AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza fête son anniversaire !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en août 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 sujet commun (03/17) ; miners

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Influenza
gotta catch them all
avatar
gotta catch them all


Hurlements : 719
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1512
MessageSujet: sujet commun (03/17) ; miners   Ven 3 Mar - 16:18

Sujet commun (03/17)
"Miners"

c'est le moment de se sortir les doigts du cul !




contexte
" La mine risque de se retrouver bientôt prise à son propre jeu. En effet, l'entrée du lieu commence à devenir l'endroit le plus prisé des rôdeurs, le must du must ! La zone aurait grandement besoin d'être nettoyée sous peine de devenir totalement infréquentable. Si, les mineurs ne veulent pas bientôt se retrouver coincés dans leur précieuse mine et mourir de faim, ils devront rapidement remédier au problème. "

Vous vous terrez comme des rats depuis trop longtemps, beaucoup trop longtemps. Pas votre choix, pas de votre plein de gré, à moins que vous ne vous appeliez Anita Jones, vous n'avez fait que respecter les règles, mais force est de constater qu'à cause de ces fameuses règles, les putréfiés sont à votre porte, vous empêchant de sortir enfin respirer un peu d'air frais.
La situation prend de l'ampleur, s'aggrave de jour en jour, il est donc temps d'intervenir. De plus, suite au vole de médicaments et autres multiples ressources, la mine a grandement besoin de se ravitailler au plus vite mais pour ça, il faudrait peut-être avoir accès à l'extérieur des lieux.
L'ingéniosité est de mise, il vous faudra faire preuve de sang-froid si vous ne voulez pas vous retrouver avec les dents moisies d'un rôdeur plantées dans vos jolies fesses. Nettoyer la zone est la mission principale, ensuite on parlera éventuellement d'un prochain raid. En attendant, essayez de pas crever !

Déroulement de l'intrigue
Comme toujours, afin de permettre une avancée rapide, veillez à ne pas dépasser les 400 mots grand maximum, pas d'ordre de passage, faites-vous plaisir.
Chaque poste compte comme un véritable rp dans l'activité du forum, alors lâchez-vous !
Le staff interviendra régulièrement avec le compte PNJ pour pimenter l'action, personne n'est à l'abri.
Si vous mentionnez un personnage, joué ou non joué, inscrivez son pseudo entre les balises correspondante :
Citation :
Code:
<ham></ham>

Afin de mieux vous y retrouver, il vous est possible de définir les lieux, en début de chaque réponse à l'aide de ce code :
Code:
[code]<nf1>[size=14]Nom du lieu.[/size]</nf1>[/code]

INFLUENZA


● ● ● ● ●
Ne pas envoyer de message privé à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Sam 4 Mar - 2:12

Dans la mine, quelque part où il y a d'autres gens.


Au fond du regard d’Elias, la fatigue avait remplacé les autres émotions. Pas tant une fatigue physique qu’une fatigue mentale : un ennuie. Il se sentait comme un lion en cage, à tourner en rond, enfermé. Sortir en raid lui manquait, il devait bien l’avouer. Même Hagen couinait de temps en temps, désirant se dégourdir les pattes, lever sa truffe vers le ciel – mais, non. Et le pire, dans tout ça ? Les rôdeurs étaient à présent à leur porte. Le Ferguson avait fermé les yeux. Avant de les rouvrir, déterminé. « J’y vais. » lança-t-il aux personnes présentes autour de lui à ce moment-là, sortant de son habituel silence. Il se leva, redressant son corps qu’il étira un peu avant de porter une main à sa machette. Il ne laissait ainsi que peu de place au doute sur ce qu’il allait faire.

Depuis trop longtemps ils avaient sagement écouté les ordres. Son esprit étriqué s’y était plié comme il avait toujours su le faire : fait profil bas, ne répond pas, fait ce que l’on attend de toi. Mais maintenant, il s’agissait – selon lui et sa conscience – d’une question de survie. S’ils gardaient les rôdeurs à l’extérieur, à leurs portes, ils finiraient par mourir. Si les rôdeurs rentraient, ils mourraient. Il ne pouvait pas laisser faire ça, et il fallait, pensait-il, régler le problème avant qu’il ne devienne encore plus problématique. Avant que de « c’est la merde » on passe à « putain on va tous crever ». On meurt tous un jour, de toute manière – quoi que ? – mais il était trop tôt pour. Et pourtant bien assez temps, déjà.

Son regard bleu acier se posa tour à tour sur ceux qui étaient présent. Il ne pouvait pas y aller seul, sans aide. Ce serait du suicide, ce serait inconsidéré, une bêtise monumental et un zombie en plus. Devait-il rajouter quelques mots ? Il n’était pas vraiment doué pour ça, il préféré mille fois coucher les mots sur papier plutôt que de les entendre sortir de sa bouche. « Sauf si quelqu’un s’y oppose… » ce que je ne pense pas, à moins que vous désiriez tous mourir ici. Pourrir comme des rats. Etait-ce ce qu’ils étaient devenus ?...
Revenir en haut Aller en bas
Anita Jones
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 260
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 604
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Sam 4 Mar - 2:56

Si Anita n'est pas très expressive habituellement ; mais là, elle est furieuse, et c'est évident. On la trahissait ; c'était une évidence, et la Carrière avait décidé de suivre sa propre voie. Le fait qu'elle envoyait des rôdeurs à leur voisin, c'était par contre une déclaration de guerre ; qu'elle comptait bien mener à sa façon, selon ses propres règles. Mais ce n'était pas la chose la plus immédiate qu'elle doit gérer. Un seul problème à la fois, et son plus gros problème à l'heure actuelle, c'est le cadeau empoisonné qu'est en train de leur faire la carrière. Alors, elle débarque dans la salle commune, où plusieurs gens sont rassemblés, au moment où Ferguson tente ce qu'elle perçoit comme une insubordination. Elle le réprime donc très sèchement :
« Je m'oppose au fait que tu prennes des décisions sans mon approbation, ou même celle de ton supérieur. Que ce soit bien clair : la prochaine fois que je t'y reprends ; c'est valable pour n'importe qui, et c'est l'exil » elle foudroie du regard toutes les personnes présentes. Avait-elle été trop laxiste dernièrement ? Trop gentille ? Peut-être. Elle continue, et donne sèchement un ordre :
« Les raiders, les gardes ; au porte, dans dix minutes, en tenue de combat. Que les raiders préparent leurs provisions également. Je veux un médecin avec eux, l'autre à l'infirmerie. Et une demi-douzaine de volontaires, capables de se battre au besoin. Le reste, retournez à vos occupations quotidiennes »
Sans attendre de réponse, elle se remet en route vers la porte. Elle convoque son ost. Elle va briser le siège de rôdeurs qu'on tente de lui imposer. Elle porte son treillis, presque complètement délavé, qui lui donne une certaine protection contre les morsures et les griffures. Elle n'affiche pas le fait qu'elle porte un gilet pare-balle léger en dessous de sa veste, mais montre clairement ses deux sabres, glissés dans sa ceinture ; et son pistolet, dans son holster à la cuisse, dont l'étui est ouvert. Un problème à la fois, et ils allaient régler leur principal sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Sam 4 Mar - 15:18

Casey était arrivée un peu sur le tas, à la bourre parce qu’elle avait encore passée une sale nuit après avoir trop bu. Heureusement, elle avait eu le temps de désaouler, toutefois son humeur était encore moins au beau fixe que d’habitude. Elle était entrée dans la salle au moment où Elias demandait si quelqu’un s’opposait… S’opposait à quoi ? Aucune idée mais ce fut le plus marquant était la réaction d’Anita. Manifestement, l’homme avait touché un point sensible. C’était rare de voir la leader énervée. Ecoutant attentivement les paroles qui se déversaient, un peu trop vite pour elle, elle comprit que l’objet de cette agitation était les putains de rôdeurs qui trainaient à leur porte. Mais aussi, sûrement, la raison de leur présence : les quarries. Elle hocha la tête aux ordres d’Anita et fit signe de tête à un groupe de 5 personnes. C’étaient des amis qui avaient l’habitude de travailler ensemble. Pour cette même raison, ils feraient partie des volontaires. Des hommes qui se connaissaient et avaient l’habitude de travailler ensemble seraient coordonnés sur le terrain. Cas’ adressa un sourire compatissant à Elias pour sa remontrance. Elle aimait bien ce type, il était calme et posé et lui faisait penser à quelqu’un d’autre. Elle prit le groupe pour rejoindre les autres gardes à l’armurerie et le peu d’armes qu’elle proposait. "Prenez seulement des armes de poing et des lames. Evitez les fusils, à l’exception de vous trois. Pas besoin de s’encombrer, on va faire du corps à corps."Dit-elle en s’adressant aux gardes présents et au petit groupe qu’elle avait amené. Casey enroula des magazines autour de ses avants bras qu’elle ferma à l’aide de scotch avant d'enfiler sa veste en cuir. L’armure du pauvre. Toutefois, au fil des années, elle avait remarqué à quel point cette technique fonctionnait bien. "Protégez-vous comme vous pouvez mais ne vous alourdissez pas."Vérifiant que son couteau de combat glissait bien dans son étui et qu’elle avait des chargeurs supplémentaires pour son arme, elle partit en direction de l’entrée de la mine. Attendant tout le monde, ainsi que les ordres, pour commencer le massacre des non –morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Dim 5 Mar - 9:23

« Je m'oppose au fait que tu prennes des décisions sans mon approbation, ou même celle de ton supérieur. Que ce soit bien clair : la prochaine fois que je t'y reprends ; c'est valable pour n'importe qui, et c'est l'exil » Blablabla... Il voulait juste aider. Je lève les yeux au ciel. C'est pas comme si il etait important d'aider actuellement? On a pleins de petits Steve -les rôdeurs bonsoir- qui trainent à nos portes, ce n'est certainement qu'une question de temps avant que la mine se fasse submerger mais bien sûr, il faut quand même prendre le temps d'engueuler Elias. Si c'est comme ça qu'il s'appelle d'ailleurs... Voyez Anita n'est pas la leadeuse la plus douce. Comme si c'était plus important de faire régner l'ordre que d'aider au bon fonctionnement de notre survie. Elle reprend d'ailleurs la parole ce qui... Me laisse totalement sur le cul. Sérieusement? C'est la fin du monde et ce qu'elle trouve à dire c'est "oh bah les autres retournez à votre activités quotidiennes hein, si vous êtes dans la mine vous savez peut-être pas vous battre hein." C'est stupide! Oui madame! Parce que dans ce cas là ça veux dire que moi aussi je retourne à ne rien faire...
Posant la main sur la hanse de mon sabre je le sors de son fourreau en regardant l'agitation autour de moi. Un petit vent de panique, c'est normal, ça se comprend, pour une fois je peux dire que je me fond dans leur masse. Et ça aurait pu arrêter là! Mais l'intervention dramatique de Casey, aussi peut dramatique fut-elle, pousse encore plus à la réflexion! Et comme j'suis chiant, et bah je préfère dire ce que je pense au lieu de la fermer et de me retrouver a devoir clamser. "Heu... Non mais ça choque que moi qu'on garde seulement une partie des gens pour se battre et qu'on laisse l'autre tranquillement à l'intérieur comme si de rien n'était? C'pas une idée totalement stupide?" Agrémenté d'un sourire ça passe encore plus mal que je l'avais imaginer. En fait c'est moi qu'ils vont balancer dans la foule qu'on doit balayer. Je vais servir d'en cas.
Revenir en haut Aller en bas
Arte P. McMahon
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 929
survit depuis le : 21/10/2016
capsules de troc : 1317
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Dim 5 Mar - 14:05

SALLE COMMUNE,
Elle est installée dans la salle commune depuis qu'Anita a ordonné que les troupes se rassemblent. C'est la première fois que ça arrive, depuis qu'elle est arrivée, et il lui semble aussi que c'est la première fois qu'elle voit autant de mineurs dans le même espace confiné. La proximité la met mal à l'aise,  le motif de la réunion encore plus. Elle a entendu dans les chuchotis de certains que c'était la mort qui venait toquer à leur porte. Forcément. C'était ce qui les attendait. C'est ce qui les attend toujours... Alors elle ne comprend pas tout à fait le petit mouvement de panique qui prend racine dans la salle commune, l'agitation de certains, et surtout, elle ne comprend pas pourquoi Anita doit donner des ordres : quand il s'agit de se débarrasser de rôdeurs, tout le monde sait comment s'y prendre aujourd'hui, ou du moins elle le pense sincèrement.

Son regard va d'Elias à Casey, navigue entre toutes les silhouettes qui se lèvent et s'activent. Elle cherche Maxine des yeux aussi, pour s'entretenir brièvement avec elle, choisir laquelle d'entre elles ira mettre le nez dehors... Mais alors qu'Arte la cherche, son attention est accaparée par le discours d'un autre mineur. Remonté contre Anita, visiblement. Dax. Elle n'entend que les premiers mots et ça lui suffit ; elle se lève, pose une main sur celle qui tient le sabre. « C'est toi qui a des idées totalement stupides, » elle lui souffle tout bas. « Obéis aux ordres, tu te feras entendre plus tard. » Ou jamais. Surtout si Anita décide de te faire sauter la cervelle pour lui avoir tenu tête... Le médecin jette un œil à Anita, presque elle s'excuse du comportement de Dax (quand de toutes évidences ça n'est pas à elle de le faire) et sa main remonte le bras du blond, presse l'intérieur de son coude. « Viens avec moi, je vais chercher la sacoche à l'infirmerie, » elle fait savoir au mineur : là aussi, c'est un ordre. Mais c'est pour son bien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Lun 6 Mar - 16:04

Salle commune.

Elias ne savait pas s’il s’attendait à se faire réprimander de la sorte, mais ce qu’il savait en revanche c’est qu’il n’allait pas rouvrir la bouche de sitôt. Un peu vexé peut-être, un peu penaud aussi, tout ça partait d’une bonne intention – il fallait tuer ces putains de rôdeurs qui menaçaient de les envahir. Perdre de précieuses minutes pouvaient s’avérer néfastes. Mais au moins, Anita réagit assez vite en donnant ses ordres. Plus précis, mais fondamentalement les « mêmes » que lui, à la différence qu’il ne donnait pas d’ordre. Il offrit un léger sourire à Casey en échange de son regard compatissant, le coin de ses lèvres se relevant à peine, presqu’imperceptible.

Armurerie.


Et puis, il hésita un instant. Raider surtout, garde ensuite, il devait de toute manière se trouver à la porte d’ici peu ; il se décida finalement à suivre Casey, la jeune femme menant un petit groupe rejoindre l’armurerie. Il avait déjà sa machette sur lui, ainsi que son colt, et vérifia ses balles et ses chargeurs. Il était paré, il ne manquait plus qu’à se protéger comme il le pouvait, imitant la technique des magazines – qui lisait encore Closer à leur époque ? Lorsqu’il fut paré, il hocha légèrement la tête en direction de la jeune femme. Plus qu’à attendre les ordres, avant de libérer enfin la mine.
Revenir en haut Aller en bas
Anita Jones
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 260
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 604
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Lun 6 Mar - 20:54

Sans se préoccuper des potentielles réactions des gens, ou alors elle avait simplement snobé l'attitude désinvolte de Dax, Anita avait tracé sa route jusqu'à l'entrée après son intervention. La carrière. Elle était furieuse. Les traîtres. C'était leur façon de la remercier d'avoir toléré leur présence durant toutes ces années ? Elle allait leur faire regretter amèrement leur ingratitude. S'ils voulaient la guerre, ils l'auraient, en temps, et en heure.

Une fois arrivée à l'entrée de la mine, elle se mit en attente juste devant la porte, croisant les bras, jaugeant ceux qui arrivaient au fur et à mesure. Elle vérifiait surtout qu'il portait les protections adéquates pour affronter des rôdeurs ; des vêtements à manche, renforcés si possible aux manches, afin d'éviter des morsures ou des griffures stupides. Elle avait pris ses précautions, et Uzo en personne était chargée de surveiller de très près leurs stocks. Elle regarda sa montre, et attend dix minutes, avant de commencer le briefing :
« Ils sembleraient que la carrière ait décidé de mettre définitivement un terme à nos relations, à coups de hordes de rôdeur. Très bien. Nous leur rendrons la monnaie de leur pièce, mais pour l'heure, nous allons faire avorter cette misérable tentative » elle parlait fort pour que tout le monde l'entend, et le ton de sa voix était glacial. Elle reprit son souffle, avant de continuer :
« Vous combattrez en binôme. L'un se bat, l'autre le couvre. Alternez si la fatigue se fait ressentir. Privilégiez les coups verticaux et les estocs pour ne pas blesser vos voisins, nous allons combattre en formation serrée. Ne criez que si vous êtes en difficulté ; appelez clairement à l'aide. Dans ce cas là et uniquement, les francs-tireurs, vous avez l'autorisation d'ouvrir le feu pour dégager la personne bloquée »
La liste d'instructions semblait évidente mais un rappel ne faisait jamais de mal. Elle passa ensuite à l'ordre de bataille :
« La priorité sera de nettoyer les postes de tir pour que les tireurs prennent place. Ensuite, nous formerons un front commun et éliminerons au fur et à mesure les rôdeurs qui viendront à nous. Gardez votre calme, même si vous êtes débordé. Votre binôme, les francs-tireurs et la réserve de civil vous viendra en aide si c'est le cas. Que les responsables organisent leurs hommes respectifs, et se manifestent quand ils sont prêts »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Lun 6 Mar - 22:51

Sans un mot, sans un regard pour les autres, elle écouta la chef donner ses instructions. Casey était concentrée comme jamais. Non seulement, il s’agit de sa vie qui était en jeu mais aussi de la sécurité de la mine et de ses hommes. Elle avait beau être une salope avec eux, ça n’empêchait pas qu’elle voulait les protéger, rien qu’à cause d’une fierté mal placé. De fait, la blonde vérifier chacun des gardes qui étaient à ses côtés ainsi que le groupe de cinq hommes qu’elle avait choisi. Elle jeta un regard à Elias, regard interrogateur sur sa préparation. De ce qu’elle voyait en surface, il avait l’air prêt. "Fait attention à toi tête de nœud ! Et jette un œil aux autres raiders."Sa première remarque était par rapport à son élan précédent, rapidement calmé par leur leader. Par ailleurs, elle ne pouvait pas non plus s’amuser à vérifier les hommes de Billie. Jamais là quand on a besoin d’elle. Après avoir checké chacun des hommes à sa disposition ainsi que les paires qui s’étaient formées, elle sortit son couteau et son pistolet. L’un et l’autre allaient très bien ensemble et offrait une maniabilité parfaite pour un combat de proximité. Casey regarda dans la foule et chercha Arte du regard mais manifestement : absente ! Elle fit signe à un de ses hommes de s’approcher."Tu me couvres, pendant que je suis de front. Dès que je dois recharger, on inverse. Puis quand tu dois recharger, idem et ainsi de suite. Les autres au corps à corps, vous faites pareil avec vos binômes!"Vérifiant une dernière fois son chargeur et la sécurité de son arme, elle se dirigea vers Anita. Son regard passa de la leader à la porte, déterminée à en finir avec ses conneries et pouvoir voir à nouveau le soleil librement."C’est bon pour nous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 7 Mar - 7:35

La vérité c'est que personne ne prêtait réellement attention à ce que je disais. Et quelque part je peux pas non plus leur en vouloir quand je me connais. Quand on me connait. C'est mieux, c'est plus clair, j'aurais pu laisser courir, retourner tranquillement m'allonger ou alors tout simplement "retourner à mes occupations" qui ces derniers temps n'étaient plus que tourner en rond dans une mine vide avec une superbe envie d'action. Est-ce que je pouvais réellement raté ça? La seule qui daignait répondre c'était Arte. Et c'était surtout pour me calmer. Je comprenais bien évidemment. Mais bon dieu quoi... Faudrait faire une boîte à suggestions de Dax ici... En plus elle disait ça simplement pour insulter mes idées. "On a fait que reporter à plus tard et regarde où on en est. Des machins morts à nos portes..."
Mon regard se pose une nouvelle fois sur notre leadeuse Anita et pour une fois je ne fais que pincer les lèvres pour ne pas rajouter quelque chose avant d'hocher la tête vers Arte. "Je te suis. On ira au front après. Enfin... Je suis pas sûr que tu ai super envie de te battre ceci dit." Même si c'était le genre de truc que je comprenais, on ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas aller affronter les trucs vivants/morts qui tentent de te bouffer. Je pousse légèrement la jeune fille pour qu'elle ouvre la marche.


Infirmerie.


"Arteeeee! Dépêche toi! On rate toute la baston là!" Je trépigne devant la porte de l'infirmerie tandis qu'elle stationne a l'intérieur à la recherche de je ne sais trop quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Arte P. McMahon
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 929
survit depuis le : 21/10/2016
capsules de troc : 1317
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 7 Mar - 12:10

INFIRMERIE
« Tu serais surpris, » avait marmonné Arte en quittant la salle commune. Silencieuse dans les couloirs, elle avait finit par dire à Dax de l'attendre en dehors de l'infirmerie tandis qu'elle prépare son sac. Elle n'a pas besoin de grand chose, mais toutes ses affaires sont éclatées aux quatre coins de la pièce, ce qui fait qu'elle perd un peu de temps. Finalement elle retrouve l'homme, et lui lance un petit regard blasé. De bonne guerre : la brune est déjà fatiguée de son attitude d'enfant mal élevé. Pourtant elle ne fait aucun commentaire à ce propos.

ENTRÉE DE LA MINE
Arrivée juste à temps pour recevoir les ordres d'Anita, le jeune médecin écoute sa tirade du fond du groupe, un instant élevée sur la pointe des pieds pour se rendre compte de ce qu'il se passe. « Je reste en retrait, vous êtes suffisamment nombreux et je dois être disponible s'il y a des... » elle grimace en se tournant un moment vers Dax. S'il y a des blessés, alors il y aura des morts. Personne ne survit à la morsure d'un réanimé. Arte ne le sait que trop bien. Anita n'a peut-être demandé sa présence que pour le plaisir de donner des ordres à quelqu'un. « Accidents. » Son regard passe sur le groupe qui s'est porté volontaire pour mener l'offensive. Elle y reconnait quelques têtes, des visages vaguement familiers, et déglutit : il y a une chance pour que certains n'en ressortent pas. « Bon courage j'imagine ? » Arte lâche finalement pour Dax, qu'elle pousse d'un coup dans le dos dans la mêlée avant de n'aller poser son matériel un peu plus à l'intérieur de la Mine, là où elle pourra accueillir les condamnés.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita Jones
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 260
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 604
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Dim 12 Mar - 0:35

Après avoir attendu l'approbation de chacun de ses chefs de groupe, Anita, sans un mot, porta ses deux mains à son katana. L'une saisit le fourreau, l'autre la poignée. Le mouvement avait été répété, encore, et encore, et cette fois-ci, il fut parfait. La lame glissa, le bambou frottant sur le métal produisant un délicat son, une promesse de mort. Sa lame dégainée, elle annonça :
"Combattez ensemble. Je ne vous demande pas de le faire aujourd'hui pour un pays, une nation, des valeurs. Je vous demande de le faire pour votre survie, celle de ceux qui se battent à vos côtés, et de ceux qui comptent sur vous pour les protéger. Alors ne faiblissez pas. Montrez vous aussi féroces et inflexibles que les créatures que nous allons affronter, et plus déterminés à les massacrer qu'ils le sont à nous mordre !"
Ce discours était improvisait, mais apparaissait comme nécessaire pour Anita. Ils affrontaient des rôdeurs, des créatures qui n'allaient pas fuir, ni même reculer. Le moral allait être le facteur décisif de la bataille qui se préparait. Elle allait se battre en première ligne, dans un premier temps ; celui où il sera question de porter la bataille au plus loin de la porte de la Mine. Elle eut une pensée à Harrison, et espérait qu'il eut réussit sa mission.
Elle fit signe aux deux personnes chargés d'ouvrir les portes, et se tourna vers celles-ci alors qu'elle grinçait en s'ouvrant. Elle ne perdit pas de temps, et chargea, s'engouffrant dans la lumière aveuglante qui émergeait de l'embrasure des portes. Il ne fallut que très peu de temps pour qu'un premier rôdeur se présente à elle ; mais elle était prête, son lame fendit l'air pour sectionner le coup putréfié de la créature. Sa technicité avait atteint un niveau exceptionnel, et la coupe fut parfaite. Un autre rôdeur s'approchait déjà ; ils étaient de partout. Il tenta de l'agripper ; elle interposa la garde de son arme, puis sa lame, entre elle, et la créature, glissant celle-ci jusqu'à ce que la pointe soit en dessous de la tête du rôdeur. Puis, elle la remonta brusquement, au moment où la créature ouvrait la bouche pour la mordre. La lame lui transperça le crâne, elle la repoussa en arrière d'un coup de pied, et elle dégagea son arme alors que le cadavre tombait en arrière. Elle eut un instant de répit ; qu'elle utilisa pour regarder si ses troupes la suivait. C'était le cas ; alors, elle se jeta corps et âme dans la bataille, mettant à profit ses vingt-sept ans d'expérience martiale pour repousser la mort qui menaçait l'oeuvre de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harrison Roe
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 158
survit depuis le : 08/03/2017
capsules de troc : 317
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Dim 12 Mar - 4:31

Au surplomb du cimetière de voitures.

Il a de la boue jusque dans la bouche. Son jean est déchiré sur toute la cuisse, et le sang ruisselle parmi les fibres et la terre. Il ne sait pas se souvenir comment il a été blessé. Ce n’est pas une morsure, aucun rôdeur ne l’a touché après qu’on l’a extrait de la Mine et, par il ignore quel miracle, il en est sorti parfaitement indemne – à part, peut-être, la frayeur de sa vie et des éclats d’entrailles putréfiées dans les paumes. Les deux jours suivants ont, eux, été épouvantables. Dispensé de sommeil et de véritable repas, il a gagné la hauteur nécessaire et évalué la situation. En moins de deux heures, il s'était choisi trois postes d’observation, pour être certain de pouvoir rejoindre au moins l’un d’eux le moment venu. Les quarante-quatre autres heures ont été pour rassembler toute l’essence qu’il a embouteillée et empaquetée dans un sac qui ne quitte plus son dos. Et l’éclaireur déteste cette charge constante, qui l’épuise et l’empêcherait de courir. Ils en auront besoin plus tard - si toutefois les raiders parviennent à dégager les abords immédiats de la Mine. Incendié, le pétrole fera un rempart et un piège.

Avant de penser au moment où il faudra redescendre de sa course la plus preste, Harrison se tasse dans les herbes qui affrontent l'entrée et il patiente, morceau de miroir fiché dans la paume, que les portes s'ouvrent. Lui ne le verra pas tout de suite. Les combats auront commencé depuis un moment quand il pourra apercevoir ses comparses, et qu'ils pourront l'apercevoir en retour.

Entrée de la Mine.

De l’autre côté, c’est Joe, parce qu’il n’y a qu’un éclaireur pour être rôdé au code et le retranscrire immédiatement. « Trente-sept ! Il en compte trente-sept ! » Si elle hurle, c’est d’abord pour se faire entendre par-dessus les combats. C’est aussi parce qu’elle ignorait, jusque-là, si Harrison vivait encore. « Six sous le premier poste de tir ! » Elle vérifie aux éclats qui accrochent le soleil. « Le second est dégagé ! » Ses pupilles ne quittent pas le peu qu'elle voit de l'extérieur et, méthodiquement, elle débite chaque message qu'il lui envoie depuis l'autre côté de la Carrière. Et c'est précieux, car il est le seul à voir l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Lun 13 Mar - 14:46

Son regard se porte sur la médecin qui vient d’arriver et la suit du regard jusqu’à être sûre qu’elle ne se mêle pas au champ de bataille. Elle avait bien sûr remarqué Dax aussi mais lui ce n’était pas son problème. Elle connaissait les probabilités lors des combats et généralement c’était toujours les moins importants qui s’en sortait ou les plus fous. Heureusement pour l’homme, il était les deux. Toutefois, son devoir était quand même de le protéger si elle en avait l’occasion. Son regard revint à Anita qui donnait ses dernières directives. Manifestement, elle avait décidé de se placer en première ligne, Casey n’appréciait pas trop ça mais elle reconnaissait que c’était là, le rôle du leader : prendre autant de risque, si ce n’est plus, que les autres. Elle jeta un dernier regard à ses hommes, un sourire assuré, le seul qu’elle leur donnerait sûrement jamais. La jeune femme trépignait d’impatience pendant que les portes s’ouvraient. Pour une fois qu’elle pouvait faire preuve de violence librement et que c’était même demandé. Ses yeux mirent quelques secondes à s’accommoder à la lumière naturelle – depuis si longtemps oublié, puis elle avança avec son binôme. Casey commence à transpercer des crânes au couteau et n’utilise que son pistolet lorsque ce premier est trop occupé à sortir d’un cerveau pour gérer un deuxième. Elle entend la voix familière de Joe qui donne les détails nécessaires sur la situation. Ca s’annonçait gérable, du moins, si personne ne cafouillait. La blonde continuait d’avancer dans la mêlée de rôdeurs jusqu’à ne plus avoir de munition. Comme prévu, elle alterna avec son binôme, le temps de recharger et de reposer ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Lun 13 Mar - 18:09

Il ne faut pas beaucoup de temps pour se retrouver devant les portes de la mine, que certains auraient pris un malin plaisir a appeler les portes de la mort. Mais ce n'est pas totalement faux. Certains vont mourir aujourd'hui. Et l'on entendra autant le bruit des Steve qui meurent que les cris de ceux qui se font déchiquetés. Quelque part l'idée fait frissonner. "Accidents" L'idée pourrait presque me faire sourire. Par accidents elle entend des morts. Hey, comme je l'ai pensé plutôt. Certains vont mourir. Alors je souris une dernière fois à Arte. "Bonne chance j'aime bien. Évites de pas crever tu me dois encore quelques rations!" On n'oublie jamais ce qui est important dans la vie. La bouffe. La bouffe vous fait vivre. Arrêtez de chercher plus loin. Sans bouffe vous n'êtes rien. Bon. Ici. Aujourd'hui et maintenant ce n'est pas la bouffe qui risque de me sauver les miches. Malheureusement il est fort possible que ce soit Casey ou Anita. Et dans ce cas là c'est bien dommage parce que pour la première il est donc question que j'oublie ma tourte au Jack et pour la seconde... Et bien on oublie le plan où on... Réagit mal à ses propos une nouvelle fois.
La main se resserre sur le manche de l'arme. "Trente-sept" Je lève les yeux vers la voix. Pas trop sûr d'où ça vient. Dites dieu, c'est vous qui faites la causette actuellement? C'est facile sur le papier. De frapper du zombie et de déchiqueter le peu de chair qui passe par là. Ça l'est lorsque l'on ne se fait pas attaquer par du sang déjà coagulé qui aurait pu en faire vomir plus d'un. J'aurais été ailleurs que sur un champ de bataille -qui mérite tout autant le nom de champ de foire- j'aurais pu. Mon regard se pose sur les autres, du style humain, du style vivant. Je pourrais en sauver un comme les laisser crever. C'est bête ça...
Revenir en haut Aller en bas
Influenza
gotta catch them all
avatar
gotta catch them all


Hurlements : 719
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1512
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 14 Mar - 14:18

vous décidez.
jusqu'ici, tout va bien.




Vous réussissez. Les rôdeurs passent de trente-sept à vingt-deux.

vous choisissez de :
☐ Les combattre dans l'entrée
☐ Sortir les affronter dehors

Pour rappel :
 

INFLUENZA


● ● ● ● ●
Ne pas envoyer de message privé à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 14 Mar - 14:52

Entrée de la mine.

Tout se confondait dans le chaos de la bataille. Enfin, non, pas tout : l’opposition allié/ennemi était on ne peut plus clair dans l’esprit d’Elias. Difficile d’en être autrement quand on pourrait asséner des coups aux rôdeurs les yeux fermés tellement ils empestaient la mort. L’idée du binôme était bonne – mais pas étonnant, les stratégies d’Anita étant généralement payante. Lui-même n’y aurait sans doute pas pensé, ayant l’habitude de travailler seul. Ou avec Hagen, mais il s’agissait là d’autre chose et le chien était… A un niveau de la mine qui l’empêchait de rejoindre son maître sans aide. Si la complicité qui s’était installée entre l’homme et l’animal était un atout lorsqu’il devait sortir, mais garder Hagen ici en ce moment serait revenu à l’envoyer à l’abattoir. Ce qui était évidemment exclu.

La stratégie porte ses fruits, de toute évidence. Tuer, couvrir, tuer, couvrir. Les mort-vivants semblent avoir diminué presque de moitié, dégageant un chemin vers l’extérieur ; un instant, Elias hésite puis il fait signe à son binôme de rester dans l’entrée, pour le moment ; autant continuer à les contenir et à les abattre avant qu’ils n’entrent plutôt que d’aller dehors pour trouver… Quoi ? Il ne sortirait que si on le lui ordonnait.

Revenir en haut Aller en bas
Anita Jones
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 260
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 604
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 14 Mar - 16:11

La première phase de la bataille se débrouilla merveilleusement bien. Anita acheva un troisième rôdeur qu'elle avait prit le soin de projeter au sol avant de jeter un coup d’œil sur ce qui se passait autour d'elle. Toujours pas de perte, visiblement, et leur offensive avançait bien. Ce n'était pas une raison pour s'arrêter en si bon chemin. Elle se recula un peu, et profita d'un instant de répit pour donner ses ordres. Il fallait suivre son plan, qui au final était relativement simple.
Elle chercha du regard Casey, à qui elle faisait confiance. Elle l'appela par son nom, puis lui cria, ponctuant ses phrases des signes militaires appropriés, en espérant qu'elle se souvenait de la signification des gestes, le chaos ambiant étant problématique pour la compréhension orale :
« Le premier poste de garde ; vas-y en colonne avec ton escouade, sécurise-le, et fais y monter ton fusilier, tiens la position » elle répéta les mêmes ordres en visant le second poste de garde au chef d'une des escouades de raider. Lui était ancien militaire, et il se contenta de répondre avec un hochement de tête et le signe du « ok » avant de se mettre en route.
Puis, toujours en accompagnant sa parole des gestes en signes militaires ; comme si depuis son passage à l'école des officiers, c'était tout naturel de le faire quand elle donnait des ordres, et elle annonça :
« Les autres ; restez en ligne. En avant ! » elle comptait porter le combat à l'extérieur, jusqu'entre les deux postes, et s'y stopper. Ils risqueraient moins d'y être débordés et de se gêner mutuellement ainsi. Et surtout, même en cas d'échec, la retraite était envisageable. S'ils perdaient l'entrée de la Mine directement... ça risquait de tourner au fiasco total.
Une fois qu'elle eut fini de donner les ordres, elle reprit sa place en première ligne ; puisqu'elle c'est elle qui fixera, idéalement, le front. Elle prenait des risques ; elle le savait. Mais le moral était crucial, et sa présence en première ligne renforçait certainement fortement celui-ci.
Elle avait confiance en ses capacités, mais se montrait prudente ; elle ne prenait aucun risque, ne portait que des coups d'estoc pour ne pas blesser ceux qui se battaient à ses côtés, respectant scrupuleusement ses propres ordres, espérant que tout le monde allait faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mer 15 Mar - 23:17

Son regard croisa celui d’Anita au moment opportun, elle regarda les gestes et entendit les ordres. Elle hocha la tête en signe d’affirmation. Casey n’aimait pas l’idée de séparer le groupe en deux mais c’était elle la leader alors obéir était son devoir. Puis c’était pas le moment de faire une crise de défi d’autorité. Elle jeta un œil à Elias et au reste de son unité pour leur faire signe de la suivre. Tous commencèrent à s’écarter du groupe principal. La blonde parla au tireur de son groupe."Dès qu'on a dégagé le passage, tu montes, tu butes le reste!"Sa main attrapa le fusil d’un autre garde et le donna au binôme de son premier interlocuteur: Elias."Je veux que t’utilises la lunette pour observer ce qu’il se passe. Tu ne tires pas que si besoin. Tu surveilles l’autre groupe aussi."D'habitude ils n'étaient pas sous ordres et ne partageait aucune relation hiérarchique mais aujourd'hui si. Alors que l’homme allait s’écarter, elle le rattrapa pour finir sa phrase"Mais surtout si d’autres personnes que celles de la mine se pointent, tu me le dis directement ! Je compte sur toi Elias!"Casey avait un putain de mauvais pressentiment mais ce n’était peut-être rien. Dans le doute, il valait mieux prévenir. Maintenant c’était l’heure de s’amuser. Ca faisait des semaines qu’elle était enfermée dans la mine et elle avait besoin de se défouler. Le soleil, un couteau, des rôdeurs et une autorisation totale d’utiliser la violence, que demander de plus ? Rangeant son arme à feu, elle échangea sa place avec son binôme et passa en première ligne. Son couteau transperçait toutes les têtes qui étaient à sa disposition, un demi-sourire commençait à apparaitre sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harrison Roe
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 158
survit depuis le : 08/03/2017
capsules de troc : 317
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Jeu 16 Mar - 14:53

Ses mains tremblent à mesure que les combats se dégagent de l’entrée. À force de faim et de fatigue, il est moins maître de ses nerfs et se reprend deux, quatre, six fois. Joe ne lui renvoie un signal que toutes les dix ou quinze secondes, pour dire qu’elle continue de déchiffrer. Alors, à son tour, Harrison s’acharne. Il scrute attentivement les mouvements, les courants dans la marée. Les corps putréfiés s’effondrent, mais d’autres les remplacent. « Il en vient dix, sous le premier poste de tir ! » Dans le creux de la Mine, derrière les rangées de raiders, l’éclaireuse hurle pour la nuque d’Anita et répète, en même temps, pour Casey qu’elle vient de voir être envoyée le prendre et le défendre. Ils seront bientôt dehors, et Joe tire immédiatement le flingue coincé à sa ceinture. Ce n’est pas exactement dans ses habitudes de s’en servir, mais plus le front monte dans la lumière du jour, et plus la certitude de devoir se battre approche. Comme la masse l’empêche toujours de voir par elle-même ce qui approche, elle incline le miroir d’une demi douzaine d’inflexions du poignet. Encore vautré dans ses herbes, les éclats plein les pupilles, Harrison dit qu’il n’y a aucun membre de la Carrière à proximité. S’ils ont entendu le vacarme du désenclavement, ils ne font même pas semblant de s’y intéresser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Influenza
gotta catch them all
avatar
gotta catch them all


Hurlements : 719
survit depuis le : 15/04/2016
capsules de troc : 1512
MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   Mar 11 Avr - 16:48

Sujet commun (03/17)
"Miners"

conclusion.




Les efforts combinés des Mineurs leur permettent de dégager les postes de tir les plus proches de l'entrée. Depuis cette position, il est plus facile de faire le ménage et d'organiser les combats. C'est d'autant plus facile que des Carrières s'extraient de leurs fortifications pour leur prêter main forte et prendre les rôdeurs à revers.

À base d'essence, Harrison Roe établit un rempart de flammes qui garde les zombies à distance en attendant que soient érigées des défenses.

INFLUENZA


● ● ● ● ●
Ne pas envoyer de message privé à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: sujet commun (03/17) ; miners   

Revenir en haut Aller en bas
 

sujet commun (03/17) ; miners

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: archives d'influenza :: RP ARCHIVÉS-