AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Influenza, faites attention à vos fesses, les rôdeurs sont affamés !
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos postes vacants

Nous sommes en janvier 2018. L'épidémie a commencé en octobre 2010. Plus d'information sur l'épidémie { + }

Découvrez la playlist officielle d'Influenza !

Partagez | 
 

 (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 633
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 1183

MessageSujet: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   Jeu 23 Fév - 16:37





Elanor Idril Barnes

« i wish i could just change. »
29 ans — infirmière à olympia — 12 rôdeurs abattus — asthmatique — une machette et un couteau.

Petit soleil de la famille, seconde fille née et choyée, Elanor est précieuse. Tête blonde qui illumine les visages de sourires. Originaire du Nebraska, née dans la ville de Lincoln, elle chérit cette terre que ses ancêtres ont foulé avant elle. Désormais si loin de chez elle et des siens, elle essaie de garder en vie ce passé si précieux. Elle respire pour eux qui ne le peuvent plus.

Elanor, c'est l'esprit libre, l'âme vagabonde de la famille, la petite rêveuse. La tête dans les étoiles, elle vit dans un rêve, une utopie bien gardée, une bulle imperméable. Elle préfère rêver sa vie plutôt que de l'affronter tête baissée. Elle essaie de voir le bon côté dans tout, refoule la souffrance derrière ce grand et beau sourire qui la caractérise. Et pourtant elle souffre Elanor. Elle se tait sur celui qu'elle a perdu et cette famille aimante qu'elle ne verra plus. Elle ne regarde jamais en arrière sur ces belles années perdues. Le regard fixé sur l'avenir, elle vit pour ses frères et sœurs qui n'ont pas eu cette chance.

La musique adoucit les moeurs, la fait se sentir en vie. Elle joue de la guitare, s'écorche les doigts contre les cordes, chante la vie de sa voix claire. l'amour a depuis longtemps déserté sa vie, mais pas son cœur. Elle n'en veut plus, ne peut plus revivre une telle déception, ne veut pas de cette douleur qui vous écrase. Alors elle se concentre sur l'avenir et sur ce que la vie lui offre. Elle encaisse, embrasse les souffrances qui lui martèle le cœur. Et elle regarde l'amour la quitter, ses fiançailles se rompre comme des vagues puissantes contre les falaises. Le cœur brisé, elle reprend courage auprès d'inconnus devenus sa famille. Toujours sous-estimée, douce créature que l'on ne craint pas. Et pourtant, un feu brûlant l'anime, elle aussi est capable du pire.


● ● ● ● ●

❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 633
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 1183

MessageSujet: Re: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   Jeu 23 Fév - 16:44





Chronologie d'une vie

« Life is like driving. »
15/05/1989 — naissance d'Elanor Idril Barnes à Lincoln, Nebraska. Petite dernière d'une fratrie déjà composée de Matthew, Avalon et Samuel.
28/08/2001 — sa sœur, Avalon, quitte définitivement le domicile familial, laissant la petite Elanor bien seule. Elle comprend sans comprendre. Sa vie commence à changer.
24/06/2007 — elle est acceptée dans le programme d'enseignement de l'hôpital Bellevue à New-York City.
30/08/2007 — Elanor quitte son Nebraska natal et commence une toute nouvelle vie à New-York.
12/08/2010 — Connor la demande en mariage.
11/12/2010 — son fiancé, Connor, se transforme. Elle passe plusieurs jours enfermée dans son dressing avant d'être retrouvée par des collègues qui l'emmène à Bellevue.
22/09/2011 — l'hôpital de Bellevue, devenu un refuge pour l'humanité, est attaqué par des rôdeurs. Beckett la trouve et lui sauve la vie. Ils débutent ensemble une vie d'errance.
20/11/2015 — elle perd toute notion du temps. Avec Beckett, ils parviennent au Texas et s'installe au ranch des Crimson Riders.
10/06/2016 — après plusieurs mois auprès des Riders, elle décide de quitter le ranch et se rend à Olympia. Simple aide soignante, apocalypse oblige, on la propulse dans un rôle d'infirmière qu'elle n'est pas certaine de pouvoir assurer.
31/10/2016 — elle perd son amie et colocataire Erin Weaver lors de la sanglante attaque des Jackals contre la ville.
22/01/2017 — les sœurs Barnes sont enfin réunies à Olympia.
03/02/2017 — elle revoit Beckett après des mois de silence.
15/09/2017 — un ouragan frappe le Texas et la maison des Barnes est partiellement endommagé. Elles s'en vont vivre chez Peyton et Willa Yates.


● ● ● ● ●

❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 633
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 1183

MessageSujet: Re: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   Jeu 23 Fév - 16:52





chronologie rp

« we all got jobs to do. »


22 septembre 2011
ft. Beckett WillsSo you can drag me through hell, if it meant I could hold your hand
L'hôpital de Bellevue à New-York, refuge d'Elanor et de nombreux survivants, est pris d'assaut par les rôdeurs. Elle s'échappe de justesse avec l'aide de son nouveau protecteur : Beckett. « Il faut aller chercher les autres. »


août 2015
ft. Beckett Willsyou made flowers grow in my mind and although they're beautiful i can't breathe
Un moment pipou avec Beckett, quelques temps avant la fuite définitive d'Elanor. Le Ranch la rend malade, elle ne supporte plus son ambiance malsaine et ses habitants. « Je suis trop fragile. »


31 octobre 2016
ft. plein de monde ∝ mini intrigue : halloween
Lors des festivités d'Halloween, la ville est attaquée par un groupe de Jackals assoiffé de sang. Elanor se réfugie à l'infirmerie avec d'autres habitants d'Olympia. Au petit matin, parmi les victimes, Elanor perd son amie et colocataire, Erin Weaver. « Tout va bien se passer. »


décembre 2016
ft. Caden Rhodesthe treasure.
Elanor rend visite à Caden au Ranch, malgré les réticences de ses chaperons. Il lui offre un poney tout mignon : Jarod. Ambiance détendue malgré la conversation à cœur ouvert. « Je pense que c’est important de garder la foi, d’y croire. Tu sais, de sourire alors que tout semble perdu. »




● ● ● ● ●

❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 633
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 1183

MessageSujet: Re: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   Mar 18 Avr - 11:25





chronologie rp 2

« we all got jobs to do. »


24 janvier 2017
ft. Jamie Fergusonsickness and forgiveness
Au tout début de l'épidémie de grippe, alors qu'on ne l'appelle pas vraiment encore comme ça, Elanor est obligée de se confronter à Jamie Ferguson. Ils s'expliquent et elle s'ouvre un peu à lui. C'est le début d'une relation de confiance. « Tu hurlais des choses. Ca n’avait pas beaucoup de sens. Tu voulais à tout prix partir, ils ont dû s’y mettre à plusieurs pour te maitriser avant que tu ne retombe dans les vapes. »


26 janvier 2017
ft. Rory Wheeler + Iris Monroer + Vladimir Stankovićintrigue générale : réunion médicale.
L'épidémie de grippe se propage à Olympia. La joyeuse bande composée de Rory, Iris, Vladimir et elle-même, essaie de tenir le fort. « Mieux vaut ne pas trop entrer en contact avec les malades. C’est déjà assez dangereux comme ça. »


03 février 2017
ft. Beckett Willsneed someone to numb the pain.
Quand Beckett Wills passe la porte de l'infirmerie, ce ne sont pas des retrouvailles ordinaires qui vont se jouer entre ces deux là. Bouleversée, Elanor doit faire face à un homme qu'elle n'a pas vu depuis bien trop longtemps. « Et puis quoi ? Peut-être qu'on pourrait vivre comme ça pendant un temps. Peut-être qu'on serait heureux. Mais au bout du compte, on sait très bien toi et moi comment ça finirait. La mort m'attrapera. Je me ferais tuer. Ou pire, dévorer par les morts. Et tu finirais tout seul, fou. »


février 2017
ft. Malini Kapoorthe opposite of me.
Des retrouvailles plutôt bizarre avec une Malini changée. On pourrait presque croire qu'elles sont amies. Presque. « Il reste suffisamment de gens bien pour que ce monde continuer de tourner. »


mars 2017
ft. plein de monde ∝ sujet commun : attaque de rôdeurs
Des rôdeurs envahissent légèrement Olympia et personne n'est sympa avec Elanor qui décide de ne pas suivre les ordres. « Je vais m'assurer que tout le monde reste bien chez lui et prévenir les gardes en poste. »


avril 2017
ft. plein de monde ∝ mini intrigue : pacques.
tout olympia fête pacques dans la joie et la bonne humeur. Ou presque. C'était sans compter sur Beckett et Bass qui se donnent en spectacle. « Ça ne s'arrêtera jamais... »


avril 2017
ft. Elias FergusonKeep calm and cuddle my dog.
Une rencontre pipou avec Elias Ferguson et son chien. La première et dernière fois qu'elle aura vu cet homme. « Oh non non. Hagen et moi faisions connaissance. Il a l'air d'apprécier le quartier. »


avril 2017
ft. Beckett Willsla belle et la bête.
Elanor se rend au ranch pour s'assurer que son Beckett va bien, panser ses plaies et avoir une discussion à cœurs ouverts. « C'est moi qui devrait faire la tête. Tu as agressé un de mes amis en pleine rue. Dans ma ville. Tu ne te rend pas compte de ce que ça veut dire Beckett. »


avril 2017
ft. Avalon Barnesno matter what happens, we'll deal with it.
Au lendemain de sa conversation avec Beckett, les sœurs Barnes se retrouvent. Le dos tourné, le corps d'Elanor se soulève mollement suite à une secousse de sanglots. Elle sent le lit s'affaisser et sa sœur caresser ses cheveux avec douceur. Elle n'a pas le courage de la regarder et d'affronter ses yeux réprobateurs. Elle espère pouvoir enfin se calmer et trouver un peu de réconfort dans la seule famille qui lui reste.


mai 2017
ft. Malini Kapoor i survived and you don't get it.
Confrontation à l'infirmerie d'Olympia. Elanor se transforme face à une Malini devenue son ennemie jurée. « Tu ne pouvais pas rester à ta place, loin de nous  ? Non, bien sûr que non ! Il fallait que tu constates par toi-même les dégâts. »


juillet 2017
ft. Bass Fergusonhow do you live in a world of fog ?
Elanor est au plus mal après les récents événements survenus (l'histoire entre Beckett et Malini, l'attaque du centre commercial, la destitution de Bass et Nathan, le départ de ce dernier). Bass vient la trouver et la rassurer. « Je suis désolée. »


15 septembre 2017
ft. Les Olympiensintrigue générale : ouragan
Un terrible ouragan s'abat sur le Texas et gagne Olympia. Elanor se retrouve coincée avec plusieurs blessés dont Peyton Yates et sa sœur. En plus de devoir gérer cette crise, elle doit gérer ses angoisses et sa respiration. « Ca va aller, je vais trouver de quoi compresser la plaie. »


18 septembre 2017
ft. Beckett Willsin the end, we were all just humans
Après l'ouragan, l'heure est à la réparation. Inutile, effrayée, Elanor ne sert pas à grand chose. Après des mois de silence et de souffrances, Beckett refait parler de lui. « Je vais bien. »


début octobre 2017
ft. Elsie Fergusoni don't want to grow up.
Elanor retrouve sa meilleure amie,
Elsie, avec qui elle peut avoir une conversation à cœur ouvert.


31 octobre 2017
ft. Les Olympiens + Les Riderssujet commun : commémoration
La ville d'Olympia commémore le 31 octobre et la terrible attaque des Jackals qui a coûté la vie à de nombreux amis d'Elanor. Ce soir, ils se souviennent de leurs disparus. A eux. A Olympia. Les Riders n'ont rien à faire ici.


début novembre 2017
ft. Beckett Willsit feels like i only go backwards, baby.
Nouvelle confrontation, nouvelle discussion.



● ● ● ● ●

❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympians + le monde qui est le mien
avatar
Olympians + le monde qui est le mien
Hurlements : 633
survit depuis le : 04/11/2016
capsules de troc : 1183

MessageSujet: Re: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   Lun 30 Oct - 11:57





Mon cher journal

« Here's to the mess we make. »

hôpital de bellevue (NY), quelques mois après le début de l'épidémie.
— cher journal, Alex t'as trouvé lors d'une sortie et s'est dit que toi et moi on pourrait créer quelque chose. J'ai besoin d'écrire à défaut de parler.

Cela fait presque trois mois que la situation ne bouge pas. Ou empire, je ne sais pas. Nous ne recevons aucune information et tentons de garder l'hôpital en vie, comme un refuge. Notre propre Arche de Noé pour tous les New-yorkais qui en aurait besoin. Comme moi. Je dois ma vie à Alex et aux autres ici. J'ai cru mourir à la maison. Comme Connor. Mais c'est trop douloureux d'en parler... de l'écrire. Certaines cicatrices ne peuvent pas disparaitre, même avec le temps. En voilà une que je porterais indéfiniment.

Que te dire ? Tout est calme ici. Je partage une chambre avec Lola, une aide-soignante spécialisée en pédiatrie, et deux petites filles hospitalisées lors du début de ce chaos. Leurs parents ne sont pas encore réapparus. Je garde espoir. Elles aiment m'entendre chanter. Je n'ai pas de guitare. Je ne retrouverais peut-être jamais la mienne mais j'espère qu'Alex m'en trouvera une. Écrire et chanter. C'est tout ce qu'il me reste et c'est ce qui aide à tenir.

Je t'écrirais régulièrement. Ça ne peut que me faire du bien, pas vrai ? Et puis comme ça, je garde une trace de ma vie. Je laisse quelque chose si jamais je devais disparaître. Peut-être que quelqu'un lira ces pages, un jour. Alors à toi qui me lis, mon nom est Elanor Barnes, j'ai 21 ans et je suis aide-soigante au Bellevue Hospital de New-York. Ceci est mon histoire.


hôpital de bellevue (NY), six mois après le début de l'épidémie.
— cher journal, je suis prête à parler de Connor.


● ● ● ● ●

❝ you and me against the world. ❞ i know it looks bad. we’ve all been through hell and worse, but at least we found each other. i wasn’t sure, i really wasn’t. but we did. we’re together. we keep it that way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
(elanor) if you don’t have hope, what’s the point of living ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Influenza ::  :: Story of Tonight :: Carnets de Voyage-
Sauter vers: