's miners. Le groupuscule se montre toujours quelque peu cauteleux à mon égard, je trime donc avec zèle en tâchant de museler ma grande gueule. En six ans, j'ai descendu un nombre vertigineux de rôdeurs, et j'ai tué cinq humains. Nécessité fait loi, je ne tue que lorsque acculé. Excepté le troisième. Lui, je lui ai carré une balle dans l'encéphale car j'étais ivre de colère et de géhenne. Mes armes de prédilection sont le glock et la hachette. On dit que j'ai du talent pour désamorcer les conflits. Je suis nanti d'une certaine faconde, suis adroit pour lénifier les esprits échauffés - sauf le mien - ce qui me permet bien souvent d'étouffer les algarades avant qu'elles ne s'enveniment véritablement. Un atout précieux lorsque l'on fraye avec des quidams à ce point corrompus par la violence.

— profil psychologique


Hypocrite – Taciturne – Nerveux – Adroit – Coupable – Résigné – Cultivé – Vindicatif – Loyal – Impudent – Irascible – Persuasif – Pessimiste – Instable – Paranoïaque

Il est l’enfant du meilleur et du pire. En lui, un maelstrom d’influences contraires qui se heurtent et s’entrechoquent, qui tantôt l’instiguent aux plus odieuses bassesses, tantôt qui le portent au royaume des vertus. La versatilité proverbiale des écrivains que l’on peut mettre en lumière lorsque l’on retrace l’historique de ses ouvrages, puisqu’il a été tout autant mis au pilori par les critiques qu’adulé par ceux-ci. Le concubin melliflu qui promet ambroisie et fortune une fois la sorgue tombée, l’amant délétère qui interagit par grognements et horions à l’aube. Depuis l’aurore de ses jours, Jayce a toujours oscillé entre périodes de faste et de bonhomie, et périodes blêmes qu’il passait larvé dans une prostration immuable. Roark n’est qu’éclats de verre qu’il est ardu d’appréhender en un tout cohérent, sur lesquels on s’esquinte les chairs lorsque l’on tente de s’y arrimer.

Toutes ces vacillations sont flagrantes pour qui y prête attention ; tout est peinturluré sur sa gueule. La nervosité terrible qui lui grignote le dedans, hurle au dehors. Elle est partout écrite, cette chienne indocile ; dans ses yeux furibonds qui roulent dans leur orbite et en tous sens, sur cette langue qui sans cesse darde au dehors pour humecter les lèvres rêches, dans le sempiternel tressautement de sa jambe. Il s’évertue toutefois, depuis son arrivée à la mine, à juguler cette agitation, à ramener ses humeurs sous son empire, afin de nouer des liens avec ses compères. Un pragmatisme éhonté, sa seule quête est de bâtir un environnement stable pour son enfant, il flagorne sans vergogne, se montre débonnaire, esquisse un intérêt factice pour ces gens qui ne lui sont rien. Une façade qui s’émiettera sitôt qu’il aura assis sa position au sein du groupuscule, il montrera alors son faciès véritable, dans toute sa toxicité. Si l’on lui connaît certains talents de conciliateur, le bougre sait aussi provoquer, saupoudrer les blessures béantes d’un sel pernicieux. Véritablement, s’étant toujours posé contre son père, les échauffourées sont l’environnement dans lequel il a éclos et cela a laissé son empreinte, l’a moulé en un fils de putain fielleux. Du géniteur, il a hérité de l’ire aisée, la verve lacée de vitriol, tout cela couplé à la pugnacité qui lui est propre.

Au cœur de toutes ces flots contraires et paradoxaux existent néanmoins des traits et éléments inaliénables. En figure de proue, l’amour incoercible qu’il éprouve envers sa fille, pour qui aucun sacrifice n’est trop grand, pour qui il est prêt à commettre les plus infâmes forfaits. Cette volonté un peu démente qui l’incite à être un père tutélaire, cherchant par la même à se venger de son propre pater. L’aversion viscérale qu’il voue à ce dernier est aussi l’un des éléments fondamentaux de son essence ; la haine est l’air qu’il respire, le pétrole qui a alimenté la mécanique toutes ces années durant. Sans repos ni cesse, il cherche à détruire, à porter rétribution à l’infâme. De ce désamour et de la félonie paternelle est aussi née la paranoïa, croissante et venimeuse, qui prend désormais racines profondément en lui. Lorsque celui qui est supposé être le roc sur lequel vous vous appuyez devient le scélérat qui vous loge un coutelas entre les côtes, l’on ne peut guère faire autrement que de se méfier de tout et de tout le monde. Chaque quidam est une menace potentielle, un épieu sur lequel il pourrait s’empaler.



— i wanna be in the room where it happened
PRÉNOM &/OU PSEUDO : Rust ÂGE : 23 piges PAYS : Belgique. OÙ AS TU TROUVÉ LE FORUM ? On m'en a parlé. MOT DE FIN : Tout comme Lazare, je suis sur le retour. J'espère que vous me passerez la désertion de la dernière fois. Aussi, il est possible que je ré-utilise - inconsciemment - quelques bribes de mon ancienne fiche. Props pour le design, il est canon.
AVATAR : Boyd Holbrook
LE PERSONNAGE EST UN inventé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 15:04

— history has its eyes on you

   + there's before ...
   
Laissez un message après le bip sonore. le nargue la voix mécanique. Le plastique de l’appareil gémit sous l’étau de sa pogne. Les jointures de ses doigts blanchissent sous la terrible tension. La gueule est froissée en une expression de fureur impie qui frelate la délicatesse des traits, les yeux sont exorbités. Le sang martèle ses tempes avec hargne, les mâchoires sont si serrées que ça lui en fait mal. Il n’arrive pas à y croire. Ce n’est pas possible. Il va se réveiller. « Tout ce qu’elle a fait pour toi. » souffle-t-il néanmoins au néant. « Tout ce qu’elle a fait pour toi. » répète-t-il, déconcerté, comme s’il prenait seulement maintenant pleinement conscience de la magnitude de la chose. « Fils de pute. » Ça lui tord les entrailles rien que d’y penser. Durant la procession, il s’est affublé d’un masque marmoréen, a scruté la foule à la recherche du géniteur. Rien. Une suprême désertion. Il fait son deuil à sa façon, avait dit Caleb. Des conneries. Son cadet s’est toujours réfugié derrière un mur de candeur pour éluder les problèmes. Jayce, lui, il sait la véritable raison. « Il n’y a jamais eu que toi, hein ? On a toujours été que du décor, hein ? Maman, Caleb, moi. Juste des ornements pour faire briller ta petite personne. » Sa vision s’embrume, de traîtres larmes se logeant sous la paupière, qu’il chasse vicieusement. Il réprouve l’innocence de son frère mais s’est quand même agrippé au sot espoir que son père ferait un geste, qu’il démentirait les condamnations de son fils. De vaines suppliques qui ne seront jamais exaucées. Il aurait dû s’en douter, au vu de la présence sporadique, distante de Lazare durant le chemin de croix de la mère. La douce mère, créature de velours et de miel, qui s’est évertuée à rattraper les manquements du géniteur, qui s’est étiolée, qui a tant souffert, et par la géhenne, et par la félonie. « Je sais où tu es. Je sais que tu es là. Tu me dégoûtes. J’vais t’buter, putain. » Les mots suintent de sa gueule, trébuchent sous l’influence délétère de l’alcool mais la conscience n’est en rien émoussée. Il n’a jamais vu les choses aussi clairement. L’apostat ne s’en sortira pas indemne, Jayce en fait le serment. Rien que l’idée que le sang de ce fils de putain roule dans ses veines lui est odieuse, lui fait monter la bile le long de la gorge. « Pourquoi ça n’a pas été toi, hein ? Pourquoi t’as pas crevé la gueule ouverte à la place de maman ? C’est tout ce que tu mérites. » Il s’étrangle dans son fiel et l’espace d’une seconde, croit qu’il va dégueuler. Il se sent fébrile, à présent, si éreinté et las de toutes ces conneries. Il cherche Grace des yeux avant de se souvenir qu’elle s’est éclipsée quand elle a remarqué son état d’ébriété. L’ecchymose qui lui souligne l’œil a suffi. Elle a pardonné mais quelque chose s’est brisé. Tout ça parce qu’il arrive pas à chier ce foutu bouquin. Tout ça parce qu’il voulait prouver au paternel qu’il n’était pas un écrivain raté. Ça en revient toujours à lui. Du putain de poison, ce type. Assez. « J’te hais. » conclut-il uniment avant de raccrocher.
   

+ and then there's today :
   EXORCIZAMUS te, omnis immunde spiritus, omnis satanica potestas, omnis incursio infernalis adversarii, omnis legio, omnis congregatio et secta diabolica, in nomine et virtute Domini nostri Jesu † Christi, eradicare et effugare a Dei Ecclesia, ab animabus ad imaginem Dei conditis ac pretiosodivini Agni sanguine redemptis †. Non ultra audeas, serpens callidissime, decipere humanum genus,Dei Ecclesiam persequi, ac Dei electos excutere et cribrare sicut triticum †


   Merci de développer votre histoire sur l'avant & l'après épidémie sur 500 mots minimum en tout. Rappel : l'épidémie a démarré en 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Elanor Barnes
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 309
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 499
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 15:16

Un écrivain à la mine
Bienvenue sur Influ I love you

● ● ● ● ●

I have never wanted something more than to look into your eyes and to be right by your side. we can lose all track of time and I'd let your hands warm mine And I'll listen to your voice. All i feel is how fast my heart beats whenever i'm with you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Cox
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 529
survit depuis le : 14/12/2016
capsules de troc : 809
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 15:36

HOLBROOK
Bienvenue à la maison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 16:29

« Holy guacamoli. »
(Voir cette fiche et te lire me fait d'ces choses.)
Revenir en haut Aller en bas
Abel Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 2162
survit depuis le : 06/08/2016
capsules de troc : 3287
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mar 14 Mar - 17:31

T’ÉTAIS QUI ?

Mais rebienvenue, même si ton prénom va en perturber plus d'un je pense. Bon courage pour la suite de la redac !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malini Kapoor
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 459
survit depuis le : 26/10/2016
capsules de troc : 709
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 15 Mar - 12:50

Bienvenue
Ou re-bienvenue dans ton cas J'espère que cette fois sera la bonne !

En tout cas, ton début de fiche est trop bien, on en veut plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Yates
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 544
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1027
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 15 Mar - 17:50

(re)bienvenue donc
Bon courage pour cette nouvelle fiche I love you (et puis boyd )

● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 15 Mar - 20:28

Ce début de fiche Je suis absolument amoureuse de ton style d'écriture, hâte d'en lire plus.
Bienvenue sur Influenza, en espérant que cette fois sera la bonne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Ven 17 Mar - 1:22

Holbrook, la mine... Tu as tout pour me plaire.
Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Rosario
Jackals + soyez prêtes pour la chance
avatar
Jackals + soyez prêtes pour la chance


Hurlements : 973
survit depuis le : 24/07/2016
capsules de troc : 1252
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Ven 17 Mar - 16:15

Je n'étais pas passé par là. Navré, t'es passé entre les gouttes.

Mais rebienvenue.

● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bass Ferguson
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 873
survit depuis le : 14/10/2016
capsules de troc : 1139
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Sam 18 Mar - 9:11

Rebienvenue à toi, ça va envoyer du lourd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Werner
Jackals + soyez prêtes pour la chance
avatar
Jackals + soyez prêtes pour la chance


Hurlements : 618
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 1028
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 22 Mar - 13:17

Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Yates
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 544
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1027
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 22 Mar - 13:33

Hey I love you
Ton délai ayant touché à sa fin, je déplace dans la section fiches en danger tu as trois jours pour te manifester sous peine de voir ton compte supprimé. N'hésite pas si tu as besoin d'un délai I love you

● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 22 Mar - 15:21

Plop !

Pourrais-je bénéficier d'un petit délai please ? La fin devrait arriver sous peu !
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 757
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1037
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Mer 22 Mar - 15:22

Je t'accorde jusqu'au 27 mars I love you

● ● ● ● ●

one day this pain will make sense to you.
It's okay to be sad. It's okay to cry. Just don't let the sadness take over your life. You will be smiling soon. I know it. ~ wild heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rosario
Jackals + soyez prêtes pour la chance
avatar
Jackals + soyez prêtes pour la chance


Hurlements : 973
survit depuis le : 24/07/2016
capsules de troc : 1252
MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   Jeu 30 Mar - 8:31

Trois jours après la fin de ton délai, je déplace. I love you
Pense à te manifester et à nous tenir au courant.

● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jayce + till you have nothing left to pay. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jayce + till you have nothing left to pay. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. This is the way you left me
» 'Till I Collapse ▬ Megan
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» Jayce et les conquérants de la lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: archives d'influenza-