AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en octobre 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 le contraire d'un miracle. (elijah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 15:41

+ Elijah  Douglas Weiss
J’ai raté, mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu, parce que c’est pas vrai.



+ Je m'appelle Douglas Elijah Weiss, et j'ai quarante-neuf ans. Avant l'épidémie je me suis tourné vers Dieu, dévouant toute mon existence au Tout-puissant, j'étais Pasteur. Maintenant, je suis parmi les Olympiens, après avoir été leur leader (vous savez ce genre de place que personne ne veut jamais vraiment se coltiner parce que tout termine toujours pas vous retomber sur le dos), je suis redevenu un simple civil. Etre parmi les êtres, survivant parmi les survivants, j'ai échoué, je l'ai payé si cher que toute ma vie ne tourne plus qu'autour de cette tragique erreur. Qui voudrait de quelqu'un qui n'est même pas capable de protéger son propre peuple ? En six ans, j'ai descendu un nombre incalculable de ces bêtes, certainement parce que le faire est devenue chose courante, et j'ai tué trois hommes dont le visage me hante encore aujourd'hui. Si l'on peut banaliser la mort des rôdeurs celle des personnes est la pire chose que l'on puisse accepter. Si je me suis perdu dans les entrailles de la mise à mort, ce n'est que par obligation ; la survie est plus forte que tout. Mes armes de prédilection sont un vieux couteau que mon père m'avait donné lorsque j'étais gamin et dont je suis incapable de me séparer ainsi qu'un beretta 92 récupéré il y a quelques temps lors d'un raid. et on dit que j'ai du talent pour rassurer les gens. Je ne sais pas si c'est une faculté enviable de nos jours mais c'est celle qui m'a aidé à repousser les gens au plus loin leurs limites. Lorsque quelqu'un vous aime, il donnera toujours ce qu'il a de plus douloureux et puissant au fond de ses tripes.

— profil psychologique
Il a quelque chose en lui, Elijah, une lumière chaleureuse et rassurante qui nous pousse à lui faire confiance dés qu'on le voit. On pourrait se plonger corps et âme dans ses bras sans se poser de questions. Il a le charisme des hommes qui sont là pour protéger ceux qui les entourent sans causer de mal. Lorsqu'il était leader des Olympiens, Elijah s'est toujours débrouillé pour éveiller les consciences sans jamais brusquer qui que ce soit. Parce qu'il sait mieux que personne, l'ancien Pasteur, que l'Humain n'est qu'un animal effrayé par ce qui lui arrive. Ce nouveau monde, aussi impitoyable n'est rien de plus que la nature qui reprend ses droits. Elle n'avait pas d'autre choix, cette terre souillée et polluée que de reprendre le dessus sur ses enfants devenus trop colériques.
Déjà, môme, ses camarades de classe se taisaient lorsqu'il venait au tableau pour présenter ses exposés. A la maison, c'était Lui qui se ramenait avec de nouvelles visions du monde et qui tentait d'ouvrir les yeux à ses parents. Si Elijah s'est tourné vers Dieu c'est parce qu'il a cru en sa puissance comme les autres peuvent parfois croire en lui. C'est une évidence que l'on ne s'explique pas, une beauté qui nous prend aux tripes et nous empêche parfois de respirer. Si l'épidémie n'avait pas commencé, l'homme serait très certainement encore dans sa paroisse à servir Dieu et aider ses fidèles. Il n'est pas naïf, Elijah et sait que ce monde de survie a changé les mentalités et révélé la nature la plus profonde des hommes mais il s'est interdit de perdre son humanité. Certains l'ont pointé du doigt à le voir maintenir une certaine qualité de vie pour son groupe. Lui, tout ce qu'il a toujours voulu, c'est maintenir l'espoir et le rêve. Parce que l'espoir est le lien le plus étroit entre le bien et le mal, la folie et la réalité. Si l'on coupe le lien, si on le néglige, c'est accepter de devenir un animal.
Après l'attaque des jackals, on a posé sur Elijah le fardeau de l'échec sans se soucier une seule seconde des effets secondaires que cela pouvait causer. Si on ne l'entend plus vraiment, s'il s'est terré dans son coin, l'ancien leader sent bien que son organisme est en train de changer. Après avoir survécu six ans dans cette ère de violence, il la sent doucement entrer en elle. En lui enlevant le droit de prendre soin des Olympians, on lui a aussi enterré sa seule raison d'exister, comme ça, d'un coup de pelle. Et si, finalement, après avoir lutté pendant tout ce temps, lui aussi était sur le point de devenir une bête ?
Même Dieu semble ne plus le vouloir le guider dans sa quête du bien.
Il a la sensation que le désastre est une part naturelle de son évolution dont il ne sortira jamais vraiment.


— i wanna be in the room where it happened
PRÉNOM &/OU PSEUDO : FAKIR (Gabriel)ÂGE : papy gâteau PAYS :France. OÙ AS TU TROUVÉ LE FORUM ? du côté de Chez Mallo    MOT DE FIN : j'ai mis longtemps à poster ce début de fiche, veuillez m'en excuser. Je vais me rattraper pour la suite  I love you puis j'espère être à la hauteur de la bête !
AVATAR : Benicio del Toro
LE PERSONNAGE EST UN poste vacant so perfect  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 15:41

— history has its eyes on you

+ there's before ...
Il aurait aimé devenir un héros, une personne assez forte pour soutenir le poids du monde sur ses épaules mais Elijah n'en a jamais été capable. Il était paumé, du genre à ne pas savoir dans quel sens se tourner et quelle voie emprunter. Parfois, l'homme a même pensé qu'il ne serait jamais utile dans cette vie là, dans cette ère superficielle où écraser l'autre serait son unique issue pour devenir quelqu'un. Il a parfois eu la sensation de mourir dans l'ombre de son père, de disparaître dans les bras de sa mère, de s'évanouir dans la prestance de ses frères jusqu'à trouver l'espoir nécessaire à toute survie dans la religion. Elle n'est pas venue à lui, comme Elijah le dit si souvent mais il est venu à elle. Dieu n'a pas bougé un cil pour tenter de le mettre dans son filet. C'est lui, qui s'est simplement agenouillé pour lui offrir sa triste existence, faite de baisers volés, de bêtises adolescentes et d'envie de vivre. S'il ne s'était pas plongé le nez dans ses croyances, peut-être serait-il devenu comme l'un de ses frères bien aimés : un brigand. Malgré sa vie à la paroisse, Elijah n'a jamais raté un seul parloir et s'est toujours fondu dans la violence de la prison. Il se souvient des regards posés sur lui, de la colère de son frère lorsqu'il voyait son aîné entrer dans la pièce des visites. Un silence s'allongeait toujours entre eux, tel un chat posé sur un chauffage. Un énorme chat qu'Elijah se devait de pousser pour prendre la parole. Alors, comment est-ce que tu te sens ? Je t'ai apporté des vêtements propres et neufs. Le pasteur était le seul de la famille à lui rendre visite, à faire ses lessives, lui apporter ce dont il manquait sans jamais le juger ou l'accuser de quoi que ce soit. Pourtant, à l'une de ses énièmes visites, Elijah savait bien que quelque se passait. L'homme s'était perdu dans le regard de son frère prisonnier et ce qu'il en avait décelé lui avait filé un frisson dans le dos. Non, une décharge électrique, traversant sa colonne vertébrale pour aller lui piquer la nuque. Elijah avait passé sa main dans ses cheveux encore parfaitement noir mais il était déjà trop tard ; son propre frère traversait la table pour venir l'attraper par le col et tenter de lui faire la peau. Plus tard, les gardiens lui expliquèrent que John s'était confectionné une arme à l'aide d'un rasoir et d'une brosse à dents. Une brosse à dents s'était répété Elijah le soir-même tandis qu'il terminait sa prière : le cœur au bord des lèvres et la douce sensation que son propre sang lui avait tourné le dos. Pourtant, une part de lui l'avait déjà pardonné, dés l'instant où les gardiens étaient venus les séparer. C'est à ce même instant qu'il eu la sensation que Dieu n'avait jamais été aussi proche de lui.

+ and then there's today :
Les choses se sont déroulées à  une vitesse ahurissante. Il y a d'abord eu les premiers cas, aux informations on ne parlait plus que de ça et Elijah, perdu dans sa paroisse se pensait invincible. Il n'avait pas la prétention de croire que le monde ne pouvait l'atteindre mais le pasteur pensait que cela ne pouvait arriver qu'aux autres, que l'épidémie ne parviendrait jamais jusqu'à leur petit village perdu. C'est certainement à cause de cette pensée égoïste que l'homme a vu sa famille touchée par la maladie. Elle a commencé par sa mère, la prenant petit à petit d'une fièvre plus violente que jamais, jusqu'à la terrasser au point qu'elle ne puisse se relever de son lit. Elijah et son père ont veillé sur elle, inquiet de savoir la suite, plein d'espoir à l'idée de pouvoir la sauver. Ce n'est qu'en revenant le lendemain matin dans la maison familiale qu'il est tombé nez à nez face à deux rôdeurs : l'un emprisonné dans la chambre et l'autre installé dans le salon à tenter de se relever du canapé de son père. c'était eux. Ses parents. Les siens. Ceux qui l'avaient soutenu dans ses choix de vie, ne remettant jamais en cause sa soudaine fascination pour la religion. Le corps tremblant, le cœur au bord de l'explosion, le brun s'était retourné en fermant derrière lui la porte à clé en se faisant la promesse de ne jamais y revenir. La nuit d'après, c'est tout un flot de culpabilité qui s'échouait sur lui. Plongé dans l'obscurité, Elijah était persuadé d'avoir raté quelque chose, de s'être absenté trop longtemps. S'il avait été là, peut-être aurait-il empêché son pauvre père d'approcher sa mère devenue un monstre. Aujourd'hui encore, l'homme ne sait pas ce qu'il aurait fait mais reste certain que tout est de sa faute. C'était à lui de les protéger, à lui d'être là pour ceux qui l'avaient toujours aidé à traverser la violence du monde.

Pendant des mois, Elijah n'a cessé de faire des allers-retours entre la paroisse et la prison. Chaque semaine, l'homme mettait sa vie en danger, usant le peu de carburant qu'il lui restait pour tenter de récupérer son frère qu'il n'avait plus revu depuis leur altercation. Chaque fois, les choses se déroulaient de la même façon, il toquait à la grande porte en ferraille jusqu'à ce qu'un gardien de ne vienne le voir, l'air froid, légèrement agacé. Nous n'acceptons plus les visites à partir de maintenant, question de sécurité. Elijah, lui, désirait simplement des nouvelles de son frère plus jeune, cherchant désespérément à le sortir de là pour le ramener avec lui. Le brun ne pouvait supporter l'idée de le perdre lui aussi mais personne n'a jamais entendu ses supplications et ce n'est que lorsque le monde devint trop difficile à gérer qu'il cessa d'aller à la prison. Pour tenter de se laver de ses remords, sa paroisse se transforma lentement en refuge de fortune. Il aurait voulu maintenir ce petit groupe de personnes en vie le plus longtemps possible mais l'homme a échoué. La vie était bien trop féroce pour eux et c'est après un raid de quelques heures qu'il les retrouva morts, dépouillés du peu de choses qu'il leur restait. Et dans cette histoire, les rôdeurs n'y étaient pour rien, le bruit des balles avaient certainement résonné à des kilomètres à la ronde mais lui n'avait rien entendu, que ce soit à cause du vent, de la nature ou des bâtiments. L'agonie s'était faite silencieuse pour ne pas alerter le chef de meute. Elijah se souvient de cette gamine gisant dans une flaque de sang ; sa mère était étalée à ses côtés, son visage ressemblait à de la terre battue, personne n'aurait pu dire si elle était humaine ou non mais lui avait reconnu ses longs cheveux roux.

Avant de errer seul pendant des mois, Elijah est retourné à la prison. C'était un besoin viscéral, une force incroyable le poussait vers elle un peu comme si quelqu'un avait posé un aimant sous sa peau pour l'emmener jusqu'à elle. Une part de lui savait qu'il n'y trouverait certainement rien mais ce qu'il trouva lui glaça le sang si violemment que des larmes coulèrent sur ses joues, silencieuses et impuissantes. Ces murs de béton qu'il avait traversé à plusieurs reprises n'étaient plus qu'un champs de bataille où les rôdeurs traversaient les ruines dans leurs grognements. Il ne restait rien de l'avant épidémie, même la grand porte d'entrée avait été explosée et la mort s'élevait au dessus du bâtiment comme un halo lumineux. Pendant un instant, il s'est imaginé que le ciel pourrait se couper en deux et des mains en sortiraient pour effacer cet atroce spectacle de la surface de la terre.
Ça n'est jamais arrivé même si le pasteur est resté là, presque une heure, sans voix, le corps au bord de la rupture et une douleur lancinante au fond de l'âme. Elijah a eu l'impression de mourir mais tout cela n'était qu'un effet secondaire, un choc violent qui lui bouffait les entrailles.

Il était plus seul que jamais.

Après des mois de marche accompagné de sa lourde solitude, Elijah est tombé sur un camp qui lui a donné la sensation d'atterrir sur un petit îlot paradisiaque. C'est con quand on y pense, parce qu'au milieu de ce monde, le calme ne peut-être que de la colère déguisée mais il a voulu y croire (certainement trop fatigué de se sentir désespéré). S'il est devenu leader ce n'est que par nature, pas par force. Son rang s'est imposé doucement sans que personne ne s'en rende compte ; même pas lui. Et puis c'est toujours comme ça, les gens ne peuvent pas vivre sans une figure d'autorité alors, c'est sur les épaules d'Elijah que l'on a posé cette responsabilité. Certains ont même dit de lui qu'il faisait un bon chef, qu'ils étaient contents de lui, qu'ils avaient même confiance. Et dans ce règne délicat et éphémère, le Pasteur a pensé pouvoir préserver son petit groupe des brutes qui les menaçaient. Il aurait très bien pu dire aux Olympiens de prendre leurs armes et de se battre. Il aurait pu leur demander de jouer les bêtes et d'être impitoyables mais Elijah n'a pas su endosser ce rôle là. Il est peut-être con, aujourd'hui encore il n'en sait rien mais l'idée de semer la terreur l'aurait empêcher de se regarder dans une glace. Il avait pas envie de forcer des innocents à faire sortir le plus noir d'eux-même. Elijah a toujours tout fait pour ne surtout pas les brusquer et les préserver au maximum. Il a échoué.
Bien sûr qu'il a échoué.
Mais franchement, quelle était la probabilité pour qu'il réussisse à tenir à flot un groupe de survivants sur une terre de violence ? Personne n'est à l'abris de rien depuis l'épidémie. Même les Jackals pourraient finir sous terre d'une seconde à l'autre. Tout est beaucoup trop incertain dans cette nouvelle ère. Et pourtant, lors de l'attaque d'Olympia, c'est vers Elijah qu'on s'est tourné pour l'accuser de tous les maux. Parce que c'est ce que l'on fait avec un chef : on le couvre de fleurs mais on le rejette aussi lorsque les choses tournent mal. Il voudrait en vouloir aux Olympiens mais leur réaction est terriblement humaine au fond. Trouver un coupable, c'est se rassurer que le monde n'est pas par terre.
Et par dessus tout :
Il était pas militaire ou président de la république avant l'écroulement de la société, Elijah n'était qu'un petit pasteur. Ne l'oublions pas, jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 641
survit depuis le : 14/12/2016
capsules de troc : 960

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 15:49

T'es parfait, je t'aime, je suis contente que tu sois là
Je savais qu'Elijah allait te plaire
Bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 1116
survit depuis le : 14/10/2016
capsules de troc : 1506

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 16:11

Elijah Mon Dieu parmi les hommes Je suis aux anges que ce pv soit tenté et je vais dresser un temple et à toi et, et à Mallo je le sens Ne t'inquiète je pense que tu vas être à la hauteur, en tous cas ça commence bien et j'ai hâte de lire la suite ! Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 16:39

Bienvenue !
C'est un excellent choix de PV et le début de la fiche met en appétit ! Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 986
survit depuis le : 21/10/2016
capsules de troc : 1423

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 17:12

Aaaaaah, Elijah...

Bienvenue parmi nous On va adorer t'emmerder je pense Bon courage pour ton histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 481
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 718

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 17:50

Elijah
Bienvenue chez nous, tu vas voir, on va s'amuser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney
Hurlements : 2604
survit depuis le : 06/08/2016
capsules de troc : 4033

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 18:20

Elijah, enfin C'est trop cool
Bienvenue ici et bon courage pour la suite de la rédaction  ! T'arrive à point nommé pour venir t'affliger de la bêtise des olympiens qui laissent des zombards se balader en ville en toute impunité

● ● ● ● ●
Jenna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc
Hurlements : 313
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 730

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 18:56

Bienvenue, mon pauvre confrère déchu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 746
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1390

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 21:39

Citation :
après avoir été leur leader (vous savez ce genre de place que personne ne veut jamais vraiment se coltiner parce que tout termine toujours pas vous retomber sur le dos)

* Peyton rend le poste de leader à Eli, elle en a jamais voulu de toute façon *
Tu peux pas imaginer ô combien j'attendais ce poste vacant, merci d'avoir cédé aux avances de Mallory Et je t'inerdis de te foutre la pression, il suffit, tu arrêtes
En tout cas, je peux déjà te dire que j'aime ce début de fiche, j'ai même hâte d'en lire plus ! Bienvenue dans le coin et bon courage pour la rédaction I love you Au moindre souci, mpotte moi !

Bass, tu vois tu retournes déjà ta veste
Abel, arrête de balancer comme ça putain, on les laisse pas se balader d'abord et puis merde, j'y peux rien si certains oly sont inconscients et cons Arrow

● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 6 Mar - 22:59

Bienvenue à toi. Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Mar 7 Mar - 10:04

Elijah tu nous en emplie de joie (ça rime)

Viens jouer avec nous on est des gentils
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Mar 7 Mar - 10:56

oh my ... les gens, cet accueil (ce smiley va vite devenir contagieux je crois)
Mallory, on est comme un vieux couple maintenant, tu connais mon amour pour les papys hein, ouais. Je t'aime ma poulette, t'es belle et merci
Bass, oooh merci I love you vu notre lien, compte sur moi pour venir t'embêter même si t'es pas le plus fidèle du coin, je t'aime bien quand même va
Gail, merci beaucoup
Arte, comment tu oses parler à tes aînés à jeune insolente
Mina, ça je crois que je n'en doute plus du tout et merciii
Abel, c'est ce qui se produit quand on vire le meilleur élément de ce groupe je crois qu'il est grand temps de remettre les choses à niveau.
Anita, merci
Peyton, ma douce Peyton pourquoi tu m'obliges à être si désagréable avec toi, tu es pourtant si mignonne. non en réalité, j'suis super rassuré que ce début fasse l'affaire. J'ai hâte qu'on puisse se mettre des bâtons dans les roues tous les deux et qu'on se méprise silencieusement (ou presque). I love you
Marisa, merci
Octavie, VADE RETRO SATANAS :grumpy:
je termine ma fiche au plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Mar 7 Mar - 15:12

Rebienvenue parmi nous ! I love you Elijah avec la tronche de Benicio, j'approuve tellement fort... Bonne rédaction à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 746
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1390

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Dim 12 Mar - 15:53

besoin d'un délai ? I love you

● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 13 Mar - 2:33

Gabriel, merci I love you
bon je m'excuse platement, j'ai eu un petit soucis niveau timing, je pense terminer ma fiche demain mais oui je veux bien, pour être certain merci et encore pardon !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Lun 13 Mar - 15:25

Dans le doute, je te donne jusqu'à vendredi 17.
Revenir en haut Aller en bas
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 746
survit depuis le : 28/09/2016
capsules de troc : 1390

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Mer 15 Mar - 19:44

Bon jeu sur Influenza !
Félicitations. Tu vas bientôt toucher le fond, c'est bien.



Tu vois, ce n'était pas si compliqué que ça finalement :marisa: ta fiche me convient parfaitement, t'as failli choper un ulcère pour que dalle j'ai hâte de rp avec toi, Elichou

Et te voilà officiellement validé/e ! Pour commencer, il te faut recenser ton avatar. On t'invite ensuite à revendiquer ton titre tes responsabilités, si tu en as. Et, si ce n'est pas déjà fait, pense à remplir ton profil.

Pour bien démarrer, tu peux poster une fiche de liens (en pensant bien à la tenir à jour) et en demander aux autres, créer un scénario si tu as des besoins précis ou un pré-lien s'ils le sont moins. On rappelle qu'il faut impérativement poster un sujet d'activité et que les Wanderers doivent intégrer un groupe dans le mois qui suit leur validation.

Tu peux maintenant librement flooder et surtout RP.

Et tout le staff d'Influenza te souhaite un bon jeu.

INFLUENZA


● ● ● ● ●

You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. Nowadays you breath and you risk your life. Every moment now, you don’t have a choice. The only thing you can choose is what you’re risking it for. —
every moment matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   Mer 15 Mar - 20:33

t'as raison, ce serait con de choper un ulcère avant de commencer le rp
Merci, j'ai hâte de t'en faire voir de toutes les couleurs aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: le contraire d'un miracle. (elijah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le contraire d'un miracle. (elijah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Soo-Mee ♣ L'homme exploite l'homme et parfois c'est le contraire - UC
» Miracle ou tentative de zombification?
» Ag2r S2 "Le contraire de seul au monde" -=-Gadret,Peraud,Nocentini,le Lay...s'en vont
» Quand une lame noire tombe sur la louve... (ou le contraire ?) [PV Amy] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: Archives d'Influenza-
Sauter vers: