AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Influenza fête son anniversaire !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en août 2017. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | .
 

 Because I'm happy - Leslie Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Because I'm happy - Leslie Jones   Mer 1 Mar - 21:19

+Leslie Bettina Jones
L’art est le lieu de la Liberté.



+ Je m'appelle Leslie Bettina Jones, et j'ai 28. Avant l'épidémie j’ai fuie, lorsque j’ai eu 17 ans, ma famille pour suivre ma propre voie. Je me suis exprimée en temps qu’autodidacte geek sur internet: Musicienne, Dessinatrice, Joueuse et Bricoleuse de robots. Maintenant, je suis une solitaire. En six ans, j'ai descendu 14 rôdeurs, et j'ai tué 1 humain. En voulant assouvir ses besoins primaires avec moi à l’écart de ses congénères, la perte de sa masculinité fut trop dur pour lui à supporter. Mes armes de prédilection sont le bâton et mon corps et on dit que j'ai du talent pour les arts (surtout le dessin et la musique), le bricolage et les réparations (surtout pour ma survie), la cuisine et des notions qui commence à se perdre en informatique.

— profil psychologique
  Leslie ne supportait pas de se taire. Parler, chanter, dessiner, bricoler, tout ce qui lui passe par la tête il fallait l’exprimer. Et pourtant cet être débordant d’énergie et d’imagination tomba dans une des familles les plus strictes. Cette blague de la vie, Leslie le prit très mal, voyant en ce monde qu’un mauvais jeu, une oeuvre ratée. Cependant, la jeune fille cacha cette frustration et cette négativité par un masque de jovialité. Toujours souriante, aidant les autres et développant avec sa sœur un lien fort.
Ce masque lourd fut soulagé avec l'émergence d’internet: un monde nouveau dans lequel façonner et exprimer rime avec fierté et progrès.
Sa soif d’autonomie, d’expression et sa différence, perçue plutôt comme une chance de ne pas ressembler à tout le monde, la poussa à passer un cap en fuyant sa famille, lui permettant durant quelques années de s'épanouir.
L'épidémie arrivant, Leslie ne sombra pas dans la peur et la tristesse général, mais voyant plutôt en celle-ci une oeuvre d’un nouveau genre, un jeux, à l'échelle mondial dont l’auteur était dame nature et les humains les acteurs, les joueurs. Elle préserve ainsi sa jovialité et son envie de survivre se consolida pour aider, partager et jouer sur ce nouveau terrain.
Elle erre désormais, cherchant le rôle qui lui a été attribuée, toujours avec son sourire, perçu comme malsain désormais.



— i wanna be in the room where it happened
PRÉNOM &/OU PSEUDO : Bamba AGE : 21 balais PAYS : La France OÙ AS TU TROUVÉ LE FORUM ? D'une bouche à l'oreille MOT DE FIN : C’est pas faux
AVATAR : Daria Sidorchuk
LE PERSONNAGE EST UN inventé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 18:07

— history has its eyes on you

+ there's before ...
Extrait d’une de ses vidéos: Foire aux Questions d’une Betti(se) !
[...]
Vous avez été nombreux à me demander d’où vient mon accent et c’est parfait car ca rejoint aussi une autre question: quel est mon parcours ?
Du coup pour les petits curieux qui ont spéculé sur d'où je viens, sachez que la bonne réponse était Amerika ! Et oui je suis née aux Etats Unis *extrait musical de rammstein*. Mais ce n’est pas tout car avant d’arriver en France je suis passée par la case Japon ! Commençons par le début.
Alors je suis née par un matin frais de janviers 89 dans la ville de Palmdale. Pour les perdus en géographie, c’est au sud de Los Angeles en Californie hihi !
Même si vous vous attendiez tous à de longues descriptions de jolies moments de bonheur familiale tel que les séries vous le font miroiter, sachez que pour ma part je n’ai que très peu de moments a vous partager car j’étais une fille tellement renfermée et ailleurs dans ma tête, que j’ai préférée me construire mon monde et jouer le rôle du modèle que l’on attendait de moi. Par conséquent cela reviendrait à vous parler d’une autre et ce n’est pas le propos !
Du coup durant ces années, j’ai développée ma différence dans l’ombre de ma famille et j'ai créée mes premiers prototypes de dessins et de musiques.
En parlant de ma famille, elle se composait de mes parents et de ma grande sœur. Alors si j’en parle au passé c’est que je suis partie il y a 4, 5 ans pour des raisons assez … personnelles.
Sachez cependant qu’une fois arrivée en France je me suis sentis libérée du fardeau familiale, et qu’il m’a fallut que peu de temps pour m’adapter et apprendre la langue de Molière.
Attention ! Non pas que l’on me battait ni d’autre chose ! Même si j’en connais certains qui seraient venu me secourir ahah ! Disons le franchement, je n’étais pas faite pour le lycée militaire. Oui oui, j’ai fais le lycée militaire ! J’étais bonne en plus ! Et je le suis toujours ahah !. ‘Fin moins que ma sœur qui excellait et qui était l’exemple que l’on nous demandait de suivre. Après faut savoir que ma sœur sous cette carapace, elle était géniale, les fous rires que l’ont se tapé et nos histoires et petites conneries que l’ont caché … J’aimerais bien la revoir et lui montrer que j’ai pu grandir sans ce cadre, lui enlever sa carapace.
Il y a qu'elle qui est restée, car oui je n’ai pas était la seule à fuir ! Quand on grandit entouré d'autorité, de règles strictes et de sérieux, faut pas s'étonner si on a envie d’exploser et de se barrer ! …
J’avais dit que je ne parlerais pas de mes raisons personnelles et vous avez gagné hihi !
Avant que ça aille plus loin, sachez que j’ai vécu cela avec beaucoup de frustration s et que c’est grâce a une carapace forgée avec ma sœur que j’ai pu éviter de sombrer dans la normalité, du coup cette fofolle que vous suivez ici même n’aurait pas pu naître sans ce grain de folie comprimé !
Juste ne laissez jamais les gens que vous aimez derrière vous, c’est ma seule erreur, que je compte bien rattrapée !
Reprenons. Pendant mes études nous avons suivit mon père au japon où j’y ais vécu l'émergence d’internet et découvert les mangas et jeux vidéo ! Ce pays fantastique m’a apprit en apparence la sérénité et la droiture. Mais c’était sans compter sur mes petites escapades nocturnes et relations que je m’étais faites pour me faire découvrir la culture du Japon moderne comme Underground.
Grâce à tout cela j’ai pu transvaser toute mes créations et les partager avec d’autres comme moi. La je peux vous dire qu’il y en a beaucoup à raconter !
Avec mes quelques amis et beaucoup de rencontres forum avec qui j’ai pu comprendre et affirmer qui j’étais, ses années furent les plus stables et de ce petit cocon vit naître le papillon que je suis !
Après vous me connaissez un petit peu, mes passions furent embrasées par le high tech japonais, d’ailleurs petit coup de cœur pour la GameCube et les robots, et c’est en arrivant en France chez des amis connu via des forum de RP et surtout à NiKo qui m’a ouvert les yeux sur qui j'étais et qui m’a soutenu durant ses années pour m’aider à m'affirmer et par conséquent de partir du milieu familial que j’ai commencée ma vie d’artiste.
Non je n’ai pas le BAC, et oui je m’en sors grâce à mes œuvres, me rapportant de quoi payer juste mon loyer, le reste c’est à l’impro et à la bonne franquette haha !
Au début c'était la galère que je ne le vous cache pas. Certains jours je ne pouvais manger et certaines fois je n’avais plus que les pâtes de la galère. Tu sais ses fameuse pâtes cru car t'es tellement dans la merde que tu ne peux les cuire, et bien franchement, tu sais que c’est la galère mais tu les savoures.
Seuls les vrais les connaisse *clin d’oeil*
Et c’est lors de mes déboires que j’ai eu l’idée de monter mon petit collectif d’artistes et qui de fil en aiguille m’a permis d’avoir une communauté splendide et toujours de plus en plus grande ! Encore merci à tous d’être là.
Passons a la question suivant: quel est ton tour de …
[...]

+ and then there's today :
[...]
-"Quel est ton tour de magie préféré ?" Demanda lourdement Criquet.
Cette question eu pour effet de sortir Leslie de son écho du passé.
L’homme balafré, qui se dénommait ainsi pour avoir toujours un criquet dans sa poche, fait avérée lorsque il s’en régala d’un devant une Leslie qui trouvait la scène cocasse, avait entreprit son plan d’action de la mettre dans ses buissons avant la fin de la semaine.
Elle répondit a son avance par un regard soutenue et un léger sourire carnassier.
-"Pourquoi tu me dévisage ?!"
-"Je te dévisage pas mais je t’envisage gggrrr !"
En plus de voir sa répartie faire mouche en voyant l’affreux bégayer, elle fut satisfaite de voir les gars autour de lui lui tapoter l’épaule et de rire de la situation a pleine voix. Elle put ainsi se lever du cercle, formé pour la pause dans un des restes d’un magasin, et rejoindre le meneur de ce groupe qui devait l'amener à destination.
Leur rencontre c’était faite sur le fil de l’action. Une petite ville le long des côtes texanes, là où le groupe de pillard, qui l’avait confisquée à son groupe précédent pour payer la perte d’un des leurs lors d’un échange amical de coups de feu, la poursuivait et du battre en retraite face à l'embuscade tenu par le groupe présent. Et dire que le groupe précédent était censé l’amener sur une base militaire pour trouver des postes encore viables. Groupes composées ironiquement d’aucun militaires mais seulement de familles voyants en ses talents de bidouilles le moyen d’entrer et de passer, pourquoi pas, les verrous électroniques des bases abandonnées par l’armée.
C’est vrai que Niko avait bien vendu leurs talents auprès des différents groupes rencontrés lors des périples et long voyages à travers les Etats. En même temps depuis le temps qu’ils baroudent et survivent ensemble, cela a donné de folles histoires pour accompagner les compagnons de routes et désireux de savoirs qui ils étaient. D’ailleurs qui ils étaient était une question avec une réponse trop complexe et longue: des survivants vagabonds, des gardes, des fouineurs, des solitaires, un duo, des geeks …
L’annonce sur les réseaux sociaux d’une épidémie mondiale avait bouleversé la vie à la française qu’elle s’était mise en place. Elle du avec ses amis partir pour les USA , leur promettant que sa famille pourrait très certainement les protéger car faisant partie de l’armée.
Se retrouvant sur le sol américain, le chaos général leur fit perdre le fil de leurs objectifs et se retrouvant embarqué dans des groupes pour essayer de sortir de cette *bip* qui était en train de les enliser.
Digne des plus grands scénario de fin du monde et d’apocalypse zombie, ils avaient regroupés des personnes et formés un groupe se préparant tant bien que mal a survivre en suivant les règles et conseils dans une BD qui leur semblaient des plus appropriés: The Walking Dead.
Si seulement Niko avait pu venir lors de ma fuite du bâtard consanguin qui se sentait plus romantique que les autres en voulant me souiller dans le calme loin de ses camarades. Quelle surprise il eu de découvrir son petit membre dans ma bouche alors que j'étais debout, dégoulinante de sang, face à lui, les dents serrées.
Rien que d’y penser un sourire apparu sur son visage, effrayant par la même occasion le chef.
-"Dis moi, t’arrête pas un peu de sourire ?"
-"Pas quand je prends mon pied."*ironisa t-elle*
-"T’a rien d’une pillard cinglée certes mais alors pour qu’une fille mignonne se fende la poire dans un monde tel que celui-ci où le premier malvenue se prendrait pour un Cow-Boy a te chevaucher, c’est que soit tu est stupide soit courageuse."
-"Les deux je dirais ahah !"
Le grand gaillard arqua un sourcil avant de plonger son regard dans l’horizon.
Leslie fit de même et se retrouva, en voyant le crépuscule, a penser à sa sœur.
Rires et pleures, complicités et coup de gueules. Tout défila et se mélangea, imaginant celle-ci vivante, auprès de leur mère ou dans un des corps de l’armée à aller au front, découpant du zombies et sauvant les intérêts du peu de personnes influente encore en vie après tout ceci.
L'escorte reprit la route, avançant péniblement mais sûrement dans la direction du soleil couchant. Elle prit alors le bout de guitare rafistolée qu’ils avaient récupérés dans une des nombreuses maisons et, voyant les environs dégagés, entama une mélodie et un chant entraînant qui remit du carburant aux troupes épuisés et fit de leur mouvement, un symbole de nostalgie, jusqu'à leur prochaine halte: La carrière.

Revenir en haut Aller en bas
Arte P. McMahon
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 929
survit depuis le : 21/10/2016
capsules de troc : 1317
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 18:08

J'te dis même pas bienvenue, jeune fille insolente Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita Jones
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 260
survit depuis le : 21/12/2016
capsules de troc : 604
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 18:18


.....
Bienvenue, lâcheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Rhodes
Riders + j'peux pas j'ai poney
avatar
Riders + j'peux pas j'ai poney


Hurlements : 2337
survit depuis le : 06/08/2016
capsules de troc : 3562
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 19:08

Mini Jones
Bienvenue dans le coin, have fun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 20:21

Bienvenue !
Quelle bouille trop mignonne, mais fais gaffe, ça dure pas longtemps dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Casey Redfield
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 1434
survit depuis le : 10/10/2016
capsules de troc : 2073
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Jeu 2 Mar - 21:58

Bienvenue Jones²
Belle fiche, elle a l'air en tout cas Arrow




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina Lightwood
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 474
survit depuis le : 04/08/2016
capsules de troc : 704
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Sam 4 Mar - 15:16

Jones, genre Anita ? Oh non
Mais t'es mignonne alors tu peux venir à Oly ou au ranch, si tu veux
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Sam 4 Mar - 19:51

Bienvenue sur le forum, beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Bass Ferguson
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien


Hurlements : 975
survit depuis le : 14/10/2016
capsules de troc : 1266
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Dim 5 Mar - 18:26

Bienvenue à toi Mini Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rosario
Wanderers + j'suis seul au monde
avatar
Wanderers + j'suis seul au monde


Hurlements : 1036
survit depuis le : 24/07/2016
capsules de troc : 1328
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Dim 5 Mar - 20:21

Bienvenue à toi. I love you

● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Dim 5 Mar - 21:35

Merci a tous :D hâte de voir ma fiche validée pour vous rejoindre o/
Revenir en haut Aller en bas
Rory Wheeler
Miners + on pioche tic toc
avatar
Miners + on pioche tic toc


Hurlements : 413
survit depuis le : 31/07/2016
capsules de troc : 683
MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   Lun 6 Mar - 1:39

Bon jeu sur Influenza !
Félicitations. Tu vas bientôt toucher le fond, c'est bien.



Je te valide avec plaisir, étrange créature flippante souriante en toutes circonstances, même les plus glauques j'ai déjà hâte de pouvoir assister aux retrouvailles anita/leslie, je sens que ça promet du lourd, peut-être de la rancune, du drama, tout ça tout ça    

Et te voilà officiellement validé/e ! Pour commencer, il te faut recenser ton avatar. On t'invite ensuite à revendiquer ton titre tes responsabilités, si tu en as. Et, si ce n'est pas déjà fait, pense à remplir ton profil.

Pour bien démarrer, tu peux poster une fiche de liens (en pensant bien à la tenir à jour) et en demander aux autres, créer un scénario si tu as des besoins précis ou un pré-lien s'ils le sont moins. On rappelle qu'il faut impérativement poster un sujet d'activité et que les Wanderers doivent intégrer un groupe dans le mois qui suit leur validation.

Tu peux maintenant librement flooder et surtout RP.

Et tout le staff d'Influenza te souhaite un bon jeu.

INFLUENZA


● ● ● ● ●

poor little thing.
There... Poor little things. You see them? Standing with their numbers on their blank, indifferent faces, Nuremberg in miniature, the ranks of painted wooden men... Poor dominoes. Your pretty empire took so long to build, now, with a snap of history's fingers down it goes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Because I'm happy - Leslie Jones   

Revenir en haut Aller en bas
 

Because I'm happy - Leslie Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Leslie Manigat rejette l’appel à l’unité du président Préval
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza :: The kids' playground :: archives d'influenza-